Défi sur le plastique – Recyclage du plastique renforcé à la fibre de verre

De Innovation, Sciences et Développement économique Canada

Représentation graphique d'un système haptique

Ce défi vise à trouver des solutions novatrices, économiquement viables et écologiquement durables pour recycler ou réutiliser le plastique renforcé à la fibre de verre d'une manière efficace sur le plan énergétique et qui récupère autant de matières que possible (en évitant l'enfouissement).

Promoteur du défi : Transports Canada (TC)

Méchanisme de financement : subvention

Date d'ouverture : 18 Octobre 2018
Date de clôture : 12 décembre 2018, 14:00 Heure normale de l'Est (HNE)

Connectez-vous pour accéder à vos soumissions

Défi

Énoncé du problème

Le Canada manque actuellement d'options réalisables pour le recyclage et l'élimination du plastique renforcé à la fibre de verre (PRFV) utilisé dans la fabrication des coques de navires. La National Marine Manufacturers Association estime qu'il y a plus de 6 millions d'embarcations de plaisance en service au Canada. Un nombre important de ces navires est construit à partir de la fibre de verre. Selon une étude sur la capacité de recyclage des navires au Canada (Vard Marine Inc., 2016), plus de 43 000 navires atteignent la fin de leur vie utile chaque année. Ce nombre inclut ceux construits avec de la fibre de verre. La plupart finissent dans des décharges et, puisque le nombre de navires atteignant la fin de leur vie utile chaque année augmente, le recyclage et l'élimination appropriée s'imposent de plus en plus.

Les études démontrent que le broyage physique et la récupération des fibres (p. ex., par solvolyse) sont des pratiques de gestion potentielles pour la fibre de verre. Cependant, il n'existe pas de méthodes économiques et respectueuses de l'environnement établies pour ce faire. Nous sommes à la recherche de solutions novatrices pour relever ces défis, soit par le recyclage en circuit ouvert ou fermé, soit par la réutilisation du PRFV. L'accent doit être mis sur le développement de techniques rentables, efficaces sur le plan énergétique et pouvant détourner ces produits des sites d'enfouissement.

Résultats souhaités et points à considérer

Résultats souhaités essentiels

Une solution réussie présentera une approche novatrice qui a la capacité d'ajouter de la valeur marchande aux navires en PRFV en fin de vie utile, possiblement en :

  • développant des utilisations finales économiquement viables pour les PRFV;
  • maximisant la qualité des matériaux récupérés;
  • identifiant les produits qui peuvent incorporer des matériaux de navires qui n'ont actuellement pas de marché viable.

Les solutions concurrentielles seraient :

  • commercialement viables à des prix concurrentiels sur le marché;
  • écologiquement et socialement responsables;
  • capables de faire dévier les produits finaux des sites d'enfouissement;
  • dotées d'une conception adaptée à diverses conditions climatiques.

Renseignements de base et contexte

Le rapport technique du Conseil national de recherches (2017) intitulé « Design for End of Life » énonce les principaux obstacles au recyclage des PRFV provenant des navires :

  1. Matériaux : Les matériaux actuels sont difficiles à recycler.
  2. Aspect économique : La fibre recyclée coûte plus cher que les matériaux vierges.
  3. Infrastructure : Les infrastructures de recyclage sont spécialisées, rares et coûteuses.
  4. Absence d'utilisation finale : Il y a peu d'utilisations viables pour les produits du recyclage.
  5. Incitatifs : L'enfouissement est moins coûteux que le recyclage.

La question du recyclage des navires comporte deux éléments clés : l'amélioration de la conception des navires en prévision de la fin de vie et l'élimination ou le recyclage de la flotte construite à partir de PRFV. Les premières études ont permis de déterminer des succédanés entrant dans la conception des navires et contribuant à l'amélioration de leur fin de vie utile (p. ex., matériaux biodégradables); toutefois, cela demanderait un peu plus de recherche et une analyse de marché approfondie.

