Matériaux et enduits de pointe pour ensembles de protection individuelle

De Innovation, Sciences et Développement économique Canada

Déterminer et élaborer des solutions et des technologies innovatrices pour les matériaux et les enduits dans le but d'améliorer les ensembles de protection individuelle visant à protéger le soldat contre les menaces de nature chimique, biologique et radiologique.

Ministère responsable : Ministère de la Défense nationale

Mécanisme de financement: Contrat

Date d'ouverture : 19 février 2018
Date de clôture : 20 avril 2018, 14:00 Heure avancée de l'Est (HAE)

Gagnants de la phase 1

Connectez-vous pour accéder à vos soumissions

Défi

Énoncé du problème

Lorsqu'il travaille dans des environnements permissifs à la menace chimique, biologique et radiologique (CBR), le personnel des Forces armées canadiennes (FAC) doit porter des ensembles de protection individuelle (EPI) pour réduire au minimum les effets physiologiques néfastes pour la santé qui pourraient être causés par une éventuelle exposition à des matières et à des produits chimiques toxiques. Un EPI efficace exige d'assurer un équilibre entre la fonctionnalité (aptitude à demeurer concentré sur une tâche et à mener à bien la mission), la protection et la charge (physiologique, physique et psychologique).

Le défi consiste à déterminer et à élaborer des solutions et des technologies innovatrices pour les matériaux et les enduits qui serviront à améliorer les ensembles de protection individuelle visant à protéger le soldat contre les menaces CBR. Ces solutions pourraient inclure, sans toutefois s'y limiter : des matériaux « intelligents » qui modifient leur état en fonction d'un déclencheur externe, induit par l'environnement ou activé par l'utilisateur, qui pourraient, avec une modification de leurs propriétés physiques ou de leurs caractéristiques d'usure, améliorer considérablement la fonctionnalité, le confort et la protection, ou diminuer la charge pour les utilisateurs dans un contexte de menace CBR. Les technologies associées pourraient inclure des enduits ou des matériaux dotés d'une perméabilité sélective pour améliorer le transfert de chaleur par la transpiration du corps tout en empêchant la pénétration de produits chimiques toxiques dans la peau; des constituants réactifs qui neutralisent les produits chimiques toxiques en cas de contact; des matériaux hyper adsorbants ou absorbants qui piègent et isolent les produits chimiques pour réduire au minimum l'exposition; des enduits ultradéperlants (hyper-amphiphiles) qui résistent au mouillage grâce à des produits chimiques à très faible tension superficielle; ou d'autres solutions qui révèlent la présence physique d'une contamination CBR dans l'environnement sur des surfaces d'intérêt militaire, améliorant ainsi l'atténuation et la gestion des dangers.

Résultats attendus et éléments à prendre en compte

Les tâches et les missions des soldats continueront de se complexifier et la nécessité que l'EPI puisse s'intégrer parfaitement avec la myriade d'équipements perfectionnés utilisés sur le terrain pendant les opérations militaires s'affirme de plus en plus. Le MDN et les FAC doivent poursuivre le développement et les avancées en ce qui concerne sa gramme d'équipements de protection individuelle pour que ceux-ci offrant une fonctionnalité permettant de répondre à un éventail de besoins propres aux missions tout en maintenant l'équilibre entre la protection contre la menace et les dangers prévus et la charge de l'EPI lorsqu'il doit être porté dans une situation de menace élevée. Il existe un large éventail d'agents qui peuvent être considérés, par exemple, des produits chimiques avec des tensions de surface inférieures à 25 mN/m et des produits chimiques à très faible pression de vapeur (plus de 1 000 fois plus basse que l'eau). Les matériaux qui empêcheront les produits pulvérisés par aérosols (particules) de se déposer sur la peau, mais qui continueront à permettre le transfert thermique par évaporation peuvent être intéressants. Le MDN s'attend que des enduits ou des matériaux intelligents qui amélioreront la fonctionnalité et la protection, et qui réduiront la charge tout en incorporant des technologies comme la perméabilité sélective, des constituants réactifs, l'hyper-adsorption ou absorption, l'ultradéperlance ou la détection seront des solutions envisagées. Les matériaux doivent permettre de réduire la signature IR et doivent être résistants aux flammes. Les couleurs typiques d'utilisation militaire et des enduits clairs (non brillants) sont également intéressants.

