Archivé — Document hors-série No 28 : Définition et évaluation des liens entre commerce électronique et croissance de la productivité

par Steven Globerman, Université Western Washington, avril 2001


Introduction

En général, on considère que le commerce électronique peut accroître sensiblement l'efficience des économies, hausser leur compétitivité, améliorer l'affectation des ressources et accélérer la croissance à long terme. (OCDE, 2000, page 55)

On est loin de s'entendre sur l'ampleur et la rapidité de l'impact du commerce électronique sur les revenus réels, mais il est fort probable que l'émergence et l'expansion du commerce électronique auront d'importants effets bénéfiques sur le niveau de vie dans le monde. Nous en sommes encore aux premières étapes de l'adoption du commerce électronique et il serait téméraire de tenter de prédire les effets qu'il aura éventuellement sur les revenus réels et, à plus forte raison, l'horizon temporel de ces effets. Néanmoins, les responsables des politiques doivent déterminer si, et comment, l'adoption du commerce électronique devrait être encouragée par des mesures gouvernementales. De même, il faudra peut-être revoir les prédictions au sujet des taux réels de croissance économique devant le phénomène du commerce électronique, notamment s'il suscite des améliorations importantes au niveau de l'efficience économique, comme certains spécialistes le pensent.

Nonobstant la volumineuse documentation sur le commerce électronique accumulée dans les périodiques universitaires et d'affaires, il n'y a eu aucune tentative systématique, à notre connaissance, pour classer et évaluer, même de façon très préliminaire, les liens existant entre le commerce électronique, d'une part, et les niveaux et les taux de croissance de la productivité, de l'autre. Puisqu'en définitive, la croissance de la productivité est la source de toute hausse du niveau de vie réel dans la société, les liens entre commerce électronique et productivité devraient présenter un intérêt tout particulier pour les responsables des politiques. Notamment, un relevé complet des liens possibles pourrait aider les décideurs à formuler et à mettre en oeuvre de meilleures politiques pour retirer des avantages plus importants, sur le plan de la productivité, des investissements du secteur privé dans les activités liées au commerce électronique.

Par conséquent, l'objectif général de cette étude est de repérer et d'évaluer les liens éventuels entre le commerce électronique et la performance de l'économie canadienne au chapitre de la productivité. En guise d'objectif secondaire, l'étude vise aussi à définir les grands enjeux de politique publique qui façonnent les liens identifiés et, en corollaire, à signaler les questions qui devraient faire l'objet de recherches futures.

L'étude est structurée comme suit. Dans le chapitre intitulé « Définition des concepts », nous présentons, en toile de fond, quelques définitions du commerce électronique et de la productivité ainsi que des données historiques sur les deux phénomènes. Dans le chapitre intitulé « Liens entre le commerce électronique et la croissance de la productivité », nous décrivons un cadre conceptuel qui pourrait permettre d'identifier et d'évaluer les principaux liens entre le commerce électronique et la performance au chapitre de la productivité. Dans le chapitre intitulé « Évaluation des liens », nous examinons certaines données préliminaires sur la nature et l'ampleur des liens répertoriés au chapitre précédent. Enfin, dans le dernier chapitre, intitulé « Questions de politique », nous énumérons et analysons brièvement quelques enjeux majeurs sur le plan de la politique gouvernementale.

Date de modification :