État de l'industrie canadienne de la défense 2018

cover image

Survol de la présentation

Sommaire :
Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE) s'est associé à l'Association des industries canadiennes de défense et de sécurité (AICDS) pour diffuser publiquement un nouveau rapport sur l'industrie canadienne de la défense à l'intention des décideurs. Le rapport aborde notamment le renforcement de la capacité d'analyse par la recherche collaborative, les retombées économiques, l'innovation, les exportations et l'analyse des chaînes d'approvisionnement.

 Principes méthodologiques

Principes méthodologiques

Figure 1 : Principes méthodologiques

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 1

I - Cadre de recherche

  • Méthodologie basée sur l’information provenant de l’OCDENote de bas de page*, du département de la Défense des États-Unis et de Statistique Canada.
  • Concept industriel élaboré par des gestionnaires de l’industrie (AICDSNote de bas de page**), ainsi que par des intervenants du gouvernement du Canada.
  • Population cible établie de concert avec l’industrie, Statistique Canada et des intervenants dans le domaine des politiques du gouvernement du Canada.

II - Collecte de données

  • Enquête sur les industries canadiennes de la défense, de l’aérospatiale et de la marine  (2016) commanditée par ISDE par l’entremise de Statistique Canada dont la  réponse est obligatoire en application de la Loi sur la statistique.
  • L’enquête mesure l’activité industriel en 2016 et les résultats ont été publiés en 2018.
  • Approche ciblée basée sur les entreprises prioritaires sélectionnées.
  • La validation de la qualité des données et l’imputation au niveau des entreprises reposent principalement sur des données administratives, les entreprises prioritaires étant couvertes.

III - Analyse

  • Élaboration d’un modèle sur l’impact économique total (PIB et emploi) basé sur les plus récents multiplicateurs d’entrées-sorties de Statistique CanadaNote de bas de page***.
  • Tabulations croisées sur la R-D, les exportations, ainsi que les classements des emplois en région par activité et autres variables importantes.

IV - Soutien aux décideurs

  • Préparation d’un aperçu de l’industrie de la défense au Canada.
  • Analyses spécifiques pour l’industrie et les décideurs.
  • Intégration des résultats de recherche à des analyses détaillés pour informer les décideurs.
Note de bas*

OCDE : Organisation de coopération et de développement économiques

Retour à la référence de la note de bas de page* referrer

Footnote **

AICDS : Association des industries canadiennes de défense et de sécurité

Retour à la référence de la note de bas de page** referrer

Footnote ***

Voir Annexe A pour les principes méthodologiques sur l’impact économique

Retour à la référence de la note de bas de page*** referrer

 Impact économique

En 2016, l’industrie de la défense a contribué pour près de 6,2 milliards de dollars au PIB et 60 000 emplois à l’économie canadienne

  • Plus de 660 entreprises ont généré plus de 10 milliards $ de vente de biens et services de défense, en hausse de 9 % par rapport à 2014**.

Figure 2 : Impact économique 2016

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 2
Impact économique sur le PIB, 2016
Industrie de la défense Fournisseurs canadiens de l’industrie de la défense Dépenses de consommation par les employés associés
3,0B  $ 1,7B  $ 1,5B  $

 

Impact économique en termes d’emplois, 2016
Industrie de la défense Fournisseurs canadiens de l’industrie de la défense Dépenses de consommation par les employés associés
27 000  18 000  14 800 

* Ne comprend pas les impacts des activités réalisées en raison de l’application de la Politique des retombées industrielles et technologiques (RIT) aux approvisionnements militaires si ces activités ne présentent aucun lien avec la production de l’industrie canadienne de la défense en 2016 (en tant que fournisseurs à l’industrie de la défense ou de production de biens de défense par une entreprise de défense). De plus, il n’a pas été possible d’utiliser les données actuelles afin de préciser exactement la part des impacts économiques attribuables à l’industrie de la défense qu’on a évalués en 2016 et qui étaient attribuables aux activités industrielles connexes réalisées en raison de la Politique des RIT. En 2018, ISDE a revu les estimations des ventes de l’industrie de la défense établies par Statistique Canada en 2014, ce qui a donné lieu à des estimations révisées par ISDE des impacts économiques de 2014 – l’estimation des impacts totaux révisés du PIB s’élevait à 6,4 milliards de dollars, alors que l’impact révisé au niveau des emplois était de 59 700 en 2014. Voir une analyse détaillée des impacts économiques à l’annexe C. Les emplois représentent des équivalents à temps plein.

