Sélection de la langue

Recherche

Archivé — Rapports annuels 2010-2011, 2011-2012 et 2012-2013

2. Données statistiques : 2010-2011Note de bas de page 5

En 2010-2011, le ministre de l'Industrie a approuvé 16 demandes d'examen, et 580 avis ont été déposés auprès d'Industrie Canada en vertu de la Loi. Comparativement à 2009-2010, il y a eu sept demandes de moins, tandis que le nombre d'avis a augmenté de 166 (figure 1 et figure 2). Cent quarante-quatre avis ont été déposés pour établir de nouvelles entreprises.

Figure 1 : Demandes
Graphique de Figure 1 : Demandes

Description de la figure 1

Figure 1 : Demandes
Année Valeur des actifs ayant fait l'objet de demandes, en milliards de dollars Nombre de demandes
2006-2007 57,76 40
2007-2008 98,98 57
2008-2009 16,08 21
2009-2010 30,79 23
2010-2011 16,84 16
Figure 2 : Avis
Graphique de Figure 2 : Avis

Description de la figure 2

Figure 2 : Avis
Année Valeur des actifs ayant fait l'objet d'avis, en milliards de dollars Nombre de demandes
2006-2007 17,08 580
2007-2008 23,11 693
2008-2009 17,26 585
2009-2010 30,07 414
2010-2011 21,15 580

Investissements en fonction de la valeur des actifs

La valeur totale des actifs visés par les demandes et les avis s'est élevée à 37,99 milliards de dollars. Cela représente une diminution par rapport au total de 60,86 milliards de dollars enregistré en 2009-2010 (figure 3).

La valeur des demandes ayant fait l'objet d'un examen s'est élevée à 16,84 milliards de dollars en 2010-2011, comparativement à 30,79 milliards en 2009-2010, soit une diminution de 45 %.

En 2010-2011, la valeur des avis a atteint 21,15 milliards de dollars, par rapport à 30,07 milliards en 2009-2010, soit une diminution de 30 %.

Il y a eu sept opérations assujetties à la Loi et pour lesquelles la valeur des actifs de l'entreprise canadienne dépassait 1 milliard de dollars, et cinq de ces opérations devaient faire l'objet d'un examen. Les deux autres opérations consistaient en des investissements indirects et, par conséquent, ont fait l'objet d'un avis en vertu de la Loi. La valeur moyenne des opérations faisant l'objet d'un examen était de 1,05 milliard de dollars, et elle était de 36,46 millions de dollars pour les opérations faisant l'objet d'un avis, comparativement à 1,34 milliard de dollars et 72,62 millions de dollars respectivement en 2009-2010. Les valeurs changent d'une année à l'autre.

Figure 3 : Valeur des actifs par secteur (en milliards de dollars)
Graphique de Figure 3 : Valeur des actifs par secteur (en milliards de dollars)

Description de la figure 3

Figure 3 : Valeur des actifs par secteur (en milliards de dollars)
cellule vide 2006-2007 2007-2008 2008-2009 2009-2010 2010-2011
Entreprises 8,64 9,99 5,23 4,37 2,51
Commerce de gros 4,75 3,52 7,31 12,75 5,48
Fabrication 22,47 66,29 7,75 21,33 8,53
Ressources 31,98 26,84 6,10 11,56 16,51
Autres 7,0 15,46 6,96 10,85 4,96
Valeur totale 74,83 122,10 33,35 60,86 37,99

Investissements par secteur

  • Secteur des ressources : 89 investissements. Cela représentait la plus grande part des investissements en fonction de la valeur des actifs, soit 16,51 milliards de dollars, pour une valeur moyenne de 185,50 millions.
  • Secteur de la fabrication : 145 investissements. La valeur totale a atteint 8,53 milliards de dollars, pour une valeur moyenne de 58,83 millions.
  • Secteur du commerce de gros : 76 investissements. La valeur totale a atteint 5,48 milliards de dollars, pour une valeur moyenne de 72,12 millions.
  • Secteur des entreprises : 211 investissements. La valeur totale s'est élevée à 2,51 milliards de dollars, la valeur moyenne étant de 11,88 millions. Traditionnellement, ce secteur présente le plus grand nombre d'investissements.
  • Autres secteurs : 75 investissements. La valeur totale a atteint 4,96 milliards de dollars, pour une valeur moyenne de 66,11 millionsNote de bas de page 6.

