Sondage post-campagne du Mois sur la prévention de la fraude

Organisme

Le Bureau de la concurrence est un organisme indépendant responsable de l'administration et de l'application de la Loi sur la concurrence, la Loi sur l'emballage et l'étiquetage des produits de consommation, la Loi sur l'étiquetage des textiles et la Loi sur le poinçonnage des métaux précieux. Son rôle est de promouvoir et de maintenir une concurrence équitable pour que les Canadiennes et les Canadiens bénéficient de bas prix, de choix de produits et de services de qualité.

Le Bureau de la concurrence préside le Forum sur la prévention de la fraude, un partenariat composé d'environ 80 partenaires, qui proviennent du secteur privé, du secteur sans but lucratif, du secteur public et d'organismes de mise en application de la loi et qui sont déterminés à lutter contre la fraude visant les consommatrices, les consommateurs et les entreprises. Depuis 2004, le Forum mène une campagne annuelle pendant le Mois sur la prévention de la fraude pour aider les Canadiennes et les Canadiens à se protéger contre la fraude en les renseignant sur la façon de « l'identifier, de la signaler et de l'enrayer ».

Raison d'être de la recherche

La Politique de communication du gouvernement du Canada exige de la recherche et de l'évaluation en matière de programmes et de services. La recherche sur l'opinion publique appuie l'élaboration et la mise en œuvre des politiques, des programmes et des services ministériels conçus pour répondre aux besoins et aux attentes des Canadiennes et des Canadiens.

Cette recherche a pour principal objectif d'évaluer la sensibilisation actuelle des Canadiens à la fraude et l'efficacité des efforts déployés pendant la campagne 2006 du Mois sur la prévention de la fraude. En mai 2006, The Strategic Counsel a interrogé 1 000 Canadiennes et Canadiens pour déterminer :

Les résultats sont comparés à ceux d'un sondage semblable réalisé en 2005.

Résultats prévus

Les données seront transmises aux partenaires du Forum sur la prévention de la fraude. Les résultats de la recherche aideront les partenaires à identifier les groupes cibles et les activités de rayonnement nécessaires pour le Mois de la prévention de la fraude en 2007.

Information sur la recherche

Recherche quantitative :

Les données ont été recueillies par entrevues téléphoniques auprès d'un échantillon proportionnel national de 1 000 Canadiennes et Canadiens de 18 ans et plus. Les entrevues ont eu lieu entre le 8 et le 14 mai 2006. Au niveau national, les résultats sont assortis d'une marge d'erreur de +/- 3.1 %, 19 fois sur 20. Sauf quelques exceptions, la plupart des questions dans ce sondage reprennent celles posées en 2005.

Entreprise de recherche : The Strategic Counsel
No du contrat : U3850-061072/001/CY
Contrat émis par : Travaux publics et Services gouvernementaux Canada
Valeur du contrat : 27 ,06 $ (TPS incluse).


Rapport à l'intention du Bureau de la concurrence sur les résultats de l'enquête de suivi sur la campagne sur la prévention de la fraude

Résultats de l'enquête de suivi sur la campagne de sensibilisation à la fraude de 2006


Rapport à l'intention du Bureau de la concurrence sur les résultats de l'enquête de suivi sur la campagne sur la prévention de la fraude — le juin 2006

Rapport à l'intention du Bureau de la concurrence sur les résultats de l'enquête de suivi sur la campagne sur la prévention de la fraude, Juin 2006

Version PDF
(568 Ko - 69 pages)

Numéro d'enregistrement : POR 513-04
Numéro du contrat : U3850 061072/001/CY

Gregg, Kelly, Sullivan & Woolstencroft:
The Strategic Counsel

www.thestrategiccounsel.com/

21 St. Clair Avenue East
Suite 1100
Toronto, Ontario
M4T 1L9
Téléphone : 416-975-4465
Telecopieur : 416-975-1883

440 Laurier Avenue West
Suite 200
Ottawa, Ontario
K1R 7X6
Téléphone : 613-751-2855
Telecopieur : 613-751-2852


Table des matières


I. Processus de recherche

A. Introduction

Gregg, Kelly, Sullivan & Woolstencroft (The Strategic Counsel) sont heureux de remettre au Bureau de la concurrence, et aux partenaires de ce dernier au sein du Forum sur la prévention de la fraude, les résultats de l'enquête de suivi de 2006 sur la fraude par marketing, le vol d'identité et la sensibilisation à la fraude. L'objectif premier de ce travail de recherche était d'évaluer l'efficacité de la campagne de 2006 et de comparer les résultats obtenus en 2006 et à ceux en 2005 pour les indicateurs clés que voici : sensibilisation à la fraude, rétention des messages et mesures mises en œuvre en réaction aux messages. Le lecteur doit cependant savoir que les campagnes menées en 2005 et en 2006 n'étaient pas parfaitement identiques (certaines composantes ont changé).

L'enquête avait pour objet de mesurer les perceptions et l'expérience du public dans les domaines suivants :

B. Méthodologie

Les donnés ont été recueillies par interviews téléphoniques auprès d'un échantillon proportionnel national de 1 000 Canadiennes et Canadiens de 18 ans et plus. Les interviews ont eu lieu entre le 8 et le 14 mai 2006. Au niveau national, les résultats sont assortis d'une marge d'erreur de +/- 3.1 %,

Processus de recherche

19 fois sur 20. Les marges d'erreur pour les régions, présentées dans le tableau ci-dessous, ainsi que celles pour les différents groupes démographiques sont plus élevées.

Marges d'erreur nationale et régionales
Région Taille d'échantillon Marge d'erreur (19 fois sur 20, ou 95 %)
Canada 1 000 +/- 3,1 %
Atlantique 77 +/- 11,3 %
Québec 247 +/- 6,3 %
Ontario 379 +/- 5,0 %
Prairies 165 +/- 7,7 %
C-B 132 +/- 8,6 %

Les résultats de l'enquête de 2006 sont comparés à ceux de l'enquête conduite en mars 2005 auprès de 1 000 répondants. Sauf quelques exceptions, la plupart des questions posées en 2006 reprennent celles posées en 2005.

Nous attirons l'attention du lecteur sur le fait qu'en 2006, l'enquête a été menée de cinq à six semaines après la tenue de la campagne (en mars). En 2005, par contre, l'enquête a eu lieu trois semaines après la fin de la campagne. L'importance du laps de temps écoulé entre la fin de la campagne et le début de l'enquête aura sans doute eu un certain effet sur la notoriété de la campagne et des messages clés.

haut de la page

II. Principaux résultats

A. Fraude par marketing : perception et victimisation

La vaste majorité des Canadiens, quelles que soient leurs caractéristiques démographiques, considèrent la fraude par marketing comme un problème grave. En 2006, 86 % des enquêtés (comparativement à 84 % en 2005) ont dit qu'il s'agissait d'un problème très grave (35 %) ou grave (51 %). Les femmes (90 %) étaient un peu plus nombreuses que les hommes (83 %) à affirmer que la fraude par marketing est un problème grave, alors que les jeunes (les 18-34 ans) étaient moins nombreux à le faire (80 %) que les 35-54 ans (89 %) et les 55 ans et plus (88%).

Parallèlement, la plupart des Canadiens (77 %) pensent que la fraude par marketing, par la poste ou par courrier électronique est en progression. Ces résultats support ceux en 2005, quand 76 % des personnes interrogées ont dit que la fraude par marketing était de plus en plus fréquente. Bien que cette opinion soit largement répandue dans l'ensemble des groupes démographiques, elle l'était un peu plus chez les femmes (81 %) que chez les hommes (74 %). Si nous examinons les réponses selon l'âge, nous voyons que les 55 ans et plus étaient relativement moins nombreux (72 %) que les 35-54 ans (83 %) et que les 18-34 ans (78 %) à penser que la fraude par marketing se développait. Il importe en outre de souligner que les Québécois étaient relativement plus nombreux (85 %) que les autres Canadiens à dire que la fraude par marketing devenait plus fréquente, malgré le fait que les Québécois rapportent le plus bas taux de victimisation au pays.

Les Canadiens font preuve d'une grande constance d'année en année dans leur opinion sur la gravité des différents types de fraude par marketing. En effet, 87 % ont dit que la sollicitation par de fausses œuvres de charité constituait un problème sérieux. Pour ce qui est de la sollicitation dans le cadre de faux concours (où les victimes potentielles se voient promettre un prix à la condition d'acheter ce qu'on leur propose) et de vente frauduleuse (où la victime achète un produit qu'elle ne reçoit jamais), les fractions de répondants ayant affirmé qu'il s'agissait également de problèmes sérieux étaient semblables, à savoir de 86 et 84 % respectivement. Encore une fois, ces résultats sont presque identiques à ceux en 2005 (85, 84 et 82 % respectivement). Soulignons en outre qu'on constate les mêmes différences démographiques et régionales dans les opinions exprimées quant à la gravité des trois types de fraude ci-dessus, les femmes étant un peu plus enclines que les hommes à considérer qu'il s'agit de problèmes graves et les jeunes un peu plus portés à être de cet avis que leurs aînés dans le cas des fraudes reliées à la promesse d'un prix non existant. Les résidents du Québec sont également relativement plus nombreux que ceux des autres provinces à considérer les types de fraudes étudiés comme un problème grave. Cela dit, les écarts d'opinion ne dépassaient jamais 10 points de pourcentage.

Compte tenu de la marge d'erreur (+/- 3,1 %), le taux de victimisation est demeuré virtuellement inchangé entre 2005 et 2006. En 2006, 31 % des Canadiens ont affirmé qu'eux-mêmes (ou un membre de leur ménage) avaient été victimes de fraude par marketing comparativement à 28 % en 2005. Fait intéressant, on constate encore une fois un effet d'âge à cette question, les jeunes ayant été plus nombreux que leurs aînés à dire qu'un membre de leur ménage ou eux-mêmes avaient été victimes de fraude par marketing. Il importe aussi de souligner qu'un tiers des enquêtés (10 points sur un total de 30) ont affirmé que l'incident s'était produit dans les six mois précédant le sondage. Par ailleurs, les 18-34 ans étaient près de deux fois plus nombreux (44 %) que les 35-54 ans (32 %) et les 55 ans et plus (23 %) à avoir été victimes de fraude. Ce taux de victimisation chez les jeunes revêt un intérêt particulier, car les jeunes sont, justement, ceux qui étaient le moins portés à considérer la fraude par marketing comme un problème sérieux.

B. Fréquence du vol d'identité

Le pourcentage de personnes ayant été victimes de vol d'identité est inférieur à celui des personnes ayant été victimes de fraude par marketing. En effet, en 2006, la fraction de répondants ayant déclaré qu'un membre de leur ménage ou eux-mêmes avaient été victimes de vol d'identité s'établissait à 17 %, comparativement à 19 % en 2005. Ainsi, entre 2005 et 2006, le pourcentage de personnes ayant déclaré avoir été victimes de vol d'identité est demeuré stable. Les diplômés universitaires sont relativement plus nombreux que les personnes moins instruites à avoir déclaré être victimes de vol d'identité. Un peu plus du quart des diplômés universitaires (26 %) ont dit avoir été victimes d'un méfait semblable contre 10 % seulement des personnes ayant fait des études secondaires ou moins, et 13 % des personnes ayant fait des études collégiales. Les résidents de la région de l'Atlantique (10 %) ont été moins souvent que les autres victimes de vol d'identité.

C. Fraude par marketing et vol d'identité : mesures prises

Les résultats du sondage confirment que peu de gens se donnent la peine de signaler un cas possible de fraude par marketing ou de prévenir les autorités. En effet, le nombre de répondants ayant déclaré n'avoir rien fait se situait aux alentours de quatre sur dix en 2005 (43 %) comme en 2006 (38 %). Rares étaient ceux ayant signalé un incident à la police locale (8 % dans l'ensemble du Canada et 2 % seulement au Québec), à avoir communiqué avec le Bureau d'éthique commerciale (3 %) ou avec PhoneBusters (2 %), et plus rares encore ceux ayant pris contact avec le Bureau de la concurrence (1 %). Les Canadiens étaient davantage portés à chercher à régler eux-mêmes le problème : en communiquant avec l'entreprise concernée (18 %), en faisant opposition à un chèque ou en refusant de payer (8 %), en modifiant leur information bancaire (3 %) ou en essayant de se faire rembourser (2 %). Encore une fois, un effet d'âge a été constaté pour ce qui est de la proportion de personnes cherchant à régler elles-mêmes le problème : elle était de 25 % chez les 18-34 ans, de 18 % chez les 35-54 ans et de 11 % seulement chez les 55 ans et plus. Par contre, les personnes âgées (les 55 ans et plus) sont relativement plus nombreuses que les autres (14 %) à faire opposition à un chèque ou à refuser de payer un produit leur ayant été vendu frauduleusement.

Les raisons évoquées par les répondants pour ne pas avoir pris de mesures en cas de fraude possible autorisent à conclure que les Canadiennes et les Canadiens savent que cela prend beaucoup de temps et que le jeu n'en vaut pas nécessairement la chandelle. En effet, quatre des cinq réponses données le plus souvent par les répondants pour justifier leur inaction étaient les suivantes :

Un schéma semblable a été constaté chez les personnes n'ayant pas eu la malchance d'être victimes de fraude, mais qui ont été invitées à exprimer les mesures qu'elles auraient prises si elles l'avaient été. Ici, la deuxième réponse la plus fréquente était : n'aurait rien fait (21 %). Par ailleurs, 18 % des personnes interrogées ont dit qu'elles raccrocheraient et 8 %, qu'elles ne feraient aucun cas de l'appel. Toutefois, la réponse la plus fréquente chez les répondants n'ayant pas été victimes de fraude (31 %) était : aurait communiqué avec la police locale (en 2005, la fraction correspondante était de 30 %). Ce chiffre marque un contraste énorme par rapport à la proportion ayant donné cette réponse parmi les personnes ayant été ou ayant cru être victimes de fraude (8 % seulement en 2006). Autre contraste, 4 % seulement des personnes n'ayant pas été victime de fraude ont déclaré qu'elles communiqueraient avec la compagnie de téléphone directement, comparativement à une fraction de 18 % chez les victimes. L'écart entre les réponses des victimes et des autres répondants nous dit que les Canadiens, bien qu'ils affirment qu'ils prendraient des mesures s'ils étaient victimes de fraude, sont en fait très réticents à le faire lorsqu'ils le sont, considérant sans doute que le jeu n'en vaut pas la chandelle. Pour ce qui est de la nature des mesures prises, elle varie, ici encore, selon l'âge. En effet, la fraction de personnes communiquant avec la police croît avec l'âge, passant de 22 % chez les 18- 34 ans, à 29 % chez les 35-54 ans, et à 38 % chez les 55 ans et plus. Soulignons en outre que lorsqu'interrogés pour savoir ce qu'ils feraient, les jeunes (les 18-34 ans) étaient relativement plus nombreux (15 %) que leurs aînés à répondre « je ne sais pas », à ne pas donner de réponse ou à dire ne pas savoir ce qu'ils feraient (les pourcentages correspondants chez les 35-54 ans et chez les 55 ans et plus étant de 7 et 6 % respectivement).

