Sélection de la langue

Recherche

Profil de l'industrie pharmaceutique

L'industrie pharmaceutique du Canada

L'industrie pharmaceutique est l'un des secteurs d'activité les plus novateurs du Canada. Elle est composée d'entreprises qui mettent au point et fabriquent des médicaments novateurs, des produits pharmaceutiques génériques et des médicaments en vente libre. L'industrie est constituée de plusieurs sous-industries qui desservent différents segments du marché, notamment les fabricants de médicaments d'origine, les fabricants de médicaments génériques, les petites et moyennes entreprises (PME biopharmaceutiques), les organismes de recherche sous contrat (ORC) et les organismes de fabrication sous contrat (OFC).

haut de la page

Taille et structure de l'industrie

  • Les ventes de produits pharmaceutiques sur le marché canadien représentent 2,1 % des ventes mondiales, ce qui fait du Canada le 9e marché pharmaceutique en importance dans le monde. Depuis 2015, le taux de croissance annuelle composé est demeuré positif pour s’établir à 4,1 % (IQVIA Pharmafocus 2024).
  • Certaines entreprises exercent des activités de recherche et développement (R-D) en vue de commercialiser de nouveaux produits brevetés ou des produits améliorés, tandis que d’autres mettent au point des copies bioéquivalentes de médicaments novateurs après l’expiration des brevets. Les domaines émergents de la biopharmaceutique comprennent les thérapies géniques et cellulaires, ainsi que les nanomédicaments.
  • Les produits de marque représentent 81,3 % des ventes canadiennes (en valeur) et 27,1 % des ordonnances (en quantité), le reste étant attribuable aux produits génériques (IQVIA Pharmafocus 2024).
  • En 2020, l’industrie de la fabrication de produits pharmaceutiques employait environ 31 500 personnes en moyenne, et au cours des cinq dernières années, le nombre d’emplois a augmenté de 15,5 % (Statistique Canada, tableau 14-10-0201-01).
  • Les entreprises de l’industrie sont concentrées dans les régions métropolitaines de Toronto, de Montréal et de Vancouver.
Nombre d'emplois dans la fabrication de produits pharmaceutiques, par année (2011-2020)
Année Nombre d'emplois
Source : Statistique Canada, tableau 14-10-0201-01, Emploi selon l’industrie, données mensuelles non désaisonnalisées, Le nombre d’emplois correspond à une moyenne sur 12 mois.
201126 710
201226 979
201326 983
201425 934
201527 302
201628 494
201729 870
201829 804
201930 853
202031 521

haut de la page

Ventes de médicaments au Canada

  • Selon le rapport annuel de 2019 du CEPMBNote de bas de page 1, de 2002 à 2017, la valeur totale des ventes de produits pharmaceutiques au Canada (y compris les médicaments en vente libre non brevetés) a augmenté de 35,3 % à 29,9 milliards de dollars, dont 86,7 % étaient des ventes à des pharmacies de détail et 13,3 % à des hôpitaux. Les gouvernements rendent compte de 37,2 % des dépenses en médicaments et les payeurs privés (régimes privés et particuliers), des 62,8 % restants (IQVIA Pharmafocus 2024).
Ventes de médicaments brevetés et non brevetés par les fabricants canadiens de 2011 à 2019 (Ventes en milliards de dollars)
Année Médicaments brevetés Médicaments non brevetés Total
Source : Rapport annuel de 2019 du CEPMB
2011 12,9 9,2 22,1
2012 12,9 8,9 21,8
2013 13,4 8,7 22,1
2014 13,8 9,2 23,0
2015 15,1 9,4 24,5
2016 15,5 10,0 25,5
2017 16,8 10,2 27,0
2018 16,7 11,6 28,3
2019 17,2 12,7 29,9