En raison du nombre prévu de navires en PRFV atteignant la fin de leur vie utile chaque année, la priorité est d'élaborer une solution pour gérer la flotte existante de ces navires. Les matériaux entrant dans la fabrication du PRFV rendent son recyclage extrêmement énergivore et peu économique. L'infrastructure est spécialisée, rare et coûteuse. De plus, l'absence d'utilisations finales pour ses produits signifie que les fabricants opteront toujours pour des matériaux vierges moins chers et de meilleure qualité.

Dans le cadre du Plan de protection des océans, le Programme de bateaux abandonnés (PBA) de Transports Canada, d'une durée de cinq ans, a permis d'accorder des subventions de recherche pour faire progresser le recyclage des navires et la conception de navires respectueux de l'environnement au Canada en ciblant des conceptions, des procédés ou des produits novateurs qui ajoutent une valeur marchande aux navires en fin de vie utile. La recherche vise à rendre plus efficace le recyclage et à maximiser la valeur de récupération des navires en fin de vie tout en encourageant le développement d'une industrie verte au Canada. Une solution fructueuse complétera la recherche financée dans le cadre du PBA en ciblant certains obstacles ou défis rencontrés dans le recyclage ou la réutilisation du PRFV. Selon les tendances, le marché de la fibre de verre atteindra une valeur de 18,75 milliards de dollars américains d'ici 2022 et, bien que ce défi vise les coques de navires en PRFV, la solution profiterait aux industries canadiennes et du reste du monde toutes confrontées à des difficultés semblables dans des secteurs tels que l'automobile, le secteur industriel, la construction, l'alimentation, le papier, l'aérospatiale et la défense.

En avril 2018, au cours de la 72e session du Comité de la protection du milieu marin de l'Organisation maritime internationale, le problème persistant de la pollution plastique marine a été reconnu et un nouveau résultat visant l'élaboration d'un plan d'action pour résoudre le problème des déchets plastiques marins provenant du transport maritime a été accepté.

Ce résultat est conforme à l'ODD 14 des Nations Unies, consistant à prévenir et à réduire de manière considérable la pollution marine de tous types d'ici 2025. Comme le reconnaît le communiqué du G7, les déchets plastiques et marins représentent une menace sérieuse pour les écosystèmes marins, et des milieux marins et océaniques sains servent de moyens de subsistance directs à des milliards de personnes tout en assurant leur sécurité alimentaire et leur prospérité économique. Tout au long de sa présidence du G7, le Canada fera progresser les mesures mondiales et nationales en matière de déchets de plastique dans le milieu marin et de préservation des océans.

Le PRFV est composé de substances résilientes, étonnamment durables et à forte consommation d'énergie, et ne se décomposent pas naturellement, ce qui fait de lui un matériau de construction de choix, en revanche très difficiles à réutiliser ou à recycler en fin de vie. Le Canada ne dispose pas actuellement d'une capacité suffisante pour traiter adéquatement les déchets de fibre de verre et, sans une stratégie d'élimination à long terme, les navires rempliront les sites d'enfouissement ou seront abandonnés dans les champs et les cours d'eau. Au fur et à mesure que les efforts nationaux pour retirer ces navires de l'eau s'intensifient, l'identification et le développement d'une méthode de recyclage appropriée prennent une importance capitale.

Le recyclage mécanique et le recyclage de la fibre ou la récupération du PRFV présentent aussi des enjeux et des inefficacités.

Dans le cas du recyclage mécanique, il en résulte souvent un produit final qui est expédié à la décharge lorsqu'il ne peut être utilisé dans la fabrication d'autres produits (p. ex., le béton). Lorsqu'il est utilisé dans la fabrication d'autres produits, il a une structure plus faible, ce qui en limite les possibilités de réutilisation et maintient le niveau de son prix plus bas. Il en résulte un faible retour sur investissement (contrairement à la réutilisation du plastique renforcé de fibres de carbone).

