Établir votre budget

Étape 1 : se préparer

Cycle budgétaire : étape 1

Une image du cycle budgétaire
Description de la figure

La figure illustre une femme blonde vêtue d’un chemisier rose qui regarde attentivement le cycle budgétaire.

L’arrière-plan de la figure est bleu clair. Il y a une bande verte qui ressemble à du gazon dans le bas de la figure. Dans le centre de l’image, il y a un grand cercle qui représente le cycle budgétaire. Il y a l’image de cette femme blonde de chaque côté du cercle. À la gauche du cercle, la femme blonde est assise sur un banc en bois brun avec un ordinateur portable sur les genoux. L’image d’une ampoule apparaît au dessus et à la droite de sa tête. Elle sourit et pointe son doigt en l’air tout en regardant l’ampoule. À la droite du cercle, la femme blonde est debout et regarde le cycle budgétaire. Elle a une main sur la hanche et une main sur le menton pour montrer qu’elle réfléchit au cycle budgétaire.

Dans le centre de la figure, il y a un cercle bleu foncé entouré de blanc. La mention « Cycle budgétaire » est écrite en blanc dans le milieu du cercle bleu foncé. Quatre sections uniformément réparties sont annexées à la bordure extérieure du cercle bleu foncé entouré de blanc pour représenter les quatre étapes du cycle budgétaire. Chacune des quatre sections s’incurve autour du contour du cercle bleu foncé. Les quatre sections sont en forme de flèche pour illustrer la direction du cycle budgétaire. Les quatre flèches s’imbriquent les unes dans les autres pour former une forme circulaire.

La flèche courbée qui se trouve dans la partie supérieure gauche du grand cercle est jaune et entourée d’une bordure blanche. La mention « Étape 1 : Préparer » est écrite en blanc dans cette flèche jaune. Il s’agit de la seule partie du cercle qui apparaît d’une couleur vive pour indiquer que nous sommes présentement à cette étape du cycle budgétaire. À la droite de la mention, il y a l’image d’une planchette à pince avec un crochet. Sous la mention et l’image, la mention « Début du mois » est écrite en petits caractères noirs. La flèche jaune pointe vers la droite où elle s’imbrique dans une flèche courbée de couleur gris pâle. Cette dernière est entourée de blanc et se trouve dans la partie supérieure droite du grand cercle. La mention « Étape 2 : Créer » est écrite en blanc dans cette flèche de couleur gris pâle. À la droite de la mention, il y a l’image d’une liste inscrite sur une feuille de papier avec un crayon. Sous la mention et l’image, la mention « Début du mois » est écrite en petits caractères noirs. La flèche de couleur gris pâle pointe vers le bas où elle s’imbrique dans une flèche courbée de couleur gris foncé. Cette dernière est entourée d’une bordure blanche et se trouve dans la partie inférieure droite du grand cercle. La mention « Étape 3 : Mettre en œuvre » est écrite en blanc dans cette flèche de couleur gris foncé. À la gauche de la mention, il y a l’image d’une liste inscrite sur une feuille de papier avec trois engrenages liés ensemble. Sous la mention et l’image, la mention « Tout au long du mois » est écrite en petits caractères noirs. La flèche de couleur gris foncé pointe vers la gauche où elle s’imbrique dans une flèche courbée de couleur gris pâle. Cette dernière est entourée d’une bordure blanche et se trouve dans la partie inférieure gauche du grand cercle. La mention « Étape 4 : Examiner » est écrite en blanc dans cette flèche de couleur gris pâle. À la gauche de la mention, il y a l’image d’une liste inscrite sur une feuille de papier avec une loupe. Sous la mention et l’image, la mention « Fin du mois » est écrite en petits caractères noirs. La flèche de couleur gris pâle pointe vers le haut et s’imbrique dans la flèche jaune du début, et le cycle continue.

Le but de l’ étape 1 : se préparer consiste à estimer les montants d’argent que vous recevrez, que vous payerez et que vous épargnerez.

Il s’agit d’une estimation. Vous aurez la possibilité d’ajuster votre budget au besoin. Par exemple, si vous avez oublié un poste de dépenses lors de l’estimation de votre budget, ne vous découragez pas! Vous pouvez toujours ajuster votre budget, ce qui vous aidera à mieux planifier dans l’avenir.

Aussi dans la présente page :

Évaluer votre revenu

Le revenu net est le montant total d’argent que vous empochez de votre paye. Il s’agit du montant total moins les taxes et autres déductions.

Le revenu est l’argent que vous recevez.

Il existe de nombreuses sources de revenus. Que votre principale source de revenus provienne d’un chèque de paye ou d’une autre source, vous devez savoir comment évaluer votre revenu. Cela vous aidera à gérer votre revenu pour couvrir vos dépenses.

Parfois, le revenu d’emploi est très prévisible, comme lorsqu’on vous percevez un salaire. Cependant, il peut être parfois difficile d’évaluer le revenu, par exemple lorsque le revenu d’emploi ou le rémunération est variable ou irrégulier.

Dans le cas des rémunérations, l’employé doit travailler pour être payé. Par exemple, certains employés n’ont pas de congé de maladie payé, et leur revenu diminuera s’ils ne peuvent pas travailler.

Les montants et la fréquence d’autres types de revenu d’emploi peuvent également varier, par exemple lorsque le revenu d’emploi comprend des pourboires ou une commission. Le revenu d’emploi pourrait également être irrégulier. Parmi les revenus irréguliers, mentionnons le travail à forfait, les services de consultation, le travail saisonnier et les petits boulots. Les revenus variables et les revenus irréguliers peuvent poser des défis lors de l’établissement d’un budget parce que celle-ci nécessite une estimation des revenus.

Si votre revenu d’emploi est irrégulier ou variable, nous vous recommandons d’épargner de l’argent lorsque vous avez un revenu plus élevé afin de compenser les mois où les revenus sont moins élevés. C’est à-dire couvrir les dépenses mensuelles de base et, si possible, déposer le reste de votre argent dans un fonds d’urgence pour les mois à venir. Ainsi, si vous avez un manque à gagner, vous pourrez vous servir de votre épargne.

Transcription — Revenu irrégulier et revenu variable

[Émilie et Steve se tiennent debout dans leur cuisine. Émilie est au téléphone et Steve cuisine.]

Narrateur : Voici Émilie et Steve.

[La prochaine scène montre Émilie assise à son bureau dans un environnement de travail, alors qu'elle parle au téléphone tout en regardant un écran d'ordinateur.]

Narrateur : Émilie travaille en vente et une partie de son revenu mensuel dépend des commissions qu'elle touche. C'est pourquoi le revenu d'emploi d'Émilie est considéré comme étant variable.

[Un graphique courbe illustrant le revenu d'Émilie qui monte et descend de façon inégale glisse dans l'écran à partir de la droite.]

[La scène montre maintenant Steve debout dans la rue au milieu d'une zone de construction, en train de travailler l'asphalte à l'aide d'un marteau-piqueur.]

Narrateur : Steve est un travailleur de la construction. Par conséquent, son revenu d'emploi est considéré comme étant irrégulier parce que son emploi est saisonnier et dépend de la météo.

[Un nuage de pluie arrive dans l'écran à partir de la gauche, et Steve se met à courir pour se mettre à l'abri, alors qu'un graphique courbe glisse dans l'écran à partir de la droite pour illustrer le revenu irrégulier de Steve.]

[La scène change et l'écran est divisé horizontalement en deux parties. Émilie apparaît dans la partie du haut accompagnée d'un graphique illustrant son revenu variable. Les points du graphique représentent des chèques de paie. Steve apparaît dans la partie du bas accompagné d'un graphique du même genre illustrant son revenu irrégulier.]

Narrateur : Puisqu'Émilie touche un revenu variable et Steve un revenu irrégulier, ils mettent de côté tous deux une partie de leur revenu mensuel pendant les mois ou ils gagnent plus d'argent.

[Un coffre-fort apparaît au milieu de l'écran, et de l'argent provenant des chèques de paie apparaissant sur les graphiques de Steve et d'Émilie s'envole pour se déposer dans le coffre-fort.]

Narrateur : Ils savent que ça les aidera à couvrir les dépenses au cours des mois ou ils gagnent moins d'argent.

[De l'argent s'envole du coffre-fort pour se déposer sur trois points du graphique de Steve où il n'a pas reçu de revenu.]

[La scène montre maintenant une surface de bureau en bois. Il y a un livre de notes ainsi qu'un stylo à gauche. À droite se trouve une tasse de café dans le haut, et plus bas il y a une enveloppe portant la mention « épargne en cas d'urgence » à côté d'une pile de reçus et d'une calculatrice. Dans le livre de notes figure le titre « Dépenses mensuelles », ainsi qu'une liste en dessous comprenant les éléments « Logement », « Nourriture », « Paiements au SAI/aux actifs » et « Transport ».]

Narrateur : Afin d'épargner pendant les mois où ils gagnent plus d'argent, Émilie et Steve couvrent les dépenses mensuelles de base d'abord, puis, dans la mesure du possible, mettent le reste de leur revenu de côté pour les mois à venir.

[Un crochet apparaît à côté de chaque élément de la liste pour montrer qu'ils sont cochés, et de l'argent supplémentaire s'envole dans l'enveloppe « épargne en cas d'urgence ».]

[Dans la scène suivante, Émilie est assise à son bureau à domicile et elle note son budget mensuel. Ce qu'elle écrit apparaît en gros plan en glissant à la droite de l'écran.]