** Les montants estimés sont présentés en valeur nominale et ne sont pas ajustés pour tenir compte de l’inflation. Le taux de croissance totale de l’industrie reflète les révisions qu’ISDE a réalisées en 2018 des estimations des ventes de l’industrie de la défense effectuées par Statistique Canada en 2014. Voir à l’annexe B la liste des différentes catégories de ventes de biens et services de défense qui ont fait l’objet de l’enquête, leurs titres complets, ainsi que la part correspondante des ventes totales de l’industrie de la défense.

Source : Enquête sur les industries canadiennes de la défense, de l’aérospatiale et de la marine de Statistique Canada (2014 et 2016) publiées en 2016 et en 2018 respectivement; modélisation économique d’ISDE basée sur les plus récents multiplicateurs d’entrées-sorties de Statistique Canada (2014) et les multiplicateurs d’impact économique précis les plus pertinents en fonction des différentes catégories de biens et services de défense de l’enquête.

 Répartition selon la taille des entreprises

Les PME représentaient plus de 90 % des entreprises dans l’industrie canadienne de la défense

  • Les PME représentaient 24 % des ventes dans l’industrie de la défense, 32 % du nombre d’emplois, 24 % des dépenses dans la R-D et 17 % des exportations.

Figure 3 : Industrie canadienne de la défense

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 3
Industrie canadienne de la défense
  Ventes Emplois R-D Exportations
 Moins de 250 employés  24 % 3 2% 24 % 17 %
 De 250 à 499 employés  13 % 12 % 7 % 11 %
500 employés ou plus  63 % 56 % 6 9% 72 %

* Les petites et moyennes entreprises (PME) sont celles qui comptent moins de 250 employés.

Source : Enquête sur les industries canadiennes de la défense, de l’aérospatiale et de la marine de Statistique Canada (2016), 2018.

 Ventes nationales et exportations

En 2016, près de 60 % des ventes étaient des exportations

  • Le gouvernement du Canada était le principal client de l’industrie.
  • Les ventes provenant de la chaîne d’approvisionnement industrielle arrivaient en tête des exportations canadiennes vers les É.-U.

Figure 4 : Ventes de la production canadienne de l’industrie de la défense, par marché mondial, 2016

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 4
Ventes de la production canadienne de l’industrie de la défense, par marché mondial, 2016
Canada, gouvernement fédéral 28 % Canada 43 %
Canada, tous les autres clients 15 %
Moyen-Orient et Afrique 22 %
États-Unis, tous les autres clients 16 % États-Unis* 20 %
États-Unis, gouvernement fédéral 4 %
Europe 8 %
Asie et Océanie 6 %
Amérique centrale, Caraïbes et Amérique du Sud 1 %

* Répartition des ventes domestiques et aux É.-U. par type de client, en fonction des ventes dont le type de client était indiqué.

* Répartition des ventes domestiques et aux É.-U. par type de client, en fonction des ventes dont le type de client était indiqué.

Source : Enquête sur les industries canadiennes de la défense, de l’aérospatiale et de la marine de Statistique Canada (2016), 2018.

 Perspective au niveau du domaine

En 2016, les domaines terrestre, maritime et aérien présentaient des caractéristiques différentes en termes de ventes, d’emplois, de R-D et d’exportations

Figure 5 : En 2016, les domaines terrestre, maritime et aérien présentaient des caractéristiques différentes en termes de ventes, d’emplois, de R-D et d’exportations

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 5
Land, marine, and air domains presented different characteristics in terms of sales, employment, R&D, and exports in 2016
  Ventes Emplois R-D** Exports
Terrestre* 49 % 42 % 46 % 57 %
Maritime* 19 % 22 % 5 % 7 %
Aérien* 32 % 36 % 49 % 36 %

* Voir à l’annexe D les catégories qui composent les regroupements de domaines.

** Estimation ajustée par ISDE en fonction des données des entreprises qui ont vraiment répondu aux questions concernant la R-D et indiqué leur activité de R-D.

Source : Enquête sur les industries canadiennes de la défense, de l’aérospatiale et de la marine de Statistique Canada (2016), 2018.