Contexte

Les opérations militaires menées dans le cadre d'une guerre non conventionnelle sont des nouvelles approches qui exigent d'offrir au soldat une protection accrue contre une éventuelle exposition à des produits chimiques toxiques et à des pathogènes biologiques. On s'attend que les attaques asymétriques soient de moins grande ampleur et de plus courte durée, mais leur occurrence serait presque impossible à prévoir. En effet, un certain niveau de protection serait nécessaire en tout temps pendant une opération asymétrique, alors que la plupart du temps, les soldats n'ont pas présentement accès à une protection immédiate. Pour être en mesure de contrer ou de répondre aux nouvelles menaces asymétriques et de pouvoir fonctionner en présence des nombreux dangers qui peuvent surgir à cause de ces menaces, les Forces armées canadiennes ont besoin de vêtements et d'équipements spécialisés qui permettront aux soldats de maintenir la cadence opérationnelle tout en bénéficiant d'une protection équilibrée contre les blessures et une atténuation de l'impact physiologique de la charge. Des tissus plus légers, plus minces et très résistants produits au moyen de matériaux et d'enduits technologiquement évolués constitueront la base de la prochaine génération de systèmes de protection.

Pour ce défi, s'il vous plait vous vous référer à l'appel d'offres sur Achats et ventes.

Valeur maximale et déplacement

Valeur maximale du contrat:

Ce défi pourrait donner lieu à de multiples contrats.

Un financement pouvant aller jusqu'à 150 000 $ CAN (plus taxes) pour une durée maximale de six mois pourrait être offert pour tout contrat de la phase 1 découlant de ce défi, incluant, si applicable, les frais de livraison, de déplacement et de subsistance.

Un financement pouvant aller jusqu'à 1 000 000 $ CAN  (plus taxes) pour une durée maximale de deux ans pourrait être offert pour tout contrat de la phase 2 découlant de ce défi, incluant, si applicable, les frais de livraison, de déplacement et de subsistance.

Seules les entreprises admissibles ayant terminé la phase 1 pourront être considérées pour la phase 2.

Cette divulgation est faite de bonne foi et n'engage pas le Canada à accorder un contrat correspondant à la valeur totale maximale du financement.

Déplacement : Aucun déplacement prévu.

Admissibilité

Les propositions de solutions peuvent uniquement être présentées par une petite entreprise qui satisfait aux critères suivants :

  • être à but lucratif
  • être constituée au Canada (au fédéral ou au provincial)
  • compter au plus 499 employés équivalent temps plein (ETP)Note de bas de page *
  • mener des activités de recherche-développement au Canada
  • verser présentement au moins 50 % de ses salaires, rémunérations et honoraires annuels à des employés et à des entrepreneurs qui passent la majeure partie de leurs heures de travail au CanadaNote de bas de page *
  • compter au moins 50 % de ses employés ETP dont le lieu de travail habituel est au CanadaNote de bas de page *
  • compter au moins 50 % de ses cadres supérieurs (vice-président ou niveaux supérieurs) dont la résidence principale est au CanadaNote de bas de page *

Guide de présentation d'une demande ou d'une soumission

Tous les ministères et organismes qui publient des défis dans le cadre du programme SIC, qu'ils offrent ou non une subvention ou un contrat comme instrument financier de soutien à la recherche et au développement (R et D) dans la première et la deuxième phases, évalueront les demandes et les soumissions de toutes les petites entreprises en se basant sur des questions types. Les formulaires de demande en ligne et le système de soumission comprendront ces questions types et des indications sur la longueur des réponses.

Processus d'évaluation

Les demandes ou soumissions complètes présentées seront transmises au ministère ou à l'organisme qui a publié le défi, ainsi qu'au Programme d'aide à la recherche industrielle (PARI) à des fins d'évaluation. Le ministère ou l'organisme qui parraine le défi a la prérogative de décider à quelles entreprises il octroie du financement dans le cadre de la première la phase. Toutes les entreprises qui présentent une demande ou une soumission recevront des commentaires.

Ce qui suit vise à donner des indications sur les questions qui pourraient être posées dans le cadre du processus de présentation de demandes ou de soumissions avant l'acceptation de ces dernières reçues d'entreprises admissibles. Les informations ci-dessous peuvent être utilisées pour évaluer les demandes et peuvent être modifiées en tout temps.