Narrateur : Émilie fait très attention lorsqu'elle évalue son revenu mensuel parce qu'une partie de son revenu d'emploi dépend des commissions qu'elle touche. Elle sait qu'elle gagne en moyenne environ 500 $ par mois de ses commissions.

[Émilie écrit « Revenu d'emploi » au haut de la page et ensuite « Revenu de base », suivi d'un signe plus pour signifier une addition, et elle écrit ensuite le mot « Commission ». Elle inscrit « 2 000 $ » à côté de « Revenu de base », et « 500 $ » à côté de « Commission ».]

Narrateur : Émilie est prudente et établit son budget mensuel en fonction de son revenu d'emploi de base ainsi que sur les 500 $ qu'elle gagne en commissions. Elle est bien consciente qu'il est important d'uniquement tenir compte des revenus qu'elle est certaine de recevoir lorsqu'elle estime son revenu mensuel.

[Émilie écrit le signe égal et additionne le montant de son revenu de base et celui de sa commission, et puis elle inscrit « 2 500 $ ».]

[Dans la prochaine scène, Émilie pousse un chariot à l'épicerie.]

Narrateur : Si Émilie surestime son revenu d'emploi mensuel en y calculant plus que ses commissions mensuelles moyennes, elle risque de ne pas avoir assez d'argent pour couvrir toutes les dépenses inscrites à son budget mensuel.

[Émilie pousse son chariot jusqu'à la caisse, où une caissière se met à balayer les articles sur le lecteur. Émilie sort son portefeuille pour payer, mais se rend compte qu'il est vide.]

[Dans la scène d'ensuite, nous sommes chez Émilie et Steve et la maison est recouverte de neige.]

Narrateur : Au cours du mois de janvier, Émilie tombe malade et doit s'absenter du travail pendant une semaine. Par conséquent, elle ne touche pas le plein montant du revenu d'emploi qu'elle avait prévu au début du mois.

[Émilie, vêtue d'un pyjama, entre dans la cuisine où Steve est en train de cuisiner. Émilie se mouche, et lit ensuite son relevé de salaire, tristement.]

[Dans la prochaine scène, cette fois Steve est assis à son bureau à domicile et il écrit. Émilie entre à la droite de l'écran.]

Narrateur : Steve ne travaille pas puisque c'est l'hiver. Émilie et Steve se trouvent donc aux prises avec un manque de revenu pour le mois de janvier.

[Un gros plan de ce qu'écrit Steve apparaît à la droite de l'écran. Il a écrit « Budget de janvier » au haut de la page. En dessous, il écrit « Revenu total », ensuite un signe moins pour indiquer une soustraction, suivi de « dépenses de base ». Ensuite il inscrit le signe égal et puis écrit « −300 $ » au stylo rouge.]

Narrateur : N'oubliez pas que l'établissement d'un budget constitue un plan que vous avez pour votre argent. Un plan qui vous permettra de conserver une stabilité et un contrôle de vos finances.

[La scène d'ensuite montre un livre de notes à gauche de l'écran, ainsi qu'une pile d'enveloppes à la droite. Sur la page du livre ouvert figure le titre « Budget du mois dernier ». Sous le titre, on retrouve les mots « Revenu mensuel total », suivis d'un signe moins en dessous, et ensuite les mots « dépenses mensuelles ». La liste qui accompagne « dépenses mensuelles » est constituée de « Logement », « Nourriture », « Paiements au SAI/aux actifs », « Transport », « Épargne en cas d'urgence » et « Épargne pour la voiture ». L'une des enveloppes à droite porte la mention « Dépenses en janvier », et une autre la mention « Épargne en cas d'urgence ».]

Narrateur : Émilie et Steve ont fait des choix délibérés sur la manière de budgéter leur revenu variable et irrégulier. Ces choix leur ont permis de couvrir leurs dépenses en se servant de leurs économies.

[Un crochet apparaît à côté de chaque élément de la liste sous « dépenses mensuelles » pour montrer qu'ils sont cochés, alors que de l'argent s'envole de l'enveloppe « Épargne en cas d'urgence » vers l'enveloppe « Dépenses en janvier ». La scène montre à nouveau Émilie et Steve dans leur bureau à domicile, et ils célèbrent.]

[La prochaine scène montre Émilie et Steve assis dans un environnement de bureau avec leur conseillère en insolvabilité au titre de la LFI.]

Narrateur : Si vous vous retrouvez dans cette situation, pensez à discuter des diverses approches pour gérer le revenu variable et le revenu irrégulier avec votre conseiller en insolvabilité au titre de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité au cours de votre séance de consultation en personne.

Lorsque vous estimez votre revenu, vous devez planifier votre budget en fonction de vos heures de travail normales ou de votre paye régulière. Par exemple, si vos heures supplémentaires changent d’une semaine à l’autre, n’en tenez pas compte lors de l’estimation de votre revenu. Faites attention lors de l’estimation de votre revenu si celui-ci est variable, par exemple si vous occupez un emploi qui comprend des pourboires et des commissions. Vous devez seulement inclure le revenu que vous êtes certain de recevoir, car le fait de surestimer votre revenu peut comporter des risques.

Si votre employeur vous paye par chèque, vous devriez être au courant des retenues et des frais bancaires connexes. Si vous vous rendez à la succursale bancaire de votre employeur, vous pourriez être en mesure d’encaisser immédiatement votre chèque de paye si vous avez besoin de fonds. Cela peut vous permettre d’éviter d’emprunter de l’argent, notamment en obtenant un prêt sur salaire.

En vous fondant sur les renseignements que vous avez appris au sujet du revenu, entrez les montants d’argent que vous prévoyez recevoir dans le modèle d’établissement d’un budget, ainsi que leur fréquence.

Modèle d’établissement d’un budget : revenu

Une image du modèle d’établissement d’un budget
Description de la figure

Dans la colonne d’extrême gauche intitulée « REVENU (après impôts et déductions) », le mot « Autre » figure dans la deuxième cellule à partir du bas. Légèrement à droite du mot « Autre » figure un espace dans lequel l’utilisateur peut préciser tout « autre » type de revenu qu’il touche.

Les deux colonnes intitulées « Montant » et « Fréquence de réception » doivent être remplies par l’utilisateur. Les cellules de la colonne « Montant » ne renferment pas de texte et sont en bleu clair. L’utilisateur doit saisir un montant en dollars dans la colonne « Montant » à côté de tout type de revenu qui s’applique à sa situation. La cellule inférieure de la colonne « Montant » est vierge. Dans la colonne « Fréquence de réception », dans les cellules comportant l’instruction « Sélectionner s.v.p. », un petit bouton gris permettant d’afficher un menu déroulant se trouve à droite de l’instruction « Sélectionner s.v.p. ». L’utilisateur doit faire une sélection dans ces cellules, suivant la fréquence à laquelle il touche le montant du revenu. La cellule inférieure de la colonne « Fréquence de réception » est vierge. Les cellules de la colonne « Équivalent mensuel » renferment les caractères « 0 $ ». Ce chiffre est automatiquement calculé pour l’utilisateur en fonction des données saisies dans les colonnes « Montant » et « Fréquence de réception ». La cellule inférieure de la colonne « Équivalent mensuel » indiquera le montant mensuel total du revenu après impôts et déductions de l’utilisateur.

Revenu (après les impôts et les retenues) Montant Fréquence de réception Équivalent mensuel
Revenu d'emploi vide Veuillez sélectionner 0 $
Pension alimentaire versée à un époux/pour enfants vide Veuillez sélectionner 0 $
Revenu de retraite vide Veuillez sélectionner 0 $
Aide sociale vide Veuillez sélectionner 0 $
Autre (veuillez préciser) vide Veuillez sélectionner 0 $
Revenu total (après les impôts et les retenues) vide vide 0 $
image d'un débiteur avec conseiller

Si vous n’êtes pas certain si un élément doit être inclus comme revenu, notez par écrit vos questions et apportez-les à votre séance de consultation en personne.

haut de la page

Faire une estimation de vos dépenses

Nous venons d’aborder l’estimation de votre revenu. Nous allons maintenant nous pencher sur la façon d’estimer vos dépenses.

Les dépenses représentent l’argent que vous déboursez.

Certaines dépenses sont assez faciles à gérer parce qu’elles représentent toujours les mêmes montants ou à peu près les mêmes montants et surviennent de façon régulière (chaque mois).

D’autres dépenses, appelées dépenses périodiques, peuvent être plus difficiles à gérer parce qu’elles surviennent moins souvent. Assurez-vous d’avoir suffisamment d’argent de côté pour couvrir ces dépenses lorsqu’elles surviennent.

Lorsque vous estimez vos dépenses, gardez à l’esprit que les dépenses périodiques peuvent survenir de façon inattendue. Les dépenses imprévisibles peuvent être plus difficiles à estimer. Préparez-vous en les planifiant dans votre budget.

Tentez de déterminer et d’estimer toutes vos dépenses périodiques.

Si vous n’êtes pas certain du montant à estimer, jetez un coup d’œil à vos relevés bancaires de l’année précédente pour connaître le montant de vos dépenses.

Pendant le processus d’insolvabilité, vous ne ferez plus de paiement sur la dette que vous aviez lors du dépôt de dossier d’insolvabilité. Cependant, vous avez peut-être convenu de faire des paiements réguliers à votre SAI ou à l’administrateur de proposition. N’oubliez pas d’inclure ces montants dans le Modèle d’établissement d’un budget.

