La mise-en-œuvre de l’Arrangement de la Haye et un évènement sur les dessins industriels avec le secrétaire parlementaire Lametti

a marqué une étape importante pour le Canada, car nous avons officiellement adhéré à l'Arrangement de La Haye concernant l'enregistrement international des dessins et modèles industriels. Pour célébrer l'adhésion du Canada au premier de cinq traités internationaux sur la propriété intellectuelle (PI), nous avons tenu le 10 décembre un événement auquel ont participé des dirigeants d'entreprises prospères et novatrices qui possèdent des dessins industriels et de la PI dans les domaines de la robotique et de la technologie prêt-à-porter. James Kosa, président de la Section de la propriété intellectuelle de l'Association du Barreau canadien, a animé la discussion.

De gauche à droite, Matt Gryniewski, Secrétaire parlementaire David Lametti, Steve Sutherland, Christine Genge, James Kosa et Jacob Glick.

Les gens sont venus en grand nombre. L'honorable David Lametti, alors secrétaire parlementaire du ministre de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique, a fait le discours d'ouverture, où il a parlé de l'importance de faire de la protection des dessins industriels un élément fondamental d'une stratégie de PI, afin de protéger le « look » novateur d'un produit. Il a également souligné l'importance que revêt l'adhésion aux traités de PI pour la promotion du Plan pour l'innovation et les compétences et la Stratégie en matière de PI du gouvernement.

Après l'allocution de M. Lametti a eu lieu une discussion de groupe à laquelle participaient des gens ayant un bagage très intéressant en matière d'innovation, de PI et en affaires. Jacob Glick, avocat général de l'entreprise North (en anglais seulement), était l'un des participants. Il a parlé avec passion des FocalsMC, une paire de lunettes prêt-à-porter et personnalisable qui a récemment été lancée et que l'entreprise présente comme « votre paire de lunettes la plus intelligente qui soit ». Il les arborait fièrement ce soir-là, et les participants ont pu voir à quel point ces lunettes étaient « intelligentes » lorsque M. Glick a répondu à un texto au moyen de ses lunettes!

Steve Sutherland, dirigeant de CrossWing Inc. (en anglais seulement), a fait la démonstration de son robot virtualMEMC. Il a également discuté des façons possibles de l'utiliser, par exemple pour nettoyer des résidus dangereux de rayons ultraviolets dans les cliniques médicales, ou, en situation d'urgence, pour éteindre des incendies avant l'arrivée des pompiers.

Matt Gryniewski, de Engineering Services Inc. (en anglais seulement), nous a impressionnés par le leadership qu'il exerce dans de nombreux projets, notamment à l'égard du petit bras manipulateur de l'Agence spatiale canadienne. Engineering Services Inc. est le seul fabricant de bras robotisés collaboratifs en Amérique du Nord et les bras robotisés qu'ils créent peuvent travailler de façon sécuritaire aux côtés d'humains en usine.

La discussion incluait également Christine Genge, du cabinet d'avocats Smart & Biggar, qui aide ses clients à assurer la protection de leurs brevets, dessins industriels et marques de commerce. Elle a fait des observations significatives à propos des subtilités de l'Arrangement de La Haye et a louangé l'Office de la propriété intellectuelle du Canada pour ses efforts de consultation auprès de la communauté des agents.

Une chose est claire : tous les participants de la discussion de groupe s'entendaient pour dire que des traités internationaux comme l'Arrangement de La Haye peuvent être avantageux pour leurs entreprises, au moment où elles s'efforcent d'innover et de faire des affaires à l'échelle mondiale.

Date de modification :