Innovation

  • Soyez prêt à indiquer le niveau de maturité technologique (NMT) de départ de la solution et le NMT prévu au terme de la première phase. Rappel : la première phase est réservée aux solutions de niveaux 1 à 4 de l'échelle du NMT.
  • Soyez prêt à décrire le caractère novateur de votre solution et la façon dont elle fait progresser l'état des connaissances par rapport aux technologies existantes, notamment les solutions concurrentes. Veuillez inclure dans votre description les bases scientifiques et technologiques sur lesquelles repose la solution que vous proposez.
  • Soyez prêt à déterminer les principaux risques scientifiques et techniques liés à votre solution et la manière dont ces risques seront gérés dans la première phase.

Avantages pour le Canada

  • Soyez prêt à fournir une brève description de la solution que vous proposez et de la façon dont elle résout le problème cerné par le ministère ou l'organisme qui a publié l'énoncé de défi.
  • Soyez prêt à décrire les avantages pour le Canada qui pourraient découler d'un développement réussi de votre solution en mettant l'accent sur trois types d'avantages : les avantages économiques, les avantages sur le plan de l'innovation et les avantages pour le public.

Avantages économiques : considérez l'incidence de la solution proposée sur la croissance de votre entreprise et d'autres entreprises au Canada. Il peut s'agir du développement de nouvelles grappes industrielles et chaînes d'approvisionnement. Il faut prendre en compte le nombre d'emplois créés, le nombre d'emplois bien rémunérés, la hausse des recettes liée au projet, etc.

Avantages sur le plan de l'innovation : l'apport escompté de la solution proposée à la création ou à l'amélioration d'innovations industrielles ou technologiques récentes au sein de votre entreprise. Par exemple, les retombées potentielles, la création de propriétés intellectuelles, l'incidence de la nouvelle technologie sur la productivité, etc.

Avantages pour le public : la contribution prévue de la solution proposée pour la population canadienne en général, notamment des pratiques commerciales et d'embauche inclusives (par ex. l'équilibre entre les sexes) et un investissement dans les compétences et la formation, ainsi que dans l'environnement.

Capacité de gestion et technologique

  • Soyez prêt à préciser le plan de travail de la première phase, notamment les principales étapes et activités prévues, le délai total prévu pour compléter la première phase (pas plus de six mois), les ressources requises pour achever le projet et les principaux critères de réussite.
  • Soyez prêt à préciser les risques potentiels du projet (par ex. risques financiers, gestion du projet, ressources humaines, etc.) qui peuvent menacer la réussite du développement de la solution et leur gestion dans la première phase.
  • Soyez prêt à donner une brève description de l'équipe de mise en œuvre du projet, notamment les membres, les partenaires, leurs rôles et responsabilités, ainsi que la pertinence de leur expertise dans le cadre du projet. Les membres de l'équipe doivent comprendre un chef de projet.
  • Soyez prêt à expliquer les mesures prises par votre entreprise pour favoriser une plus grande intégration dans ses activités d'innovation. Un des objectifs du programme consiste à favoriser une plus grande participation des groupes sous-représentés (par ex. les femmes, les Autochtones, les jeunes, les personnes handicapées et les membres des minorités visibles) à l'économie de l'innovation.

Capacité financière

  • Soyez prêt à fournir une proposition financière pour la recherche et le développement de la première phase. Assurez-vous de vérifier les détails de chaque défi publié relatifs aux coûts admissibles ou non et au maximum de financement disponible pour la première phase.
  • Soyez également prêt à fournir de l'information sur le financement reçu d'autres ordres de gouvernement (fédéral, provincial et municipal) pour le travail que vous proposez dans votre demande ou soumission.
  • Soyez prêt à préciser la surveillance et les contrôles financiers que votre entreprise a mis en place pour gérer les fonds publics advenant qu'elle soit choisie pour entamer la première phase.

Commercialisation

  • Soyez prêt à préciser comment vous envisagez la commercialisation de votre solution et comment vous comptez atténuer les risques ou les obstacles potentiels relatifs à sa commercialisation ultérieure.

Guide d'application

Questions et réponses

S'il vous plaît visitez Achats et ventes pour toutes les questions et réponses reliées à ce défi.

S'il vous plaît visitez Achats et ventes pour toutes les questions et réponses relatives à l'appel de propositions.

Si vous avez une question à propos d'un défi, veuillez l'envoyer à ISED-ISDE@canada.ca.

Vous pouvez également consulter la Foire aux questions sur le programme Solutions innovatrices Canada.

Un lexique est aussi disponible.

Date de modification :