En 2006, comme en 2005, la réponse la plus fréquente des répondants ayant affirmé qu'eux-mêmes ou un membre de leur ménage avait été victimes de vol d'identité était : « a porté plainte à la compagnie de carte de crédit ». En tout, 33 % des répondants ont donné cette réponse en 2006, contre 26 % en 2005. Le dépôt d'une plainte auprès de la police locale constituait le deuxième choix de réponse le plus fréquent, mais loin derrière le premier (15 % seulement des réponses en 2006 et 16 % en 2005) et le dépôt d'une plainte auprès de la banque, le troisième (12 % en 2006 comparativement à 9 % en 2003 et à 9 % également en 2005). Fait intéressant, la proportion des personnes n'ayant rien fait s'est légèrement infléchie au cours des deux dernières années, étant tombée de 18 % en 2005 à 15 % en 2006.

D. Notoriété de la campagne sur la fraude par marketing et le vol d'identité, et rétention des messages

En 2006, 73 % des répondants ont dit avoir été exposés à de l'information sur la fraude par marketing et le vol d'identité, comparativement à 78 % en 2005. Encore une fois, l'effet de l'âge saute aux yeux : 59 % seulement des 18-34 ans ont dit avoir vu, entendu ou lu quelque chose au sujet de la fraude-marketing et le vol d'identité, contre 78 et 75 % respectivement des 35-54 ans et des 55 ans et plus. Des écarts semblables s'observent suivant le niveau d'instruction : 63 % seulement des enquêtés ayant fait des études secondaires ou moins ont dit avoir vu, entendu ou lu quelque chose sur la fraude par marketing ou le vol d'identité, comparativement à 78 % de ceux ayant fait des études collégiales et à 80 % de ceux possédant un diplôme universitaire.

La rétention des messages en 2006 est supérieure à ce qu'elle était en 2005. La rétention ou la compréhension des messages variait : 20 % des répondants ont déclaré se souvenir d'un message sur l'importance de protéger leurs renseignements personnels, 14 % ont dit se souvenir d'un message sur la fraude par carte de crédit et 9 % ont donné des exemples précis de mesures pour prévenir la fraude. Deux pour cent des répondants ont évoqué spontanément le slogan « La fraude : identifiez-la, signalez-la et enrayez-la ». Lorsqu'on fait la somme de tous les répondants ayant donné des réponses acceptables (y compris ceux ayant spontanément évoqué le slogan qui précède et ceux qui, en réponse à une précédente question, ont affirmé que ce slogan portait sur la prévention de la fraude), on constate que la part des répondants ayant correctement retenu un des messages de la campagne s'élevait à 81 % , en hausse par rapport à 70 % en 2005. Il importe de souligner que par rapport à 2005, l'intervieweur avait, en 2006, une chance de plus pour rafraîchir la mémoire des répondants et l'aider à se souvenir des messages de la campagne de sensibilisation à la fraude. De plus, il est important de mentionner que le délai entre la fin de la campagne publicitaire et la conduite du sondage était légèrement plus long en 2006 comparativement à 2005.

La moitié environ (53 %) des répondants qui n'avaient pas spontanément évoqué la prévention de la fraude comme principal message retenu en réponse aux questions sur la notoriété de la campagne et sur la rétention des messages qui en faisaient partie, ont par la suite, avec l'aide de l'intervieweur, (réponse assistée), dit avoir vu, entendu ou lu quelque chose sur la prévention de la fraude. Les résultats sont comparables à ceux en 2005, quand 49 % des répondants se sont souvenus des messages de sensibilisation à la fraude. Encore une fois, la proportion des répondants ayant dit se souvenir de ces messages était plus faible chez les 18-34 ans (39 %) que chez les 35-54 ans (59 %) et chez les 55 ans et plus (55 %).

Parmi les personnes qui se souvenaient de messages sur la prévention de la fraude, les sources d'information évoquées le plus souvent étaient : reportage à la télévision, à la radio ou dans la presse écrite (43 %), puis publicité dans un magazine ou un journal (39 %). Dix-huit pour cent ont dit « la télévision », sans plus de précisions, alors que 12 % ont déclaré avoir vu quelque chose dans un site Web et 6 % ont dit avoir entendu quelque chose à la radioNote de bas de page 1.

Comme en 2005, 89 % des répondants ont décrit l'information qu'ils avaient vue, lue ou entendue. Les principaux messages véhiculés par l'information reçue étaient, dans l'ordre : être prudent (25 % en 2006 et 22 % en 2005), ne pas divulguer de renseignements personnels (15 % en 2006 et 12 % en 2005) et ne pas divulguer de renseignements sur sa carte de crédit à quelqu'un qu'on ne connaît pas (11 % en 2006 et 13 % en 2005). La plupart des autres réponses portaient sur la nécessité d'être prudent, d'une façon quelconque, de manière à se protéger contre la fraude.

Lorsque l'intervieweur leur donnait le slogan « La fraude : identifiez-la, signalez-la, enrayez-la », 26 % des répondants ont dit le reconnaître, pour un total de 28 % en comptant les 2 % de répondants l'ayant évoqué en réponse à une précédente question.

Parmi les personnes qui se sont souvenues du slogan, la vaste majorité (86 %) jugeaient que l'information fournie était assez utile (41 %) ou très utile (45 %). Cela dit, bien que ces résultats soient comparables à ceux pour 2005 (90 % des répondants avaient considéré l'information utile), la proportion de ceux ayant jugé l'information très utile était, en 2006, inférieur de 11 points à ce qu'elle était en 2005 (56 %). Cette baisse autorise à penser qu'il faudra accroître encore les efforts à l'appui de la publicité sur la prévention de la fraude et la lutte contre celle-ci, pour s'assurer que ce sujet demeure présent dans l'esprit de la population, pour éduquer les gens et pour susciter de plus nombreux changements chez ces derniers.

E. Changements apportés par les répondants dans leur façon de réagir

Parmi les répondants ayant dit avoir lu, entendu ou vu quelque chose sur la fraude par marketing ou le vol d'identité, 65 %, et c'est beaucoup, ont dit qu'ils avaient changé ou changeraient leur façon de réagir en cas de fraude par marketing ou de vol d'identité. Parmi-ceuxci, 41 % ont déclaré que leur façon de réagir avait changé ou changerait « beaucoup » et 24 % ont affirmé que leur façon de réagir avait changé ou changerait « quelque peu ». La proportion de personnes ayant modifié leur comportement a grossi entre 2005 et 2006, étant passée de 61 à 65 %. Fait important, les réponses ne variaient pas selon l'âge, ce qui signifie que bien que les jeunes répondants puissent être moins préoccupés et moins sensibilisés à la fraude par marketing en général, ils sont néanmoins influencés de la même façon que leurs aînés lorsqu'ils lisent, entendent ou voient de l'information sur la fraude par marketing ou le vol d'identité.

F. PhoneBusters

Aucun changement important n'a été observé dans la proportion de répondants ayant dit connaître PhoneBusters : 18 % en 2006 et 17 % en 2005. Par contre, l'organisme PhoneBusters est nettement moins bien connu au Québec que dans le reste du Canada : 7 % seulement des répondants dans cette province en avaient entendu parler. Deux pour cent des répondants ont dit avoir communiqué avec PhoneBusters parce qu'ils pensaient avoir mis au jour un cas de fraude par marketing ou de vol d'identité. Les résidants de la Colombie-Britannique sont eux aussi relativement moins nombreux (17 %) que les autres Canadiennes et Canadiens à connaître cet organisme.

Quoi qu'il en soit, en 2006, 84 % de l'ensemble des répondants ont dit qu'ils appelleraient vraisemblablement PhoneBusters après que l'intervieweur leur a décrit brièvement l'organisme (la fraction correspondante en 2005 était de 81 %). Mais ce qui importe davantage, c'est que 65 % ont dit qu'il était « très probable » qu'ils communiquent avec PhoneBusters alors qu'ils n'étaient que 19 % à répondre qu'il était « assez probable » qu'ils communiquent avec l'organisme. Ces chiffres nous disent que les Canadiennes et les Canadiens sont beaucoup plus sensibilisés à la fraude qu'ils ne l'étaient et que cette sensibilisation accrue pourrait avoir une forte incidence sur leur façon de réagir à la fraude par marketing et au vol d'identité.

G. Moyens les plus efficaces de combattre la fraude-marketing et le vol d'identité

Les vues exprimées par les répondants sur les moyens de lutter contre la fraude par marketing et le vol d'identité n'ont pas beaucoup changé entre 2005 et 2006. Les moyens jugés les plus efficaces par le plus de répondants étaient, dans l'ordre : éducation du public (53%) application plus stricte de la loi (20 %) et publicité (15 %). En 2005, les pourcentages correspondants étaient presque identiques à ceux de 2006 (51, 25 et 13 % respectivement). Les deux années, 7 % des enquêtés ont répondu qu'il n'y avait pas de façon efficace de lutter contre la fraude par marketing.

Il importe de souligner que le pourcentage des répondants ayant dit que l'éducation du public constituait le moyen les plus efficace de lutter contre la fraude était beaucoup plus bas chez les personnes ayant fait des études secondaires ou moins (39 %) que chez celles ayant fait des études collégiales (55 %) et chez celles ayant fait des études universitaires (65 %). L'âge a eu peu d'effet sur les réponses données à la question sur les moyens les plus efficaces de lutter contre la fraude par marketing et le vol d'identité.

haut de la page

III. Fraude par marketing et vol d'identité : gravité du problème, sensibilisation et perception de la population face à ces méfaits, mesures prises

Gravité de la fraude par marketing

Tableau illustrant la gravité de la fraude par marketing selon le sexe, l'âge et le niveau d'éducation
 


2005
(n=1000)
%
2006


Total
(n=1000)
%
Sexe Âge Instruction
Hommes
(n=500)
%
Femmes
(n=500)
%
18-34
(n=187)
%
35-54
(n=405)
%
55+
(n=384)
%
Études
sec. ou
moins
(n=337)
%
Études
coll.
(n=252)
%
Univ.
(n=364)
%

Q.1    Dans l'ensemble, à quel point croyez-vous que la fraude par télémarketing par téléphone, courriel ou courrier est un problème grave au Canada? Diriez-vous que c'est…?

Base :   Ensemble des répondants.

Catégories très/assez probable confondues 83 86 83 90 80 89 87 88 89 84
Problème très grave 32 35 29 41 18 36 43 38 40 28
Problème assez grave 51 51 54 49 62 53 44 50 49 56
Problème pas très grave 10 8 10 5 13 6 6 7 4 10
Problème pas du tout grave 4 2 3 1 2 1 3 2 2 3
Catégories pas très/ pas du tout grave confondues 14 10 13 6 15 7 9 9 6 13
NSP, ND, refus 3 4 4 4 5 4 4 3 5 4


Tableau illustrant la gravité de la fraude par marketing selon la région
 


2005
(n=1000)
%
2006


Total
(n=1000)
%
Région
Atlantique
(n=77)
%
Québec
(n=247)
%
Ontario
(n=379)
%
Prairies
(n=165)
%
Colombie-
Britannique
(n=132)
%

Q.1    Dans l'ensemble, à quel point croyez-vous que la fraude par télémarketing par téléphone, courriel ou courrier est un problème grave au Canada? Diriez-vous que c'est…?

Base :   Ensemble des répondants.

Catégories très/assez probable confondues 83 86 90 90 87 82 82
Problème très grave 32 35 39 30 40 33 31
Problème assez grave 51 51 51 60 47 49 51
Problème pas très grave 10 8 6 7 7 9 8
Problème pas du tout grave 4 2 4 <1 3 3 2
Catégories pas très/pas du tout grave confondues 14 10 10 7 10 12 10
NSP, ND, refus 3 4 2 3 7 8



Augmentation/diminution de la quantité des fraudes par marketing depuis quelques années

Tableau illustrant l'augmentation/diminution de la quantité des fraudes par marketing depuis quelques années selon le sexe, l'âge et le niveau d'éducation
 


2005
(n=1000)
%
2006


Total
(n=1000)
%
Sexe Âge Instruction
Hommes
(n=500)
%
Femmes
(n=500)
%
18-34
(n=187)
%
35-54
(n=405)
%
55+
(n=384)
%
Études
sec. ou
moins
(n=337)
%
Études
coll.
(n=252)
%
Études
univ.
(n=364)
%

Q.2    En repensant aux dernières années, croyez-vous que la quantité de fraudes par téléphone, courriel ou courrier…?

Base :   Ensemble des répondants.

A augmenté 76 77 74 81 78 83 72 73 81 80
Est demeurée au même point 15 13 15 10 15 10 14 15 11 11
A diminué 2 2 2 2 3 2 2 2 1 3
NSP, ND, refus 7 8 8 8 4 5 12 10 6 6


Tableau illustrant l'augmentation/diminution de la quantité des fraudes par marketing depuis quelques années selon la région
  Région
Atlantique
(n=77)
%
Québec
(n=247)
%
Ontario
(n=379)
%
Prairies
(n=165)
%
Colombie-
Britannique
(n=132)
%

Q.2    En repensant aux dernières années, croyez-vous que la quantité de fraudes par téléphone, courriel ou courrier…?

Base :   Ensemble des répondants.

A augmenté 75 85 75 76 72
Est demeurée au même point 16 10 14 15 10
A diminué 4 <1 3 3 2
NSP, ND, refus 5 5 8 6 16



Gravité du problème : être sollicité pour de fausses œuvres de bienfaisance

Tableau illustrant la gravité du problème : être sollicité pour de fausses œuvres de bienfaisance selon le sexe, l'âge et le niveau d'éducation
 


2005
(n=1000)
%
2006


Total
(n=1000)
%
Sexe Âge Instruction
Hommes
(n=500)
%
Femmes
(n=500)
%
18-34
(n=187)
%
35-54
(n=405)
%
55+
(n=384)
%
Études
sec. ou
moins
(n=337)
%
Études
coll.
(n=252)
%
Études
univ.
(n=364)
%

Q.3-5    J'aimerais maintenant que vous me disiez à quel point vous considérez chacun de ces types de fraude par télémarketing comme un problème grave, en d'autres mots, considérez-vous que c'est un problème très grave, assez grave, pas très grave ou pas du tout grave? Le premier est…

Base :   Ensemble des répondants.

