L'environnement des essais cliniques au Canada

Quatre pour cent des essais cliniques dans le monde se font au Canada, qui se classe au quatrième rang quant au nombre de sites d’essais cliniques. Le Canada est reconnu mondialement pour la qualité et l’expertise de ses chercheurs cliniciens, dont plusieurs jouissent d’une notoriété internationale pour des découvertes et des innovations majeures dans le domaine médical. Notre pays est également apprécié dans le monde entier pour sa capacité à conduire des recherches cliniques dans des domaines thérapeutiques complexes sur des bases de population diversifiées.

Un certain nombre de facteurs expliquent les investissements importants réalisés dans des activités d’essais cliniques au Canada, notamment un système d’éducation supérieure parmi les meilleurs du monde, un système public de soins de santé reconnu pour sa qualité et, enfin, des réseaux et des organismes de bienfaisance dans le domaine de la santé, internationalement reconnus, qui se consacrent aux essais cliniques dans des domaines comme le cancer, les maladies cardiovasculaires et la rhumatologie.

La compétitivité du Canada en matière d’essais cliniques se voit également renforcée, d’une part, par le soutien important que le gouvernement apporte aux infrastructures de recherche publiques — notamment par l’intermédiaire d’un investissement dans la recherche sur la santé de plus de 667 millions de dollars consenti par les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) — et, d’autre part, par un secteur de la recherche sous contrat de premier plan doté de vastes capacités en matière d’essais cliniques de la phase l à la phase IV. Le Canada dispose d’un vaste réseau d’établissements de santé et de centres de recherches universitaires qui soutient la recherche clinique, réseau qui compte 17 écoles de médecine, environ 40 regroupements d’établissements d’enseignement en soins de santé et environ 13 600 chercheurs.

Toutes les grandes entreprises pharmaceutiques d’envergure mondiale conduisent une grande partie de leurs essais cliniques au Canada. Pour certaines de ces entreprises, le Canada se classe à la deuxième ou à la troisième place à l’échelle mondiale pour ce qui est des essais cliniques qu’elles mettent en œuvre. De fait, en 2015, l’industrie pharmaceutique et biotechnologique s’est classée au deuxième rang des secteurs ayant enregistré les dépenses en R­-D les plus élevées au Canada. Grâce à l’environnement incomparable qu’offre le Canada pour les essais cliniques, les principales entreprises pharmaceutiques multinationales ont effectué des investissements notables dans la recherche en santé dans le domaine des essais cliniques. Voici quelques exemples d’investissements récents réalisés dans des activités universitaires et dans des activités industrielles :

  • en 2011, Roche Canada a investi 190 millions de dollars dans la création d’un centre de coordination de ses essais cliniques en Amérique du Nord et d’un site de développement (l’un de ses six sites dans le monde) à Mississauga, en Ontario;
  • en 2012, Sanofi a mené l’essai clinique randomisé le plus long et le plus important jamais entrepris sur le prédiabète et sur le diabète précoce en association avec un chercheur principal du Population Health Research Institute (PHRI) à Hamilton, en Ontario;
  • en 2012, Bayer et le PHRI ont lancé l’essai COMPASS, un essai de phase III visant la prévention des principales complications cardiaques (environ 20 000 patients dans 25 pays);
  • en 2014, Servier Canada a investi 17 millions de dollars dans la création d’un centre d’excellence en développement clinique à Laval, au Québec.

En vue d’améliorer la compétitivité de l’environnement canadien des essais cliniques, le Canada poursuit ses efforts pour améliorer les conditions des essais cliniques sur son territoire. Voici quelques-unes des initiatives mises en œuvre par le gouvernement et des aides offertes dans le domaine des essais cliniques :

  • efforts nationaux et régionaux en vue d’accroître l’efficacité des comités d’éthique de la recherche, notamment par l’élaboration d’une norme nationale en la matière;
  • lancement, le 4 juin 2015, de l’Inventaire des actifs canadiens pour les essais cliniques qui vise à promouvoir le Canada comme l’un des endroits les plus avantageux au monde où réaliser des essais cliniques, en brossant un portrait complet de l’étendue des capacités du pays dans le domaine;
  • engagement, en 2012, des Instituts de recherche en santé du Canada de fournir un montant pouvant atteindre 150 millions de dollars et de compagnies de recherche pharmaceutique du Canada devant fournir un montant équivalent; l’objectif de cet investissement sur cinq ans consiste à améliorer la coordination des activités de recherche clinique ainsi qu’à financer, former et recruter des chercheurs exceptionnels ainsi qu’à les maintenir en poste au Canada.

Voici quelques-uns des instituts et des centres de recherche universitaires canadiens jouissant d’une réputation mondiale :

Date de modification :