Portefeuille de produits biopharmaceutiques et possibilités de partenariat

La plupart des entreprises biopharmaceutiques privées et publiques au Canada sont de petites et moyennes entreprises (PME) faisant la recherche et développement de nouveaux traitements. De nombreuses innovations dans cette industrie découlent de la recherche menée dans les laboratoires de recherche d’instituts universitaires de recherche en santé, d’hôpitaux et du gouvernement. Les principales grappes de l’industrie biopharmaceutique sont situées à Montréal, à Toronto et à Vancouver.

Le portefeuille canadien de produits biopharmaceutiques comprend des produits hautement innovants et prometteurs dans différents domaines thérapeutiques. Il y a aujourd’hui environ 158 PME biopharmaceutiques canadiennes qui conçoivent et mettent au point plus de 444 produits biopharmaceutiques prometteurs dans le domaine de la santé humaine. Environ 76 % des produits biopharmaceutiques canadiens sont à un stade précoce de R-D (c’est-à-dire en phases I et II de recherches), tandis qu’environ 24 % sont à un stade plus avancé de développement (c’est-à-dire dans les dernières phases d’essais cliniques). En mars 2017, les entreprises canadiennes ont permis l’entrée de plus de 64 produits à la phase II du développement et à 25 autres produits à phase III d’essais cliniques. Un petit nombre d’entreprises canadiennes ont (18) produits sur le marché.

Les PME biopharmaceutiques canadiennes ont des atouts particuliers en oncologie, dont 35 % se spécialisent dans cette catégorie, 17 % se spécialisent dans le domaine du système nerveux central (SNS), 12 % dans les maladies infectieuses et 7 % dans les maladies cardiovasculaires.

Répartition par stade de développement des produits candidats
des PME biopharmaceutiques canadiennes
(Mars 2017)
Ètape Recherche Préclinique Phase I Phase I/II Phase II Phase III Demande déposée Marché Totaux
Totaux 120 149 52 16 64 25 0 18 444

Source : Rapport annuel 2017 —  Aperçu du secteur biopharmaceutique canadien,
Peter Winter, Mars 2017

Les PME biopharmaceutiques capitalisent et accroissent leur valeur en s’appuyant sur des talents incontestables, en recherchant des alliances, en établissant des partenariats et en mettant en place des accords de licence avec des fonds de capital-risque (CR), avec des fonds de capital-risque (CR), des investisseurs de capitaux propres et de grandes entreprises pharmaceutiques. La tendance actuelle de l’industrie biopharmaceutique mondiale consiste à externaliser les programmes de R-D en matière de médicaments, amenant ainsi les multinationales productrices de médicaments de marque à devenir de plus en plus une source importante de financement pour les PME biopharmaceutiques. En formant des alliances stratégiques, en fournissant des investissements en capital-risque en provenance de fonds privés et en participant à des fonds de CR au Canada, les multinationales du secteur offrent aux entreprises biopharmaceutiques émergentes et en démarrage des possibilités de R-D prometteuses et le coup de pouce dont elles ont besoin.

Date de modification :