Catégories très/assez grave confondues 85 87 82 92 85 91 84 86 92 85
Problème très grave 61 57 49 66 60 61 51 52 63 57
Problème assez grave 24 30 33 26 25 30 33 34 29 28
Problème pas très grave 8 7 9 5 9 6 7 6 6 9
Problème pas du tout grave 3 3 4 1 4 2 3 4 1 3
Catégories pas très/ pas du tout grave confondues 11 10 13 6 13 8 10 10 7 12
NSP, ND, refus 4 3 4 2 2 1 6 4 1 4


Tableau illustrant la gravité du problème : être sollicité pour de fausses œuvres de bienfaisance selon la région
 


2005
(n=1000)
%
2006


Total
(n=1000)
%
Région
Atlantique
(n=77)
%
Québec
(n=247)
%
Ontario
(n=379)
%
Prairies
(n=165)
%
Colombie-
Britannique
(n=132)
%

Q.3-5    J'aimerais maintenant que vous me disiez à quel point vous considérez chacun de ces types de fraude par télémarketing comme un problème grave, en d'autres mots, considérez-vous que c'est un problème très grave, assez grave, pas très grave ou pas du tout grave? Le premier est…

Base :   Ensemble des répondants.

Catégories très/assez grave confondues 85 87 91 92 85 84 85
Problème très grave 61 57 62 59 54 57 59
Problème assez grave 24 30 29 33 31 27 26
Problème pas très grave 8 7 4 5 8 10 10
Problème pas du tout grave 3 3 5 2 3 2 2
Catégories pas très/ pas du tout grave confondues 11 10 9 6 11 12 12
NSP, ND, refus 4 3 2 5 4 3

Gravité du problème : acheter et payer un article par téléphone, Internet ou la poste et ne pas recevoir le produit, ou recevoir quelque chose de qualité inférieure à ce que vous avez commandé et payé

Tableau illustrant la gravité du problème : acheter et payer un article par téléphone, Internet ou la poste et ne pas recevoir le produit, ou recevoir quelque chose de qualité inférieure à ce que vous avez commandé et payé selon le sexe, l'âge et le niveau d'éducation
 


2005
(n=1000)
%
2006


Total
(n=1000)
%
Sexe Âge Instruction
Hommes
(n=500)
%
Femmes
(n=500)
%
18-34
(n=187)
%
35-54
(n=405)
%
55+
(n=384)
%
Études
sec. ou
moins
(n=337)
%
Études
coll.
(n=252)
%
Études
univ.
(n=364)
%

Q.3-5    J'aimerais maintenant que vous me disiez à quel point vous considérez chacun de ces types de fraude par télémarketing comme un problème grave, en d'autres mots, considérez-vous que c'est un problème très grave, assez grave, pas très grave ou pas du tout grave? Le premier est…

Base :   Ensemble des répondants.

Catégories très/assez grave confondues 82 84 80 87 88 87 78 80 91 83
Problème très grave 52 47 41 53 49 51 42 45 56 44
Problème assez grave 30 37 39 34 39 36 36 35 35 39
Problème pas très grave 8 9 12 6 10 10 8 10 5 12
Problème pas du tout grave 3 2 13 1 2 1 4 3 2 1
Catégories pas très/ pas du tout grave confondues 11 11 15 7 11 11 12 13 7 13
NSP, ND, refus 7 5 5 6 1 2 10 7 2 5


Tableau illustrant la gravité du problème : acheter et payer un article par téléphone, Internet ou la poste et ne pas recevoir le produit, ou recevoir quelque chose de qualité inférieure à ce que vous avez commandé et payé selon la région
 


2005
(n=1000)
%
2006


Total
(n=1000)
%
Région
Atlantique
(n=77)
%
Québec
(n=247)
%
Ontario
(n=379)
%
Prairies
(n=165)
%
Colombie-
Britannique
(n=132)
%

Q.3-5    J'aimerais maintenant que vous me disiez à quel point vous considérez chacun de ces types de fraude par télémarketing comme un problème grave, en d'autres mots, considérez-vous que c'est un problème très grave, assez grave, pas très grave ou pas du tout grave? Le premier est…

Base :   Ensemble des répondants.

Catégories très/assez grave confondues 82 84 81 93 80 84 79
Problème très grave 52 47 54 49 47 48 41
Problème assez grave 30 37 27 44 33 36 38
Problème pas très grave 8 9 11 5 12 5 12
Problème pas du tout grave 3 2 3 1 3 3 3
Catégories pas très/ pas du tout grave confondues 11 11 14 6 15 8 15
NSP, ND, refus 7 5 5 2 6 8 6



Gravité du problème : être avisé que vous avez remporté un prix important, mais que vous devez acheter un produit ou autre chose afin de pouvoir le réclamer

Tableau illustrant la gravité du problème : être avisé que vous avez remporté un prix important, mais que vous devez acheter un produit ou autre chose afin de pouvoir le réclamer selon le sexe, l'âge et le niveau d'éducation
 


2005
(n=1000)
%
2006


Total
(n=1000)
%
Sexe Âge Instruction
Hommes
(n=500)
%
Femmes
(n=500)
%
18-34
(n=187)
%
35-54
(n=405)
%
55+
(n=384)
%
Études
sec. ou
moins
(n=337)
%
Études
coll.
(n=252)
%
Études
univ.
(n=364)
%

Q.3-5    J'aimerais maintenant que vous me disiez à quel point vous considérez chacun de ces types de fraude par télémarketing comme un problème grave, en d'autres mots, considérez-vous que c'est un problème très grave, assez grave, pas très grave ou pas du tout grave? Le premier est…

Base :   Ensemble des répondants.

Catégories très/assez grave confondues 83 86 83 88 81 88 87 84 92 84
Problème très grave 52 52 47 57 41 53 57 53 52 51
Problème assez grave 31 34 36 31 40 35 30 31 40 33
Problème pas très grave 9 9 11 8 15 11 5 11 6 12
Problème pas du tout grave 4 3 4 1 3 1 4 2 1 4
Catégories pas très/ pas du tout grave confondues 13 12 15 9 18 12 9 13 7 16
NSP, ND, refus 3 2 2 2 2 <1 4 3 1 1


Tableau illustrant la gravité du problème : être avisé que vous avez remporté un prix important, mais que vous devez acheter un produit ou autre chose afin de pouvoir le réclamer selon la région
 


2005
(n=1000)
%
2006


Total
(n=1000)
%
Région
Atlantique
(n=77)
%
Québec
(n=247)
%
Ontario
(n=379)
%
Prairies
(n=165)
%
Colombie-
Britannique
(n=132)
%

Q.3-5    J'aimerais maintenant que vous me disiez à quel point vous considérez chacun de ces types de fraude par télémarketing comme un problème grave, en d'autres mots, considérez-vous que c'est un problème très grave, assez grave, pas très grave ou pas du tout grave? Le premier est…

Base :   Ensemble des répondants.

Catégories très/assez grave confondues 83 86 86 87 86 84 88
Problème très grave 52 52 55 43 54 59 56
Problème assez grave 31 34 31 44 32 25 32
Problème pas très grave 9 9 7 12 9 9 9
Problème pas du tout grave 4 3 5 1 3 5 2
Catégories pas très/ pas du tout grave confondues 13 12 12 13 12 14 11
NSP, ND, refus 3 2 3 1 3 2 2



Dernière fois où le répondant ou un autre membre du ménage a été victime de fraude par télémarketing

Tableau illustrant la dernière fois où le répondant ou un autre membre du ménage a été victime de fraude par télémarketing selon le sexe, l'âge et le niveau d'éducation
 


2005
(n=1000)
%
2006


Total
(n=1000)
%
Sexe Âge Instruction
Hommes
(n=500)
%
Femmes
(n=500)
%
18-34
(n=187)
%
35-54
(n=405)
%
55+
(n=384)
%
Études
sec. ou
moins
(n=337)
%
Études
coll.
(n=252)
%
Études
univ.
(n=364)
%

Q.6    Au meilleur de votre souvenir, s'il y a lieu, à quand remonte la dernière fois que vous avez, ou un membre de votre ménage a, été victime de fraude par télémarketing? Était-ce…?

Base :   Ensemble des répondants.

Oui, victime 28 31 30 32 44 32 23 26 35 33
Au cours des six derniers mois 6 10 10 10 18 10 6 9 12 10
Il y a six mois à un an 5 5 5 5 10 5 3 3 6 6
Il y a un ou deux ans 6 7 7 7 10 8 4 6 6 9
Il y a plus de deux ans 11 9 8 10 6 9 10 8 11 8
Jamais 71 69 69 68 56 68 76 74 65 67
NSP, ND, refus 1 1 1 1 1 1 1 1 1


Tableau illustrant la dernière fois où le répondant ou un autre membre du ménage a été victime de fraude par télémarketing selon la région
 


2005
(n=1000)
%
2006


Total
(n=1000)
%
Région
Atlantique
(n=77)
%
Québec
(n=247)
%
Ontario
(n=379)
%
Prairies
(n=165)
%
Colombie-
Britannique
(n=132)
%

Q.6    Au meilleur de votre souvenir, s'il y a lieu, à quand remonte la dernière fois que vous avez, ou un membre de votre ménage a, été victime de fraude par télémarketing? Était-ce…?

Base :   Ensemble des répondants.

Oui, victime 28 31 30 25 32 31 32
Au cours des six derniers mois 6 10 10 9 11 6 13
Il y a six mois à un an 5 5 8 4 4 6 9
Il y a un ou deux ans 6 7 5 5 8 6 10
Il y a plus de deux ans 11 9 7 7 9 13 10
Jamais 71 69 70 75 67 70 58
NSP, ND, refus 1 1 1 1 1



Mesures prises

Tableau illustrant les mesures prises selon le sexe, l'âge et le niveau d'éducation
 


2005
(n=289)
%
2006


Total
(n=315)
%
Sexe Âge Instruction
Hommes
(n=154)
%
Femmes
(n=161)
%
18-34
(n=83)
%
35-54
(n=131)
%
55+
(n=91)
%
Études
sec. ou
moins
(n=89)
%
Études
coll.
(n=88)
%
Études
univ.
(n=122)
%

Q.7    S'il y a lieu, quelles mesures avez-vous prises, ou le membre de votre ménage qui a été victime de la fraude a-t-il prises, pour tenter de résoudre l'incident? Avez-vous fait autre chose?

Base :   Les répondants victimes de fraude par télémarketing.

Note :   Les réponses multiples ayant été acceptées, la somme des pourcentages indiqués dans une colonne peut être supérieure à 100.

A porté plainte à la compagnie 17 18 18 17 25 18 11 20 17 16
A porté plainte au service de police local 7 8 7 9 5 8 11 8 10 6
A fait opposition à un chèque, a refusé de payer, a annulé la commande 4 8 6 10 2 7 14 6 3 12
A raccroché 2 6 5 7 5 5 7 6 9 3
A porté plainte à la compagnie de carte de crédit 4 4 5 4 6 3 6 5 5 5
A porté plainte au Bureau d'éthique commerciale 5 3 5 1 2 2 4 3 3 2
A modifié son information bancaire, a annulé sa carte de crédit 1 3 3 3 2 2 6 5 4
A appelé PhoneBusters n/a 2 3 1 2 1 1 3
A essayé de se faire rembourser 4 2 1 3 4 1 2 3
A engagé des procédures, appelé un avocat 3 1 1 1 2 2
A vérifié s'il s'agissait d'une entreprise en règle 2 1 1 1 1 2 2 1
A prévenu les membres de sa famille, ses amis 1 1 1 1 1 1 2 1 3
A porté plainte à la banque 1 1 1 1 1 1 1
A bloqué l'appel, n'a pas répondu 1 <1 1 1 1
A communiqué avec le Bureau de protection du consommateur 2 <1 1 1 1
A envoyé une lettre/courriel de plainte 2 <1 1 1 1
A dit ne pas être intéressé par l'offre (n'a pas acheté) 4      
A porté plainte au Bureau de la concurrence <1 <1 1 1 1
A demandé qu'on ne communique plus avec lui, que son nom soit supprimé de la liste
A porté plainte auprès de la compagnie de téléphone 1
Était lié par contrat/accusé d'activité frauduleuse 1
A écrit à son député (provincial, fédéral) 1
Autre 5 5 7 4 7 6 3 7 3 7
Aucune mesure, n'a rien fait 43 38 41 35 36 40 36 40 33 40
NSP, ND, refus 7 4 5 4 4 4 6 7 6 2


Tableau illustrant les mesures prises selon la région
 


2005
(n=289)
%
2006


Total
(n=315)
%
Région
Atlantique
(n=23)c
%
Québec
(n=61)
%
Ontario
(n=125)
%
Prairies
(n=50)
%
Colombie-
Britannique
(n=56)
%

Q.7    S'il y a lieu, quelles mesures avez-vous prises, ou le membre de votre ménage qui a été victime de la fraude a-t-il prises, pour tenter de résoudre l'incident? Avez-vous fait autre chose?

Base :   Les répondants victimes de fraude par télémarketing.

C.    Attention, base très petite.

Note :   Les réponses multiples ayant été acceptées, la somme des pourcentages indiqués dans une colonne peut être supérieure à 100.

A porté plainte à la compagnie 17 18 Base
trop
petite
21 19 16 13
A porté plainte au service de police local 7 8 2 9 8 11
A fait opposition à un chèque, a refusé de payer, a annulé la commande 4 8 10 8 14 4
A raccroché 2 6 6 6 9
A porté plainte à la compagnie de carte de crédit 4 4 7 5 6 2
A porté plainte au Bureau d'éthique commerciale 5 3 2 11
A essayé de se faire rembourser 4 2 2 2 4 2
A modifié son information bancaire, a annulé sa carte de crédit 1 3 4 4
A appelé PhoneBusters n/a 2 4 5
A vérifié s'il s'agissait d'une entreprise en règle/sous enquête 2 1 2 2
A engagé des procédures, appelé un avocat 3 1 2 1
A porté plainte à la Gendarmerie royale      
A bloqué l'appel, n'a pas répondu 1 <1 1
A prévenu les membres de sa famille, ses amis 1 1 2 2
A porté plainte à la banque 1 1 1 2
A porté plainte au Bureau de la concurrence <1 <1 2
A communiqué avec le Bureau de protection du consommateur 2 <1 2
A envoyé une lettre/courriel de plainte 2 <1 2
A dit ne pas être intéressé par l'offre (n'a pas acheté) 4
A demandé qu'on ne communique plus avec lui, que son nom soit supprimé de la liste
Autre 5 5 16 2 6 2
Aucune mesure, n'a rien fait 43 38 36 42 28 34
NSP, ND, refus 7 4 5 2 6 9



Raison pour laquelle aucune mesure n'a été prise

Tableau illustrant la raison pour laquelle aucune mesure n'a été prise selon le sexe, l'âge et le niveau d'éducation
 


2005
(n=123)
%
2006


Total
(n=114)
%
Sexe Âge Instruction
Hommes
(n=62)
%
Femmes
(n=52)
%
18-34
(n=30)c
%
35-54
(n=48)c
%
55+
(n=33)c
%
Études
sec. ou
moins
(n=36)c
%
Études
coll.
(n=29)c
%
Études
univ.
(n=44)c
%

Q.8    Vous souvenez-vous pourquoi vous n'avez pas poussé la plainte plus loin?