Le recyclage ou la récupération des fibres de verre nécessite la séparation des fibres de verre par des moyens thermiques (ou par la chaleur) ou encore chimiques; les principales sous-techniques étant la pyrolyse, le traitement en lit fluidisé et la solvolyse. Chacune de ces techniques nécessite des niveaux élevés de chaleur ou de solvants chimiques, ce qui peut avoir des effets néfastes sur l'environnement et présenter des risques élevés pour la sécurité des employés. Il s'agit également d'opérations énergivores qui produisent des matières recyclables de faible valeur, et les matières recyclables créées peuvent être moins solides du point de vue structurel en raison des dommages et des pertes de matériaux, ce qui rend une fois de plus le processus économiquement non viable, comparativement à l'utilisation de matières premières vierges.

L'un des choix les plus économiques et les plus prometteurs sur le plan technologique, actuellement utilisé en Europe, consiste à utiliser du PRV mis à la terre pour alimenter les fours à ciment, puis à utiliser les fibres de verre séparées comme agrégat dans la production de ciment. Le principal inconvénient de cette option est que l'utilisation de fibres de verre séparées comme agrégats affaiblit le ciment et limite ainsi le produit à des utilisations non structurelles, ce qui diminue sa valeur économique. De plus, le processus de combustion de la matrice permettant de séparer la résine des fibres de verre entraîne la libération de sous-produits nocifs semblables à ceux libérés lors d'une incinération classique.

Valeur maximale et déplacement

Valeur maximale de la subvention

Ce défi pourrait donner lieu à de multiples subventions.

Un financement pouvant aller jusqu'à 150 000 $ CAN pour une durée maximale de six mois pourrait être offert pour toute subvention de la phase 1 découlant de ce défi.

Un financement pouvant aller jusqu'à 1 000 000 $ CAN pour une durée maximale de deux ans pourrait être offert pour toute subvention de la phase 2 découlant de ce défi.

Cette divulgation est faite de bonne foi et n'engage pas le Canada à accorder une subvention correspondant à la valeur totale maximale du financement.

Déplacements

Aucun voyage n'est prévu.

Réunion de démarrage

Téléconférence / vidéoconférence

Réunion de mise à jour

Téléconférence / vidéoconférence

Réunion de révision finale

Téléconférence / vidéoconférence

Admissibilité

Les propositions de solutions peuvent uniquement être présentées par une petite entreprise qui satisfait aux critères suivants :

  • être à but lucratif
  • être constituée au Canada (au fédéral ou au provincial)
  • compter au plus 499 employés équivalent temps plein (ETP)Note de bas de page *
  • mener des activités de recherche-développement au Canada
  • verser présentement au moins 50 % de ses salaires, rémunérations et honoraires annuels à des employés et à des entrepreneurs qui passent la majeure partie de leurs heures de travail au CanadaNote de bas de page *
  • compter au moins 50 % de ses employés ETP dont le lieu de travail habituel est au CanadaNote de bas de page *
  • compter au moins 50 % de ses cadres supérieurs (vice-président ou niveaux supérieurs) dont la résidence principale est au CanadaNote de bas de page *

Guide de présentation d'une demande ou d'une soumission

Guide d'application

Critères d'évaluation

Partie 1 : Critères obligatoires et note minimale de passage

Pour être jugées recevables et passer à la partie 2, les propositions doivent satisfaire à tous les critères obligatoires (Questions 1a et 2) et obtenir la note minimale de passage à la Question 3.

Critères obligatoires et critères cotés avec note minimale de passage (à satisfaire obligatoirement par la proposition du demandeur/soumissionnaire)
Question Schéma d'évaluation

1a. Portée

Décrivez la solution que vous proposez et la manière dont elle relève le défi. Veuillez inclure dans votre description les bases scientifiques et technologiques sur lesquelles repose la solution que vous proposez, et indiquez clairement en quoi votre solution permet d'atteindre tous les résultats souhaités essentiels visés (le cas échéant) dans la section Résultats souhaités et éléments à considérer de l'avis de défi.

