Le capital-risque dans l'industrie des sciences de la vie au Canada

Le capital-risque (CR) joue un rôle essentiel dans l’économie canadienne et a représenté un facteur essentiel de la réussite de nombreuses entreprises canadiennes aujourd’hui florissantes. Selon l’Association canadienne du capital de risque et d’investissement, les nouveaux investissements en CR sont passés en 2016 à 3,2 milliards de dollars, soit une hausse de 41 %, un sommet inégalé depuis 2001. En ce qui concerne le secteur des sciences de la vie du Canada, les investissements en CR sont passés à 1 milliards de dollars en 2016, et trois des dix principaux marchés étaient liés au secteur des sciences de la vie.

S’inscrivant ainsi dans une tendance mondiale, les entreprises multinationales pharmaceutiques accroissent leur participation sur les marchés canadiens des opérations de CR en vue de mener des activités de R-D au Canada. Depuis 2011, les entreprises multinationales pharmaceutiques, seules ou dans le cadre de partenariats, ont investi dans quatre nouveaux fonds canadiens de CR spécialisés dans les sciences de la vie.

La Banque de développement du Canada (BDC) met à la disposition des entreprises canadiennes du secteur des sciences de la vie des financements en CR et leur permet de profiter d’un effet de levier en la matière. Le fonds BDC Capital de risque – Fonds Soins de santé s’adresse aux entreprises du secteur des sciences de la vie en phase de prédémarrage et de début de croissance en proposant des investissements initiaux allant de 500 000 $ à 5 millions de dollars, et jusqu’à 20 millions de dollars sur le cycle de vie complet de l’investissement. Depuis 2012, c’est le secteur des sciences de la vie qui a reçu, parmi tous les autres secteurs d’activité, la part la plus importante des investissements en CR de la BDC.

Le gouvernement fédéral joue un rôle important dans le domaine du CR en investissant dans les entreprises canadiennes innovantes, en mobilisant les investissements du secteur privé et en mettant en place des politiques et des programmes facilitant le financement de l’innovation dans les entreprises. Dans le cadre du Plan d’action sur le capital de risque (PACR) annoncé en janvier 2013, on a versé 390 millions de dollars en nouveaux capitaux, permettant ainsi d’attirer 1,4 milliards de dollars en nouveaux capitaux. Le gouvernement a annoncé dans le budget de 2017 l’Initiative de catalyse du capital de risque, qui propose d’investir un autre 400 millions de dollars par l’entremise de la Banque de développement du Canada (BDC).

Liens clés :

Date de modification :