Base :   Les personnes n'ayant pris aucune mesure à la suite de l'incident.

C.    Attention, base très petite.

Trop difficile, trop d'efforts 7 15 13 17 20 17 9 Base
trop
petite
Le montant d'argent (petit) n'en valait pas la peine 20 12 10 15 13 10 12
Ne pensait pas que cela donnerait quelque chose 7 12 13 12 13 10 12
Ne savait pas à qui s'adresser pour porter plainte 6 11 5 17 7 8 18
A oublié, s'en fichait, ce n'était pas important 14 10 11 8 7 13 9
Cela aurait pris trop de temps 5 4 3 6 3 8
« Ils » ont cessé d'appeler, d'écrire (courriels, etc.) 4 1 2 3
Aurait dû se méfier 3 1 2 2
Frais juridiques, judiciaires 2 1 2 3
Trop gêné d'avoir été victime de fraude 2 1 2 3
Autre 4 5 7 4 3 6 3
Ne croyait pas qu'il y avait eu crime 4 4 5 4 7 2 6
Non, ne se souvient pas 13 11 11 10 13 13 6
NSP, ND, refus 2 4 5 2 3 4 3


Tableau illustrant la raison pour laquelle aucune mesure n'a été prise selon la région
 


2005
(n=123)
%
2006


Total
(n=114)
%
Région
Atlantique
(n=12)c
%
Québec
(n=22)c
%
Ontario
(n=49)c
%
Prairies
(n=12)c
%
Colombie-
Britannique
(n=19)c
%

Q.8    Vous souvenez-vous pourquoi vous n'avez pas poussé la plainte plus loin?

Base :   Les personnes n'ayant pris aucune mesure à la suite de l'incident.

C.    Attention, base très petite.

Trop difficile, trop d'efforts 7 15 Base
trop
petite
Le montant d'argent (petit) n'en valait pas la peine 20 12
Ne pensait pas que cela donnerait quelque chose 7 12
Ne savait pas à qui s'adresser pour porter plainte 6 11
A oublié, s'en fichait, ce n'était pas important 14 10
Cela aurait pris trop de temps 5 4
« Ils » ont cessé d'appeler, d'écrire (courriels, etc.) 4 1
Aurait dû se méfier 3 1
Frais juridiques, judiciaires 2 1
Trop gêné d'avoir été victime de fraude 2 1
Autre 4 5
Ne croyait pas qu'il y avait eu crime 4 4
Non, ne se souvient pas 13 11
NSP, ND, refus 2 4



Répondants n'ayant pas été victimes de fraude par marketing : mesures que ces derniers auraient prises s'ils avaient fait l'objet d'une sollicitation qui leur semblait frauduleuse

Tableau illustrant les répondants n'ayant pas été victimes de fraude par marketing : mesures que ces derniers auraient prises s'ils avaient fait l'objet d'une sollicitation qui leur semblait frauduleuse selon le sexe, l'âge et le niveau d'éducation
 


2005
(n=731)
%
2006


Total
(n=699)
%
Sexe Âge Instruction
Hommes
(n=353)
%
Femmes
(n=346)
%
18-34
(n=107)
%
35-54
(n=279)
%
55+
(n=298)
%
Études
sec. ou
moins
(n=254)
%
Études
coll.
(n=169)
%
Études
univ.
(n=244)
%

Q.9    Si vous, ou un membre de votre ménage, étiez sollicité par un appel de télémarketing, un courriel ou une lettre qui semble frauduleuse, quelle mesure, s'il y a lieu, prendriez-vous, ou le membre du ménage en question prendrait-il?

Base :   Répondants n'ayant pas été victimes de fraude par télémarketing.

Notes :   La catégorie « Autre » représente 1 % des réponses ou moins.
Les réponses multiples ayant été acceptées, la somme des pourcentages indiqués dans une colonne peut être supérieure à 100.

Aurait porté plainte au service de police local 30 31 29 34 22 29 38 32 36 29
Aurait raccroché 12 18 20 17 19 19 18 19 20 16
Aurait porté plainte au Bureau d'éthique commerciale 7 8 9 8 2 9 10 7 8 11
N'en aurait pas fait de cas 3 8 9 7 8 10 6 7 7 9
Aurait dit ne pas être intéressé 5 4 5 4 3 3 5 2 4 6
Aurait porté plainte à la compagnie 3 4 3 4 4 6 2 2 3 7
Aurait communiqué avec les autorités 2 3 4 3 6 3 3 4 1 5
Aurait pris les coordonnées de l'entreprise 2 3 2 4 2 3 3 4 2 3
Aurait prévenu les membres de sa famille, ses amis 3 2 3 3 6 4 2 2 5 3
Aurait engagé des procédures, aurait appelé un avocat 2 2 1 2 2 1 1 2 2 1
Aurait appelé PhoneBusters 1- 1 1 <1 <1 1 1 1
Aurait porté plainte à la Gendarmerie royale 1 1 2 1 1 1 1 1 1
Aurait vérifié s'il s'agissait d'une entreprise en règle
Leur aurait donné sa façon de penser <1- <1 -1   1 <1 1
Aurait bloqué l'appel, n'aurait pas répondu <1 <1 <1 <1 <1 <1 1 <1
Aurait communiqué avec le Bureau de protection du consommateur 4 1 1 1 2 3 <1 1 1 1
Aurait communiqué avec les médias 1 1 1 1 1 1 1 1 2 1
Aurait porté plainte au Bureau de la concurrence 1 <1 <1 <1 <1 <1
Aurait visité un site Web/Internet sur la lutte contre la fraude 1 <1 1 <1 1 <1 1
Aurait écrit à son député (provincial, fédéral) 1 <1 <1 1 1 1
Aurait demandé que son nom soit supprimé de la liste 1 <1 <1 <1 1 <1 1 <1
Aurait appelé la compagnie de téléphone <1 <1 <1 <1
Autre 4 2 3 2 3 2 3 2 2
Aucune mesure, n'aurait rien fait 21 21 22 20 23 19 21 20 18 24
NSP, ND, refus 8 8 6 9 15 7 6 11 10 3



Dernière fois où le répondant ou un autre membre du ménage a été victime de vol d'identité

Tableau illustrant les répondants n'ayant pas été victimes de fraude par marketing : mesures que ces derniers auraient prises s'ils avaient fait l'objet d'une sollicitation qui leur semblait frauduleuse selon la région
 


2005
(n=1000)
%
2006


Total
(n=1000)
%
Sexe Âge Instruction
Hommes
(n=500)
%
Femmes
(n=500)
%
18-34
(n=187)
%
35-54
(n=405)
%
55+
(n=384)
%
Études
sec. ou
moins
(n=337)
%
Études
coll.
(n=252)
%
Études
univ.
(n=364)
%

Q.10    Au meilleur de votre souvenir, s'il y a lieu, à quand remonte la dernière fois que vous, ou un membre de votre ménage, avez pu être victime de vol d'identité, soit la collecte et l'utilisation non autorisée de renseignements personnels comme le nom, la date de naissance, l'adresse, les données de la carte de crédit ou le numéro d'assurance sociale?

Base :   Ensemble des répondants.

Oui, victime 18 17 17 16 20 19 14 11 12 26
Au cours des six derniers mois 4 4 4 4 6 4 3 2 2 7
Il y a six mois à un an 3 3 4 3 6 4 2 2 2 6
Il y a un ou deux ans 4 4 4 3 6 4 3 2 2 7
Il y a plus de deux ans 7 6 5 6 2 7 6 5 6 6
Jamais 80 83 81 84 79 81 86 89 87 75
NSP, ND, refus 1 1 1 <1 1 1 1- 1 <1 <1



Dernière fois où le répondant ou un autre membre du ménage a été victime de vol d'identité

Tableau illustrant la dernière fois où le répondant ou un autre membre du ménage a été victime de vol d'identité selon la région
 


2005
(n=1000)
%
2006


Total
(n=1000)
%
Région
Atlantique
(n=77)
%
Québec
(n=247)
%
Ontario
(n=379)
%
Prairies
(n=165)
%
Colombie-
Britannique
(n=132)
%

Q.10    Au meilleur de votre souvenir, s'il y a lieu, à quand remonte la dernière fois que vous, ou un membre de votre ménage, avez pu être victime de vol d'identité, soit la collecte et l'utilisation non autorisée de renseignements personnels comme le nom, la date de naissance, l'adresse, les données de la carte de crédit ou le numéro d'assurance sociale?

Base :   Ensemble des répondants.

Oui, victime 18 17 10 15 20   18
Au cours des six derniers mois 4 4 1 5 5 3 4
Il y a six mois à un an 3 3 1 3 4 3 5
Il y a un ou deux ans 4 4 7 2 3 5 5
Il y a plus de deux ans 7 6 1 5 8 5 4
Jamais 80 83 90 84 80 84 81
NSP, ND, refus 1 1 1 <1 1



Mesures prises

Tableau illustrant les mesures prises
  2005
(n=201)
%
2006
(n=169)
%

Q.11    S'il y a lieu, quelles mesures avez-vous, ou le membre de votre ménage qui a été victime de la fraude a-t-il, prises pour tenter de résoudre l'incident?

Base :   Les répondants victimes de vol d'identité.

Note :   Les réponses multiples ayant été acceptées, la somme des pourcentages indiqués dans une colonne peut être supérieure à 100.

A porté plainte à une compagnie de carte de crédit 26 33
A porté plainte au service de police local 16 15
A porté plainte à l'institution financière 9 12
A porté plainte à la compagnie à l'origine du problème 8 10
A modifié son information bancaire, a annulé sa carte de crédit 6 9
A porté plainte au Bureau de la concurrence 4
A reçu appel de la compagnie de carte de crédit 3 3
A communiqué avec les autorités (Rev. Can., Gouvernement) 2 2
Equifax/bureau de crédit 2 2
A fait une recherche, s'est renseigné sur l'entreprise 1
A communiqué avec les médias 1
A engagé des procédures, appelé un avocat 3 1
A porté plainte au Bureau d'éthique commerciale 1
A appelé PhoneBusters
Autre 9 7
N'a rien fait 18 15
NSP, ND, refus 5 3



Répondants ayant vu, entendu ou lu quelque chose au sujet de la fraude par marketing et du vol d'identité

Tableau illustrant les répondants ayant vu, entendu ou lu quelque chose au sujet de la fraude par marketing et du vol d'identité selon le sexe, l'âge et le niveau d'éducation
 


2005
(n=1000)
%
2006


Total
(n=1000)
%
Sexe Âge Instruction
Hommes
(n=500)
%
Femmes
(n=500)
%
18-34
(n=187)
%
35-54
(n=405)
%
55+
(n=384)
%
Études
sec. ou
moins
(n=337)
%
Études
coll.
(n=252)
%
Études
univ.
(n=364)
%

Q.12    Avez-vous vu, entendu ou lu quelque chose récemment au sujet de la fraude, y compris la fraude par télémarketing et le vol d'identité?

Base :   Ensemble des répondants.

Oui 78 73 73 72 59 78 75 63 78 80
Non 22 27 26 28 40 22 25 37 22 19
NSP, ND, refus <1 <1 1 <1 1 1 1 <1 1


Tableau illustrant les répondants ayant vu, entendu ou lu quelque chose au sujet de la fraude par marketing et du vol d'identité selon la région
  2006
Région
Atlantique
(n=77)
%
Québec
(n=247)
%
Ontario
(n=379)
%
Prairies
(n=165)
%
Colombie-
Britannique
(n=132)
%

Q.12    Avez-vous vu, entendu ou lu quelque chose récemment au sujet de la fraude, y compris la fraude par télémarketing et le vol d'identité?

Base :   Ensemble des répondants.

Oui 75 70 70 75 78
Non 24 30 29 24 22
NSP, ND, refus 1 1 1



Réponses fournies spontanément par les répondants

Tableau illustrant les réponses fournies spontanément par les répondants
  2006
Total
(n=725)
%

Q.13    Plus précisément, qu'est-ce que vous avez vu, entendu ou lu? Y a-t-il autre chose?

Base :   Les répondants ayant dit avoir vu, entendu ou lu quelque chose au sujet de la fraude, dont la fraude-marketing et le vol d'identité.

Notes :   La catégorie « Autre » représente 1 % des réponses ou moins.
Les réponses multiples ayant été acceptées, la somme des pourcentages indiqués dans une colonne peut être supérieure à 100.

Vol d'identité, mesures pour se protéger contre ce genre de vol 20
Fraude par carte de crédit 14
Dans le cadre d'émissions télévisées 12
Reportages dans les journaux ou les magazines 11
Prévention de la fraude (exemples précis) 9
Vol de carte bancaire 6
Accroissement de la fréquence de la fraude 5
Fraude en-direct ou Internet 5
Personnes âgées prises pour cibles par les fraudeurs 5
Faux prix dans le cadre de faux concours 4
Fraude par marketing, de facturation 4
Vol du NAS, du certificat de naissance 3
Fausses œuvres de charité 3
Fraude bancaire 3
Destruction de la paperasse contenant données personnelles 3
Au sujet des fraudes 3
Sollicitation téléphonique 3
Fraude par courrier électronique 3
Fraude immobilière, hypothécaire 2
A été prévenu par ami ou membre de la famille victime de fraude 2
S'est souvenu du message « Les fraudes : identifiez-les, signalez-les et enrayez-les » 2
Avis par courrier électronique appelant à la vigilance 2
Ne pas divulguer de renseignements, être prudent 2
À la radio 1
Achat en direct ou par téléphone 1
Scandale des commandites 1
Fraude lors de rénovation domiciliaire 1
Criminalité des entreprises 1
Fraude par l'assurance 1
Comme il est facile de frauder les gens 1
Vente de porte en porte 1
Autre 6
NSP, ND, refus 2



Répondants ayant vu, lu ou entendu quelque chose au sujet de la prévention de la fraude

Tableau illustrant les répondants ayant vu, lu ou entendu quelque chose au sujet de la prévention de la fraude selon le sexe, l'âge et le niveau d'éducation
 


2005
(n=702)
%
2006


Total
(n=934)
%
Sexe Âge Instruction
Hommes
(n=468)
%
Femmes
(n=466)
%
18-34
(n=179)
%
35-54
(n=377)
%
55+
(n=356)
%
Études
sec. ou
moins
(n=319)
%
Études
coll.
(n=236)
%
Études
univ.
(n=334)
%

Q.14    Avez-vous récemment vu, entendu ou lu quelque chose au sujet de la prévention de la fraude? [Sensibilisation en 2005.]