Obligatoire - réussite/échec

Réussite
La solution proposée par le demandeur/soumissionnaire est bien articulée, respecte la portée du défi et aborde tous les résultats souhaités essentiels (le cas échéant) énoncés dans l'avis de défi.

Échec
Pratiquement aucune, voire aucune preuve ne démontre que la solution proposée sera susceptible de relever le défi.
OU
La solution proposée s'articule d'une façon qui dépasse la portée du défi.
OU
La solution proposée ne traite pas de tous les résultats souhaités essentiels énoncés dans l'avis de défi.
OU
La solution proposée est mal décrite au point où il est impossible de l'analyser concrètement.

2. Niveau de maturité technologique (NMT) actuel

  1. Indiquez le NMT actuel de la solution que vous proposez. (Menu déroulant Menu déroulant du formulaire d'application / soumission)
  2. Décrivez les activités de recherche et développement qui ont été réalisées pour amener la solution proposée au NMT indiqué.

Obligatoire - réussite/échec

Réussite : Le demandeur/soumissionnaire a démontré que la solution proposée se situe actuellement entre les niveaux NMT 1 et NMT 4 (inclusivement), cela étant justifié par une explication des activités de recherche et développement (R et D) qui ont été réalisées pour amener la solution au NMT indiqué.

Échec : Le demandeur/soumissionnaire n'a pas fourni la preuve suffisante pour démontrer que sa solution actuelle se situait entre les niveaux NMT 1 et NMT 4 (inclusivement), notamment :

  1. trop peu de preuves ont été fournies pour établir le NMT;
  2. la solution implique le développement de la recherche de base ou fondamentale;
  3. la solution correspond au niveau NMT 5 ou à un niveau supérieur;
  4. l'explication des activités de recherche et développement (R et D) pour justifier le NMT indiqué est insuffisante, inexistante ou manque de clarté;
  5. l'explication ne fait que paraphraser la description d'un NMT donné.

3. Innovation

Décrivez le caractère novateur de votre solution et la façon dont elle fait progresser l'état des connaissances par rapport aux technologies existantes, y compris les solutions concurrentes.

Critères cotés avec note minimale de passage

La note minimale de passage pour ce critère est 4 points.

0 point/échec : Le demandeur/soumissionnaire n'a pas démontré que la solution proposée fait progresser l'état des connaissances par rapport aux technologies existantes, y compris les solutions concurrentes; OU

Les avancées énoncées sont décrites de manière générale, mais ne sont pas étayées par des preuves précises et mesurables.

4 points 

  • Le demandeur/soumissionnaire a démontré que la solution proposée offre une ou deux améliorations mineures par rapport aux technologies existantes, y compris les solutions concurrentes disponibles, et que ces améliorations pourraient créer des avantages concurrentiels dans les créneaux de marché actuels.

6 points 

  • Le demandeur/soumissionnaire a démontré que la solution proposée offre au moins trois améliorations mineures par rapport aux technologies existantes, et la combinaison de ces avantages est susceptible de créer des avantages concurrentiels dans les créneaux de marché actuels; OU
  • Le demandeur/soumissionnaire a démontré que la solution proposée offre une amélioration considérable par rapport aux technologies existantes, laquelle est susceptible de créer des avantages concurrentiels dans les créneaux de marché actuels.

8 points 

  • Le demandeur/soumissionnaire a démontré que la solution proposée offre au moins deux améliorations considérables par rapport aux technologies existantes, y comprises des solutions concurrentes disponibles, et ces améliorations sont susceptibles de créer des avantages concurrentiels dans les créneaux de marché actuels et pourraient définir de nouveaux segments de marché; OU
  • Le demandeur/soumissionnaire a démontré que la solution proposée peut être considérée comme un nouveau point de repère dans le domaine des technologies de pointe qui devance manifestement les concurrents et qui pourraient définir de nouveaux segments de marché.