De tous les domaines, les ventes maritimes* ont affiché la croissance la plus importante avecune augmentation de 40 % entre 2014 et 2016

  • La catégorie de la construction navale et de systèmes de plateformes a connu une croissance supérieure à 150 % entre 2014 et 2016, dominant le niveau du total des ventes maritimes en défense.

Figure 6 : Ventes et tendances dans l’industrie maritime canadienne de la défense, 2016

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 6
Ventes dans l’industrie maritime canadienne de la défense selon les catégories principales, 2016
Construction navale 33 %
Systèmes de plates-formes 5 % Systèmes navals 33 %
Systèmes de mission 23 %
Systèmes de simulation 5 %
ERR** 34 %
Tendances des principales catégories dans l’industrie maritime canadienne de la défense, 2016
Total pour l’industrie maritime de la défense 42 %
Construction navale et systèmes de plateformes 156 %
Systèmes de mission et de simulation 7 %
ERR** 15 %

** ERR : Entretien, réparation et révision

* Les montants sont exprimés en valeur nominale et ne sont pas ajustés pour tenir compte de l’inflation. Voir les regroupements détaillés à l’annexe D

** ERR : Entretien, réparation et révision

Source : Enquête sur les industries canadiennes de la défense, de l’aérospatiale et de la marine de Statistique Canada (2016), 2018.

 Répartition des emplois par région et spécialisations

En 2016, l’industrie de la défense était présente à la grandeur du Canada avec des spécialisations régionales*

Figure 7 : Part des emplois dans l’industrie canadienne de la défense par région** incluant les 3 spécialisations régionales principales, 2016

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 7

Ouest canadien, 20 %

  • ERR de navires militaires
  • ERR d'aéronefs
  • Construction navale

Québec, 28 %

  • Munitions
  • Capteurs aériens, contrôle de tir et contremesures
  • Systèmes de simulation d’aéronef

Ontario, 38 %

  • Fabrication de véhicules de combat
  • Aéronefs et fabrication de pièces d’aéronef
  • Capteurs terrestres, contrôle de tir et contremesures

Canada atlantique, 14 %

  • Construction navale et conversions
  • ERR d'aéronefs
  • Capteurs aériens, contrôle de tir et contremesures

* Voir à l’annexe E les titres complets des catégories de biens et de services de défense.

** Parts des emplois par région en fonction des entreprises qui ont présenté la répartition régionale de leurs emplois. Le classement des 3 premières activités ne comprend pas une catégorie de l’enquête portant sur un éventail d’autres biens et services de défense non spécifiés.

Source : Enquête sur les industries canadiennes de la défense, de l’aérospatiale et de la marine de Statistique Canada (2016), 2018.

 Compétences

La part des professions en STIM* était 3X plus élevée que la moyenne canadienne dans le secteur manufacturier en 2016

  • Près de 35 % des professions dans l’industrie de la défense étaient reliés aux STIM en 2016.

Figure 8 : Répartition des professions dans l’industrie canadienne de la défense et Part des emplois dans les professions en STIM, 2016

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 8
Part des emplois dans les professions en STIM 2016
Ensemble des fabricants Industrie de défense
11 % 34 %
Répartition des professions dans l’industrie canadienne de la défense
Tous les autres domaines 31 %
STIM 34 %
Production 35 %

* Selon l’enquête, les professions dans le domaine des sciences, des technologies, de l’ingénierie et des mathématiques (STIM) comprennent les ingénieurs, les scientifiques et/ou les chercheurs, ainsi que les techniciens et les technologues.

Source : Enquête sur les industries canadiennes de la défense, de l’aérospatiale et de la marine de Statistique Canada (2016), 2018; Tableau personnalisé de l’Enquête sur la population active de Statistique Canada (2016), 2018.

 Recherche et développement (R-D)

L’intensité de la R-D* était près de 4,5X plus élevée que la moyenne canadienne du secteur manufacturier en 2016

  • Le secteur de la défense a mené des activités de R-D atteignant près de 400 millions de dollars, celles-ci étant financées en grande partie par l’industrie, alors que près de 20 % des fonds provenaient de contrats et de subventions du gouvernement.

Figure 9 : Intensité de la R-D dans le secteur manufacturier par rapport à l'industrie de la défense, 2016

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 9
Intensité de la R-D dans le secteur manufacturier par rapport à l'industrie de la défense, 2016
Ensemble des manufacturiers Industrie de la défense
3% 13%

* L’intensité dans le domaine de la R-D signifie le rapport entre les dépenses de R-D d’une industrie ou d’un secteur donné et son propre PIB.