En vous fondant sur les renseignements que vous avez appris au sujet des dépenses, déterminez les montants des dépenses prévues, ainsi que leur fréquence, et entrez les données dans le modèle d’établissement d’un budget.

Modèle d’établissement d’un budget : dépenses

Une image du modèle d’établissement d’un budget
Description de la figure

Les deux colonnes intitulées « Montant » et « Fréquence de paiement » doivent être remplies par l’utilisateur. Les cellules de la colonne « Montant » ne renferment pas de texte et sont en bleu clair. L’utilisateur doit saisir un montant en dollars dans la colonne « Montant » à côté de toute dépense qui s’applique à sa situation. Dans la colonne « Fréquence de paiement », dans les cellules qui comportent l’instruction « Sélectionner s.v.p. », un petit bouton gris permettant d’afficher un menu déroulant se trouve à droite de l’instruction « Sélectionner s.v.p. ». Ces cellules doivent être remplies par l’utilisateur, suivant la fréquence à laquelle l’utilisateur acquitte la dépense. Les cellules de la colonne « Équivalent mensuel » renferment les caractères « 0 $ ». Ce chiffre est automatiquement calculé pour l’utilisateur en fonction des données saisies par l’utilisateur dans les colonnes « Montant » et « Fréquence de paiement ». La colonne intitulée « Dépense périodique? (envisager de mettre de l’argent de côté tous les mois pour les dépenses périodiques) » sera automatiquement remplie en fonction des données saisies par l’utilisateur dans la colonne « Fréquence de paiement ».

Dépenses Montant Fréquence des paiements Équivalent mensuel Dépense périodique? (Songez à épargner de l’argent chaque mois pour couvrir les dépenses périodiques)
Logement
Loyer, hypothèque vide Veuillez sélectionner 0 $ vide
Impôts foncier, frais de copropriété vide Veuillez sélectionner 0 $ vide
Assurance habitation pour propriétaire/locataire vide Veuillez sélectionner 0 $ vide
Réparations, entretien, meubles, appareils électroménagers vide Veuillez sélectionner 0 $ vide
Services publics (électricité, gaz, pétrole, propane, eau) vide Veuillez sélectionner 0 $ vide
image d'un débiteur avec conseiller

Si vous avez des dépenses additionnelles qui ne figurent pas dans le modèle d’établissement d’un budget, n’hésitez pas à discuter ouvertement de ces dépenses dans un climat exempt de jugement avec votre conseiller.

haut de la page

Faire une estimation de votre épargne

En plus du revenu et des dépenses, le modèle d’établissement d’un budget contient également une section pour l’épargne.

L’épargne est essentielle puisqu’elle contribue à la stabilité et à la sécurité financières! De nombreuses personnes croient que l’épargne est seulement utilisée pour épargner de gros montants comme un revenu de retraite ou un versement initial sur une maison. Ce n’est toutefois pas le cas : l’épargne est également un moyen permettant de couvrir des dépenses périodiques imprévues.

Par conséquent, l’épargne est nécessaire pour assurer la disponibilité de fonds pour :

Pour gérer vos dépenses périodiques (comme l’impôt foncier), la solution consiste à estimer vos dépenses et puis à épargner de l’argent chaque paye afin que disposiez des fonds pour faire le paiement. Le modèle d’établissement d’un budget vous aidera à vous rappeler d’épargner chaque mois pour couvrir ces dépenses ponctuelles, tout en vous indiquant combien vous devriez épargner chaque mois pour avoir les fonds disponibles lorsque ces dépenses périodiques devront être payées.

Votre fonds d’urgence est utilisé pour épargner de l’argent en cas d’imprévu, comme les réparations du véhicule ou une perte de revenu. De nombreuses personnes qui déclarent faillite disent que c’est en raison d’une perte de revenu. Il est important d’avoir un fonds d’urgence pour ce type de situations imprévues.

Les économies réalisées pour les objectifs financiers représentent l’argent épargné pour atteindre vos objectifs futurs tels que la retraite ou des études. Cela est expliqué plus en détail dans le module sur l’établissement et l’atteinte des objectifs financiers.

À ce stade, vous n’avez peut-être pas beaucoup d’argent, voire aucun argent, à consacrer à votre épargne. Ne vous inquiétez PAS! Au lieu de cela, planifiez votre budget en fonction de vos dépenses essentielles. Votre but est d’apprendre à vivre selon vos moyens sur une base mensuelle.


Il serait judicieux d’ouvrir un compte bancaire pour votre épargne. Cela vous permettrait de conserver votre épargne et l’argent que vous utilisez pour couvrir vos dépenses quotidiennes dans deux comptes distincts. De plus, le fait d’ouvrir un compte bancaire peut vous aider à établir une relation bancaire. Les banques assouplissent généralement leurs exigences relatives à la détention d’un compte une fois qu’un client entretient une relation bien établie.

Transcription — Gérer les dépenses périodiques

[Émilie entre dans son bureau à domicile et elle fait un salut de la main.]

Narrateur : Voici Émilie.

[Émilie s'assoit à son bureau pour songer à ses dépenses.]

Narrateur : Certaines dépenses d'Émilie ne sont pas mensuelles. On les appelle les dépenses périodiques. Chaque mois, lorsqu'Émilie établit son budget, elle essaie de prévoir quelles seront ses dépenses périodiques.

[La scène montre maintenant un arrière-plan bleu foncé, et le titre « Dépenses périodiques d'Émilie » apparaît en blanc. L'image est séparée en quartiers par deux lignes perpendiculaires.]

Narrateur : Émilie réfléchit à ses dépenses périodiques. Elles ne sont pas très fréquentes. Ses dépenses incluent ses impôts fonciers, les frais de renouvellement de sa plaque d'immatriculation, les cadeaux qu'elle offre et des fournitures scolaires dont elle a besoin.

[Des images des dépenses mentionnées apparaissent dans les quartiers de l'écran.]

Narrateur : Émilie s'assure d'inclure une estimation de ses dépenses périodiques dans son budget, car elles sont inhabituelles et peuvent survenir sans préavis.

[Nous retournons à Émilie assise à son bureau à domicile, en train d'écrire. Steve entre à la droite de l'écran et s'approche d'Émilie pour lui parler.]

Narrateur : Steve rappelle à Émilie qu'il n'est pas toujours évident de prévoir pour les dépenses périodiques. Émilie décide de le prendre en compte et inclut dans son budget un montant pour les dépenses périodiques imprévisibles. Ces dépenses peuvent comprendre des incidents fâcheux très difficiles à prévoir, comme un accident de voiture ou une urgence médicale.

[Nous voyons Émilie en train de penser aux incidents fâcheux mentionnés.]

[Dans la prochaine scène, Émilie se tient debout à gauche de l'écran, avec son portefeuille dans les mains. À la droite de l'écran, il y a six enveloppes classées en deux colonnes et trois lignes. Un titre figure sur chacune des six enveloppes. Ces titres sont : « Épargne en cas d'urgence », « Épargne pour les dépenses périodiques », Nourriture », « Logement », « Paiements au SAI/aux actifs » et « Transport ».]

Narrateur : Émilie s'assure de mettre un montant de côté pour ses dépenses périodiques chaque fois qu'elle reçoit sa paye, y compris un petit montant pour les dépenses périodiques imprévisibles ou les urgences.

[De l'argent s'envole du portefeuille d'Émilie pour se placer dans les deux enveloppes d'épargne.]

[La scène montre maintenant une rue de la ville. Émilie file en voiture depuis la droite de l'écran.]

Narrateur : Un matin, en se rendant au travail, la voiture d'Émilie tombe en panne.

[De la fumée se met à s'échapper du capot de la voiture d'Émilie. Émilie s'arrête et sort pour aller jeter un coup d'œil.]

Narrateur : C'est un incident imprévisible pour lequel Émilie devra débourser de l'argent dont elle n'a pas les moyens de payer avec son salaire de base mensuel.

[La scène montre Émilie qui court à pied à toute allure pour arriver à l'heure au travail. Elle est visiblement stressée.]

Narrateur : Émilie a besoin d'un véhicule pour se rendre au travail.

[La prochaine scène montre une horloge murale, et ses aiguilles tourbillonnent. L'horloge se met à disparaître et elle est remplacée par des images d'un autobus, d'un train et d'une bicyclette. Les trois moyens de transport sont alors chacun marqués d'un « X » rouge.]

Narrateur : Tous les jours, il lui faut une heure pour faire le trajet entre la maison et le travail, dans un sens comme dans l'autre. Elle n'a pas accès au transport en commun et ne peut pas se rendre au travail à bicyclette ou à pied.

[La prochaine scène montre Émilie, debout dans l'entrée de cour de sa maison, qui pense à la difficulté qu'elle aura à se rendre au travail sans voiture, et à quel point les réparations sur sa voiture seront coûteuses.]

Narrateur : Si Émilie ne peut pas faire réparer sa voiture, elle aura beaucoup de difficulté à se rendre au travail.

[La scène montre maintenant Émilie debout, à la droite de l'écran, alors que des représentations visuelles de divers types de prêts apparaissent à la gauche. Le premier type est une ligne de crédit au montant de 5,81 $, ensuite une autorisation de découvert un peu plus coûteuse de 7,19 $, suivie d'une avance de fonds légèrement plus coûteuse de 7,42 $, et puis finalement un prêt sur salaire bien plus coûteux de 63,00 $.]

