Défi sur le plastique – Équipement de pêche et d’aquaculture durable

De Innovation, Sciences et Développement économique Canada

Représentation graphique d'un système haptique

Ce défi concerne la recherche d'innovations viables sur les plans économique et technique en matière d'équipements de pêche et d'aquaculture ou de technologies liées aux équipements pour réduire ou éliminer la pêche fantôme et la pollution aquatique par le plastique causées par les pêches canadiennes et les industries d'aquaculture.

Promoteur du défi : Pêches et Océans Canada (MPO)

Méchanisme de financement : subvention

Date d'ouverture : 18 Octobre 2018
Date de clôture : 20 décembre 2018, 14:00 Heure normale de l'Est (HNE)

Gagnants de la phase 1

Connectez-vous pour accéder à vos soumissions

Défi

Énoncé du problème

Les industries de la pêche et d'aquaculture sont des sources importantes de débris de plastique dans les océans en produisant plus de 10 % des déchets marins (640 000 tonnes) dans le monde (Nations Unies, 2017). Un équipement de pêche fantôme peut causer le piégeage et l'enchevêtrement de la faune. Un équipement de pêche fantôme représente également un danger pour la navigation sécuritaire. Les industries de la pêche, d'aquaculture et des produits de la mer sont aussi affectés négativement par la diminution des récoltes et doivent augmenter les efforts de pêche. Le tourisme et la pêche sportive pourraient aussi être touchés.

La plupart des équipements de pêche et d'aquaculture (p. ex., filets, bouées ou flotteurs, étiquettes, sacs d'aliments, etc.) actuellement utilisés ne se décomposent pas dans les environnements aquatiques et ne sont pas facilement recyclables au Canada. Certains types de filets de pêche sont recyclables, mais uniquement dans des installations spécialisées situées à l'étranger. Les coûts d'expédition à ces installations de recyclage sont prohibitifs. Les étiquettes d'équipement actuellement utilisées n'ont pas de fonction GPS qui permettrait de pouvoir récupérer les filets. De plus, elles se détachent fréquemment et deviennent des débris marins.

De ce fait, au Canada,  le secteur de la pêche et les installations d'aquaculture peinent à trouver des solutions de recyclage ou d'élimination de leurs filets de pêche qui sont en fin de vie utile, et elles ne disposent d'aucun moyen leur permettant de récupérer les équipements de pêche perdus accidentellement afin de les éliminer ou les recycler correctement. Pêches et Océans Canada (MPO) est à la recherche d'innovation en matière d'équipements de pêche et d'aquaculture ou de technologies liées aux équipements conçues pour réduire la pêche fantôme et la pollution des eaux par le plastique.

Résultats souhaités et points à considérer

Résultats souhaités essentiels

  • La solution doit fournir aux industries canadiennes des pêches ou d'aquaculture des équipements de pêche abordables et écologiques qui, à la fin de leur cycle de vie utile, doivent pouvoir être recyclés et compostés en utilisant les capacités de recyclage et de compostage actuelles au Canada.
  • Les nouveaux équipements ou les nouvelles technologies liées aux équipements doivent être une solution de remplacement aux équipements actuellement utilisés viable sur le plan technique et faisable sur le plan économique. Ils doivent remplacer des équipements de pêche ou d'aquaculture qui se retrouvent souvent parmi les débris marins (c.-à-d. qui forment une grande partie du volume de débris).
  • L'innovation en matière d'équipements de pêche ou d'aquaculture, ou de technologies liées aux équipements doit éliminer ou considérablement réduire la quantité de plastique provenant des industries des pêches et de l'aquaculture qui se retrouve dans l'environnement aquatique.

Résultats souhaités supplémentaires

Les propositions doivent démontrer comment elles obtiennent les résultats souhaités indiqués ci-dessus. Les solutions peuvent aussi respecter cela en :

  • étant compostables OU recyclables en utilisant les capacités de recyclage et de compostage au Canada;
  • éliminant ou en réduisant considérablement la teneur en matière de plastique des équipements;
  • augmentant considérablement les possibilités de récupération des équipements des industries de la pêche et d'aquaculture ou en apportant des améliorations importantes à leur durabilité.

Renseignements de base et contexte

Le présent défi est en lien avec la Charte sur les plastiques dans les océans du G7 ainsi qu'avec les Objectifs de développement durable des Nations Unies pour 2030, notamment l'objectif 14 : Conserver et exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines, avec pour cible de réduire les débris marins d'ici 2025.