Source : sur les industries canadiennes de la défense, de l’aérospatiale et de la marine de Statistique Canada (2016), 2018; Estimations du PIB de l’industrie de la défense réalisées en 2018 par ISDE, Tableau CANSIM 358-0510 de Statistique Canada, Enquête annuelle sur la recherche et le développement dans l’industrie canadienne (2016), 2018; Tableau CANSIM 379-0031 de Statistique Canada, produit intérieur brut par industrie pour l’ensemble du pays (2016), 2018.

La part de la recherche appliquée réalisée était 2X plus élevée que la moyenne canadienne du secteur manufacturier*

  • La R-D dans l’industrie de la défense était dominé par le développement expérimental pour des applications ou des utilisations particulières.

Figure 10 : Répartition de la R-D dans l’industrie de la défense**, 2016

la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 10
Industrie canadienne de la défense répartition de la R-D**, 2016
Recherche fondamentale 4 %
Recherche appliquée 20 %
Développement expérimental 76 %

* La moyenne dans le domaine manufacturier repose sur les tableaux CANSIM les plus récents disponibles.

** Répartition des dépenses de R-D de l’industrie de la défense selon la nature en fonction des activités de R-D dont les répondants ont précisé la nature.

Source : Enquête sur les industries canadiennes de la défense, de l’aérospatiale et de la marine de Statistique Canada (2016), 2018; Estimations du PIB de l’industrie de la défense réalisée en 2018 par ISDE; Tableau CANSIM 358-0521 de Statistique Canada, Enquête annuelle sur la recherche et le développement dans l’industrie canadienne.

* La moyenne dans le domaine manufacturier repose sur les tableaux CANSIM les plus récents disponibles.

** Répartition des dépenses de R-D de l’industrie de la défense selon la nature en fonction des activités de R-D dont les répondants ont précisé la nature.

 Activités de R-D menées en collaboration

L’industrie de la défense a activement participé à des activités de R-D axées sur la collaboration avec différents partenaires

  • Les entreprises représentant près de 60 % des ventes dans l’industrie de la défense ont collaboré à des activités de R-D* avec des fournisseurs, le milieu académique et le gouvernement.
la description détaillée se trouve sous l'image
Description de la figure 11 :
Activités de R-D réalisées en collaboration avec l’industrie de la défense au Canada selon la part des ventes de l’industrie 2016
Activités de R-D réalisées en collaboration avec le milieu académique 61 %
Activités de R-D réalisées en collaboration avec des fournisseurs 51 %
Activités de R-D réalisées en collaboration avec des organismes gouvernementaux 66 %
Activités de R-D réalisées en collaboration avec des clients 58 %

* Estimations d’ISDE basées sur les données de l’enquête et sur les activités des différentes entreprises qui ont répondu de manière plus détaillée aux questions relatives aux pratiques de collaboration.

Source : Enquête sur les industries canadiennes de la défense, de l’aérospatiale et de la marine de Statistique Canada (2016), 2018.

 Principales constatations

  En 2016, l’industrie canadienne de la défense :

  • A contribué pour près de 6,2 milliards de dollars au PIB et 60 000 emplois à l’économie canadienne;
  • Était nationale avec des spécialisations régionales dans des activités industrielles spécifiques en défense;
  • A connu la croissance la plus élevée dans le domaine maritime (40 % entre 2014 et 2016);
  • Affichait une part des professions en STIM 3X plus élevée que la part du secteur manufacturier canadien;
  • A mené des activités de R-D atteignant 400 millions de dollars, de sorte que son intensité était 4,5X plus élevée que la moyenne du domaine manufacturier canadien;
  • A activement participé à des activités de R-D axées sur la collaboration avec différents partenaires, notamment des fournisseurs, des clients, des établissements académiques et le gouvernement.