Narrateur : Si Émilie ne disposait pas d'un fond d'urgence, sa seule option pour payer pour les réparations serait d'obtenir un prêt sur salaire, ce qui coûte cher et qui risque de plonger Émilie dans un cycle d'endettement.

[La prochaine scène montre Émilie prise au piège dans un cercle qui tourne alors qu'elle court vers de l'argent qui lui est toujours tout juste hors de portée.]

[La scène montre alors Émilie qui est de retour dans son entrée de cour, et qui songe au filet de sécurité qui l'aidera à surmonter cette dure épreuve. Une image de son enveloppe d'épargne en cas d'urgence apparaît à l'écran.]

Narrateur : Heureusement, Émilie a mis de l'argent de côté dans un fonds d'urgence pour couvrir les dépenses périodiques imprévisibles.

[La scène d'ensuite montre Émilie marchant vers le garage pour passer prendre sa voiture. Elle monte à bord de sa voiture et repart, tout en souriant. Nous la voyons conduire jusqu'au travail.]

Narrateur : Émilie peut se servir de l'argent qu'elle a mis dans son fonds d'urgence. Elle n'aura pas à se soucier de comment se rendre au travail parce qu'elle pourra payer les réparations pour sa voiture avec l'argent qu'elle a épargné. Songez à vous servir de la stratégie du fonds d'urgence!

[La prochaine scène montre Émilie et Steve assis dans un environnement de bureau avec leur conseillère en insolvabilité au titre de la LFI.]

Narrateur : Pendant votre séance de consultation en personne, discutez avec votre conseiller en insolvabilité au titre de la LFI des manières dont vous pouvez établir un fonds d'urgence et prévoir un montant dans votre budget pour les dépenses périodiques.

En vous fondant sur les renseignements que vous avez appris au sujet des épargnes, déterminez les montants d’argent que vous prévoyez épargner et entrez les données dans le modèle d’établissement d’un budget.

Modèle d’établissement d’un budget : épargne

Une image du modèle d’établissement d’un budget
Description de la figure

Les deux colonnes intitulées « Montant » et « Fréquence des dépôts » doivent être remplies par l’utilisateur. Les cellules de la colonne « Montant » ne renferment pas de texte et sont en bleu clair. L’utilisateur doit saisir un montant en dollars dans la colonne « Montant » à côté des épargnes qui s’appliquent à sa situation. La cellule inférieure de la colonne « Montant » est vierge. Dans la colonne « Fréquence des dépôts », dans les cellules comportant l’instruction « Sélectionner s.v.p. », un petit bouton gris permettant d’afficher un menu déroulant se trouve à droite de l’instruction « Sélectionner s.v.p. ». L’utilisateur fait une sélection dans ces cellules selon la fréquence à laquelle il dépose le montant dans son compte d’épargne. La cellule inférieure de la colonne « Fréquence des dépôts » est vierge. Les cellules de la colonne « Équivalent mensuel » renferment les caractères « 0 $ ». Ce chiffre est automatiquement calculé en fonction des données saisies dans les colonnes « Montant » et « Fréquence des dépôts ». La cellule inférieure de la colonne « Équivalent mensuel » indique le montant mensuel total des épargnes de l’utilisateur.

Épargne Montant Fréquence des dépôts Équivalent mensuel
Fonds d'urgence vide Veuillez sélectionner 0 $
Objectifs financiers vide Veuillez sélectionner 0 $
Montant total épargné vide vide 0 $
image d'un débiteur avec conseiller

Si vous avez des économies additionnelles qui ne figurent pas dans le modèle d’établissement d’un budget, n’hésitez pas à en discuter avec votre conseiller.

Songez à prendre une pause de 5 à 10 minutes à ce stade-ci!

image d'un sablier

Étape 2 : établir

Le cycle budgétaire : étape 2

Une image du cycle budgétaire
Description de la figure

La figure illustre une femme blonde vêtue d’un chemisier rose qui regarde attentivement le cycle budgétaire.

L’arrière-plan de la figure est bleu clair. Il y a une bande verte qui ressemble à du gazon dans le bas de la figure. Dans le centre de l’image, il y a un grand cercle qui représente le cycle budgétaire. Il y a l’image de cette femme blonde de chaque côté du cercle. À la gauche du cercle, la femme blonde est assise sur un banc en bois brun avec un ordinateur portable sur les genoux. L’image d’une ampoule apparaît au dessus et à la droite de sa tête. Elle sourit et pointe son doigt en l’air tout en regardant l’ampoule. À la droite du cercle, la femme blonde est debout et regarde le cycle budgétaire. Elle a une main sur la hanche et une main sur le menton pour montrer qu’elle réfléchit au cycle budgétaire.

Dans le centre de la figure, il y a un cercle bleu foncé entouré de blanc. La mention « Cycle budgétaire » est écrite en blanc dans le milieu du cercle bleu foncé. Quatre sections uniformément réparties sont annexées à la bordure extérieure du cercle bleu foncé entouré de blanc pour représenter les quatre étapes du cycle budgétaire. Chacune des quatre sections s’incurve autour du contour du cercle bleu foncé. Les quatre sections sont en forme de flèche pour illustrer la direction du cycle budgétaire. Les quatre flèches s’imbriquent les unes dans les autres pour former une forme circulaire.

La flèche courbée qui se trouve dans la partie supérieure gauche du grand cercle est de couleur gris très pâle et elle est entourée d’une bordure blanche. La mention « Étape 1 : Préparer » est écrite en blanc dans cette flèche de couleur gris très pâle. À la droite de la mention, il y a l’image d’une planchette à pince avec un crochet. Sous la mention et l’image, la mention « Début du mois » est écrite en petits caractères noirs. La flèche de couleur gris très pâle pointe vers la droite où elle s’imbrique dans une flèche courbée verte. Il s’agit de la seule partie du cercle qui apparaît d’une couleur vive pour indiquer que nous sommes présentement à cette étape du cycle budgétaire. La flèche verte est entourée de blanc et se trouve dans la partie supérieure droite du grand cercle. La mention « Étape 2 : Créer » est écrite en blanc dans cette flèche verte. À la droite de la mention, il y a l’image d’une liste inscrite sur une feuille de papier avec un crayon. Sous la mention et l’image, la mention « Début du mois » est écrite en petits caractères noirs. La flèche verte pointe vers le bas où elle s’imbrique dans une flèche courbée de couleur gris foncé. Cette dernière est entourée d’une bordure blanche et se trouve dans la partie inférieure droite du grand cercle. La mention « Étape 3 : Mettre en œuvre » est écrite en blanc dans cette flèche de couleur gris foncé. À la gauche de la mention, il y a l’image d’une liste inscrite sur une feuille de papier avec trois engrenages liés ensemble. Sous la mention et l’image, la mention « Tout au long du mois » est écrite en petits caractères noirs. La flèche de couleur gris foncé pointe vers la gauche où elle s’imbrique dans une flèche courbée de couleur gris pâle. Cette dernière est entourée d’une bordure blanche et se trouve dans la partie inférieure gauche du grand cercle. La mention « Étape 4 : Examiner » est écrite en blanc dans cette flèche de couleur gris pâle. À la gauche de la mention, il y a l’image d’une liste inscrite sur une feuille de papier avec une loupe. Sous la mention et l’image, la mention « Fin du mois » est écrite en petits caractères noirs. La flèche de couleur gris pâle pointe vers le haut et s’imbrique dans la flèche de couleur gris très pâle du début, et le cycle continue.

Après avoir entré votre revenu prévisionnel, vos dépenses et votre épargne, vous avez maintenant tous les outils dont vous avez besoin pour établir un budget équilibré. C’est l’objectif de l’étape 2 : établir.

Un budget vise à s’assurer que la totalité de votre revenu est égale à vos dépenses et à votre épargne. Il s’agit d’un budget équilibré.

Les sections suivantes traitent de différentes stratégies que vous pouvez utiliser si votre budget n’est pas équilibré. Ces stratégies peuvent vous aider à composer avec un excédent ou un déficit.

Établir un budget équilibré et réaliste

Étant donné qu’un budget a pour but d’établir un équilibre entre votre revenu prévisionnel et vos dépenses et votre épargne, les sections suivantes portent sur les stratégies visant à ajuster votre revenu, vos dépenses et votre épargne.

Stratégies visant à résorber un déficit budgétaire

1. Passer en revue vos dépenses et votre épargne

Faire la distinction entre les besoins et les désirs.

Un besoin est une nécessité, quelque chose qui est essentiel pour vivre. Par exemple, un logement, des provisions et des vêtements de base.

Un désir est un souhait, quelque chose qui n’est pas essentiel pour vivre, mais que vous voulez avoir. Par exemple, des vacances, des repas au restaurant et des vêtements superflus.

Il est important de reconnaître chaque dépense et épargne dans votre budget comme étant un besoin ou un désir. Cela vous aidera à ajuster vos dépenses ou votre épargne en cas de déficit budgétaire.

Un déficit budgétaire se produit lorsque vos dépenses et votre épargne sont supérieures à votre revenu.

Transcription — Les besoins et les désirs

[Émilie et Steve sont dans leur cour arrière, et font un barbecue.]

Narrateur : Voici Émilie et Steve.

[Émilie s'assoit à la table de jardin et se met à rêver d'une nouvelle bicyclette.]