Base :   Les personnes n'ayant pas spontanément indiqué avoir entendu, vu, ou lu quelque chose au sujet de la fraude-marketing ou le vol d'identité en réponse à la question 13.

Oui 49 53 54 53 39 59 55 49 58 56
Non 49 45 44 46 59 41 42 50 41 43
NSP, ND, refus 1 2 2 1 2 <1 3 2 1 2


Tableau illustrant les répondants ayant vu, lu ou entendu quelque chose au sujet de la prévention de la fraude selon la région
  Région
Atlantique
(n=74)
%
Québec
(n=223)
%
Ontario
(n=352)
%
Prairies
(n=158)
%
Colombie-
Britannique
(n=127)
%

Q.14    Avez-vous récemment vu, entendu ou lu quelque chose au sujet de la prévention de la fraude? [Sensibilisation en 2005.]

Base :   Les personnes n'ayant pas spontanément indiqué avoir entendu, vu, ou lu quelque chose au sujet de la fraude-marketing ou le vol d'identité en réponse à la question 13.

Oui 50 61 51 54 49
Non 50 39 47 43 51
NSP, ND, refus 3 3



Source d'information sur la prévention de la fraude

Tableau illustrant la source d'information sur la prévention de la fraude selon le sexe, l'âge et le niveau d'éducation
 


2005
(n=645)
%
2006


Total
(n=564)
%
Sexe Âge Instruction
Hommes
(n=284)
%
Femmes
(n=280)
%
18-34
(n=78)
%
35-54
(n=250)
%
55+
(n=224)
%
Études
sec. ou
moins
(n=173)
%
Études
coll.
(n=153)
%
Études
univ.
(n=217)
%

Q.15    Et où avez-vous vu, entendu ou lu au sujet de la prévention de la fraude?

Base :   Les personnes ayant spontanément indiqué avoir entendu, vu, ou lu quelque chose au sujet de la fraude-marketing ou le vol d'identité en réponse à la question 13 ou 14.

Reportage télévision, radio ou presse écrite 19 43 43 43 35 44 45 46 44 40
Article dans un magazine ou un journal 13 39 40 38 23 36 49 38 34 43
Télévision 53 18 16 20 19 14 21 22 20 13
Site Web 7 12 16 9 17 14 8 7 14 15
Radio 13 6 6 5 9 5 5 6 3 7
Au travail, par le travail 3 4 3 4 5 4 3 2 6 4
Encart avec la carte de crédit ou autre facture 2 4 3 5 5 5 2 3 6 4
Banque 1 4 4 4 9 5 2 5 4 5
Courriel 3 3 3 3 4 4 1 1 6 2
Bouche-à-oreille 3 2 2 2 4 2 2 3 3 1
Internet/fournisseur Internet (sans autre précision) 2 1 1 <1 1 1 1 1 2
Dépliants 1 1 2 1 2 1 3 1 1
Journaux (tous) 22 <1 <1 <1 1
Affiches <1 <1 <1 <1 3 1
Autre 7 6 4 7 4 2 10 6 2 6
NSP, ND, refus 1 1 1 1 3 2 <1 2 1 1


Tableau illustrant la source d'information sur la prévention de la fraude selon la région
 


2005
(n=645)
%
2006


Total
(n=564)
%
Région
Atlantique
(n=40)c
%
Québec
(n=159)
%
Ontario
(n=205)
%
Prairies
(n=93)
%
Colombie-
Britannique
(n=67)
%

Q.15    Et où avez-vous vu, entendu ou lu au sujet de la prévention de la fraude?

Base :   Les personnes ayant spontanément indiqué avoir entendu, vu, ou lu quelque chose au sujet de la fraude par marketing ou du vol d'identité.

C.    Attention, base très petite.

Reportage télévision, radio ou presse écrite 19 43 38 48 45 36 42
Article dans un magazine ou un journal 13 39 50 18 46 47 52
Télévision 53 18 10 20 17 23 13
Site Web 7 12 10 11 13 11 15
Radio 13 6 5 4 6 5 8
Au travail, par le travail 3 4 3 5 3 2 5
Banque 1 4 3 4 3 8 5
Encart avec la carte de crédit ou autre facture 2 4 6 3 4 3
Courriel 3 3 8 3 2 1 3
Bouche-à-oreille 3 2 3 2 2 2 3
Internet/fournisseur internet (sans autre précision) 2 1 1 2 2
Dépliants 1 1 1 2 2 2
Affiches <1 <1 1 1
Journaux (tous) 22 <1 1
Autre 7 6 13 3 5 9 6
NSP, ND, refus 1 1 3 2 1 1 2



Rétention des messages

Tableau illustrant la rétention des messages selon la région
 


2005
(n=649)
%
2006


Total
(n=564)
%
Région
Atlantique
(n=40)
%
Québec
(n=159)
%
Ontario
(n=205)
%
Prairies
(n=93)
%
Colombie-
Britannique
(n=67)
%

Q.16    Et quel était le message principal de ce que vous avez vu, entendu ou lu?

Base :   Les personnes ayant spontanément indiqué avoir entendu, vu, ou lu quelque chose au sujet de la fraude par marketing ou du vol d'identité.

C.    Attention, base très petite.

* La somme des réponses fournies à la question 16 et de celles fournies à la question 13 (prévention de la fraude et connaissance du slogan de la campagne de prévention de la fraude).

Ensemble des messages évoqués correctement aux Q.13 et 16* 70 81
Messages évoqués – Total 89 89 92 82 93 90 92
Faire attention, être prudent 22 25 23 20 27 26 31
Ne pas divulguer de renseignements personnels 12 15 13 11 16 18 18
Ne pas donner d'information relative à sa carte de crédit à un étranger 13 11 8 18 9 9 6
Vol d'identité est un crime sérieux 4 6 3 3 6 10 8
Détruire paperasse contenant des données personnelles 3 5 4 3 11 5
Ne pas faire confiance à tout le monde 6 4 5 5 5 9
Fraude Internet, par courrier électronique 2 3 6 2 3
En cas de doute, prévenir les autorités 2 2 3 3 4 2
Si ça semble trop beau pour être vrai, il y a de bonnes chances que ça le soit 2 2 8 3 2 2
Exemples de personnes qui se sont fait arnaquer 4
Se méfier de la sollicitation téléphonique 3 2 8 3 3
Faire enquête sur l'entreprise qui communique avec vous 3 2 4 1 1 2
Savoir que les fausses œuvres de charité, ça existe 2 1 3 1 2
Personnes âgées prises pour cibles par les fraudeurs 2 1 1 2
Être sur ses gardes au guichet automatique 2 1 3 2 2
Accroissement de la fréquence de la fraude 2 1 3 1 2 2
Se méfier des concours, des prix (en argent ou autres) 1 1 3 1 2
La fraude est un crime très sérieux 1 1 2
Petits magasins et vendeurs victimes de fraude 1 <1 3
Comment se protéger 1 1 5 1 1
Une fraude, c'est facile à accomplir 1
Vérifier ses relevés bancaires 1 1 3 2
Avoir des assurances (toutes) 1 1 2 2
Autre 1 3 3 5 2 3
Aucun souvenir d'un message 10 1 3 1 1 2
NSP, ND, refus 1 10 5 18 6 9 6



Rétention du slogan : « La fraude : identifiez-là, signalez-la, enrayez-la » (réponses Q13 et 17 confondues)

Tableau illustrant la rétention du slogan : « La fraude : identifiez-là, signalez-la, enrayez-la » (réponses Q13 et 17 confondues) selon le sexe, l'âge et le niveau d'éducation
  2006


Total
(n=564)
%
Sexe Âge Instruction
Hommes
(n=284)
%
Femmes
(n=280)
%
18-34
(n=78)
%
35-54
(n=250)
%
55+
(n=224)
%
Études
sec. ou
moins
(n=173)
%
Études
coll.
(n=153)
%
Études
univ.
(n=217)
%

Q.17    Vous souvenez-vous avoir vu, entendu ou lu quelque chose récemment au sujet de la fraude qui contenait le message : La fraude : identifiez-la, signalez-la et enrayez-la?

Base :   Les personnes ayant dit ne pas avoir vu, entendu ou lu quelque chose récemment au sujet de la prévention de la fraude (Q.13 ou Q.14)

Personnes s'étant souvenues du message 28 25 30 24 24 33 28 29 24
Personnes ayant spontanément mentionné le message (Q.13) 2 1 4 1 3 2 4 1 2
Personnes ayant dit reconnaître le message quand l'intervieweur le leur a mentionné (Oui à la Q.17) 26 24 27 23 21 31 24 28 22
Personnes n'ayant aucun souvenir du message 71 73 66 74 73 63 68 69 73
NSP, ND, refus 3 3 4 1 3 4 4 3 3


Tableau illustrant la rétention du slogan : « La fraude : identifiez-là, signalez-la, enrayez-la » (réponses Q13 et 17 confondues) selon la région
  Région
Atlantique
(n=77)
%
Québec
(n=247)
%
Ontario
(n=379)
%
Prairies
(n=165)
%
Colombie-
Britannique
(n=132)
%

Q.17    Vous souvenez-vous avoir vu, entendu ou lu quelque chose récemment au sujet de la fraude qui contenait le message : La fraude : identifiez-la, signalez-la et enrayez-la?

Base : Les personnes ayant dit ne pas avoir vu, entendu ou lu quelque chose récemment au sujet de la prévention de la fraude (Q.13 ou Q.14)

Personnes s'étant souvenues du message Base
trop
petite
16 36 28 28
Personnes ayant spontanément mentionné le message (Q.13) 1 3 2
Personnes ayant dit reconnaître le message quand l'intervieweur le leur a mentionné (Oui à la Q.17) 15 32 26 28
Personnes n'ayant aucun souvenir du message 82 61 69 67
NSP, ND, refus 1 3 3 5



Utilité perçue des messages sur la prévention de la fraude

Tableau illustrant l'utilité perçue des messages sur la prévention de la fraude selon le sexe, l'âge et le niveau d'éducation
 


2005
(n=580)
%
2006


Total
(n=155)
%
Sexe Âge Instruction
Hommes
(n=70)
%
Femmes
(n=85)
%
18-34
(n=19)c
%
35-54
(n=59)
%
55+
(n=74)
%
Études
sec. ou
moins
(n=48)c
%
Études
coll.
(n=44)c
%
Études
univ.
(n=53)
%

Q.18    Et à quel point avez-vous trouvé ce message utile?

Base :   Les répondants qui ont dit avoir compris le message principal.

C.    Attention, base très petite.

Catégories assez/très utile confondues 90 86 86 86 89 83 88 88 87 85
Très utile 56 45 39 51 26 42 51 50 46 36
Assez utile 34 41 47 35 63 41 37 38 41 49
Pas très utile 6 8 6 9 11 7 7 8 5 9
Pas du tout utile 4 6 7 5 9 5 4 9 6
Catégories pas très/pas du tout utile confondues 10 14 13 14 11 16 12 12 14 15
NSP, ND, refus <1 1 1 2


Tableau illustrant l'utilité perçue des messages sur la prévention de la fraude selon la région
 


2005
(n=580)
%
2006


Total
(n=155)
%
Région
Atlantique
(n=11)c
%
Québec
(n=26)c
%
Ontario
(n=73)c
%
Prairies
(n=26)c
%
Colombie-
Britannique
(n=19)c
%

Q.18    Et à quel point avez-vous trouvé ce message utile?

Base :   Les répondants qui ont dit avoir compris le message principal.

C.    Attention, base très petite.

Catégories assez/très utile confondues 90 86 91 81 89 89 74
Très utile 56 45 36 31 49 58 37
Assez utile 34 41 55 50 40 31 37
Pas très utile 6 8 15 6 8 11
Pas du tout utile 4 6 9 4 6 4 11
Catégories pas très/pas du tout utile confondues 10 14 9 19 12 12 22
NSP, ND, refus <1 1 5



L'information a-t-elle poussé les répondants à changer leur façon de réagir?

Tableau illustrant l'information a-t-elle poussé les répondants à changer leur façon de réagir? selon le sexe, l'âge et le niveau d'éducation
 


2005
(n=649)
%
2006


Total
(n=155)
%
Sexe Âge Instruction
Hommes
(n=70)
%
Femmes
(n=85)
%
18-34
(n=19)c
%
35-54
(n=59)
%
55+
(n=74)
%
Études
sec. ou
moins
(n=48)c
%
Études
coll.
(n=44)c
%
Études
univ.
(n=53)
%

Q.19    Est-ce que ce que vous avez vu, entendu ou lu a changé quelque chose à la façon dont vous réagissez à ce type d'appel, de courriels ou de lettres non sollicitées, ou face aux organismes dont vous croyez avoir été victime de vol d'identité? Si oui, est-ce…?

Base :   Les répondants ayant dit avoir vu, entendu ou lu quelque chose au sujet de la fraude par télémarketing ou le vol d'identité.

Note :   En 2005, tous les répondants ayant dit avoir vu, entendu ou lu quelque chose au sujet de la fraude-marketing ou le vol d'identité ont été comptés, d'où l'importance de la base.

Catégories beaucoup/quelque peu confondues 61 65 64 66 64 68 64 59 61 76
Beaucoup 37 41 37 45 32 44 41 40 43 40
Quelque peu 24 24 27 21 32 24 23 19 18 36
Pas tellement 14 12 16 9 16 12 11 10 14 13
Non 25 21 19 22 16 19 24 31 18 11
Catégories pas tellement/non confondues 39 33 35 31 32 31 35 41 32 24
NSP, ND, refus 1 2 1 2 5 2 1 7


Tableau illustrant l'information a-t-elle poussé les répondants à changer leur façon de réagir? selon la région
 


2005
(n=649)
%
2006


Total
(n=155)
%
Région
Atlantique
(n=11)c
%
Québec
(n=26)c
%
Ontario
(n=73)
%
Prairies
(n=26)c
%
Colombie-
Britannique
(n=19)c
%

Q.19    Est-ce que ce que vous avez vu, entendu ou lu a changé quelque chose à la façon dont vous réagissez à ce type d'appel, de courriels ou de lettres non sollicitées, ou face aux organismes dont vous croyez avoir été victime de vol d'identité? Si oui, est-ce…?