Le défi permettrait de faire progresser les objectifs du mandat du MPO :

  • Écosystèmes aquatiques durables
  • Secteurs maritimes et pêches économiquement prospères
  • Eaux sécuritaires et sécurisées

Cela soutiendrait également le plan d'action sur les matières plastiques proposé par le Comité de protection du milieu marin de l'Organisation maritime internationale (présidé par Transports Canada [TC]).

Ces innovations appuieraient les mandats du MPO, de la GCC (Garde côtière canadienne), de Transports Canada (répercussions sur la sécurité de la navigation) et d'Environnement et Changement climatique Canada (gestion des déchets, gestion des produits chimiques et répercussions sur la faune). Elles seraient également bénéfiques pour l'industrie de la pêche, l'industrie de l'aquaculture et les consommateurs.

  • La faune peut subir les effets des débris en plastique par l'enchevêtrement et l'ingestion de débris (p. ex. les microplastiques) et elle peut subir les effets de la pêche fantôme. Les débris marins peuvent aussi endommager le littoral, les récifs et d'autres habitats aquatiques importants. La réduction des débris marins et de la pêche fantôme serait bénéfique pour les espèces concernées.
  • Les équipements de pêche fantômes ont des effets néfastes sur les rendements de la pêche, la santé de l'environnement et la sécurité des transports.
  • Empêcher de nouveaux équipements faisant de la pêche fantômes aurait des incidences positives dans ces régions.
  • Le MPO et la GCC ne disposent pas actuellement de processus en place pour régler ce problème.
  • Les capacités de recyclage actuelles au Canada ne permettent pas le recyclage des filets de pêche actuellement utilisés.
  • Le MPO et la GCC ont mis en place des mesures supplémentaires afin de compléter les programmes de rétablissement et les plans d'action de la LEP, les zones de protection marine et le règlement sur les mammifères marins pour la baleine noire de l'Atlantique Nord qui en voie de disparition. Ces mesures consistent à utiliser moins de cordages dans l'eau, à effectuer un meilleur suivi des cordages et des bouées, à déclarer obligatoirement les équipements perdus et à étudier de nouvelles technologies et méthodes de pêche.

Valeur maximale et déplacement

Valeur maximale de la subvention

Ce défi pourrait donner lieu à de multiples subventions.

Un financement pouvant aller jusqu'à 150 000 $ CAN pour une durée maximale de six mois pourrait être offert pour toute subvention de la phase 1 découlant de ce défi.

Un financement pouvant aller jusqu'à 1 000 000 $ CAN pour une durée maximale de deux ans pourrait être offert pour toute subvention de la phase 2 découlant de ce défi. Seules les entreprises admissibles qui auront reçu une subvention de la phase 1 pourront être retenues pour la phase 2.

Cette divulgation est faite de bonne foi et n'engage pas le Canada à accorder une subvention correspondant à la valeur totale maximale du financement.

Déplacements

Aucun voyage n'est prévu.

Réunion de démarrage

Téléconférence / vidéoconférence

Réunion de mise à jour

Téléconférence / vidéoconférence

Réunion de révision finale

Téléconférence / vidéoconférence

Admissibilité

Les propositions de solutions peuvent uniquement être présentées par une petite entreprise qui satisfait aux critères suivants :

  • être à but lucratif
  • être constituée au Canada (au fédéral ou au provincial)
  • compter au plus 499 employés équivalent temps plein (ETP)Note de bas de page *
  • mener des activités de recherche-développement au Canada
  • verser présentement au moins 50 % de ses salaires, rémunérations et honoraires annuels à des employés et à des entrepreneurs qui passent la majeure partie de leurs heures de travail au CanadaNote de bas de page *
  • compter au moins 50 % de ses employés ETP dont le lieu de travail habituel est au CanadaNote de bas de page *
  • compter au moins 50 % de ses cadres supérieurs (vice-président ou niveaux supérieurs) dont la résidence principale est au CanadaNote de bas de page *

Guide de présentation d'une demande ou d'une soumission

Guide d'application

Critères d'évaluation

Partie 1 : Critères obligatoires et note minimale de passage

Pour être jugées recevables et passer à la partie 2, les propositions doivent satisfaire à tous les critères obligatoires (Questions 1a et 2) et obtenir la note minimale de passage à la Question 3.