Narrateur : Émilie désire s'acheter une nouvelle bicyclette pour remplacer celle qu'elle a.

[Steve s'éloigne du barbecue pour parler à Émilie.]

Narrateur : Steve lui explique qu'elle devrait déterminer si cet achat correspond à un besoin ou à un désir avant de s'acheter une nouvelle bicyclette.

[Émilie se met à réfléchir à différentes options.]

Narrateur : Émilie réfléchit à son projet de s'acheter une nouvelle bicyclette. Elle se dit qu'elle dépenserait probablement moins si elle faisait réparer la bicyclette qu'elle a plutôt que d'en acheter une nouvelle. Elle se dit aussi qu'elle ne se sert pas de sa bicyclette très souvent. Elle s'en sert seulement pour le plaisir entre les mois de mai et septembre.

[Dans la scène suivante, une image de bicyclette apparaît, sur laquelle est attachée une étiquette de prix qui indique trois symboles de dollar. L'étiquette de prix est alors remplacée par une étiquette sur laquelle figure le mot « désir ».]

Narrateur : Après avoir réfléchi à son projet de s'acheter une nouvelle bicyclette, Émilie décide que cet achat correspond à l'un de ses désirs puisqu'elle n'a pas besoin d'une nouvelle bicyclette.

[La bicyclette et l'étiquette sont alors encerclées en rouge et rayées d'un trait rouge.]

[La scène d'ensuite montre le mot « désir » en suspens au milieu de l'écran, entouré d'étoiles qui scintillent.]

Narrateur : Un désir est un souhait. Il s'agit de quelque chose que vous voulez ou encore d'un article qui n'est pas essentiel.

[Le mot « désir » disparaît, et trois bulles apparaissent une à la fois dans l'écran. La première bulle montre une image d'Émilie et Steve à la plage, la deuxième montre Émilie et Steve dans un restaurant chic, et la troisième montre Émilie qui magasine dans une boutique.]

Narrateur : On peut penser par exemple aux vacances, aux repas pris au restaurant et aux vêtements non essentiels.

[Dans la scène d'ensuite, trois petites images stylisées apparaissent au milieu de l'écran : une maison, un couteau et une fourchette, ainsi qu'un robinet qui laisse couler de l'eau dans un verre. Le titre « besoin » flotte dans le haut de l'écran.]

Narrateur : Un besoin est une nécessité. Il s'agit de quelque chose qui est nécessaire ou essentiel pour vivre.

[Le mot « besoin » disparaît et trois bulles apparaissent une à une à l'écran. La première illustre un autobus, la deuxième illustre un sac d'épicerie bien plein, et la troisième montre des vêtements accrochés à un portemanteau.]

Narrateur : On peut penser par exemple au transport pour se rendre au travail, à l'épicerie et aux vêtements essentiels.

[La prochaine scène montre Émilie qui regarde dans un livre de notes. Le livre de notes apparaît, ouvert, en arrière-plan. La première page porte le titre « Budget mensuel » et les éléments suivants sont listés en dessous : « Logement », « Nourriture », « Paiements au SAI/aux actifs », « Transport », « Divertissement » et « Épargne en cas d'urgence ». Sur la page suivante figure une note sur laquelle il est inscrit : « besoin ou désir? ». Émilie biffe l'élément « Divertissement » de la liste.]

Narrateur : Émilie décide de revoir le reste de ses dépenses dans son budget afin de déterminer si ces dépenses sont des besoins ou des désirs.

[Dans la prochaine scène, nous voyons le bureau d'Émilie sur lequel repose son livre de notes ouvert. Il y a une tasse de café en haut à droite de l'écran, et en dessous il y a des reçus, accompagnés d'une enveloppe sur laquelle Émilie a inscrit « divertissement ». Le livre de notes est ouvert à la page « Budget mensuel » qui est apparue à la scène précédente. Le mot « Divertissement » demeure biffé. De l'argent s'envole de l'enveloppe « divertissement » vers l'enveloppe « épargne en cas d'urgence ».]

Narrateur : En établissant la liste de ses besoins et de ses désirs, Émilie pourra réduire ou réaffecter ses dépenses, au besoin.

[Nous voyons maintenant le bureau à domicile d'Émilie. Elle est assise au bureau, et elle affiche un air heureux.]

Narrateur : Émilie comprend maintenant que l'examen de ses dépenses est une étape cruciale pour comprendre son budget.

[Dans la scène d'ensuite, nous voyons une balance à plateaux. L'un des plateaux porte la mention « désir », et l'autre porte la mention « besoin ».]

Narrateur : Il est important de réaliser que les désirs d'une personne peuvent être les besoins d'une autre.

[Dans la prochaine scène, nous voyons une rue animée d'une ville où des gens attendent l'autobus à un arrêt. Nous voyons ensuite l'intérieur d'un autobus de ville dans lequel Steve est assis parmi d'autres passagers.]

Narrateur : Par exemple, une voiture peut correspondre à un désir pour une personne comme Steve, qui peut se rendre au travail en utilisant le transport en commun. Ou peut correspondre à un besoin, pour une personne comme Émilie, qui ne travaille pas dans un endroit desservi par le transport en commun.

[Ensuite nous voyons Émilie se rendre au travail en voiture.]

[La scène d'ensuite montre un arrière-plan blanc sur lequel flottent les mots « besoin » et « désir » côte à côte. Des flèches apparaissent pour indiquer que les mots peuvent être inversés.]

Narrateur : Il est également important de constater que les besoins et les désirs d'une personne peuvent changer au fil du temps.

[La prochaine scène montre la maison d'Émilie et de Steve. Ils sont dans le salon où Émilie est assise avec leur bébé et Steve est assis au sol, où il joue avec leur fille.]

Narrateur : Par exemple, une maison de trois chambres à coucher peut représenter un besoin pour Émilie et Steve pendant qu'ils élèvent leurs enfants.

[La scène d'ensuite montre un immeuble résidentiel dans lequel une Émilie plus âgée est en train de faire à manger dans la cuisine, et un Steve plus âgé fait de la lecture dans le salon.]

Narrateur : Toutefois, un appartement comprenant une chambre à coucher pourrait mieux convenir à leurs besoins lorsque leurs enfants auront quitté la maison.

[La prochaine scène montre Émilie et Steve assis dans un environnement de bureau avec leur conseillère en insolvabilité au titre de la LFI.]

Narrateur : Réfléchissez aux choses dans votre vie qui sont difficiles à classer dans les besoins ou dans les désirs. Dressez-en une liste et apportez-la à votre prochaine séance de consultation en personne afin d'en discuter avec votre conseiller en insolvabilité au titre de la LFI.

Les besoins et les désirs peuvent changer au fil du temps, et les désirs d’une personne peuvent correspondre aux besoins d’une autre personne. Par exemple, pour une personne qui vit près d’un itinéraire d’autobus, une voiture peut représenter un luxe. Cependant, pour une personne qui n’a pas accès au transport commun et qui ne peut se rendre au travail en bicyclette, une voiture peut représenter un besoin.

Certaines personnes peuvent considérer des dépenses médicales comme un désir simplement parce qu’elles doivent payer la facture tout de suite et puis attendre le remboursement de leur compagnie d’assurance, ce qui peut causer un problème de liquidité. Les dépenses médicales sont considérées comme un besoin. Il est donc important d’avoir votre situation financière bien en main en établissant un budget afin d’inclure ces types de dépenses.

image d'un débiteur avec leur conseiller

Réfléchissez aux choses dans votre vie que vous ne pouvez pas considérer clairement comme un besoin ou un désir. Dressez une liste et apportez-la à votre séance de consultation en personne afin d’en discuter avec votre conseiller.

haut de la page

Lors de l’examen de vos dépenses prévues et de votre épargne, posez-vous les questions suivantes :

2. Augmenter votre revenu

L’établissement d’un budget vous aide à planifier et à rester maître de vos finances. Si votre budget affiche un déficit budgétaire, il indique que votre revenu est inférieur à vos dépenses et à votre épargne. Voici quelques idées sur la façon d’augmenter votre revenu afin que vous puissiez équilibrer votre budget.

Soyez prudent à l’égard des systèmes pyramidaux ou des emplois pour lesquels vous devez payer des frais initiaux. Ces types d’emplois peuvent vous coûter beaucoup d’argent.

Emploi additionnel :

Régimes en milieu de travail et au gouvernement :

Propriété :

image d'un débiteur avec leur conseiller

Certaines des options susmentionnées ne conviennent peut-être pas à votre situation particulière. Il est donc important de discuter de certaines options avec votre conseiller.

haut de la page

Quoi faire avec un excédent budgétaire

Voici quelques idées sur la façon d’utiliser vos fonds supplémentaires en cas d’excédent budgétaire :

Il est important de savoir qu’il existe une distinction entre un excédent budgétaire et un revenu excédentaire.

Un excédent budgétaire survient lorsque votre revenu excède vos dépenses, indiquant ainsi qu’il vous restera de l’argent à mettre de côté pour vos dépenses périodiques ou d’autres objectifs financiers.

