Sélection de la langue

Recherche

Birch Bark Coffee Company change la donne, une tasse à la fois

De : Office de la propriété intellectuelle du Canada

Nombreux sont ceux qui ont besoin d'une tasse de café pour commencer la journée. Poussé par son amour du café, Mark Marsolais-Nahwegahbow a décidé de se lancer dans l'industrie du café avec une vision en tête. En tant qu'entrepreneur de la Première Nation ojibwée de Whitefish River et visionnaire, Mark a fondé Birch Bark Coffee Company (BBCC). Portée par sa mission, l'entreprise BBCC a un modèle commercial novateur et inclusif qui lui permet de redonner aux communautés autochtones du Canada et du monde entier tout en tirant parti de la propriété intellectuelle (PI).

Fondateur de Birch Bark Coffee Company
Mark Marsolais-Nahwegahbow,Fondateur de Birch Bark Coffee Company.

Avec un profond sentiment de gratitude envers les communautés autochtones et le rêve de protéger la Terre mère, Mark a créé une entreprise de café des Premières Nations au Canada qui aspire à devenir une marque mondiale. Mark a dit :« Lorsque j'ai vu les problèmes d'eau [dans les communautés autochtones], j'ai su qu'en tant qu'entrepreneur, je devais trouver des solutions au lieu de me concentrer sur les problèmes. Je me suis demandé comment, en tant qu'individu, je pouvais m'attaquer à un tel enjeu, à un tel problème à l'échelle nationale. Tout est question de vision. »

BBCC rend hommage aux peuples autochtones du monde entier par la sélection de ses fournisseurs, et soutient les infrastructures d'eau potable des communautés des Premières Nations au Canada tout en faisant de la sensibilisation.

Un produit de Birch Bark Coffee Company dans un emballage de consommation et un bocal de verre contenant des grains de café torréfiés.

L'entreprise BBCC comporte de multiples facettes. Mark parle d'un « modèle commercial de continuum d'inclusion autochtone », dans le cadre duquel il est fier de pouvoir proposer des produits biologiques, équitables et certifiés par le Symbole des producteurs paysans (SPP). SPP est une coopérative composée d'agriculteurs biologiques qui est reconnue par Fairtrade Canada. BBCC est actuellement l'une des 3 seules entreprises canadiennes à avoir obtenu cette désignation très prisée. Le modèle de BBCC soutient exclusivement les agriculteurs membres d'une coopérative qui sont d'origine autochtone, et chaque grain de café est cueilli à la main. L'étiquetage et l'emballage des produits sont pris en charge par Flowercart, une organisation à but non lucratif qui favorise l'emploi des personnes qui ne peuvent pas intégrer facilement le marché du travail au Canada pour des raisons d'accessibilité. Mark a expliqué : « Je voulais que ce soit simple. Dans mon parcours, que vous achetiez une tasse ou un sac de café, vous pouvez aider quelqu'un. C'est l'image que je voulais créer. Je voulais créer un sentiment de bien-être pour les gens... et je ne suis jamais revenu en arrière. »

Après avoir établi le modèle commercial de BBCC, Mark a commencé à travailler avec des avocats spécialisés en PI pour élaborer sa stratégie en la matière. La vision de Mark pour BBCC est actuellement de pénétrer les marchés mondiaux et d'occuper le même terrain que les grands détaillants de café. Il a d'abord élaboré une stratégie de PI à l'échelle locale et nationale au Canada, tout en gardant à l'esprit ses objectifs pour l'étranger. BBCC a décidé de tirer parti de la protection de la PI en déposant une demande de marque de commerce pour son nom et son logo.

Avant de déposer une demande officielle de droits de marque de commerce, Mark et ses avocats ont parcouru les bases de données sur les marques de commerce canadiennes et ont analysé quelques versions du nom et du logo de l'entreprise, pour s'assurer qu'ils ne portaient pas atteinte à des droits de PI existants, avant de choisir le nom « Birch Bark Coffee Company ».

Logo et slogan de Birch Bark Coffee Company dans un concept simple et minimaliste.

Le nom « Birch Bark Coffee Company » et le logo proviennent du bouleau, qui a une importance dans les domaines de la médecine, de la récolte et de la construction pour les communautés des Premières Nations. Ils font également référence à la propre communauté des Premières Nations de Mark, Birch Island en Ontario, dans le district de l'île Manitoulin.

Grâce aux marques de commerce, Mark pourra protéger la réputation de sa marque et ses années de travail acharné, et préserver ses racines autochtones. Ainsi, les marques de commerce servent d'outils de sensibilisation des consommateurs aux communautés des Premières Nations du Canada.

Sa stratégie nationale en matière de PI lui a permis de créer sa marque partout au Canada avec le nom et le logo de BBCC ainsi que de comprendre le processus relatif à la PI avant de se lancer sur les marchés mondiaux. Mark a pu maximiser la valeur de la PI, qui soutiendra à son tour sa croissance à l'international et ses objectifs commerciaux initiaux, et aura des retombées sociales dans les communautés autochtones.

BBCC a récemment été sélectionné parmi 10 entreprises pour discuter de possibilités d'exportation en Australie avec l'aide du Conseil canadien pour l'entreprise autochtone. En tirant parti des connaissances et de l'expertise des avocats spécialisés en PI, Mark élabore actuellement une stratégie détaillée de PI en vue d'une expansion mondiale en Australie et dans d'autres marchés. Pour s'assurer qu'il respecte la réglementation en matière de PI, il prévoit s'étendre progressivement en pénétrant une région à la fois. Mark est convaincu qu'il peut maximiser les avantages offerts par les droits de PI et protéger sa marque et son entreprise dans ce cadre.

Le conseil de Mark aux entrepreneurs est donc de prendre leur temps pour comprendre la réglementation étrangère en matière de PI. « Je ne voulais pas aller trop vite... Je veux que les gens sachent que c'est possible, qu'il faut prendre son temps, qu'il n'y a pas d'urgence », précise-t-il. Une stratégie de PI comporte de nombreux éléments mobiles et il est important de ne pas se précipiter à chaque étape du processus d'enregistrement d'une marque de commerce.

Mark recommande également aux entreprises de commencer par comprendre leur marque et de créer leur stratégie de PI en conséquence. Il encourage à consulter une bonne équipe d'avocats et de conseillers dans un environnement sûr, car il y a des détails complexes à connaître, surtout si l'entreprise veut se positionner et concurrencer de plus grandes entreprises. « Je ne me suis jamais concentré sur le quotidien de l'entreprise comme tel... Je me concentrais sur l'avenir de BBCC, sur notre vision. » Mark a rencontré des avocats pour obtenir leur soutien et leurs conseils stratégiques.

Avec sa sagesse et sa vision, il n'est pas étonnant que Mark ait réussi à créer une marque canadienne aussi unique et prospère.

Suivez :

Liens connexes

Date de modification :