Critères obligatoires et critères cotés avec note minimale de passage (à satisfaire obligatoirement par la proposition du demandeur/soumissionnaire)
Question Schéma d'évaluation

1a. Portée

Décrivez la solution que vous proposez et la manière dont elle relève le défi. Veuillez inclure dans votre description les bases scientifiques et technologiques sur lesquelles repose la solution que vous proposez, et indiquez clairement en quoi votre solution permet d'atteindre tous les résultats souhaités essentiels visés (le cas échéant) dans la section Résultats souhaités et éléments à considérer de l'avis de défi.

Obligatoire - réussite/échec

Réussite
La solution proposée par le demandeur/soumissionnaire est bien articulée, respecte la portée du défi et aborde tous les résultats souhaités essentiels (le cas échéant) énoncés dans l'avis de défi.

Échec
Pratiquement aucune, voire aucune preuve ne démontre que la solution proposée sera susceptible de relever le défi.
OU
La solution proposée s'articule d'une façon qui dépasse la portée du défi.
OU
La solution proposée ne traite pas de tous les résultats souhaités essentiels énoncés dans l'avis de défi.
OU
La solution proposée est mal décrite au point où il est impossible de l'analyser concrètement.

2. Niveau de maturité technologique (NMT) actuel

  1. Indiquez le NMT actuel de la solution que vous proposez. (Menu déroulant Menu déroulant du formulaire d'application / soumission)
  2. Décrivez les activités de recherche et développement qui ont été réalisées pour amener la solution proposée au NMT indiqué.

Obligatoire - réussite/échec

Réussite : Le demandeur/soumissionnaire a démontré que la solution proposée se situe actuellement entre les niveaux NMT 1 et NMT 4 (inclusivement), cela étant justifié par une explication des activités de recherche et développement (R et D) qui ont été réalisées pour amener la solution au NMT indiqué.

Échec : Le demandeur/soumissionnaire n'a pas fourni la preuve suffisante pour démontrer que sa solution actuelle se situait entre les niveaux NMT 1 et NMT 4 (inclusivement), notamment :

  1. trop peu de preuves ont été fournies pour établir le NMT;
  2. la solution implique le développement de la recherche de base ou fondamentale;
  3. la solution correspond au niveau NMT 5 ou à un niveau supérieur;
  4. l'explication des activités de recherche et développement (R et D) pour justifier le NMT indiqué est insuffisante, inexistante ou manque de clarté;
  5. l'explication ne fait que paraphraser la description d'un NMT donné.

3. Innovation

Décrivez le caractère novateur de votre solution et la façon dont elle fait progresser l'état des connaissances par rapport aux technologies existantes, y compris les solutions concurrentes.

Critères cotés avec note minimale de passage

La note minimale de passage pour ce critère est 4 points.

0 point/échec : Le demandeur/soumissionnaire n'a pas démontré que la solution proposée fait progresser l'état des connaissances par rapport aux technologies existantes, y compris les solutions concurrentes; OU

Les avancées énoncées sont décrites de manière générale, mais ne sont pas étayées par des preuves précises et mesurables.

4 points 

  • Le demandeur/soumissionnaire a démontré que la solution proposée offre une ou deux améliorations mineures par rapport aux technologies existantes, y compris les solutions concurrentes disponibles, et que ces améliorations pourraient créer des avantages concurrentiels dans les créneaux de marché actuels.

6 points 

  • Le demandeur/soumissionnaire a démontré que la solution proposée offre au moins trois améliorations mineures par rapport aux technologies existantes, et la combinaison de ces avantages est susceptible de créer des avantages concurrentiels dans les créneaux de marché actuels; OU
  • Le demandeur/soumissionnaire a démontré que la solution proposée offre une amélioration considérable par rapport aux technologies existantes, laquelle est susceptible de créer des avantages concurrentiels dans les créneaux de marché actuels.

8 points 

  • Le demandeur/soumissionnaire a démontré que la solution proposée offre au moins deux améliorations considérables par rapport aux technologies existantes, y comprises des solutions concurrentes disponibles, et ces améliorations sont susceptibles de créer des avantages concurrentiels dans les créneaux de marché actuels et pourraient définir de nouveaux segments de marché; OU
  • Le demandeur/soumissionnaire a démontré que la solution proposée peut être considérée comme un nouveau point de repère dans le domaine des technologies de pointe qui devance manifestement les concurrents et qui pourraient définir de nouveaux segments de marché.