Un revenu excédentaire est l’argent excédentaire que vous devez verser à l’actif. Certaines personnes qui sont en faillite devraient faire une contribution financière raisonnable à leur actif.

image d'un débiteur avec leur conseiller

Si vous avez des questions additionnelles au sujet du revenu excédentaire, notez-les et apportez-les à votre séance de consultation en personne.

haut de la page

Ajuster le modèle d’établissement d’un budget

      

En vous fondant sur les renseignements appris sur l’établissement d’un budget équilibré, apportez des ajustements à l’estimation de votre revenu, de vos dépenses et de votre épargne afin d’équilibrer votre budget. Le tableau « équilibrer votre budget » (voir ci-dessous) qui figure dans le modèle d’établissement d’un budget indiquera quand vous aurez un excédent ou un déficit et quand votre budget sera équilibré.

Modèle d’établissement d’un budget : équilibrer votre budget

Une image du modèle d’établissement d’un budget
Description de la figure

Dans la cellule comportant le texte « Tous les mois », un petit bouton gris permettant d’afficher un menu déroulant figure à droite du texte « Tous les mois ». Cette cellule permet une sélection par l’utilisateur.

À noter que dans les quatre cellules qui renferment les caractères « 0 $ », le montant est automatiquement calculé pour l’utilisateur en fonction des données saisies par l’utilisateur dans son modèle de budgétisation.

Dans la cellule comportant le texte « Félicitations! Vous avez équilibré votre budget à 5 p. 100 près! », le libellé changera en fonction des données saisies par l’utilisateur dans son modèle de budgétisation.

Équilibrer votre budget

Apportez des ajustements à votre revenu, à votre épargne et à vos dépenses afin d’équilibrer votre budget

Période (cliquer pour changer) : Tous les mois Félicitations! Votre budget est équilibré selon un écart de 5%!
Revenu total 0 $
Montant total épargné 0 $
Dépenses totales (y compris l’argent que vous devez épargner pour payer les dépenses qui ne sont pas engagées chaque mois) 0 $
Différence 0 $

Félicitations! Votre budget prévisionnel vous fournira une orientation financière pour les prochains mois.

image d'un débiteur avec leur conseiller

Assurez -vous que votre conseiller dispose d’une copie de votre budget équilibré aux fins de discussion à votre séance de consultation en personne.

haut de la page

Étape 3 : mettre en oeuvre

Le cycle budgétaire : étape 3

Une image du cycle budgétaire
Description de la figure

La figure illustre une femme blonde vêtue d’un chemisier rose qui regarde attentivement le cycle budgétaire.

L’arrière-plan de la figure est bleu clair. Il y a une bande verte qui ressemble à du gazon dans le bas de la figure. Dans le centre de l’image, il y a un grand cercle qui représente le cycle budgétaire. Il y a l’image de cette femme blonde de chaque côté du cercle. À la gauche du cercle, la femme blonde est assise sur un banc en bois brun avec un ordinateur portable sur les genoux. L’image d’une ampoule apparaît au dessus et à la droite de sa tête. Elle sourit et pointe son doigt en l’air tout en regardant l’ampoule. À la droite du cercle, la femme blonde est debout et regarde le cycle budgétaire. Elle a une main sur la hanche et une main sur le menton pour montrer qu’elle réfléchit au cycle budgétaire.

Dans le centre de la figure, il y a un cercle bleu foncé entouré de blanc. La mention « Cycle budgétaire » est écrite en blanc dans le milieu du cercle bleu foncé. Quatre sections uniformément réparties sont annexées à la bordure extérieure du cercle bleu foncé entouré de blanc pour représenter les quatre étapes du cycle budgétaire. Chacune des quatre sections s’incurve autour du contour du cercle bleu foncé. Les quatre sections sont en forme de flèche pour illustrer la direction du cycle budgétaire. Les quatre flèches s’imbriquent les unes dans les autres pour former une forme circulaire.

La flèche courbée qui se trouve dans la partie supérieure gauche du grand cercle est de couleur gris très pâle et elle est entourée d’une bordure blanche. La mention « Étape 1 : Préparer » est écrite en blanc dans cette flèche de couleur gris très pâle. À la droite de la mention, il y a l’image d’une planchette à pince avec un crochet. Sous la mention et l’image, la mention « Début du mois » est écrite en petits caractères noirs. La flèche de couleur gris très pâle pointe vers la droite où elle s’imbrique dans une flèche courbée de couleur gris pâle. Cette dernière est entourée de blanc et se trouve dans la partie supérieure droite du grand cercle. La mention « Étape 2 : Créer » est écrite en blanc dans cette flèche de couleur gris pâle. À la droite de la mention, il y a l’image d’une liste inscrite sur une feuille de papier avec un crayon. Sous la mention et l’image, la mention « Début du mois » est écrite en petits caractères noirs. La flèche de couleur gris pâle pointe vers le bas où elle s’imbrique dans une flèche courbée violette. Il s’agit de la seule partie du cercle qui apparaît d’une couleur vive pour indiquer que nous sommes présentement à cette étape du cycle budgétaire. La flèche violette est entourée d’une bordure blanche et se trouve dans la partie inférieure droite du grand cercle. La mention « Étape 3 : Mettre en œuvre » est écrite en blanc dans cette flèche violette. À la gauche de la mention, il y a l’image d’une liste inscrite sur une feuille de papier avec trois engrenages liés ensemble. Sous la mention et l’image, la mention « Tout au long du mois » est écrite en petits caractères noirs. La flèche violette pointe vers la gauche où elle s’imbrique dans une flèche courbée de couleur gris pâle. Cette dernière est entourée d’une bordure blanche et se trouve dans la partie inférieure gauche du grand cercle. La mention « Étape 4 : Examiner » est écrite en blanc dans cette flèche de couleur gris pâle. À la gauche de la mention, il y a l’image d’une liste inscrite sur une feuille de papier avec une loupe. Sous la mention et l’image, la mention « Fin du mois » est écrite en petits caractères noirs. La flèche de couleur gris pâle pointe vers le haut et s’imbrique dans la flèche de couleur gris très pâle du début, et le cycle continue.

Appliquer votre budget

À l’étape 1 : se préparer et à l’étape 2 : établir vous avez créé un budget équilibré. L’étape 3 : mettre en œuvre consiste à prendre de mesures concrètes afin que vous ne soyez pas à court d’argent lorsque ce sera le temps de payer vos dépenses. Cela consiste à faire le suivi de votre revenu réel, de vos dépenses et de votre épargne.

La tenue de livres est un excellent moyen de faire le suivi de vos entrées et de vos sorties d’argent.

Prévoyez du temps (environ 15 minutes) chaque semaine pour faire cet exercice. Il sera plus facile de gérer votre budget si vous faites l’exercice chaque semaine, plutôt qu’une fois par mois.

Il y a de nombreux avantages à tenir un document sur votre revenu réel, vos dépenses réelles et l’argent que vous consacrez à votre épargne.

Vous avez créé un budget en décidant de façon réfléchie comment vous voulez dépenser votre argent. Le fait d’enregistrer votre revenu et vos dépenses au fur et à mesure vous aidera à limiter vos dépenses et à vous assurer de vivre selon vos moyens en effectuant seulement les dépenses planifiées et prévues au budget.

Outil de suivi du revenu
et des dépenses

La tenue de documents exacts et à jour vous aidera à estimer de façon plus précise votre revenu et vos dépenses.

Veuillez télécharger l’outil de suivi du revenu et des dépenses pour vous aider à faire le suivi de vos finances. Notez par écrit votre revenu, vos dépenses et vos dépôts d’épargne tout au long du mois. L’outil de suivi du revenu et des dépenses est un outil complémentaire au modèle d’établissement d’un budget.

Il y a différentes façons de faire le suivi de vos dépenses, et chaque personne est différente. L’outil de suivi du revenu et des dépenses n’est qu’une des nombreuses options disponibles. Si vous constatez que cet outil ne répond pas à vos besoins, ne vous découragez pas. Considérez plutôt cette activité comme une expérience d’apprentissage. Une fois ce processus terminé, vous pouvez chercher une autre méthode qui vous convient mieux. Cherchez une autre méthode de suivi qui répond mieux à vos besoins. Discutez des différentes options avec votre conseiller.

Si vous êtes en faillite, votre SAI doit être informé de tout changement important à votre revenu ou à vos dépenses. La tenue à jour de l’outil de suivi du revenu et des dépenses vous aidera à documenter votre revenu et tout changement à votre situation.

image d'un débiteur avec leur conseiller

Apportez votre outil de suivi du revenu et des dépenses à votre séance de consultation en personne afin d’en discuter et de l’examiner avec votre conseiller.

haut de la page

Tenue de dossiers

Voici quelques suggestions en matière de tenue de dossiers qui peuvent vous aider à remplir votre outil de suivi du revenu et des dépenses :

Le fait de faire un suivi régulier de vos dépenses vous permet de réduire vos dépenses dans le mois afin respecter votre budget. Il est plus facile de faire le suivi chaque semaine plutôt qu’attendre à la fin du mois.

Il y a des risques associés à la divulgation de renseignements bancaires et de renseignements relatifs à votre carte de crédit sur des applications mobiles financières ou des services en ligne d’une tierce partie. Assurez-vous d’examiner attentivement le contrat d’utilisation afin de déterminer si la divulgation de vos renseignements à une autre partie donnera lieu à la perte de votre protection contre les transactions non autorisées. En cas de doute, ne divulguez pas vos identifiants de connexion bancaire, et si vous êtes à risque, communiquez immédiatement avec votre banque et modifiez vos mots de passe permettant d’accéder aux services bancaires en ligne.

Le système d’enveloppes

Transcription — Le système d'enveloppes

[Steve est assis à son bureau à domicile, et il revoit certains papiers.]