Partie 2 : Critères cotés

Les propositions qui n'obtiennent pas la note de passage globale, soit un minimum de 55 points sur 110 (50 %), seront jugées non recevables et cesseront d'être prises en considération.

La note minimale globale se calcule en additionnant les notes obtenues par le demandeur/soumissionnaire pour les questions suivantes (1b, 3 et de 4 à 12).

Critères cotés (à satisfaire par la proposition du demandeur/soumissionnaire)
Question Schéma d'évaluation

1b. Portée

Décrivez en quoi la solution que vous proposez permet d'atteindre les résultats souhaités  supplémentaires (le cas échéant) indiqués dans la section Résultats souhaités et éléments à considérer de l'avis de défi.

Si rien n'est indiqué sous « Résultats supplémentaires » dans l'avis de défi, les demandeurs/soumissionnaires recevront 10 points

  • L'information fournie est insuffisante pour démontrer que la solution abordera un seul des résultats souhaités supplémentairesà considérer. 0 point
  • L'information fournie démontre clairement que la solution abordera certains (moins de 50 %) des résultats souhaités supplémentairesà considérer. 5 points
  • L'information fournie démontre clairement que la solution abordera la plupart (50 % ou plus) des résultats souhaités supplémentairesà considérer. 8 points
  • L'information fournie démontre clairement que la solution abordera la totalité (100 %) des résultats souhaités supplémentairesà considérer. 10 points

4. Risques scientifiques et technologiques de la Phase 1

Indiquez les risques scientifiques et technologiques potentiels relatifs à l'élaboration de la validation de principe, et la manière dont ces risques seront atténués dans la phase 1.

  • L'information  est insuffisante, ou manquante, pour démontrer que le demandeur/soumissionnaire tient compte des risques potentiels et des stratégies d'atténuation, ou l'information comprend d'importantes lacunes. 0 point
  • L'information fournie démontre que le demandeur/soumissionnaire tient compte de certains risques potentiels et stratégies d'atténuation, mais il y a des lacunes mineures relatives aux risques ou aux stratégies connexes. 5 points
  • L'information fournie démontre clairement que le demandeur/soumissionnaire tient suffisamment compte des risques potentiels, et les stratégies d'atténuation connexes sont bien définies. 10 points

5. Avantages pour le Canada

Décrivez les avantages qui pourraient découler de la réussite du développement de votre solution. Les demandeurs/soumissionnaires sont invités à prendre en compte les avantages éventuels selon les trois catégories suivantes :

  1. Avantages sur le plan de l'innovation : La contribution prévue pour l'amélioration ou le développement d'innovations industrielles ou technologiques. Les facteurs d'évaluation pourraient notamment être : les retombées potentielles, la création de propriétés intellectuelles, l'incidence de la nouvelle technologie sur la productivité, etc.
  2. Avantages économiques : L'incidence prévue sur la croissance des entreprises, des grappes et des chaînes d'approvisionnement canadiennes, ainsi que les avantages prévus pour la main-d'œuvre canadienne. Les facteurs d'évaluation pourraient notamment être : le nombre d'emplois créés, le nombre d'emplois bien rémunérés, la hausse des recettes liée au projet, etc.
  3. Avantages pour le public : La contribution prévue dont profitera la population générale, qu'il s'agisse de pratiques commerciales et d'embauches inclusives (p. ex., parité des sexes), d'un investissement dans les compétences et la formation ou de pratiques environnementales exemplaires. L'évaluation tiendrait compte de la mesure dans laquelle le demandeur/soumissionnaire démontre que la solution devrait générer des avantages sociaux, environnementaux, de santé, de sécurité ou autres avantages pour le Canada. Les facteurs d'évaluation pourraient notamment toucher : les avantages environnementaux liés à la solution, les investissements dans des collectivités locales ou l'incidence du projet sur des collectivités autochtones.
  1. Avantages sur le plan de l'innovation
    • Aucun avantage n'est indiqué ou la justification est insuffisante. 0 point
    • L'avantage n'est pas significatif ou la justification est limitée. 1,5 point
    • L'avantage est significatif et la justification est adéquate. 3 points
  2. Avantages économiques
    • Aucun avantage n'est indiqué ou la justification est insuffisante. 0 point
    • L'avantage n'est pas significatif ou la justification est limitée. 1,5 point
    • L'avantage est significatif et la justification est adéquate. 3 points
  3. Avantages pour le public
    • Aucun avantage n'est indiqué ou la justification est insuffisante. 0 point
    • L'avantage n'est pas significatif ou la justification est limitée. 1,5 point
    • L'avantage est considérable et la justification est adéquate. 3 points