Base :   Les répondants ayant dit avoir vu, entendu ou lu quelque chose au sujet de la fraude par télémarketing ou le vol d'identité.

Catégories beaucoup/quelque peu confondues 61 65 63 62 66 65 68
Beaucoup 37 41 36 31 45 42 42
Quelque peu 24 24 27 31 21 23 26
Pas tellement 14 12 18 19 14 8
Non 25 21 18 15 18 27 32
Catégories pas tellement/non confondues 39 33 36 34 32 35 32
NSP, ND, refus 1 2 4 3

haut de la page

IV. Lutte contre la fraude par marketing et le vol d'identité : PhoneBusters et autres moyens

Organisme avec lequel les répondants entreraient en communication

Tableau illustrant l'organisme avec lequel les répondants entreraient en communication selon le sexe, l'âge et le niveau d'éducation
 


2005
(n=1000)
%
2006


Total
(n=1000)
%
Sexe Âge Instruction
Hommes
(n=500)
%
Femmes
(n=500)
%
18-34
(n=187)
%
35-54
(n=405)
%
55+
(n=384)
%
Études
sec. ou
moins
(n=337)
%
Études
coll.
(n=252)
%
Études
univ.
(n=364)
%

Q.20    Avec quel organisme, un ou plusieurs, communiqueriez-vous si vous désiriez signaler une activité de télémarketing suspecte ou frauduleuse, ou un vol d'identité?

Base :   Ensemble des répondants.

Service de police local 51 59 58 59 48 57 64 55 64 58
Gendarmerie royale 20 17 19 15 11 18 19 19 16 15
Bureau d'éthique commerciale 16 12 12 11 10 13 12 9 14 13
Bureau de la concurrence 1 <1 <1 <1 1 <1 <1 <1
PhoneBusters 1 1 1 1 1 1 1 1 <1 1
Autre 6 26 25 27 28 27 23 21 22 31
Aucun 1
NSP, ND, refus 14 14 12 15 23 12 12 17 12 12


Tableau illustrant l'organisme avec lequel les répondants entreraient en communication selon la région
 


2005
(n=1000)
%
2006


Total
(n=1000)
%
Région
Atlantique
(n=77)
%
Québec
(n=247)
%
Ontario
(n=379)
%
Prairies
(n=165)
%
Colombie-
Britannique
(n=132)
%

Q.20    Avec quel organisme, un ou plusieurs, communiqueriez-vous si vous désiriez signaler une activité de télémarketing suspecte ou frauduleuse, ou un vol d'identité?

Base :   Ensemble des répondants.

Service de police local 51 59 33 61 65 58 52
Gendarmerie royale 20 17 43 4 10 29 30
Bureau d'éthique commerciale 16 12 20 2 10 16 24
Bureau de la concurrence 1 <1 1 <1
PhoneBusters 1 1 1 2
Autre 6 26 17 32 25 18 30
Aucun 1
NSP, ND, refus 14 14 12 18 13 13 8



Notoriété de PhoneBusters : souvenir assisté

Tableau illustrant le notoriété de PhoneBusters : souvenir assisté selon le sexe, l'âge et le niveau d'éducation
 


2005
(n=994)
%
2006


Total
(n=991)
%
Sexe Âge Instruction
Hommes
(n=494)
%
Femmes
(n=497)
%
18-34
(n=185)
%
35-54
(n=402)
%
55+
(n=381)
%
Études
sec. ou
moins
(n=335)
%
Études
coll.
(n=251)
%
Études
univ.
(n=359)
%

Q.21    Avez-vous entendu parler d'un organisme appelé PhoneBusters?

Base :   Les répondants n'ayant pas spontanément évoqué le nom PhoneBusters.

Oui 17 18 19 17 14 18 20 17 17 20
Non 82 81 80 82 87 80 79 82 82 80
NSP, ND, refus 1 1 1 1 2 1 2 1 1


Tableau illustrant le notoriété de PhoneBusters : souvenir assisté selon la région
  Région
Atlantique
(n=77)
%
Québec
(n=244)
%
Ontario
(n=373)
%
Prairies
(n=165)
%
Colombie-
Britannique
(n=132)
%

Q.21   Avez-vous entendu parler d'un organisme appelé PhoneBusters?

Base :   Les répondants n'ayant pas spontanément évoqué le nom PhoneBusters.

Oui 23 7 22 24 17
Non 74 93 77 75 83
NSP, ND, refus 3 <1 1 1



Probabilité de communiquer avec PhoneBusters

Tableau illustrant la probabilité de communiquer avec PhoneBusters selon le sexe, l'âge et le niveau d'éducation
 


2005
(n=1000)
%
2006


Total
(n=1000)
%
Sexe Âge Instruction
Hommes
(n=500)
%
Femmes
(n=500)
%
18-34
(n=187)
%
35-54
(n=405)
%
55+
(n=384)
%
Études
sec. ou
moins
(n=337)
%
Études
coll.
(n=252)
%
Études
univ.
(n=364)
%

Q.22    Vous le savez peut-être déjà mais PhoneBusters est le centre d'appels canadien pour les activités de télémarketing frauduleuses et le vol d'identité. Il est exploité par la police provinciale de l'Ontario, la GRC et le gouvernement du Canada. PhoneBusters est l'agence centrale qui recueille les renseignements concernant les plaintes de télémarketing et de vol d'identité à travers le Canada et transmet l'information aux autorités compétentes. Dans quelle mesure est-il probable que vous appeliez PhoneBusters si vous croyez avoir été la cible ou une victime de fraude téléphonique ou de vol d'identité? Est-ce…

Base :   Ensemble des répondants.

Réponses assez/très probable confondues 81 84 81 86 87 88 79 83 85 86
Très probable 62 65 61 68 64 73 59 59 69 69
Assez probable 19 19 20 17 23 15 20 24 16 17
Pas très probable 9 7 8 5 5 7 8 7 7 6
Pas du tout probable 9 8 9 7 8 5 9 7 8 6
Réponses pas très/pas du tout probable confondues 18 15 17 12 13 12 17 14 15 12
NSP, ND, refus 1 2 2 2 1 1 3 3 <1 1


Tableau illustrant la probabilité de communiquer avec PhoneBusters selon la région
 


2005
(n=1000)
%
2006


Total
(n=1000)
%
Région
Atlantique
(n=77)
%
Québec
(n=247)
%
Ontario
(n=379)
%
Prairies
(n=165)
%
Colombie-
Britannique
(n=132)
%

Q.22    Vous le savez peut-être déjà mais PhoneBusters est le centre d'appels canadien pour les activités de télémarketing frauduleuses et le vol d'identité. Il est exploité par la police provinciale de l'Ontario, la GRC et le gouvernement du Canada. PhoneBusters est l'agence centrale qui recueille les renseignements concernant les plaintes de télémarketing et de vol d'identité à travers le Canada et transmet l'information aux autorités compétentes. Dans quelle mesure est-il probable que vous appeliez PhoneBusters si vous croyez avoir été la cible ou une victime de fraude téléphonique ou de vol d'identité? Est-ce…

Base :   Ensemble des répondants

Réponses assez/très probable confondues 81 84 84 79 88 87 80
Très probable 62 65 64 49 74 69 67
Assez probable 19 19 20 30 14 18 13
Pas très probable 9 7 7 11 5 4 8
Pas du tout probable 9 8 9 8 6 9 11
Réponses pas très/pas du tout probable confondues 18 15 16 19 11 13 19
NSP, ND, refus 1 2 1 2 2 1 2



Moyens les plus efficaces de lutter contre la fraude

Tableau illustrant moyens les plus efficaces de lutter contre la fraude selon le sexe, l'âge et le niveau d'éducation
 


2005
(n=1000)
%
2006


Total
(n=1000)
%
Sexe Âge Instruction
Hommes
(n=500)
%
Femmes
(n=500)
%
18-34
(n=187)
%
35-54
(n=405)
%
55+
(n=384)
%
Études
sec. ou
moins
(n=337)
%
Études
coll.
(n=252)
%
Études
univ.
(n=364)
%

Q.23    Selon vous, lequel de ces moyens est le plus efficace pour combattre la fraude, comme la fraude par télémarketing et le vol d'identité au Canada? Est-mieux contré par…?

Base :   Ensemble des répondants.

Éducation du public 51 53 50 55 52 56 50 39 55 65
Application de la loi 25 20 22 18 20 20 20 25 19 16
Publicité 13 15 15 16 13 16 16 21 16 11
Aucune façon efficace de combattre la fraude par télémarketing 7 7 8 6 11 6 7 9 7 6
NSP, ND, refus 4 5 5 5 4 3 8 7 4 3


Tableau illustrant moyens les plus efficaces de lutter contre la fraude selon la région
  Région
Atlantique
(n=77)
%
Québec
(n=247)
%
Ontario
(n=379)
%
Prairies
(n=165)
%
Colombie-
Britannique
(n=132)
%

Q.23    Selon vous, lequel de ces moyens est le plus efficace pour combattre la fraude, comme la fraude par télémarketing et le vol d'identité au Canada? Est-mieux contré par…?

Base :   Ensemble des répondants.

Éducation du public 58 47 54 55 53
Application de la loi 12 17 24 19 21
Publicité 17 23 11 13 16
Aucune façon efficace de combattre la fraude par télémarketing 7 11 6 7 5
NSP, ND, refus 7 2 6 6 6


haut de la page

V. Annexe A — Registre des appels

Registre des appels

Projet :
Fraud Protection
Centre(s) d'appels
Numéro de projet :
STRA693FRAUD
Toronto    Non
Travail sur le terrain, départ :
8 mai 2006
Moncton    Oui
Travail sur le terrain, fin:
14 mai 2006
Montréal    Oui

  Nombre total %
Total, interviews terminées 1 001 7.95 %

A. Nombre total de tentatives d'appel
  Nombre total %
Nombre total de registres d'appel 30 000  
Nombre non alloués    
Quota rempli, numéros non composés 17 403  
Nombre total de tenatives d'appel (Échantillon potentiel net) 12 597  

B. Nombre total de numéros admissibles
  Nombre total %
Changement de numéro/ pas en service 1 766 14.02 %
Entreprise/ télécopieur/ cellulaire/ ordinateur 336 2.67 %
Problème de numéro    
Appel bloqué    
Quota rempli 210 1.67 %
Numéros en double    
Nombre total de numéros invalidée 2 312 18.35 %
Nombre total de numéros admissibles (Énchantillon potentiel net — nombre total de numéros invalides) 10 285 81.65 %

C. Nombre total d'interviews sollicitées
  Nombre total %
Rappel : rendz-vous confirmés 207 1.64 %
Rappel : non confirmés 731 5.80 %
Interviews partielles 3 0.02 %
Pas disponible avant fin de l'enquête 168 1.33 %
Pas de réponse 1 588 12.61 %
Répondeur 2 742 21.77 %
Signal d'occupation 195 1.55 %
Problème de langue, français 34 0.27 %
Problème de langue, autre 244 1.94 %
Répondant non disponible 106 0.84 %
Autre problème 15 0.12 %
Pas composé 33 0.26 %
Total incapable de joindre 6 066 48.15 %
Nombre total sollicité (Total des numéros admissibles — Total incapable de joindre) 4 219 33.49 %

Refus
  Nombre total %
Catégorie 3 061 24.30 %
Deuxième refus 60 0.48 %
Ne pas appeler [22]    
Refus, répondant admissible 26 0.21 %
Refus, milieu de l'interview 23 0.18 %
Refus totaux 3 170 25.16 %

D. Contacts coopératifs (Contacts totaux — Refus)
  Nombre total %
Contacts totaux — Refus 1 049  
31] Refus, age 18 0.14 %
32] Deuxième répondant admissible 25 0.20 %
33] Travaille dans l'industrie 1 0.01 %
34]    
35] Disqualifié 5 1 0.01 %
Disqualifié, raison 36    
Disqualifié, raison 37    
Disqualifié, raison 38    
Disqualifié, raison 39    
Disqualifié, raison 10    
Disqualifié, raison 11    
Disqualifié, raison 12    
Disqualifié, raison 13    
Disqualifié, raison 14    
Disqualifié, raison 15    
Statut : Pas appeler 3 0.02 %
Interviews terminées 1 001 7.95 %
Total, contacts coopératifs 1 049 8.33 %


Taux de réponse = Conacts coopératifs / Total admissible 10.20 %
Incidence =
Interviews terminées / Conacts coopératifs
95.42 %
Taux de refus = Total refus / Total sollicité 75.14 %

 
     
     
     
     
     
 
     
     
 
Maudits Nombre %
Nombre total de maudits 100 9.99 %
 
Durée des interviews Réelle Prévu
Durée moyenne (minutes) 7.92 5.00

Composition
 
Quantime Predictive Dialer Non
Composition manuelle Oui

Heures-superviseurs en % des heures-intervieweurs  
Heures-diverses en % des heures-intervieweurs  

haut de la page

VI. Annexe B — Questionnaire

Ébauche en date du 4 mai 2006

Bonjour / Bonsoir, je suis _________________ de The Strategic Counsel. Nous sommes une entreprise professionnelle de sondage de l'opinion publique. Aujourd'hui, nous parlons à un échantillon choisi au hasard de Canadiens de fraude par télémarketing. Cette étude est commanditée par le gouvernement du Canada et toutes vos réponses demeureront strictement confidentielles. Je tiens à vous assurer que nous n'avons rien à vendre. Cette étude est inscrite auprès du système d'enregistrement national. (Pour les répondants demandant des précisions : le système d'enregistrement a été mis sur pied par l'industrie canadienne de la recherche par sondage afin de permettre au public de vérifier qu'une étude est légitime, d'obtenir de l'information au sujet de l'industrie ou d'enregistrer une plainte. Le numéro sans frais du système et le 1-800-554-9996.)

J'aimerais parler au membre de votre ménage qui est âgé de 18 ans ou plus et qui a célébré son anniversaire le plus récemment. Est-ce vous? (Restez à l'écran si l'interlocuteur doit aller chercher une autre personne)


Nouvelle introduction

1. La fraude par télémarketing est commise par le biais d'un support de communication, soit le téléphone, la poste et Internet. Parmi les scénarios les plus courants utilisés pour frauder les victimes, on retrouve les prix et les loteries illicites, les fraudes de bienfaisance et les offres frauduleuses de prêts et de cartes de crédit.

