Sélection de la langue

Recherche

Pyrowave – À l’avant-garde de la nouvelle génération de plastiques

De : Office de la propriété intellectuelle du Canada

La surutilisation du plastique et la gestion de fin de vie des plastiques représentent un enjeu environnemental mondial de taille. Selon un rapport (Version PDF) du Programme des Nations Unies pour l'environnement, seulement 9 % des 9 milliards de tonnes de plastique à avoir été produites ont été recyclées. Pour lutter contre la pollution plastique et instaurer des solutions durables, il faut innover.

Basée à Montréal, l'entreprise Pyrowave est pionnière du recyclage chimique par micro-ondes, qui permet de régénérer à l'infini les plastiques post-consommation et de les transformer en nouveaux plastiques. Cette percée technologique emboîte le pas aux solutions durables à la lutte aux déchets plastiques.

La technologie Pyrowave au profit de l'environnement

La résine de polystyrène se recycle à l'infini grâce à la technologie micro-ondes de Pyrowave

La résine de polystyrène se recycle à l'infini grâce à la technologie micro-ondes de Pyrowave

Fondée en 2014, Pyrowave tenait à développer des technologies vertes et à promouvoir la circularité des ressources, en l'occurrence le plastique et le polystyrène. Au fil de ses recherches et de ses travaux, elle a conçu et breveté une technologie innovante de dépolymérisation du polystyrène par micro-ondes, qui est alimentée par l'électricité. Depuis, Pyrowave s'est positionnée dans la production d'équipements conçus à partir de sa plateforme technologique, comme des réacteurs servant au recyclage de produits et d'emballages en polystyrène post-consommation. Aujourd'hui, l'entreprise en est à la 4e génération de réacteurs à l'échelle industrielle et possède une usine pilote à Salaberry-de-Valleyfield, au Québec.

L'innovation de Pyrowave lui procure un avantage concurrentiel notable grâce à 2 aspects clés. D'une part, l'utilisation des micro-ondes permet de régénérer les plastiques post-consommation en les ramenant à leur constitution de base, pour ensuite servir à faire de nouvelles résines de plastique et ainsi leur redonner leur pleine valeur. D'autre part, les équipements produits sont modulaires, c'est-à-dire qu'ils peuvent être mis à l'échelle et adaptés selon les besoins du client et les volumes de matière à traiter.

Les avantages de la technologie Pyrowave sont concrets pour l'environnement :

  • Elle émet 3 fois moins de gaz à effet de serre pour produire du polystyrène à partir de matières recyclées, et consomme 15 fois moins d'énergie.
  • Elle permet la réinsertion du plastique recyclé dans la boucle de production et de consommation au lieu de créer du nouveau plastique.
  • Elle peut être appliquée localement chez des entreprises pétrochimiques situées près de centres de tri des plastiques, ce qui évite d'avoir à transporter tous les déchets par camion vers un seul endroit désigné pour le recyclage.

Le passage à un niveau supérieur

Pyrowave a développé un partenariat avec le Groupe Michelin afin d'accélérer la phase d'industrialisation de sa technologie

Pyrowave a développé un partenariat avec le Groupe Michelin afin d'accélérer la phase d'industrialisation de sa technologie

L'entreprise a connu un essor considérable au cours des dernières années. D'une part, l'entreprise a triplé le nombre d'employés depuis 2016. D'autre part, la couverture médiatique entourant l'enjeu des plastiques et les nouvelles réglementations visant à restreindre les plastiques à usage unique ont davantage sensibilisé la population, en plus d'avoir eu une incidence sur les producteurs de plastique, qui doivent désormais trouver des moyens de le recycler. Comme les méthodes de recyclage traditionnelles ont des limites, Pyrowave se voit récompensée pour son audace, pour avoir rentabilisé ses investissements et pour avoir innové et breveté des procédés de recyclage chimique par micro-ondes.

En effet, après avoir reçu une première subvention en 2016, l'entreprise a obtenu 3,2 M$ du programme Technologies du développement durable Canada en 2020, ce qui lui a permis d'attirer des investisseurs et des groupes de renom comme Michelin, chef de file mondial en matériaux durables. En plus de donner beaucoup de crédibilité à l'entreprise sur les marchés, cet investissement lui a permis de croître davantage :

« Quand on est connu, c'est plus facile d'attirer des fonds à réinjecter dans la recherche et le développement. Ça attire des employés de grand talent aussi », affirme Jean-Philippe Laviolette, cofondateur et vice-président, Innovation, Pyrowave.

Aujourd'hui, l'entreprise possède la technologie de recyclage chimique la plus performante sur le marché, et réalise aussi les meilleurs rendements. Son modèle d'affaires comprend un mélange de ventes d'équipement et d'ententes de licences pour l'utilisation de l'équipement, ainsi qu'un service d'accompagnement adapté aux besoins du client.

Par ailleurs, le nom et le logo de la société sont enregistrés comme marques de commerce au Canada.

Visées mondiales et stratégie de propriété intellectuelle

Pyrowave prépare son expansion à l'étranger, principalement sur le marché européen, étant donné que l'Europe est parmi les plus progressistes en matière de réglementation sur l'usage du plastique et l'économie circulaire.

Cette prochaine étape est au cœur de la stratégie de propriété intellectuelle (PI), qui est elle-même arrimée aux objectifs d'affaires. Après avoir vérifié que son produit était bel et bien novateur, l'entreprise a déterminé que l'utilisation des micro-ondes pour des procédés chimiques est quasi inexistante et qu'il y a peu de joueurs dans le domaine. Elle a cru bon aussi de s'entourer d'experts en PI pour élaborer une solide stratégie de PI et soutenir son expansion à l'étranger. Cette décision a été un élément clé de sa réussite.

En effet, si Pyrowave pouvait donner un conseil important à d'autres entreprises canadiennes émergentes, ce serait d'aller chercher l'expertise nécessaire en matière de PI (par exemple, des conseils d'experts en PI) pour bien encadrer les étapes clés entourant la gestion des actifs de PI.

« C'est impossible d'attirer des investisseurs sans PI, c'est une des questions qu'ils posent. Les clients aussi demandent que la technologie soit protégée. Sans PI, pas d'investisseurs et pas d'ententes de licences avec les clients. »

Suivez :

Liens connexes

Date de modification :