Investissements par pays ou région d'origine

Avec 307 investissements totalisant 19,87 milliards de dollars en valeur d'actifs, les États-Unis sont demeurés notre plus important investisseur. Ce chiffre représentait plus de la moitié de tous les investissements effectués au cours de la période visée. L'Union européenne venait au deuxième rang, avec 152 investissements s'élevant à 5,26 milliards de dollars, soit environ 26 % du nombre total des investissements (figure 4).

Figure 4 : Investissements par pays ou région d'origine en 2010-2011
Graphique de Figure 4 : Investissements par pays ou région d'origine en 2010-2011

Description de la figure 4

Figure 4 : Investissements par pays ou région d'origine en 2010-2011
Pays Nombre d'investissements
États-Unis 307
Union européenne 152
BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) 31
Hong Kong 18
Australie 17
Corée du Sud 14
Suisse 13
Japon 11
Autres 33
Ventilation pour l'Union européenne
Royaume-Uni 36
Allemagne 32
France 25
Luxembourg 18
Autres pays de l'Union européenne 41

Au sein de l'Union européenne, les pays suivants présentaient les investissements les plus élevés (en dollars) :

  • France — 1,82 milliard de dollars
  • Royaume-Uni — 1,72 milliard de dollars
  • Luxembourg — 684 millions de dollars
  • Allemagne — 530 millions de dollars

Les investissements des pays du BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) s'élevaient à 6,44 milliards de dollars.

En 2010-2011, les investissements d'autres pays qui méritent d'être signalés comprennent :

  • Japon — 1,99 milliard de dollars
  • Corée du Sud — 1,20 milliard de dollars
  • Hong Kong — 868 millions de dollars
  • Australie — 736 millions de dollars
  • Suisse — 426 millions de dollars

Notes de bas de page

Note de bas de page 5

Les renseignements fournis par les investisseurs sont confidentiels. Par conséquent, le présent rapport ne fournit aucune information sur des opérations individuelles. Dans le but de protéger les investisseurs, les données qui ont trait à moins de quatre investissements ne sont pas mentionnées si elles risquent de compromettre des renseignements confidentiels. La valeur des actifs d'entreprises canadiennes visées par des acquisitions ou établies est exprimée en dollars historiques et n'est pas ajustée pour tenir compte des changements de valeur des actifs au fil du temps.

Retour à l'appel de note 5

Note de bas de page 6

Les cinq secteurs se fondent sur les codes de la Classification type des industries, chaque secteur se composant de sous-secteurs. Le secteur des entreprises comprend principalement des entreprises offrant des services, notamment des services d'informatique, des services de génie, les agences de placement et les agences de publicité. Le secteur de la fabrication comprend des entreprises qui produisent ou fabriquent différents types de produits, notamment des machines, du matériel, des pièces, des aliments, des boissons, etc. Le secteur des ressources comprend l'agriculture et les services connexes, les industries du pétrole, des mines et des carrières, les industries du pétrole brut et du gaz naturel, etc. Le secteur du commerce de gros se compose des industries du commerce de gros et du commerce de détail. Le commerce de gros comprend la vente de différents types de matériel, de machines, de fournitures et de produits chimiques. Le commerce de détail comprend les vêtements, les médicaments d'ordonnance, les automobiles et autres biens de consommation. Les autres secteurs se composent d'entreprises oeuvrant dans les secteurs des finances et de l'assurance, les exploitants immobiliers, les industries des agences d'assurances, les communications, et le transport et l'entreposage.

Retour à l'appel de note 6

Date de modification :