Dans l'ensemble, à quel point croyez-vous que la fraude par télémarketing par téléphone, courriel ou courrier est un problème grave au Canada? Diriez-vous que c'est… (Lisez la liste)

un problème très grave 1
un problème assez grave 2
un problème pas très grave 3
un problème pas du tout grave 4


2. En repensant aux dernières années, croyez-vous que la quantité de fraudes par téléphone, courriel ou courrier a… (Lisez la liste)

augmenté 1
est demeuré au même point 2
a diminué 3
Ne sait pas / Pas de réponse 4


J'aimerais maintenant que vous me disiez à quel point vous considérez chacun de ces types de fraude par télémarketing comme un problème grave, en d'autres mots, considérez-vous que c'est un problème très grave, assez grave, pas très grave ou pas du tout grave? Le premier est… (Lisez et alternez les Q.3 à Q.5)

3. Être sollicité pour de fausses œuvres de bienfaisance

très grave 1
assez grave 2
pas très grave 3
du tout grave 4


4. Acheter et payer un article par téléphone, Internet ou la poste et ne pas recevoir le produit, ou encore recevoir quelque chose de qualité inférieure à ce que vous avez commandé et payé

très grave 1
assez grave 2
pas très grave 3
du tout grave 4


5. Être avisé que vous avez remporté un prix important, mais que vous devez acheter un produit ou autre chose afin de pouvoir le réclamer

très grave 1
assez grave 2
pas très grave 3
du tout grave 4


6. Au meilleur de votre souvenir, s'il y a lieu, à quand remonte la dernière fois que vous avez, ou un membre de votre ménage a, été victime de fraude par télémarketing? Était-ce… (Lisez la liste)

Au cours des six derniers mois (Continuez) 1
Il y a six mois à un an (Continuez) 2
Il y a un ou deux ans (Continuez) 3
Il y a plus de deux ans (Continuez) ou 4
Jamais (Passez à Q.9) 5
Ne sait pas / ne se souvient pas (Continuez) 9


7. S'il y a lieu, quelles mesures avez-vous pris, ou le membre de votre ménage qui a été victime de la fraude a-t-il prises, pour tenter de résoudre l'incident? Avez-vous fait autre chose? (Ne lisez pas les réponses… Acceptez jusqu'à trois réponses)

Vous n'avez rien fait Posez Q.8 1
Vous avez porté plainte au service de police local Passez à Q.10 2
Vous avez porté plainte au Bureau de la concurrence Passez à Q.10 3
Vous avez porté plainte au Bureau d'éthique commerciale Passez à Q.10 4
Vous avez porté plainte à la compagnie de carte de crédit Passez à Q.10 5
Vous avez porté plainte à la compagnie à l'origine du problème Passez à Q.10 6
Vous avez appelé PhoneBusters Passez à Q.10 7
Autre (Précisez) Passez à Q.10 8
Ne sait pas / ne se souvient pas Passez à Q.9 9


8. Vous souvenez-vous pourquoi vous n'avez pas poussé la plainte plus loin? (Ne lisez pas la liste — Acceptez une seule réponse)

Ne savait pas à qui m'adresser pour signaler le problème 1
Trop gêné d'avoir été victime de fraude 2
Le montant d'argent en question n'en valait pas la peine 3
Ne croyait pas qu'il y avait eu crime 4
Non, ne se souvient pas 5


9. (Ne demandez qu'aux répondants qui ont dit «Jamais » à la Q.6 ou « Ne sait pas / ne se souvient pas » à la Q.7) Si vous, ou un membre de votre ménage, étiez sollicité par un appel de télémarketing, un courriel ou une lettre qui semble frauduleuse, quelle mesure, s'il y a lieu, prendriez-vous, ou le membre de votre ménage en question prendrait-il? (Ne lisez pas les réponses)

Ne rien faire 1
Porter plainte au service de police local 2
Porter plainte au Bureau de la concurrence 3
Porter plainte au Bureau d'éthique commerciale 4
Porter plainte à une compagnie de carte de crédit 5
Porter plainte à la compagnie à l'origine du problème 6
Appeler PhoneBusters 7
Autre (Précisez) 8
Ne sait pas 9


10. (Demandez à tous) Au meilleur de votre souvenir, s'il y a lieu, à quand remonte la dernière fois que vous, ou un membre de votre ménage, avez pu être victime de vol d'identité, soit la collecte et l'utilisation non autorisée de renseignements personnels comme le nom, la date de naissance, l'adresse, les données de la carte de crédit ou le numéro d'assurance sociale. (Lisez la liste)

Jamais (Passez à Q.12) 1
Au cours des six derniers mois (Continuez) 2
Il y a six mois à un an (Continuez) 3
Il y a un ou deux ans (Continuez) 4
Il y a plus de deux ans (Continuez) 5
Ne sait pas / ne se souvient pas (Passez à Q.12) 9


11. S'il y a lieu, quelles mesures avez-vous, ou le membre de votre ménage qui a été victime de la fraude a-t-il, pris pour tenter de résoudre l'incident? (Ne lisez pas les réponses)

Ne rien faire 1
Porter plainte au service de police local 2
Porter plainte au Bureau de la concurrence 3
Porter plainte au Bureau d'éthique commerciale 4
Porter plainte à une compagnie de carte de crédit 5
Porter plainte à la compagnie à l'origine du problème 6
Appeler PhoneBusters 7
Autre (Précisez) 8
Ne sait pas / Ne se souvient pas 9


12. Avez-vous vu, entendu ou lu quelque chose récemment au sujet de la fraude, y compris la fraude par télémarketing et le vol d'identité?

Oui (Continuez) 1
Non (Passez à Q.14) 2
Ne sait pas / ne se souvient pas (Passez à Q.14) 9


13. Plus précisément, qu'est-ce que vous avez vu, entendu ou lu? Y a-t-il autre chose? (Interrogez : acceptez jusqu'à trois réponses) (ne pas lire)

Prévention de la fraude 1

__________________________________________________________________
__________________________________________________________________
__________________________________________________________________


14. (Si la prévention de la fraude mentionnée à la Q.13, alléz à Q.15) Avez-vous récemment vu, entendu ou lu quelque chose au sujet de la prévention de la fraude?

Oui 1
Non (Passez à Q.20) 2
Ne sait pas / ne se souvient pas 9


15. Et où avez-vous vu, entendu ou lu au sujet de la prévention de la fraude? (Cochez toutes les réponses pertinentes — ne lisez pas la liste)

Publicité dans un magazine ou un journal 1
Encart avec la carte de crédit ou une autre facture 2
À un site Web 3
Message d'intérêt public à la télévision 4
Message d'intérêt public à la radio 6
Affiche 7
Reportage à la télévision, à la radio ou dans le journal 8
Autre (Précisez) 9


16. Et quel était le message principal de ce que vous avez vu, entendu ou lu? (Acceptez uneseule réponse)

__________________________________________________________________
__________________________________________________________________
__________________________________________________________________

Aucun message (Passez à Q.20) 2
Ne sait pas / ne se souvient pas (Allez à Q.17) 9


17. (Si « Identifiez-les, Signalez-les et Enrayez-les », ou une autre variante de ce message non mentionné en réponse à Q.16, Demander) vous souvenez-vous avoir vu, entendu ou lu quelque chose récemment au sujet de la fraude qui contenait le message : Les fraudes : identifiez-les, signalez-les et enrayez-les.

Oui 1
Non (Passer à Q. 20) 2
Ne sait pas / Ne se souvient pas 9


18. Et à quel point avez-vous trouvé ce message utile? Était-ce… (Lisez la liste)

Très utile 1
Assez utile 2
Pas très utile 3
Pas du tout utile 4


19. Est-ce que ce que vous avez vu, entendu ou lu a changé quelque chose à la façon dont vous réagissez à ce type d'appel, de courriels ou de lettres non sollicités, ou face aux organismes dont vous croyez avoir été victime de vol d'identité? Si oui, est-ce …Lisez la liste

beaucoup (Continuez) 1
quelque peu (Continuez) 2
pas tellement (Continuez) 3
Non 4


20. Avec quel organisme, un ou plusieurs, communiqueriez-vous si vous désiriez signaler une activité de télémarketing suspecte ou frauduleuse ou un vol d'identité? (Ne lisez pas la liste — acceptez toutes les réponses)

GRC 1
Bureau de la concurrence 2
Service de police local 3
Bureau d'éthique commerciale 4
PhoneBusters (Passez à Q.22) 5
Autre (Précisez) 6
Ne sait pas 9


21. Avez-vous entendu parler d'un organisme appelé PhoneBusters?

Oui 1
Non 2
Ne sait pas / ne se souvient pas 9


22. Vous le savez peut-être déjà mais PhoneBusters est le centre d'appels canadien pour les activités de télémarketing frauduleuses et le vol d'identité. Il est exploité par la police provinciale de l'Ontario, la GRC et le gouvernement du Canada. PhoneBusters est l'agence centrale qui recueille les renseignements concernant les plaintes de télémarketing et de vol d'identité à travers le Canada et transmet l'information aux autorités compétentes. Dans quelle mesure est-il probable que vous appeliez PhoneBusters si vous croyiez avoir été une cible ou une victime de fraude téléphonique ou de vol d'identité? Est-ce… Lisez la liste

Très probable 1
Assez probable 2
Pas très probable 3
Pas du tout probable 4


23. Selon vous, lequel de ces moyens est le plus efficace pour combattre la fraude, comme la fraude par télémarketing et le vol d'identité au Canada? Est-ce mieux contré par… (Lisez la liste, Acceptez une seule réponse)

l'éducation du public 1
l'application de la loi 2
la publicité 3
ou
n'y a-t-il aucune façon efficace de combattre la fraude par télémarketing 4


Données démographiques

Ces questions ne sont qu'à des fins statistiques. (Utiliser l'âge, etc. d'omnivu)

24. Âge
25. Scolarité
26. Revenu du ménage pour l'année 2005
27. Sexe (par observation)
28. Région (codée)
29. Langue (codée)

Merci


haut de la page

Résultats de l'enquête de suivi sur la campagne de sensibilisation à la fraude de 2006
Présentation à l'intention du Forum sur la prévention de la fraude — 13 juin 2006

Résultats de l'enquête de suivi sur la campagne de sensibilisation à la fraude de 2006, le 13 juin 2006

Version PDF
(340 Ko, 29 pages)

Gregg, Kelly, Sullivan & Woolstencroft:
The Strategic Counsel

www.thestrategiccounsel.com

21 St. Clair Avenue East
Suite 1100
Toronto, Ontario
M4T 1L9
Téléphone : 416-975-4465
Telecopieur : 416-975-1883

440 Laurier Avenue West
Suite 200
Ottawa, Ontario
K1R 7X6
Téléphone : 613-751-2855
Telecopieur : 613-751-2852



Méthodologie et objectifs de l'enquête

haut de la page

Fraude par marketing et au vol d'identité : fréquence et perceptions

La plupart des Canadiennes et des Canadiens considèrent toujours la fraude par marketing comme un problème grave.

Diagramme à barres indiquant le pourcentage de Canadiens qui considèrent toujours que la fraude par marketing est un problème grave

Et la majorité des répondants pensent que tous les genres de fraude par marketing sont des 86 % problèmes graves.

 
% percevant comme un
problème très grave…



D'être sollicité par de fausses œuvres de charité
Diagramme à barres de la poucentage percevant comme un problème très grave

D'acheter et de payer pour quelque chose par téléphone, par Internet ou par la poste et recevoir un produit ou quelque chose de qualité inférieure à ce qui a été payé
Diagramme à barres de la poucentage percevant comme un problème très grave

De se faire dire que l'on a gagné un prix dispendieux, mais qu'il faut acheter un produit ou faire quelque chose pour en prendre possession
Diagramme à barres de la poucentage percevant comme un problème très grave

Q1. Dans l'ensemble, à quel point croyez-vous que la fraude par télémarketing par téléphone, courriel ou courrier est un problème grave au Canada? Diriez-vous que c'est…?

Q3-5. J'aimerais maintenant que vous me disiez à quel point vous considérez chacun de ces types de fraude par télémarketing comme un problème grave, en d'autres mots, considérez-vous que c'est un problème très grave, assez grave, pas très grave ou pas du tout grave?

Base: Ensemble des répondants.


La majorité des Canadiennes et des Canadiens pensent en outre que la fréquence de la fraude par marketing au téléphone, par courriel ou par la poste est en hausse.

Q2. En repensant aux dernières années, croyez-vous que la quantité de fraudes par téléphone, courriel ou courrier …?

Base: Ensemble des répondants.


Dans l'ensemble, les taux de victimisation demeurent inchangés par rapport à l'an dernier, mais on observe une légère réduction de la fraction des Canadiennes et des Canadiens victimes de vol d'identité.

Diagramme à barres de les victimes de fraude par marketing et les victimes de vol d'identité

Q6. Au meilleur de votre souvenir, s'il y a lieu, à quand remonte la dernière fois que vous avez, ou un membre de votre ménage a, été victime de fraude par télémarketing?

Q10. Au meilleur de votre souvenir, s'il y a lieu, à quand remonte la dernière fois que vous, ou un membre de votre ménage, avez pu être victime de vol d'identité?

Base: Ensemble des répondants.


L'effet d'âge : par rapport aux 35 ans et plus, les jeunes sont moins enclins à considérer la fraude par marketing comme un problème « très grave », mais plus enclins à signaler en avoir été victimes.

La part des personnes considérant la fraude par marketing comme un problème « très grave » augmente avec l'âge

Diagramme à barres de la part des personnes considérant la fraude par marketing comme un problème « très grave » augmente avec l'âge

La part des personnes signalant avoir été victimes de fraude diminue avec l'âge

Diagramme à barres de la part des personnes signalant avoir été victimes de fraude diminue avec l'âge

Q1. La fraude par télémarketing est commise par le biais d'un support de communication, soit le téléphone, la poste et Internet. Parmi les scénarios les plus courants utilisés pour frauder les victimes, on retrouve les prix et les loteries illicites, les fraudes de bienfaisance et les offres frauduleuses de prêts et de cartes de crédit. Dans l'ensemble, à quel point croyez-vous que la fraude par télémarketing par téléphone, courriel ou courrier est un problème grave au Canada? Diriez-vous que c'est …?

Q6. Au meilleur de votre souvenir, s'il y a lieu, à quand remonte la dernière fois que vous avez, ou un membre de votre ménage a, été victime de fraude par télémarketing? Était-ce …?