Narrateur : Voici Steve.

[La prochaine scène montre une image du cycle budgétaire. Il s'agit d'une roue multicolore qui comprend quatre sections, qui portent les titres « Étape 1 : préparer », « Étape 2 : établir », « Étape 3 : mettre en œuvre » et « Étape 4 : examiner ».]

Narrateur : Steve travaille actuellement sur le cycle budgétaire.

[La scène d'ensuite montre un gros plan sur le cycle budgétaire, et l'accent est mis sur « Étape 1 : préparer » et « Étape 2 : établir ». L'écran revient ensuite sur l'ensemble du cycle budgétaire.]

Narrateur : Avant le début du mois, Steve a préparé et établi son budget. Ce sont les deux premières étapes du cycle budgétaire.

[L'écran fait un autre zoom avant sur le plan budgétaire, cette fois-ci sur « Étape 3 : mettre en œuvre » plus précisément.]

Narrateur : Maintenant, Steve peut se concentrer sur la mise en œuvre de son budget, ce qui veut dire qu'il mettra en place des mesures visant à faire en sorte qu'il ne manquera pas d'argent avant la fin du mois.

[Dans la scène d'ensuite, les mots « Le système d'enveloppes » traversent l'écran, accompagnés de l'image d'une enveloppe qui s'ouvre et qui laisse voir qu'il y a de l'argent à l'intérieur.]

Narrateur : Le système d'enveloppes est un excellent moyen de mettre en œuvre votre budget, de le respecter et de faire le suivi de vos dépenses mensuelles.

[La prochaine scène montre Steve qui songe à la difficulté qu'il a à faire le suivi de ses dépenses variables.]

Narrateur : Steve décide de se servir du système d'enveloppes pour établir son budget parce qu'il a de la difficulté à faire le suivi de ses dépenses variables.

[La scène d'ensuite montre un arrière-plan bleu foncé qui est séparé en deux horizontalement. Le mot « Épargne » figure dans la partie supérieure à droite, accompagné d'une image de billets de banque à gauche, et dans la partie inférieure figure le mot « Dépenses » à droite, accompagné de l'image d'une enveloppe à gauche.]

Narrateur : Il peut répartir son revenu dans des enveloppes distinctes et répartir ses économies et ses dépenses dans différentes catégories.

[Six enveloppes identifiées apparaissent à l'écran et remplacent les images à gauche. Deux enveloppes figurent à côté du mot « Épargne » et portent respectivement les mentions « Épargne en cas d'urgence » et « Épargne pour la voiture ». Quatre enveloppes apparaissent à côté du mot « Dépenses » et portent respectivement les titres suivants : « Nourriture », « Logement », « Paiements au SAI/aux actifs » et « Transport ».]

Narrateur : Steve crée une enveloppe pour chaque catégorie de son budget.

[Les six enveloppes glissent vers la droite de l'écran et nous voyons de l'argent se faire distribuer dans chaque enveloppe identifiée.]

Narrateur : Lorsqu'il est payé, il peut maintenant affecter son revenu à l'enveloppe pertinente.

[Steve apparaît ensuite à la gauche de l'écran et maintenant ce sont des reçus qui sont distribués dans chaque enveloppe identifiée.]

Narrateur : À mesure que Steve dépense son argent, il se sert de l'argent de l'enveloppe pertinente et place le reçu se rapportant à cette dépense dans l'enveloppe correspondante.

[La prochaine scène montre un arrière-plan jaune vif. Il y a une pile d'argent, de reçus et d'enveloppes au milieu de l'écran. Une loupe glisse dans l'écran à partir du coin inférieur gauche.]

Narrateur : Le système d'enveloppes permet de voir facilement combien d'argent on a dépensé parce que les reçus sont dans l'enveloppe et de constater combien d'argent il reste.

[La scène d'ensuite nous montre trois calculatrices côte à côte. La première indique un montant de « 0 $ » et est identifiée comme « Respecte le budget ». La deuxième montre un montant de « -48 $ » et est identifiée comme « Dépasse le budget ». La dernière indique un montant de « +32 $ » et est identifiée comme « Surplus ».]

Narrateur : Steve peut savoir s'il respecte son budget, s'il l'a dépassé ou s'il a un surplus simplement en regardant dans les enveloppes.

[La prochaine scène montre deux enveloppes côte à côte. Celle de gauche porte le titre « Nourriture », et celle de droite le titre « Logement ». Nous pouvons voir de l'argent s'envoler de l'enveloppe « Nourriture » vers l'enveloppe « Logement ». Un grand « X » rouge apparaît dans l'image.]

Narrateur : Évitez d'emprunter de l'argent dans une autre enveloppe.

[Dans la prochaine scène, Steve songe au fait de ne pas avoir assez d'argent pour payer l'épicerie.]

Narrateur : Pensez aux conséquences.

[La scène d'ensuite montre Steve qui travaille sur son ordinateur portable.]

Narrateur : Steve peut aussi se servir d'enveloppes virtuelles.

[Des icônes illustrant un téléphone cellulaire, un ordinateur portable ainsi qu'une tablette électronique apparaissent à la gauche de l'écran.]

Narrateur : Il existe une multitude d'applications, de sites Web et d'outils bancaires en ligne qui offrent gratuitement des services d'enveloppes virtuelles.

[Steve disparaît et l'écran montre maintenant les icônes du téléphone cellulaire, de l'ordinateur portable et de la tablette électronique d'un côté, et les six enveloppes identifiées de l'autre côté.]

Narrateur : Steve peut aussi se servir d'une autre excellente stratégie, c'est-à-dire qu'il peut se servir d'enveloppes papier ainsi que d'enveloppes virtuelles.

[Dans la prochaine scène, Steve est de retour dans son bureau à domicile.]

Narrateur : Songez à utiliser le système d'enveloppes et servez-vous de la méthode qui vous convient le mieux.

[La scène d'ensuite montre Steve assis dans un environnement de bureau avec sa conseillère en insolvabilité au titre de la LFI.]

Narrateur : Au cours de votre séance de consultation en personne, discutez du système d'enveloppes avec votre conseiller en insolvabilité au titre de la Loi sur la faillite et l'insolvabilité.

Dans l’étape 1 : se préparer et l’étape 2 : établir, vous avez affecté tout votre revenu aux dépenses. Le système d’enveloppes est un excellent moyen de vérifier si vos estimations sont bonnes. En divisant vos dépenses en catégories, vous pouvez voir combien vous avez dépensé et combien il vous reste pour chaque poste de dépenses.

Idéalement, vous devriez avoir une enveloppe pour chaque catégorie de dépense. Déposez le montant prévu pour chaque catégorie dans l’enveloppe correspondante. Pour savoir si vous respectez le budget, si vous le dépassez ou si vous avez un surplus, regardez simplement dans l’enveloppe. Résistez à la tentation d’emprunter de l’argent d’une autre enveloppe.

Vous pouvez utiliser une enveloppe physique ou virtuelle :

image d'un débiteur avec leur conseiller

Pendant votre séance de consultation en personne, profitez de l’occasion pour discuter avec votre conseiller de la façon dont vous pouvez mettre en place un système d’enveloppes.

haut de la page

Paiements automatiques

Maintenant que vous avez une liste de toutes vos dépenses, réfléchissez à l’utilité d’établir un mode de paiements mensuels automatiques. Les paiements automatiques serviraient à couvrir vos dépenses fixes, comme le loyer/le paiement hypothécaire, les paiements sur le prêt-auto et les services publics. Vous pourriez vouloir prendre des dispositions pour que vos factures soient déduites automatiquement lorsque vous savez que vous aurez les fonds disponibles.

Les paiements automatiques peuvent être très utiles pour certaines personnes. Cependant, cette méthode ne constitue peut-être pas la meilleure option pour tout le monde. Parlez à votre conseiller afin de déterminer si les paiements automatiques sont la meilleure option dans votre cas.

Étape 4 : examiner

Le cycle budgétaire : étape 4

Une image du cycle budgétaire
Description de la figure

La figure illustre une femme blonde vêtue d’un chemisier rose qui regarde attentivement le cycle budgétaire.

L’arrière-plan de la figure est bleu clair. Il y a une bande verte qui ressemble à du gazon dans le bas de la figure. Dans le centre de l’image, il y a un grand cercle qui représente le cycle budgétaire. Il y a l’image de cette femme blonde de chaque côté du cercle. À la gauche du cercle, la femme blonde est assise sur un banc en bois brun avec un ordinateur portable sur les genoux. L’image d’une ampoule apparaît au dessus et à la droite de sa tête. Elle sourit et pointe son doigt en l’air tout en regardant l’ampoule. À la droite du cercle, la femme blonde est debout et regarde le cycle budgétaire. Elle a une main sur la hanche et une main sur le menton pour montrer qu’elle réfléchit au cycle budgétaire.

Dans le centre de la figure, il y a un cercle bleu foncé entouré de blanc. La mention « Cycle budgétaire » est écrite en blanc dans le milieu du cercle bleu foncé. Quatre sections uniformément réparties sont annexées à la bordure extérieure du cercle bleu foncé entouré de blanc pour représenter les quatre étapes du cycle budgétaire. Chacune des quatre sections s’incurve autour du contour du cercle bleu foncé. Les quatre sections sont en forme de flèche pour illustrer la direction du cycle budgétaire. Les quatre flèches s’imbriquent les unes dans les autres pour former une forme circulaire.

