Archivé — Document hors-série No 23 : Liens entre changement technologique et croissance de la productivité

par Steven Globerman, Université Western Washington, 2000


Introduction

L'objet de la présente étude est de passer en revue et de synthétiser la documentation pertinente sur les liens entre le changement technologique et l'évolution de la productivité. Bien que théoriquement distinctes, ces deux notions sont souvent liées dans les débats sur les politiques et elles font l'objet d'une gamme étendue de mesures gouvernementales.

Les analyses parues récemment dans la presse populaire ont mis en relief la stagnation de la productivité au Canada par rapport aux États-Unis 1. Diverses explications ont été proposées, dont une issue d'une préoccupation de longue date au Canada : le faible niveau de la recherche-développement (R-D) dans les entreprises 2. De fait, un certain nombre d'autres explications, y compris la réglementation gouvernementale et la baisse de la valeur du dollar canadien – qui hausse le coût de l'importation de technologies qui permettraient aux entreprises canadiennes d'améliorer leur productivité – ont aussi un lien avec le changement technologique 3.

Le ralentissement du taux de changement technologique est souvent mentionné comme cause possible du ralentissement de la croissance de la productivité survenu après 1973 dans les pays développés. Bien que les données sur cet aspect (examinées plus loin) ne soient pas concluantes, on a de plus en plus l'impression que les importants progrès technologiques survenus en informatique et dans les télécommunications, dont l'apparition et l'expansion d'Internet en tant que nouveau mode de communication de masse, permettront un regain spectaculaire de la croissance de la productivité et du revenu réel 4.

La propension des responsables des politiques à considérer la promotion des activités technologiques comme un volet important de la stratégie de croissance industrielle n'est certes pas nouvelle, notamment au Canada, où le débat au sujet des causes et des conséquences du changement technologique se poursuit depuis au moins trois décennies 5. Après avoir mis en place l'un des régimes fiscaux les plus généreux à l'égard de la R-D de tous les pays de l'OCDE, l'incapacité apparente du Canada à engendrer des taux de croissance de la productivité semblables à ceux des autres pays est déconcertante. On peut aussi s'interroger sur la conviction réaffirmée du gouvernement canadien d'offrir une aide financière encore plus importante pour les activités à caractère technologique.

Les liens entre l'activité technologique et l'évolution de la productivité sont complexes et difficiles à mesurer. Ainsi, en dépit de l'abondante documentation publiée sur cette question, il n'y a pas de « vision orthodoxe » de la nature ou de l'ampleur de ces liens. L'objet du présent rapport est de passer en revue et de synthétiser la documentation pertinente, en faisant ressortir les aspects sur lesquels il serait important d'orienter la recherche future tout en proposant des projets de recherche spécifiques.

Le rapport est structuré de la façon suivante. Le chapitre 2 renferme un exposé succinct des liens théoriques entre la croissance de la productivité et le changement technologique. Les problèmes conceptuels et empiriques liés à la spécification et à l'estimation de ces liens y sont décrits et évalués. Le chapitre 3 résume et synthétise les études empiriques consacrées aux liens entre la R-D, l'innovation et la productivité aux niveaux de l'économie, de l'industrie, de l'entreprise et des groupes d'industries et d'entreprises. Le chapitre 4 est consacré aux facteurs reconnus pour avoir une incidence sur la relation empirique entre le changement technologique et l'évolution de la productivité : niveau de scolarité de la main-d'oeuvre, concurrence industrielle, etc. Le chapitre 5 tente de vérifier l'existence d'un profil temporel dans les liens observés entre le changement technologique et l'évolution de la productivité, en faisant ressortir les facteurs qui pourraient expliquer un tel profil. Le chapitre 6 est consacré aux liens entre l'informatisation et les changements technologiques connexes dans les télécommunications, d'une part, et l'évolution de la productivité, d'autre part. La principale question qui nous intéresse ici est de savoir si la « révolution numérique » a déclenché une croissance accélérée de la productivité et, si ce n'est pas le cas, pour quelle raison. Au chapitre 7, nous énumérons les principales lacunes qui persistent dans notre connaissance de la relation entre le changement technologique et l'évolution de la productivité. Enfin, au chapitre 8, nous proposons un certain nombre de projets de recherche qui pourraient contribuer à combler les lacunes décrites dans le chapitre précédent.

Date de modification :