6. Plan du projet de la phase 1

Remplissez ce tableau afin de démontrer la faisabilité du plan de projet de la phase 1.

Inclure :

  • les jalons du projet;
  • les activités du projet liées à chaque jalon;
  • le temps nécessaire pour réaliser chaque jalon (p. ex., jours, semaines ou mois);
    • (Indiquer si des activités ou jalons devront être réalisés simultanément.)
  • le temps total requis pour réaliser le projet;
  • les principaux critères de réussite.

Remarque : La phase 1 ne peut dépasser 6 mois et le NMT 4.

  1. L'information est insuffisante, ou manquante, pour démontrer la faisabilité du plan de projet de la phase 1, ou ce plan de projet dépasse la durée maximum indiquée dans l'avis de défi. 0 point
  2. Le plan de projet de la phase 1 est peut-être réalisable, mais cela n'est pas clairement démontré ou il y a des lacunes. 5 points
  3. L'information fournie démontre clairement la faisabilité du plan de projet de la phase 1. 10 points

7. Risques du projet de la phase 1

Indiquez les risques potentiels du projet (p. ex., ressources humaines, finances, gestion de projet, etc.) relatifs à l'élaboration de la validation de principe, et la manière dont ces risques seront atténués.

  1. L'information est insuffisante, ou manquante,  pour démontrer que le demandeur/soumissionnaire tient compte des risques potentiels et des stratégies d'atténuation, ou l'information comprend d'importantes lacunes. 0 point
  2. L'information fournie démontre que le demandeur/soumissionnaire tient compte de certains risques potentiels et stratégies d'atténuation, mais il y a des lacunes mineures relatives aux risques ou aux stratégies d'atténuation connexes. 5 points
  3. L'information fournie démontre clairement que le demandeur/soumissionnaire tient suffisamment compte des risques potentiels, et les stratégies d'atténuation connexes sont bien définies. 10 points

8. Équipe de mise en œuvre de la phase 1

Remplissez ce tableau pour démontrer que l'équipe de mise en œuvre de votre projet possède l'expérience et les compétences requises en matière de gestion et de technologie pour exécuter le plan de projet de la phase 1. Un membre de l'équipe de mise en œuvre peut avoir plus d'un rôle.

Précisez les taux de rémunération et le niveau d'effort de chaque membre de l'équipe. Les taux de rémunération et les niveaux d'effort seront examinés dans le cadre de l'évaluation de la question 10.

  1. L'information  est insuffisante, ou manquante, pour démontrer que l'équipe du projet possède l'expérience et les compétences requises en matière de gestion et de technologie pour exécuter le plan de projet de la phase 1. 0 point
  2. L'information fournie est suffisante, mais comprend des lacunes relatives à l'expérience et aux compétences requises en matière de gestion et de technologie pour exécuter le plan de projet de la phase 1. 5 points
  3. L'information fournie démontre clairement que l'équipe du projet possède l'expérience et les compétences requises en matière de gestion et de technologie pour exécuter le plan de projet de la phase 1. 10 points

9. Inclusivité

Si votre entreprise devait obtenir un financement de Solutions innovatrices Canada, décrivez les mesures que vous pourriez prendre à la Phase 1 (p. ex., stratégie de recrutement, stages, étudiants d'un programme coopératif, etc.) pour favoriser la participation des groupes sous-représentés (p. ex., femmes, jeunes, personnes handicapées, Autochtones, minorités visibles) dans les activités de recherche et développement de la solution proposée.

