Portail de connaissances pour les femmes en entrepreneuriat

De : Innovation, Sciences et Développement économique Canada

Women Entrepreneurship Knowledge Hub

Portail de connaissances pour les femmes en entrepreneuriat

Annoncée dans le Budget 2018, la Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat aidera les femmes à faire croître leurs entreprises grâce à l'accès au financement, aux talents, aux réseaux et aux expertises. Dans le cadre de cette stratégie, le gouvernement du Canada investira dans la création d'un Portail de connaissances pour les femmes en entrepreneuriat.

Le Portail de connaissances pour les femmes en entrepreneuriat sera en fait une source à guichet unique de connaissances, de données et de pratiques exemplaires pour les femmes entrepreneures. Au moyen d'un processus concurrentiel, le gouvernement du Canada fournira à un consortium d'organismes admissibles jusqu'à 8,62 M$ sur trois ans pour le créer.

Un des rôles du portail sera de livrer un certain nombre d'activités visant à appuyer l'avancement des femmes entrepreneures ayant différents antécédents dans l'écosystème d'innovation. Ces activités comprennent :

  • un rapport sur les progrès des femmes entrepreneures au Canada, dont une mesure ou un examen des appuis de l'écosystème d'entrepreneuriat pour les femmes au Canada
  • la collecte, l'analyse et la diffusion d'information ou l'avancement de la recherche sur l'entrepreneuriat chez les femmes, ou les deux
  • la mise en place d'appuis et le partage de pratiques exemplaires et de connaissances entre les organismes de soutien aux femmes entrepreneures

Consortium du Portail de connaissances

L'Université Ryerson, qui est un chef de file en éducation et en entrepreneuriat qui se concentre sur l'innovation et la carrière, a été sélectionnée pour diriger l'établissement du Portail de connaissances pour les femmes en entrepreneuriat.

Située à Toronto (Ontario), l'Université Ryerson accueillera ce nouveau réseau de recherche en collaboration avec des chercheurs et des spécialistes des huit centres régionaux suivants :

  • VentureLabs (Vancouver (C.-B.));
  • Université Mount Royal (Calgary (Alb.));
  • Université du Manitoba (Winnipeg (Man.));
  • PARO – Centre pour l'entreprise des femmes (Thunder Bay (Ont.));
  • Université Carleton (Ottawa (Ont.));
  • Université de Montréal (Montréal (Qc);
  • Université de l'EADO (Toronto (Ont.)); et
  • Université Dalhousie (Halifax (N.-É.)).

Le consortium du Portail de connaissances comprend également dix organisations partenaires et trente‑sept organisations de soutien. Au cours de ce projet d'une durée de trois ans, le Portail de connaissances fera progresser la recherche, recueillera des statistiques et transmettra des pratiques exemplaires sur l'entrepreneuriat féminin. L'objectif global est de créer un guichet unique d'information auquel les femmes entrepreneures, les organismes de soutien aux femmes, les gouvernements et le secteur privé peuvent s'adresser pour toutes les questions liées à l'entrepreneuriat féminin.

Le consortium mettra à profit l'expertise de tous les participants afin de traiter de la question de la diversité des femmes entrepreneures de tout le Canada.

Détails supplémentaires concernant les activités du Portail de connaissances :

Les huit centres régionaux apporteront différents domaines d'expertise et de spécialisation dans le cadre de ce projet. Voici des exemples :

  • Le centre du Nord de l'Ontario (Centre PARO) sera responsable de coordonner la mobilisation des collectivités Autochtones, rurales et éloignées, par l'entremise de ses réseaux et relations existants dans 109 collectivités de la région. Il collaborera avec l'Université du Manitoba, en veillant  à ce qu'une attention particulière soit accordée aux femmes autochtones.
  • Le centre du Québec (Université de Montréal) veillera à accorder de l'attention aux femmes francophones du Québec et d'ailleurs. Les universités Dalhousie, et Ryerson, entres autres uniront leur expertise particulière afin de s'assurer que les femmes d'horizons divers et immigrantes sont prises en compte.
  • L'Université de l'EADO accordera une attention particulière aux artistes féminines en entrepreneuriat et aux créatrices entrepreneures, tandis que d'autres, par exemple le centre de l'Alberta (Mount Royal), dirigeront les campus d'acteurs de changements « Changemakers d'Ashoka » et d'autres intervenants clés pour veiller à ce que les femmes à la tête d'entreprises sociales soient incluses.
Date de modification :