Q10. Au meilleur de votre souvenir, s'il y a lieu, à quand remonte la dernière fois que vous, ou un membre de votre ménage, avez pu être victime de vol d'identité, soit la collecte et l'utilisation, non autorisée de renseignements personnels comme le nom, la date de naissance, l'adresse, les données de la carte de crédit ou le numéro d'assurance sociale?

Base: Ensemble des répondants.

haut de la page

Fraude par marketing et vol d'identité : mesures prises

En ce qui concerne de la fraude par marketing, il y a une marge entre ce que les Canadiennes et les Canadiens disent qu'ils feraient et ce qu'ils font vraiment. Même si beaucoup affirment qu'ils communiqueraient avec la police locale s'ils soupçonnaient une fraude …

Fraude par marketing et vol d'identité : mesures prises
  2005 (%) 2006 (%)
* une part considérable des 21 répondants ne feraient rien
Porterait plainte à la police locale 33 32
Raccrocherait 15 18
Porterait plainte au bureau d'éthique commerciale 9 8
N'en aurait pas fait cas 3 8
Répondrait « non/pas intéressé » 3 4
Appellerait la compagnie 3 4
Communiquerait avec les autorités 2 3
Aurait pris les coordonnées de l'entreprise 2 2
Appellerait un avocat/engagerait des procédures 2 2
Préviendrait sa famille et ses amis 1 2
Appellerait la Protection des consommateurs 2 1
Appellerait PhoneBusters 1 1
Communiquerait avec les médias 1 1
Communiquerait avec la GRC 1
Consulterait les membres de sa famille 1
Porterait plainte à la compagnie de carte de crédit 1
Autre 5 3
Ne ferait rien 19 21 *
NSP/ND/REF 7 8

Q9. Si vous, ou un membre de votre ménage, étiez sollicité par un appel de télémarketing, un courriel ou une lettre qui semble frauduleuse, quelle mesure, s'il y a lieu, prendriez-vous, ou le membre du ménage en question prendrait-il?

Base: Répondants qui, à la Q6, ont affirmé n'avoir jamais été victimes de fraude ou qui, à la Q7 ont dit ne pas se souvenir d'avoir pris des mesures à la suite de l'incident.


Nombre de victimes de fraude disent n'avir rien fait à la suite de l'incident. Parmi celles ayant pris des mesures, la principale était d'avoir communiqué avec l'entreprise à l'origine du problème.

Fraude par marketing et vol d'identité : mesures prises
  2005 (%) 2006 (%)
A appelé la compagnie 16 18
A porté plainte à la police locale 8 8
A dit ne pas être intéressé par l'offre (n'a pas acheté) 3 8
A raccroché 2 6
A porté plainte à la compagnie de carte de crédit 5 4
A modifié l'information bancaire/annulé la carte de crédit 2 4
A porté plainte au bureau d'éthique commerciale 7 3
A appelé PhoneBusters 2
A essayé de se faire remboursé 4 2
A appelé un avocat/engagé des procédures 3 1
A vérifié s'il s'agissait d'une entreprise honnête ou sous enquête 3 1
A prévenu sa famille et ses amis 1 1
A porté plainte à la banque 1 1
Autre 6 5
N'a entrepris aucune démarche/n'a rien fait 44 38
NSP/ND/REF 8 4

Q7. S'il y a lieu, quelles mesures avez-vous prises, ou le membre de votre ménage qui a été victime de la fraude a-t-il prises, pour tenter de résoudre l'incident? Avez-vous fait autre chose?

Base: Victimes de fraude (N = 315).


Les Canadiennes et les Canadiens sont de plus en plus nombreux à ne pas vouloir faire les efforts nécessaires pour mettre au jour une fraude, à croire queleurs démarches ne donneraient rien ou à ne pas savoir avec qui communiquer.

Fraude par marketing et vol d'identité : mesures prises
  2005 (%) 2006 (%)
Trop difficile/trop d'efforts 7 15
Cela n'en valait pas la peine, la somme était trop petite 20 12
Ne pensait pas que cela donnerait quelque chose 7 12
Ne savait pas à qui s'adresser pour porter plainte 6 11
Ce n'était pas important, a oublié, s'en fichait 14 10
N'a pas été victime/n'a pas payé le produit 7
Ne croyait pas qu'il y avait eu crime 5 4
Cela aurait pris trop de temps 4
Entreprise établie aux États-Unis 4 2
« Ils » ont cessé d'appeler, d'écrire (courriels), etc. 2 1
Frais d'avocat et de justice 2 1
Trop gêné d'avoir été victime de fraude 4 1
Autre 6 5
Rien/ne se rappelle pas 13 11
NSP/ND/REF 2 4

Q8. Vous souvenez-vous pourquoi vous n'avez pas poussé la plainte plus loin?

Base: A été victime de fraude-marketing (ou peut l'avoir été) et n'a rien fait (N = 114).


Lorsqu'il y a vol d'identité, c'est généralement aux fournisseurs de cartes de crédit qu'on se plaint.

Fraude par marketing et vol d'identité : mesures prises
  2005 (%) 2006 (%)
A porté plainte à la compagnie de carte de crédit 29 33
A porté plainte à la police locale 15 15
A porté plainte à l'institution financière 9 12
A communiqué avec l'entreprise/porté plainte 7 10
A modifié l'information bancaire/annulé la carte de crédit 8 9
A porté plainte au Bureau de la concurrence 4
A reçu un appel de la compagnie de carte de crédit 3 3
A communiqué avec les autorités (Agence de revenu du Canada, gouvernement) 2 2
A communiqué avec Equifax/agence d'évaluation du crédit 2 2
A mis fin à l'appel 2
A appelé un avocat/engagé des procédures 2 1
S'est documenté sur l'entreprise 1
A communiqué avec les médias 1
Autre 8 8
N'a rien fait 17 15
NSP/ND/REF 3 3

Q11. S'il y a lieu, quelles mesures avez-vous, ou le membre de votre ménage qui a été victime de la fraude a-t-il, prises pour tenter de résoudre l'incident?

Base: A été victime de vol d'identité (N = 169).

haut de la page

Sensibilisation à la fraude par marketing et au vol d'identité : notoriété de la campagne, rétention des messages et changements apportés dans la façon de réagir

La notoriété de la campagne, en général, est demeuré élevé, mais il était un peu plus bas chez les 18-34 ans.

Image de slogans de « La fraude. Identifiez-la. Signalez-la. Enrayez-la. »

Notoriété de la campagne sur la fraude par marketing et le vol d'identité

Diagramme à barres de notoriété de la campagne sur la fraude par marketing et le vol d'identité

Nota : La baisse de la fraction de répondants ayant dit se souvenir de la compagne est peut-être attribuable au moment auquel l'enquête a été réalisée : 6 semaines après la fin de la campagne en 2006, comparativement à 2 semaines en 2005.

Q12. Avez-vous vu, entendu ou lu quelque chose récemment au sujet de la fraude, y compris la fraude par télémarketing et le vol d'identité?

Base: Ensemble des répondants.


Fait important à signaler, la rétention des messages de la campagne était plus élevée en 2006 qu'en 2005.

Rétention des messages, toutes réponses confondues

Diagramme à barres de rétention des messages, toutes réponses confondues

Rétention des messages
  2005 2006
Faites preuve de prudence. 22 % 25 %
Ne divulguez pas vos renseignements personnels. 12 % 15 %
Ne divulguez pas votre numéro de carte de crédit. 13 % 11 %
Le vol est un crime grave. 6 %
Ne faites pas confiance aveuglément. 6 % 4 %
Soyez à l'affût de la fraude par courriel ou Internet. 3 %
Renseignez-vous sur les entreprises avec qui vous faites affaire. 3 % 2 %
Sachez que les fausses œuvres de charité, ça existe et méfiez-vous des vendeurs itinérants. 2 % 1 %
Utilisez avec prudence les guichets automatiques et prenez des précautions pour vous protéger contre une lecture frauduleuse de votre carte. 2 % 1 %
Autres messages évoqués. 10 % 13 %

Q16. Et quel était le message principal de ce que vous avez vu, entendu ou lu?

Base: Répondants ayant affirmé avoir vu, entendu ou lu quelque chose sur la prévention de la fraude aux Q12, Q13, Q14.


Souvenir assisté en hausse par rapport à 2005.

2005
Souvenir assisté : sensibilisation à la fraude

Diagramme circulaire de 2005 — Souvenir assisté : sensibilisation à la fraude

2006
Souvenir assisté : prévention de la fraude

Diagramme circulaire de 2006 — Souvenir assisté : prévention de la fraude

Q14. Avez-vous récemment vu, entendu ou lu quelque chose au sujet de la prévention de la fraude? [Sensibilisation en 2005.]

Base: Les personnes n'ayant pas spontanément indiqué avoir entendu, vu, ou lu quelque chose au sujet de la fraude-marketing ou le vol d'identité en réponse à la question 13 (N = 934).


Principales sources d'information : les reportages dans les médias électroniques et la presse écrite.

  2006 (%)
Reportage : télévision/radio, ou presse écrite 43
Publicité dans un magazine ou un journal 39
Message d'intérêt public, télévision 18
Site Web 12
Message d'intérêt public, radio 6
Banque, guichet automatique, institution financière 4
Encart reçu avec le relevé de carte de crédit/autre facture 4
Travail 4
Courriel 3
Bouche-à-oreille 2
Brochure reçue par la poste 1
GRC 1
Centre de formation/rencontre communautaire 1
Internet, fournisseur de services Internet 1
Téléphone 1
Autre 4
NSP/ND/REF 1
  2005 (%)
Télévision 53
Journaux (tous) 22
Médias en général 19
Article dans un magazine 13
Radio 13
Site Web 7
Bouche-à-oreille 3
Travail 3
Courriel 3
Encart reçu avec relevé de carte de crédit/autre facture 2
Internet, fournisseur de service Internet (non précisé) 2
Affiche 1
Autre 7
NSP/ND/REF 1

Q15. Et où avez-vous vu, entendu ou lu au sujet de la prévention de la fraude? [Sensibilisation à la fraude en 2005.]

Base: Répondants ayant affirmé qu'ils avaient vu, entendu ou lu quelque chose concernant la prévention de la fraude (N = 564).

Nota: La catégorie « autre » représente 1% des réponses ou moins.


Un peu plus d'une personne sur quatre disant être sensibilisée à la fraude et connaître l'existence de la campagne se rappelait du slogan : « La fraude. Identifiez-la. Signalez-la. Enrayez-la. » (réponses assistées et non assistées confondues).

Diagramme à barres de rétention du slogan

Image de slogan de « La fraude. Identifiez-la. Signalez-la. Enrayez-la. »


Q17. Vous souvenez-vous avoir vu, entendu ou lu quelque chose récemment au sujet de la fraude qui contenait le message : Les fraudes : indentifiez-les, signalez-les et enrayez-le? (N = 564)

Base: Les personnes ayant dit ne pas avoir vu, entendu ou lu quelque chose récemment au sujet de la prévention de la fraude.


Les messages antifraude continuent d'être jugés utiles et d'inciter les gens à changer leur façon de réagir en cas de sollicitation potentiellement frauduleuse.

Utile?

Diagramme à barres de utilité des messages de sensibilisation à la fraude

Utilité des messages de sensibilisation à la fraude














Répondants trouvant les messages « très utiles », selon l'âge (%)
  2005 2006
18-34 ans 41 26
35-54 ans 57 42
55 ans et plus 61 51

Motivant?

Diagramme à barres de messages ayant incité les gens à changer leur façon de réagir

Messages ayant incité les gens à changer leur façon de réagir

Q18. Et à quel point avez-vous trouvé ce message utile?

Q19. Est-ce que vous avez vu, entendu ou lu a changé quelque chose à la façon dont vous réagissez à ce typer d'appel, de courriels ou de lettres non sollicitées, ou face aux organismes dont vous croyez avoir été victime de vol d'identité? SI OUI, est-ce…?

Base: Ensemble des répondants.


Les personnes qui craignent d'avoir été la cible ou la victime d'une activité de marketing frauduleuses ou de vol d'identité continuent de s'adresser en premier lieu à la police locale.

Diagramme à barres indiquant les organismes avec lesquels communiquent les personnes qui craignent avoir été la cible ou la victime d'une activité de marketing frauduleuse ou d’un vol d'identité

Q20. Avec quel organisme, un ou plusieurs, communiqueriez-vous si vous désiriez signaler une activité de télémarketing suspecte ou frauduleuse, ou un vol d'identité?

Base: Ensemble des répondants.

Réponses multiples.

haut de la page

Notoriété de PhoneBusters

La notoriété de PhoneBusters se maintient, mais elle demeure beaucoup plus faible au Québec.

Réponses positives assistées

Diagramme à barres de réponses positives assistées

Probabilité de communiquer avec PhoneBusters après que l'intervieweur l'ait décrit brièvement

Diagramme à barres de probabilité de communiquer avec PhoneBusters après que l'intervieweur l'ait décrit brièvement

Q21. Avez-vous entendu parler d'un organisme appelé PhoneBusters?

Q22. Vous le savez peut-être déjà mais PhoneBusters est le centre d'appels canadien pour les activités de télémarketing frauduleuses et le vol d'identité. Il est exploité par la police provinciale de l'Ontario, la GRC et le gouvernement du Canada. PhoneBusters est l'agence centrale qui recueille les renseignements concernant les plaintes de télémarketing et de vol d'identité à travers le Canada et transmet l'information aux autorités compétentes. Dans quelle mesure est-il probable que vous appeliez PhoneBusters si vous croyez avoir été la cible ou une victime de fraude téléphonique ou de vol d'identité? Est-ce …

Base: Ensemble des répondants.

haut de la page

Lutte contre la fraude par marketing et le vol d'identité

Lorsqu'interrogés sur le moyen le plus efficace de lutter contre la fraude par marketing et le vol d'identité, les répondants ont décrit plusieurs activités, l'éducation du public étant la plus fréquente.

Diagramme à barres indiquant les mesures les plus efficaces pour lutter contre la fraude par marketing et le vol d'identité au Canada

Q23. Selon vous, lequel de ces moyens est le plus efficace pour combattre la fraude, comme la fraude par télémarketing et le vol d'identité au Canada? Est-mieux contré par …?

Base: Ensemble des répondants.

haut de la page

Conclusions et recommandations

Conclusion — La campagne, parce qu'elle a été reprise en 2006, a porté des fruits …

Conclusion — Mais les gens sont peu portés à l'action!

Recommandations — sensibilisation

Recommandations — Compréhension des enjeux et action

Date de modification :