  • Aucun exemple concret ou description n'a été fourni concernant les mesures qui seraient prises pour encourager la participation de groupes sous-représentés. 0 point
  • Un exemple concret ou une description a été fourni concernant les mesures qui seraient prises pour encourager la participation de groupes sous-représentés. 3 points

10. Proposition financière de la Phase 1

Remplissez ce tableau afin de démontrer que la proposition financière liée au plan de projet de la phase 1 est réaliste.

  • L'information fournie est insuffisante ou manque de crédibilité, ne parvenant pas à démontrer que la proposition financière du plan de projet de la phase 1 est réaliste. 0 point
  • L'information fournie est suffisante, mais certains coûts liés au plan de projet de la phase 1 semblent surestimés ou sous-estimés. 5 points
  • L'information fournie contient des éléments crédibles qui démontrent clairement l'aspect réaliste de la proposition financière du plan de projet de la phase 1. 10 points

11. Contrôles financiers, suivi et surveillance des finances de la Phase 1

Décrivez les contrôles financiers, de même que le suivi et la surveillance qui serviront à gérer les fonds publics au cours de la phase 1.

.

  1. L'information est insuffisante, ou manquante, pour démontrer la capacité du demandeur/soumissionnaire à gérer les fonds publics au cours de la phase 1. 0 point
  2. L'information fournie est vague ou contient des lacunes. Le demandeur/soumissionnaire a mis en place certains contrôles financiers et mesures de suivi ou surveillance pour gérer les fonds publics au cours de la phase 1. 5 points
  3. L'information fournie démontre clairement que le demandeur/soumissionnaire compte sur des contrôles financiers et des mesures de suivi et de surveillance robustes pour gérer les fonds publics au cours de la phase 1. 10 points

12. Stratégie de la phase 2

Décrivez une stratégie réaliste pour le développement du prototype si votre entreprise était sélectionnée pour la phase 2.

Votre réponse devrait comprendre ce qui suit :

  • obstacles anticipés;
  • tâches principales
  • coût estimatif.
  • L'information  est insuffisante, ou manquante, pour démontrer que le demandeur/soumissionnaire a réfléchi à une stratégie réaliste pour le développement du prototype de la phase 2. 0 point
  • L'information fournie démontre que la stratégie de développement du prototype de la phase 2 est peut-être réaliste, mais des éléments de la stratégie sont vagues ou contiennent des lacunes. 5 points
  • L'information fournie démontre que le demandeur/soumissionnaire compte sur une stratégie claire et réaliste. 10 points

13. Approche de commercialisation

Décrivez votre approche de commercialisation globale pour la solution proposée.

À inclure dans la réponse :

  • Marchés cibles (excluant le gouvernement du Canada)
  • Sources de financement non liées à Solutions innovatrices Canada
  • Transition vers un produit ou service offert sur le marché
  • Autres indicateurs de potentiel commercial et de faisabilité commerciale
  1. Information insuffisante, voire aucune information, fournie pour montrer le potentiel commercial de la solution proposée. 0 point
  2. De l'information a été fournie pour montrer le potentiel commercial de la solution proposée, mais l'approche de commercialisation comporte des lacunes. 5 points
  3. L'approche de commercialisation présentée est réaliste et montre le potentiel commercial de la solution proposée. 10 points

Questions et réponses

Toutes les questions concernant un défi en particulier seront affichées ici avec la réponse correspondante.

Si vous avez une question à propos d'un défi, veuillez l'envoyer à ISED-ISDE@canada.ca.

Vous pouvez également consulter la Foire aux questions sur le programme Solutions innovatrices Canada.

Un lexique est aussi disponible.

Date de modification :