 Annexe

Annexe A - Principes méthodologiques de l’impact économique

  • En 2018, les estimations de l’impact économique du Rapport sur l’état de l’industrie de la défense au Canada étaient basées sur les multiplicateurs d’impact économique de Statistique Canada qui reflétaient une révision complète du Système canadien des comptes macroéconomiques ainsi que la révision des données de 2014 des répondants à l’enquête et des estimations de l’impact économique.
  • Cette révision à contribué à des estimations mises à jour d'ISDE :
    • Impact sur le PIB* en 2016 de 6,2 G$ et impact sur l’emploi de 59.8 K**.
    • Impact sur le PIB* en 2014 de 6,4 G$ (comparativement à un impact de 6,7 G$ avant révision) et impact sur l’emploi de 59.7K (comparativement à 62,7 K avant révision).
  • L'utilisation des multiplicateurs d’entrées-sorties révisés de Statistique Canada les plus récent par rapport aux multiplicateurs précédemment disponibles donne une différence de moins de 2% de l'impact économique total sur l'économie canadienne en 2016***.

* Le PIB représente mieux l'activité économique qui se produit au Canada que les revenus qui comprennent à la fois le contenu étranger et le double comptage des revenus liés aux intrants intermédiaires de production nationale.

** Les estimations du modèle économique ne sont pas comparables aux estimations plus anciennes dans les rapports publiés antérieurement puisque le cadre des entrées-sorties de Statistique Canada a été mis à jour pour toutes les industries en avril 2018.

*** La différence de 2% se rapporte aux estimations basées sur les multiplicateurs de 2014 publiés en avril 2018 (le plus récent disponible) par rapport aux estimations initiales .

Annexe B : Titres complets des 21 catégories publiées de ventes de biens et services de défense, ainsi que leurs parts respectives (%) des ventes totales dans l’industrie de la défense en 2016
Part des ventes totales de l’industrie de la défense (%)
Armes à feu, munitions, missiles, fusées et autres munitions et armes 5,3 %
Systèmes militaires déployés dans l’espace, lanceurs spatiaux, systèmes terrestres servant à opérer, commander et contrôler les lanceurs spatiaux ou les systèmes déployés dans l’espace et composantes connexes 0,2 %
Systèmes électro-optiques, radars et sonars et autres systèmes principalement aéroportés de détection/de collecte d’information; systèmes d’alerte, de contrôle de tir et de contremesure et composantes connexes 6,4 %
Systèmes électro-optiques, radars et sonars et autres systèmes principalement terrestres ou portatifs de détection et de collecte d'information; systèmes d'alerte, de contrôle de tir et de contremesure et composantes connexes 3,1 %
Systèmes de communication et de navigation principalement aéroportés; autres systèmes d’information (y compris les systèmes de traitement et de diffusion), logiciels, électronique et composantes 4,1 %
Systèmes de communication et de navigation principalement terrestres, portatifs ou non propres à une plateforme; autres systèmes d’information (y compris les systèmes de traitement et de diffusion), logiciels, électronique et composantes 2,4 %
Systèmes de mission et composantes à bord des navires 4,4 %
Éléments structurels de navires militaires, systèmes de plateforme, pièces et composantes (excluant les systèmes de mission à bord des navires) 1,0 %
Nouveaux navires militaires construits par les chantiers navals et conversions navales militaires 6,3 %
Entretien, réparation et révision de navires militaires 6,4 %
Véhicules de combat et composantes 23,3%
Entretien, réparation et révision de véhicules de combat 3,7 %
Fabrication d’aéronefs, structures et composantes 7,1 %
Services d’entretien, de réparation et de révision d’aéronefs militaires 11,0 %
Systèmes/véhicules aériens sans pilote et composantes 0,7 %
Systèmes de simulation pour aéronefs 2,6 %
Systèmes de simulation pour navires militaires 0,9 %
Systèmes de simulation pour véhicules terrestres ou autres applications 0,1 %
Services de formation militaire (incluant les services réels, virtuels et constructifs) 3,6 %
Équipement de protection individuelle militaire, systèmes de transport de charge et vêtements opérationnels 1,0 %
Autres articles de défense 6,4 %

Source : Enquête sur les industries canadiennes de la défense, de l’aérospatiale et de la marine de Statistique Canada (2016), 2018.