Partie 2 : Critères cotés

Les propositions qui n'obtiennent pas la note de passage globale, soit un minimum de 55 points sur 110 (50 %), seront jugées non recevables et cesseront d'être prises en considération.

La note minimale globale se calcule en additionnant les notes obtenues par le demandeur/soumissionnaire pour les questions suivantes (1b, 3 et de 4 à 12).

Critères cotés (à satisfaire par la proposition du demandeur/soumissionnaire)
Question Schéma d'évaluation

1b. Portée

Décrivez en quoi la solution que vous proposez permet d'atteindre les résultats souhaités  supplémentaires (le cas échéant) indiqués dans la section Résultats souhaités et éléments à considérer de l'avis de défi.

Si rien n’est indiqué sous « Résultats supplémentaires » dans l'avis de défi, les demandeurs/soumissionnaires recevront 10 points

  • L'information fournie est insuffisante pour démontrer que la solution abordera un seul des résultats souhaités supplémentairesà considérer. 0 point
  • L'information fournie démontre clairement que la solution abordera certains (moins de 50 %) des résultats souhaités supplémentairesà considérer. 5 points
  • L'information fournie démontre clairement que la solution abordera la plupart (50 % ou plus) des résultats souhaités supplémentairesà considérer. 8 points
  • L'information fournie démontre clairement que la solution abordera la totalité (100 %) des résultats souhaités supplémentairesà considérer. 10 points

4. Risques scientifiques et technologiques de la Phase 1

Indiquez les risques scientifiques et technologiques potentiels relatifs à l'élaboration de la validation de principe, et la manière dont ces risques seront atténués dans la phase 1.

  • L'information  est insuffisante, ou manquante, pour démontrer que le demandeur/soumissionnaire tient compte des risques potentiels et des stratégies d'atténuation, ou l'information comprend d'importantes lacunes. 0 point
  • L'information fournie démontre que le demandeur/soumissionnaire tient compte de certains risques potentiels et stratégies d'atténuation, mais il y a des lacunes mineures relatives aux risques ou aux stratégies connexes. 5 points
  • L'information fournie démontre clairement que le demandeur/soumissionnaire tient suffisamment compte des risques potentiels, et les stratégies d'atténuation connexes sont bien définies. 10 points

5. Avantages pour le Canada

Décrivez les avantages qui pourraient découler de la réussite du développement de votre solution. Les demandeurs/soumissionnaires sont invités à prendre en compte les avantages éventuels selon les trois catégories suivantes :

  1. Avantages sur le plan de l'innovation : La contribution prévue pour l'amélioration ou le développement d'innovations industrielles ou technologiques. Les facteurs d'évaluation pourraient notamment être : les retombées potentielles, la création de propriétés intellectuelles, l'incidence de la nouvelle technologie sur la productivité, etc.
  2. Avantages économiques : L'incidence prévue sur la croissance des entreprises, des grappes et des chaînes d'approvisionnement canadiennes, ainsi que les avantages prévus pour la main-d'œuvre canadienne. Les facteurs d'évaluation pourraient notamment être : le nombre d'emplois créés, le nombre d'emplois bien rémunérés, la hausse des recettes liée au projet, etc.
  3. Avantages pour le public : La contribution prévue dont profitera la population générale, qu'il s'agisse de pratiques commerciales et d'embauches inclusives (p. ex., parité des sexes), d'un investissement dans les compétences et la formation ou de pratiques environnementales exemplaires. L'évaluation tiendrait compte de la mesure dans laquelle le demandeur/soumissionnaire démontre que la solution devrait générer des avantages sociaux, environnementaux, de santé, de sécurité ou autres avantages pour le Canada. Les facteurs d'évaluation pourraient notamment toucher : les avantages environnementaux liés à la solution, les investissements dans des collectivités locales ou l'incidence du projet sur des collectivités autochtones.
  1. Avantages sur le plan de l'innovation
    • Aucun avantage n'est indiqué ou la justification est insuffisante. 0 point
    • L'avantage n'est pas significatif ou la justification est limitée. 1,5 point
    • L'avantage est significatif et la justification est adéquate. 3 points
  2. Avantages économiques
    • Aucun avantage n'est indiqué ou la justification est insuffisante. 0 point
    • L'avantage n'est pas significatif ou la justification est limitée. 1,5 point
    • L'avantage est significatif et la justification est adéquate. 3 points
  3. Avantages pour le public
    • Aucun avantage n'est indiqué ou la justification est insuffisante. 0 point
    • L'avantage n'est pas significatif ou la justification est limitée. 1,5 point
    • L'avantage est considérable et la justification est adéquate. 3 points

6. Plan du projet de la phase 1

Remplissez ce tableau afin de démontrer la faisabilité du plan de projet de la phase 1.