haut de la page

Activités de R-D

  • Depuis 2011, les dépenses totales en R-D des entreprises pharmaceutiques canadiennes vendant des médicaments brevetés au Canada ont baissé sous la barre du milliard de dollars. Entre 2011 et 2019, elles ont diminué de 9,9 %Note de bas de page 2 (Rapport annuel de 2019 du CEPMB).
  • Toutefois, comme le modèle d’affaire de l’industrie évolue, plus d’activités de R-D sont réalisées à l’extérieur et dans le cadre de partenariats. Cette évolution comprend des investissements dans les PME, les fonds de capital de risque et la collaboration avec le secteur en croissance des FSC au Canada. La recherche et le développement de médicaments se font de plus en plus par l'intermédiaire de partenaires externes. En effet, au cours de la dernière décennie, 60 % des petites molécules innovantes et 82 % des produits biologiques innovants ont leurs racines en dehors des grandes sociétés pharmaceutiques (source : Accenture). Par conséquent, les activités d'innovation des grandes entreprises pharmaceutiques se sont diversifiées, et les FSC canadiens effectuent une part de plus en plus importante de la R-D.
  • Selon Research InfosourceNote de bas de page 3 , l’industrie pharmaceutique occupe le deuxième rang après celle des Secteurs des Logiciels et services informatiques, et de l'énergie/pétrole et gaz sur le plan de l’intensité de la R-D. En 2018, 27 sociétés pharmaceutiques et de biotechnologie figuraient parmi les 100 entreprises dont les dépenses en R-D étaient les plus élevées au Canada.
  • Les coûts moyens de la R-D par médicament se sont élevés en moyenne à 1,4 milliard de dollars américains sur une période de 12 à 13 ans (Tufts Center for the Study of Drug Development). Si l'on tient compte de l'amortissement des échecs de recherche et du coût de renonciation du capital, les coûts moyens augmentent de manière notable. Il faut parfois de 2 à 3 ans et de 3 à10 millions de dollars en R-D pour mettre au point un médicament générique et prouver qu'il est équivalent au médicament original.
Dépenses totales en R-D des entreprises pharmaceutiques canadiennes
(de 2011 à 2019)Note de bas de page 2
Année Dépenses (en milliards de dollars)
Source : Rapport annuel de 2019 du CEPMB
20110,99
20120,94
20130,80
20140,79
20150,87
20160,92
20170,87
20180,89
20190,89
Répartition des dépenses en R-D des entreprises canadiennes selon la région, 2019
Région Répartition de la R-D (%)
Source : Rapport annuel de 2019 du CEPMB
Ontario 50,9
Québec 28,3
Ouest 18,3
Maritimes 2,4

haut de la page

Commerce international

  • Entre 2011 et 2018, les exportations et les importations canadiennes de produits pharmaceutiques ont augmenté de 143 % et de 58 % respectivement.
  • Les États-Unis sont le principal partenaire commercial du Canada, représentant 64 % des exportations, et 29 % des importations en 2020. Par ailleurs, 48 % des importations proviennent de l’Union européenne.
Commerce canadien total de produits pharmaceutiques de 2011 à 2020 (en milliards de dollars)
Année Exportations nationales Importations Déficit commercial
Source : Statistique Canada, données sur le commerce mises en ligne par Industrie Canada
2010 6,2 13,3 7,2
2011 5,2 13,6 8,4
2012 5,5 13,5 8,0
2013 6,1 13,7 7,7
2014 8,3 15,4 7,1
2015 10,5 16,9 6,4
2016 11,8 17,2 5,5
2017 8,9 17,6 8,7
2018 11,0 19,5 8,5
2018 12,2 21,5 9,4
2019 12,7 22,6 9,9

haut de la page

Principales entreprises

  • En 2020, les dix principales entreprises ont réalisé plus de environ la moitié des ventes totales de produits pharmaceutiques (médicaments sur ordonnance et médicaments en vente libre) au Canada (IQVIA Pharmafocus 2024)
Principales entreprises pharmaceutiques au Canada, 2020
Rang Principales Entreprises Ventes totales (en milliards de dollars) Part de marché (%)
Source : IQVIA Pharmafocus 2024