Annexe C : Principales variables de l’industrie de la défense en 2016
  Ventes Exportations Emplois R-D

Industrie de la défense

 10,1 G$  5,8 G$ 27 000 339 M$
Annexe C : Impacts économiques estimés sur l’économie canadienne globale attribuables aux activités dans l’industrie de la défense en 2016*
L’industrie canadienne de la défense Fournisseurs canadiens de l’industrie de la défense Dépenses de consommation par les employés associés Impact total à l’échelle nationale
(Impact de l’industrie de la défense, des fournisseurs et des dépenses de consommation des employés)
Emplois 27 000 18 000 14 800 59 800
PIB 3 G$ 1,7 G$ 1,5 G$ 6,2 G$

* Modélisation économique d’ISDE basée sur les plus récents multiplicateurs d’entrées-sorties de Statistique Canada (2014) et sur les multiplicateurs d’impact économique précis les plus pertinents en fonction des différentes catégories de biens et services de défense de l’enquête.

Source : Enquête sur les industries canadiennes de la défense, de l’aérospatiale et de la marine de Statistique Canada (2016), 2018.

Annexe D : Catégories de ventes en 2016 en fonction des types de plateformes/domaines connexes
Part des ventes totales de l’industrie de la défense (%)
Air et espace 32.1%
Fabrication d’aéronefs, structures et composantes 7,1 %
Services d’entretien, de réparation et de révision d’aéronefs militaires 11,0 %
Systèmes militaires déployés dans l’espace, lanceurs spatiaux, systèmes terrestres servant à opérer, commander et contrôler les lanceurs spatiaux ou les systèmes déployés dans l’espace et composantes connexes 0,2 %
Systèmes de communication et de navigation principalement aéroportés; autres systèmes d’information (y compris les systèmes de traitement et de diffusion), logiciels, électronique et composantes 4,1 %
Systèmes électro-optiques, radars et sonars et autres systèmes principalement aéroportés de détection/de collecte d’information; systèmes d’alerte, de contrôle de tir et de contremesure et composantes connexes 6,4 %
Systèmes de simulation pour aéronefs 2,6 %
Systèmes/véhicules aériens sans pilote et composantes 0,7 %
Systèmes terrestres, portatifs, non propres à une plateforme ou propres à un domaine; ou non précisés 48.9%
Systèmes de simulation pour aéronefs 2,6 %
Systèmes/véhicules aériens sans pilote et composantes 0,7 %
Armes à feu, munitions, missiles, fusées et autres munitions et armes 5,3 %
Véhicules de combat et composantes 23,3 %
Entretien, réparation et révision de véhicules de combat 3,7 %
Équipement de protection individuelle militaire, systèmes de transport de charge et vêtements opérationnels 1,0 %
Services de formation militaire (incluant les services réels, virtuels et constructifs) 3,6 %
Systèmes de communication et de navigation principalement terrestres, portatifs ou non propres à une plateforme; autres systèmes d’information (y compris les systèmes de traitement et de diffusion), logiciels, électronique et composantes 2,4 %
Systèmes électro-optiques, radars et sonars et autres systèmes principalement terrestres ou portatifs de détection et de collecte d'information; systèmes d'alerte, de contrôle de tir et de contremesure et composantes connexes 3,1 %
Systèmes de simulation pour véhicules terrestres ou autres applications 0,1 %
Autres articles de défense 6,4 %
Naval/maritime 19.0%
Systèmes de mission et composantes à bord des navires 4,4 %
Éléments structurels de navires militaires, systèmes de plateforme, pièces et composantes (excluant les systèmes de mission à bord des navires) 1,0 %
Nouveaux navires militaires construits par les chantiers navals et conversions navales militaires 6,3 %
Entretien, réparations et révision de navires militaires 6,4 %
Systèmes de simulation pour navires militaires 0,9 %

Source : Enquête sur les industries canadiennes de la défense, de l’aérospatiale et de la marine de Statistique Canada (2016), 2018.