Inclure :

  • les jalons du projet;
  • les activités du projet liées à chaque jalon;
  • le temps nécessaire pour réaliser chaque jalon (p. ex., jours, semaines ou mois);
    • (Indiquer si des activités ou jalons devront être réalisés simultanément.)
  • le temps total requis pour réaliser le projet;
  • les principaux critères de réussite.

Remarque : La phase 1 ne peut dépasser 6 mois et le NMT 4.

  1. L'information est insuffisante, ou manquante, pour démontrer la faisabilité du plan de projet de la phase 1, ou ce plan de projet dépasse la durée maximum indiquée dans l'avis de défi. 0 point
  2. Le plan de projet de la phase 1 est peut-être réalisable, mais cela n'est pas clairement démontré ou il y a des lacunes. 5 points
  3. L'information fournie démontre clairement la faisabilité du plan de projet de la phase 1. 10 points

7. Risques du projet de la phase 1

Indiquez les risques potentiels du projet (p. ex., ressources humaines, finances, gestion de projet, etc.) relatifs à l'élaboration de la validation de principe, et la manière dont ces risques seront atténués.

  1. L'information est insuffisante, ou manquante,  pour démontrer que le demandeur/soumissionnaire tient compte des risques potentiels et des stratégies d'atténuation, ou l'information comprend d'importantes lacunes. 0 point
  2. L'information fournie démontre que le demandeur/soumissionnaire tient compte de certains risques potentiels et stratégies d'atténuation, mais il y a des lacunes mineures relatives aux risques ou aux stratégies d'atténuation connexes. 5 points
  3. L'information fournie démontre clairement que le demandeur/soumissionnaire tient suffisamment compte des risques potentiels, et les stratégies d'atténuation connexes sont bien définies. 10 points

8. Équipe de mise en œuvre de la phase 1

Remplissez ce tableau pour démontrer que l'équipe de mise en œuvre de votre projet possède l'expérience et les compétences requises en matière de gestion et de technologie pour exécuter le plan de projet de la phase 1. Un membre de l'équipe de mise en œuvre peut avoir plus d'un rôle.

Précisez les taux de rémunération et le niveau d'effort de chaque membre de l'équipe. Les taux de rémunération et les niveaux d'effort seront examinés dans le cadre de l'évaluation de la question 10.

  1. L'information  est insuffisante, ou manquante, pour démontrer que l'équipe du projet possède l'expérience et les compétences requises en matière de gestion et de technologie pour exécuter le plan de projet de la phase 1. 0 point
  2. L'information fournie est suffisante, mais comprend des lacunes relatives à l'expérience et aux compétences requises en matière de gestion et de technologie pour exécuter le plan de projet de la phase 1. 5 points
  3. L'information fournie démontre clairement que l'équipe du projet possède l'expérience et les compétences requises en matière de gestion et de technologie pour exécuter le plan de projet de la phase 1. 10 points

9. Inclusivité

Si votre entreprise devait obtenir un financement de Solutions innovatrices Canada, décrivez les mesures que vous pourriez prendre à la Phase 1 (p. ex., stratégie de recrutement, stages, étudiants d'un programme coopératif, etc.) pour favoriser la participation des groupes sous-représentés (p. ex., femmes, jeunes, personnes handicapées, Autochtones, minorités visibles) dans les activités de recherche et développement de la solution proposée.

  • Aucun exemple concret ou description n'a été fourni concernant les mesures qui seraient prises pour encourager la participation de groupes sous-représentés. 0 point
  • Un exemple concret ou une description a été fourni concernant les mesures qui seraient prises pour encourager la participation de groupes sous-représentés. 3 points

10. Proposition financière de la Phase 1

Remplissez ce tableau afin de démontrer que la proposition financière liée au plan de projet de la phase 1 est réaliste.