1

Johnson & Johnson/Actelion

4,19

13,3

2

AbbVie

1,62

5,10

3

Novartis

1,60

5,10

4

Merck/Cubist

1,59

5,00

5

Pfizer/Hospira

1,35

4,30

6

Apotex

1,22

3,90

7

Bayer

1,20

3,80

8

Roche

1,17

3,70

8

AstraZeneca

1,13

3,60

10

GlaxoSmithKline

1,07

3,40

haut de la page

Principaux produits

  • Les dix produits pharmaceutiques les plus vendus au Canada en 2020 représentent 16 % des ventes totales de l’industrie. Parmi les principales catégories pharmaceutiques, on compte les médicaments pour l’arthrite, la santé du foie et l’asthme (IQVIA Pharmafocus 2024).
Principaux produits pharmaceutiques au Canada, 2020 (en millions de dollars)
Rang Principaux Produits Sous-classe thérapeutique Ventes totales (en millions de dollars) Taux de croissance en 2020 (%) Entreprise
Source : IQVIA Pharmafocus 2024
1 Remicade Anti-arthritic 1 153,0 2,0 Merck
2 Humira Anti-arthritic 931,0 8,5 AbbVie
3 Eylea Ophtalmology 560,0 3,3 Bayer/Regeneron
4 Stelara Autoimmune 476,0 24,0 Bayer/Regeneron
5 Epclusa Liver health 385,0 -40,1 Gilead
6 Elquis Blood Thinner 331,0 20,8 Pfizer/Bristol-Myers
7 Imbruvica Autoimmune 323,0 31,8 AbbVie
8 Lucentis Ophthalmology 318,0 -4,5 Novartis
9 Keytruda Autoimmune 308,0 19,6 Merck
10 Xarelto Blood Thinner 269,0 9,0 Bayer

haut de la page

Dépenses en santé : médicaments

Selon le rapport de l'Institut canadien d'information sur la santé sur les dépenses de santé nationales en santéNote de bas de page 4 :

  • Plus de 56 % des dépenses en santé totales étaient attribuables aux hôpitaux, aux médecins et aux médicaments, en 2019.
  • Les produits pharmaceutiques sont la deuxième composante en importance des dépenses de soins de santé, et comptent pour presque 15 % des dépenses totales.
  • La croissance des dépenses ralentit depuis quelques années dans les provinces et les territoires, bien que les dépenses en médicaments continuent à croître.
Dépenses en santé au Canada de 2011 à 2019 (en milliards de dollars)
Dépenses (en milliards de dollars)
Année Dépenses totales en santé Dépenses en médicaments Part du total (%)
Source : Institut canadien d'information sur la santé (ICIS); p = prévisions
2011 199,3 33,0 16,5%
2012 207,4 33,4 16,1%
2013 212,2 33,6 15,8%
2014 218,4 33,9 15,5%
2015 227,9 35,6 15,6%
2016 237,2 37,0 15,6%
2017 245,6 38,2 15,5%
2018 254,6 38,9 15,3%
2019f 265,5 40,3 15,2%

haut de la page

Pour plus de renseignements, s’adresser à :

Direction générale de la fabrication et des sciences de la vie
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
235, rue Queen
Ottawa (Ontario) K1A 0H5
Téléphone : 613-954-3077
Télécopieur : 613-952-4209
Site Web : Industries canadiennes des sciences de la vie

Notes de bas de page

Notes de bas de page 1

Le Conseil d’examen du prix des médicaments brevetés (CEPMB) protège et informe les Canadiens en veillant à ce que les prix des médicaments brevetés vendus au Canada ne soient pas excessifs et en faisant état des tendances dans le secteur pharmaceutique. Pour en savoir davantage, consultez le site : Conseil d'examen du prix des médicaments brevetés

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Notes de bas de page 2

Par dépenses en R-D, on entend les dépenses en recherche scientifique et développement expérimental (RS-DE) définies dans le Règlement de l’impôt sur le revenu. Pour de plus amples renseignements, consultez le site : Un bref historique de la définition de la RS-DE

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Notes de bas de page 3

Research Inforsource publie annuellement une liste des 100 entreprises dont les dépenses en R-D étaient les plus élevées au Canada. La version la plus récente peut être consultée ici : Canada's Top 100 Corporate R&D Spenders List (anglais seulement)

Retour à la référence de la note de bas de page 3

Notes de bas de page 4

Le rapport annuel diffusé par l'ICIS suit les dépenses en santé à l'échelle du Canada et en rend compte. Pour en savoir davantage, consultez le site Institut canadian d'information sur la santé

Retour à la référence de la note de bas de page 4

haut de la page

Date de modification :