Annexe E : Trois principales activités dans le domaine des biens et services de défense dans une région donnée en fonction de la part des emplois dans l’industrie de la défense de la région en 2016
Titres simplifiés des trois principales activités dans le domaine des biens et services de défense par région Titres officiels complets des catégories de biens et services de défense
  Ouest canadien
ERR de navires militaires Entretien, réparation et révision de navires militaires
ERR d’aéronefs Services d’entretien, de réparation et de révision d’aéronefs militaires
Construction navale et conversions Nouveaux navires militaires construits par les chantiers navals et conversions navales militaires
  Ontario
Fabrication de véhicules de combat Véhicules de combat et composantes
Aéronefs et fabrication de pièces d’aéronef Fabrication d’aéronefs, structures et composantes
Capteurs terrestres, contrôle de tir et contremesures Systèmes électro-optiques, radars et sonars et autres systèmes principalement terrestres ou portatifs de détection et de collecte d'information; systèmes d'alerte, de contrôle de tir et de contremesure et composantes connexes
  Québec
Munitions et armes à feu Armes à feu, munitions, missiles, fusées et autres munitions et armes
Capteurs aériens, contrôle de tir et contremesures Systèmes électro-optiques, radars et sonars et autres systèmes principalement aéroportés de détection/de collecte d’information; systèmes d’alerte, de contrôle de tir et de contremesure et composantes connexes
Systèmes de simulation d’aéronef Systèmes de simulation pour aéronef
  Canada atlantique
Construction navale et conversions Nouveaux navires militaires construits par les chantiers navals et conversions navales militaires
ERR d’aéronefs Services d’entretien, de réparation et de révision d’aéronefs militaires
Capteurs aériens, contrôle de tir et contremesures Systèmes électro-optiques, radars et sonars et autres systèmes principalement aéroportés de détection/de collecte d’information; systèmes d’alerte, de contrôle de tir et de contremesure et composantes connexes

Source : Enquête sur les industries canadiennes de la défense, de l’aérospatiale et de la marine de Statistique Canada (2016), 2018.

Annexe F : Classement approximatif des 21 catégories de biens et services selon leur importance relative au sein de l’industrie de la défense d’une région donnée — Basé sur les données d’emploi*
Titres complets des 21 catégories publiées de biens et services de défense Canada atlantique Québec Ontario Ouest canadien

Armes à feu, munitions, missiles, fusées et autres munitions et armes

18 1 10 11

Systèmes militaires déployés dans l’espace, lanceurs spatiaux, systèmes terrestres servant à opérer, commander et contrôler les lanceurs spatiaux ou les systèmes déployés dans l’espace et composantes connexes

21 21 18 21

Systèmes électro-optiques, radars et sonars et autres systèmes principalement aéroportés de détection/de collecte d’information; systèmes d’alerte, de contrôle de tir et de contremesure et composantes connexes

3 2 14 6

Systèmes électro-optiques, radars et sonars et autres systèmes principalement terrestres ou portatifs de détection et de collecte d'information; systèmes d'alerte, de contrôle de tir et de contremesure et composantes connexes

14 13 4 18

Systèmes de communication et de navigation principalement aéroportés; autres systèmes d’information (y compris les systèmes de traitement et de diffusion), logiciels, électronique et composantes

7 5 5 17

Systèmes de communication et de navigation principalement terrestres, portatifs ou non propres à une plateforme; autres systèmes d’information (y compris les systèmes de traitement et de diffusion), logiciels, électronique et composantes

15 16 13 9

Systèmes de mission et composantes à bord des navires

5 9 8 8

Éléments structurels de navires, systèmes de plateformes, pièces et composantes de navires (à l’exception des systèmes de mission navale embarqués)

13 14 15 16

Nouveaux navires construits par les chantiers navals et conversions navales

1 8 17 4

Entretien, réparation et révision de navires militaires

4 15 9 1

Véhicules de combat et composantes

11 10 1 7

Entretien, réparation et révision de véhicules de combat

19 17 7 19

Fabrication d’aéronefs, structures et composantes

8 7 3 5

Services d’entretien, de réparation et de révision d’aéronefs militaires

2 11 6 2

Systèmes/véhicules aériens sans pilote et composantes

16 18 16 13

Systèmes de simulation pour aéronefs

9 3 19 12

Systèmes de simulation pour navires militaires

10 20 21 14

Systèmes de simulation pour véhicules terrestres ou autres applications

20 19 20 20

Services de formation militaire (incluant les services réels, virtuels et constructifs)

12 4 12 10

Équipement de protection individuelle militaire, systèmes de transport de charge et vêtements opérationnels

17 12 11 15

Autres articles de défense

6 6 2 3

* Les classements sont jugés approximatifs, car ils sont fondés sur des estimations des parts de l’emploi connexes provenant des répartitions des ventes associées aux diverses catégories de biens et services de défense ainsi que sur des répartitions de l’emploi dans l’ensemble des régions. Puisque ce sont des classements simples, l’écart entre une catégorie et la catégorie suivante pourrait être relativement minime ou relativement important.

Source : Enquête sur les industries canadiennes de la défense, de l’aérospatiale et de la marine de Statistique Canada (2016), 2018.

Date de modification :