La flèche courbée qui se trouve dans la partie supérieure gauche du grand cercle est de couleur gris très pâle et elle est entourée d’une bordure blanche. La mention « Étape 1 : Préparer » est écrite en blanc dans cette flèche de couleur gris très pâle. À la droite de la mention, il y a l’image d’une planchette à pince avec un crochet. Sous la mention et l’image, la mention « Début du mois » est écrite en petits caractères noirs. La flèche de couleur gris très pâle pointe vers la droite où elle s’imbrique dans une flèche courbée de couleur gris pâle. Cette dernière est entourée de blanc et se trouve dans la partie supérieure droite du grand cercle. La mention « Étape 2 : Créer » est écrite en blanc dans cette flèche de couleur gris pâle. À la droite de la mention, il y a l’image d’une liste inscrite sur une feuille de papier avec un crayon. Sous la mention et l’image, la mention « Début du mois » est écrite en petits caractères noirs. La flèche de couleur gris pâle pointe vers le bas où elle s’imbrique dans une flèche courbée de couleur gris foncé. Cette dernière est entourée d’une bordure blanche et se trouve dans la partie inférieure droite du grand cercle. La mention « Étape 3 : Mettre en œuvre » est écrite en blanc dans cette flèche de couleur gris foncé. À la gauche de la mention, il y a l’image d’une liste inscrite sur une feuille de papier avec trois engrenages liés ensemble. Sous la mention et l’image, la mention « Tout au long du mois » est écrite en petits caractères noirs. La flèche de couleur gris foncé pointe vers la gauche où elle s’imbrique dans une flèche courbée orange. Il s’agit de la seule partie du cercle qui apparaît d’une couleur vive pour indiquer que nous sommes présentement à cette étape du cycle budgétaire. La flèche orange est entourée d’une bordure blanche et se trouve dans la partie inférieure gauche du grand cercle. La mention « Étape 4 : Examiner » est écrite en blanc dans cette flèche orange. À la gauche de la mention, il y a l’image d’une liste inscrite sur une feuille de papier avec une loupe. Sous la mention et l’image, la mention « Fin du mois » est écrite en petits caractères noirs. La flèche orange pointe vers le haut et s’imbrique dans la flèche de couleur gris très pâle du début, et le cycle continue.

Examiner et ajuster votre budget

L’étape 4 : examiner porte sur l’analyse critique de votre budget, laquelle permet de déterminer si votre budget est réaliste et d’apporter ensuite des modifications à votre plan.

Vous comparerez vos estimations qui figurent sur votre modèle d’établissement d’un budget avec votre revenu réel, vos dépenses et vos dépôts d’épargne qui figurent sur votre outil de suivi du revenu et des dépenses. Vous pouvez comparer les chiffres tout au long du mois afin de vérifier si vous êtes sur la bonne voie, mais il est recommandé, à tout le moins, de comparer les chiffres tout au long du mois avant d’établir votre prochain budget.

Comparez votre modèle d’établissement d’un budget avec votre outil de suivi du revenu et des dépenses pendant le mois et déterminez si vous avez besoin d’ajuster vos dépenses dans une catégorie particulière ou déterminez si vous avez besoin d’ajuster votre budget pour la prochaine période budgétaire.

Modèle d’établissement d’un budget : examiner

Une image du modèle d’établissement d’un budget : examiner
Description de la figure

Les mots « Afficher les instructions » figurent en caractères gras noirs dans le coin gauche supérieur du diagramme. Dans le coin supérieur droit du schéma se trouvent deux rectangles en gris, de taille égale, alignés sur la page. Le mot « Sauvegarder » figure dans le premier rectangle en gris, et le mot « Imprimer » figure dans le deuxième rectangle en gris. Au haut et au centre du schéma, les mots « Modèle de budgétisation » figurent en caractères gras noirs.

Dans la colonne d’extrême gauche intitulée « REVENU (après impôts et déductions) », le mot « Autre » figure dans la deuxième cellule à partir du bas. Légèrement à droite du mot « Autre » figure un espace dans lequel l’utilisateur peut préciser tout « autre » type de revenu qu’il touche.

Les deux colonnes intitulées « Montant » et « Fréquence de réception » doivent être remplies par l’utilisateur. Les cellules de la colonne « Montant » ne renferment pas de texte et sont en bleu clair. L’utilisateur doit saisir un montant en dollars dans la colonne « Montant » à côté de tout type de revenu qui s’applique à sa situation. La cellule inférieure de la colonne « Montant » est vierge. Dans la colonne « Fréquence de réception », dans les cellules comportant l’instruction « Sélectionner s.v.p. », un petit bouton gris permettant d’afficher un menu déroulant se trouve à droite de l’instruction « Sélectionner s.v.p. ». L’utilisateur doit faire une sélection dans ces cellules, suivant la fréquence à laquelle il touche le montant du revenu. La cellule inférieure de la colonne « Fréquence de réception » est vierge. Les cellules de la colonne « Équivalent mensuel » renferment les caractères « 0 $ ». Ce chiffre est automatiquement calculé pour l’utilisateur en fonction des données saisies dans les colonnes « Montant » et « Fréquence de réception ». La cellule inférieure de la colonne « Équivalent mensuel » indiquera le montant mensuel total du revenu après impôts et déductions de l’utilisateur.

Revenu (après les impôts et les retenues) Montant Fréquence de réception Équivalent mensuel
Revenu d'emploi vide Veuillez sélectionner 0 $
Pension alimentaire versée à un époux/pour enfants vide Veuillez sélectionner 0 $
Revenu de retraite vide Veuillez sélectionner 0 $
Aide sociale vide Veuillez sélectionner 0 $
Autre (veuillez préciser) vide Veuillez sélectionner 0 $
Revenu total (après les impôts et les retenues) vide vide 0 $

Outil de suivi du revenu et des dépenses : examiner

Une image de l'outil de suivi du revenu et des dépenses
Description de la figure

Dans le coin supérieur gauche du schéma, les mots « Afficher les instructions » figurent en caractères gras bleus. Dans le coin supérieur droit du schéma se trouvent deux rectangles en gris de taille égale, alignés sur la page. Le mot « Sauvegarder » figure dans le premier rectangle en gris et le mot « Imprimer » figure dans le deuxième rectangle en gris. Au haut et au centre du schéma, les mots « Outil de suivi du revenu et des dépenses » figurent en caractères gras noirs.

Directement sous le titre « Outil de suivi du revenu et des dépenses », le mot « Mois » figure en caractères gras noirs, vers le côté gauche de l’image. Ce mot est suivi de deux-points précédés d’une espace, et un rectangle horizontal en bleu clair dans lequel figure le mot « Octobre » se trouve directement à droite des deux-points. Un symbole noir permettant d’afficher un menu déroulant se trouve dans le centre d’une case rectangulaire en gris clair, située à droite du mot « Octobre ». Cette fonction permet à l’utilisateur de sélectionner le mois approprié. À droite de cette case se trouvent un espace en blanc et ensuite le mot « Année ». Le mot « Année » est écrit en caractères gras noirs et est suivi, immédiatement à droite, de deux-points précédés d’une espace. Un rectangle horizontal en bleu clair dans lequel figure l’année « 2018 » se trouve directement à droite des deux-points. Un symbole noir permettant d’afficher un menu déroulant se trouve dans le centre d’une case rectangulaire en gris clair située à droite de l’année « 2018 ». Cette fonction permet à l’utilisateur de sélectionner l’année appropriée. À la ligne inférieure suivante figure la phrase « Jour de la semaine que vous souhaitez utiliser pour saisir vos dépenses », écrite en caractères gras noirs. Des deux-points, précédés d’une espace, figurent directement à droite de cette phrase. Un rectangle horizontal en bleu clair, dans lequel figure le mot « Dimanche », se trouve directement à droite des deux points. Un symbole noir permettant d’afficher un menu déroulant se trouve dans le centre d’une case rectangulaire en gris clair, située à droite du mot « Dimanche ». Cette fonction permet à l’utilisateur de sélectionner le jour de la semaine appropriée.

Dans la colonne d’extrême gauche intitulée « REVENU (après impôts et déductions) », le mot « Autre » figure dans la deuxième cellule à partir du bas. Légèrement à droite du mot « Autre » se trouve un espace dans lequel l’utilisateur peut préciser tout « autre » type de revenu qu’il touche. Toutes les cellules vierges des colonnes dont le titre comporte une plage de dates doivent être remplies par l’utilisateur, le cas échéant. Toutes les cellules renfermant les caractères « 0 $ » représentent des valeurs totales. Ces valeurs sont automatiquement calculées pour l’utilisateur en fonction des données saisies dans les cellules vierges.

Revenu (après les impôts et les retenues) Lun 1 oct à dim 7 oct Lun 8 oct à dim 14 oct Lun 15 oct à dim 21 oct Lun 22 oct à dim 28 oct Lun 29 oct à mer 31 oct vide Total
Revenu d'emploi vide vide vide vide vide vide 0 $
Pension alimentaire versée à un époux/pour enfants vide vide vide vide vide vide 0 $
Revenu de retraite vide vide vide vide vide vide 0 $
Aide sociale vide vide vide vide vide vide 0 $
Autre (veuillez préciser) vide vide vide vide vide vide 0 $
Revenu total (après les impôts et les retenues) 0 $ 0 $ 0 $ 0 $ 0 $ 0 $ 0 $

Aussi dans le présent module :

haut de la page

Date de modification :