  • L'information fournie est insuffisante ou manque de crédibilité, ne parvenant pas à démontrer que la proposition financière du plan de projet de la phase 1 est réaliste. 0 point
  • L'information fournie est suffisante, mais certains coûts liés au plan de projet de la phase 1 semblent surestimés ou sous-estimés. 5 points
  • L'information fournie contient des éléments crédibles qui démontrent clairement l'aspect réaliste de la proposition financière du plan de projet de la phase 1. 10 points

11. Contrôles financiers, suivi et surveillance des finances de la Phase 1

Décrivez les contrôles financiers, de même que le suivi et la surveillance qui serviront à gérer les fonds publics au cours de la phase 1.

.

  1. L'information est insuffisante, ou manquante, pour démontrer la capacité du demandeur/soumissionnaire à gérer les fonds publics au cours de la phase 1. 0 point
  2. L'information fournie est vague ou contient des lacunes. Le demandeur/soumissionnaire a mis en place certains contrôles financiers et mesures de suivi ou surveillance pour gérer les fonds publics au cours de la phase 1. 5 points
  3. L'information fournie démontre clairement que le demandeur/soumissionnaire compte sur des contrôles financiers et des mesures de suivi et de surveillance robustes pour gérer les fonds publics au cours de la phase 1. 10 points

12. Stratégie de la phase 2

Décrivez une stratégie réaliste pour le développement du prototype si votre entreprise était sélectionnée pour la phase 2.

Votre réponse devrait comprendre ce qui suit :

  • obstacles anticipés;
  • tâches principales
  • coût estimatif.
  • L'information  est insuffisante, ou manquante, pour démontrer que le demandeur/soumissionnaire a réfléchi à une stratégie réaliste pour le développement du prototype de la phase 2. 0 point
  • L'information fournie démontre que la stratégie de développement du prototype de la phase 2 est peut-être réaliste, mais des éléments de la stratégie sont vagues ou contiennent des lacunes. 5 points
  • L'information fournie démontre que le demandeur/soumissionnaire compte sur une stratégie claire et réaliste. 10 points

13. Approche de commercialisation

Décrivez votre approche de commercialisation globale pour la solution proposée.

À inclure dans la réponse :

  • Marchés cibles (excluant le gouvernement du Canada)
  • Sources de financement non liées à Solutions innovatrices Canada
  • Transition vers un produit ou service offert sur le marché
  • Autres indicateurs de potentiel commercial et de faisabilité commerciale
  1. Information insuffisante, voire aucune information, fournie pour montrer le potentiel commercial de la solution proposée. 0 point
  2. De l'information a été fournie pour montrer le potentiel commercial de la solution proposée, mais l'approche de commercialisation comporte des lacunes. 5 points
  3. L'approche de commercialisation présentée est réaliste et montre le potentiel commercial de la solution proposée. 10 points

Questions et réponses

Toutes les questions concernant un défi en particulier seront affichées ici avec la réponse correspondante.

Si vous avez une question à propos d'un défi, veuillez l'envoyer à ISED-ISDE@canada.ca.

Vous pouvez également consulter la Foire aux questions sur le programme Solutions innovatrices Canada.

Un lexique est aussi disponible.

À quel point devrions-nous considérer les choix de mots dans l'application? Par exemple, comment interpréter ces choix de mots: élimination des débris marins par rapport aux débris marins pénétrant dans l'eau par rapport aux équipements marins transformés en débris / déchets? Toutes ces déclarations peuvent être considérées comme identiques ou différentes. Nous réduisons considérablement la quantité d’engins qui deviennent des débris, mais est-ce la même chose que l’élimination des débris?

Pour le défi «Équipement de pêche et d’aquaculture durable», l’objectif est la prévention - prévenir (ou réduire considérablement) les équipements de la pêche et de l’aquaculture qui deviennent des engins de pêche fantômes ou des débris marins en plastique grâce à une innovation dans les engins de pêche ou d’aquaculture. Ceci peut être réalisé de différentes manières. Des exemples sont donnés dans la section «Résultats souhaités additionnels» - avec un équipement compostable ou recyclable dans les limites des capacités canadiennes actuelles, ce qui élimine ou réduit le contenu plastique de l'équipement, ou augmente sa capacité de récupération. La solution ne se limite pas à ces exemples - le MPO s'intéresse à toute solution permettant d'empêcher ou de réduire la quantité de plastique entrant dans le milieu aquatique en provenance des industries de la pêche et de l'aquaculture.

Date de modification :