EL-ENG-12-01 — Exigences relatives à la certification et à l’utilisation d’appareils de mesure — consoles d’étalonnage de compteurs d’électricité

Avis de changement au sujet des feuilles de travail pour la certification des consoles d'étalonnage des compteurs d'électricité utilisées avec les documents EL-ENG-12-01 et P-E-01


Catégorie : Électricité
Procédure : EL-ENG-12-01
Documents : P-E-01 (ver.4)
Date de distribution : 2012-11-16
Entrée en vigueur : 2013-01-01
Remplace : S-E-01 (ver.3), Bulletin E-29


Table des matières


1.0 Domaine d'application

1.1 Le présent document vise les consoles d'étalonnage de compteurs d'électricité utilisées pour évaluer les compteurs aux fins de vérification, de revérification et/ou d'essais réalisés à la suite d'une contestation en vertu de la Loi sur l'inspection de l'électricité et du gaz.

1.2 Le présent document s'appuie sur les procédures décrites dans le document P-E-01 : Procédures pour étalonner et certifier des consoles d'étalonnage de compteurs d'électricité en vertu de EL-ENG-12-01 : Exigences relatives à la certification d'appareils de mesure — consoles d'étalonnage de compteurs d'électricité.

2.0 Références

2.1 P-E-01 : Procédures pour étalonner et certifier des consoles d'étalonnage de compteurs d'électricité en vertu des exigences de EL-ENG-12-01 : Exigences relatives à la certification d'appareils de mesure — consoles d'étalonnage de compteurs d'électricité.

2.2 Loi sur l'inspection de l'électricité et du gaz.

2.3 Règlement sur l'inspection de l'électricité et du gaz.

3.0 Objectif

3.1 L'objectif du présent document est d'établir les exigences en matière d'étalonnage, de certification et d'utilisation des consoles d'étalonnage de compteurs d'électricité.

4.0 Terminologie

Fardeau
Charge habituellement exprimée en VA, exercée sur les secondaires des transformateurs par les bobines des compteurs, les conducteurs et les autres dispositifs qui y sont connectés.
Étalonnage
Comparaison entre les lectures relevées sur deux instruments, appareils de mesure ou étalons dont l'un est d'une exactitude connue.
Console d'étalonnage
Appareil de mesure d'électricité servant à la vérification et/ou à la revérification des compteurs d'énergie et/ou de maximum monophasés et/ou polyphasés.
Fardeau capacitif
Fardeau qui cause une condition de facteur de puissance capacitif.
Fluage (essai à vide)
Condition où aucun courant ni aucune énergie ne passe dans le compteur en position de compteur à l'essai sans qu'une charge ne soit appliquée.
Distorsion
Changement indésirable d'une forme d'onde qui cause une onde non sinusoïdale.
Compteur électromécanique
Compteur d'électricité comprenant des éléments mécaniques pour mesurer et enregistrer des grandeurs mesurées.
Compteur de maximum électromécanique
Compteur d'électricité qui mesure la puissance appelée au moyen d'un élément thermique ou d'un mécanisme entraîné par un disque tournant électromécanique mesurant l'énergie.
Compteur électronique
Compteur d'électricité à semi-conducteurs.
Compteur de maximum électronique
Compteur d'électricité qui mesure la puissance appelée en utilisant la technologie des semi‑conducteurs, comme l'échantillonnage numérique ou le multiplexage par répartition dans le temps.
Console entièrement automatique
Console permettant de régler et de rétablir toutes les charges sans l'intervention directe de l'utilisateur.
Masse
Liaison électrique entre un circuit ou un équipement électrique et le sol.
Compteur de maximum hybride
Compteur d'électricité calculant la puissance appelée et d'autres grandeurs électriques par des moyens électroniques, en utilisant les impulsions engendrées par la rotation d'un disque électromécanique.
Fardeau inductif
Fardeau qui cause une condition de facteur de puissance inductif.
Conditionneur de ligne
Dispositif utilisé pour réduire au minimum la distorsion de la tension d'entrée et/ou du courant servant à l'alimentation de la console d'étalonnage.
Console manuelle
Console qui requiert l'intervention de l'utilisateur pour régler ou rétablir les charges.
Propriétaire (Utilisateur)
Tout organisme propriétaire d'une console d'étalonnage, y compris les personnes autorisées par cet organisme à utiliser la console aux fins de vérification ou de revérification des compteurs d'électricité en vertu de la Loi sur l'inspection de l'électricité et du gaz.
Compteur de maximum thermique à redresseur
Compteur d'électricité qui mesure la puissance appelée au moyen d'un élément thermique et d'un circuit redresseur c. a. à c. c.
Compteur de référence
Appareil de mesure utilisé pour déterminer l'erreur d'un compteur ou d'un dispositif soumis à l'essai sur une console d'étalonnage. Il peut être autonome ou comprendre un indicateur relié à un dispositif de mesure.
Étalon de référence
Appareil de mesure certifié, dont les erreurs peuvent être reliées aux étalons du Conseil national de recherches du Canada et qui sert à étalonner une console d'étalonnage.
Régulateur
Dispositif qui maintient une grandeur électrique à son point de consigne (valeur désirée).
Revérification
Toute confirmation subséquente de la conformité d'un compteur aux exigences juridiques consécutive à une vérification initiale de conformité à ces mêmes exigences, effectuée après l'expiration de la période de revérification du compteur (c.-à-d. la période de validité du sceau).
Compteur autonome
Compteur qui se branche directement au circuit électrique, sans que cela ne nécessite l'utilisation de dispositifs extérieurs, comme des transformateurs ou des shunts.
Sélecteur
Dispositif permettant de sélectionner différents réglages de courant ou de tension en choisissant une prise sur le transformateur.
Console semi-automatique
Console capable de régler et de rétablir les charges qui ont été établies initialement par l'utilisateur.
Chiffres significatifs
Nombre de chiffres, en commençant par le premier chiffre différent de zéro avant la virgule ou par le premier chiffre après la virgule si aucun chiffre différent de zéro ne précède la virgule, et se terminant par le dernier chiffre après la virgule.
Exigences
Exigences relatives à la certification et à l'utilisation des consoles d'étalonnage de compteurs d'électricité (EL-ENG-12-01).
Charge d'essai
Produit de la tension d'essai appliquée multipliée par l'intensité du courant appliqué.
Compteur à transformateur
Compteur conçu pour être utilisé avec un transformateur de mesure.
Vérification
Processus selon lequel un compteur approuvé est évalué pour déterminer s'il est conforme aux exigences métrologiques, techniques et administratives prescrites par la Loi, le Règlement et les normes applicables.

5.0 Exigences administratives

5.1 Généralités

5.1.1 Voir la procédure P-E-01 : Procédures pour étalonner et certifier des consoles d'étalonnage de compteurs d'électricité en vertu des exigences de EL-ENG-12-01 : Exigences relatives à la certification d'appareils de mesure — consoles d'étalonnage de compteurs d'électricité, pour des renseignements supplémentaires sur les exigences administratives.

5.2 Rôles et responsabilités

5.2.1 La personne qui effectue les étalonnages et les certifications doit s'assurer que les étalons de référence et les transformateurs, le cas échéant, ont été certifiés par Mesures Canada (MC), par le Conseil national de recherches du Canada (CNRC) ou par un organisme reconnu par MC pour utiliser des étalons traçables au CNRC. Les étalons de référence doivent être étalonnés et certifiés pour toutes les fonctions utilisées pour évaluer les compteurs sur la console.

5.2.1.1 Les appareils suivants doivent être étalonnés et certifiés par Mesures Canada, par le CNRC ou par une installation accréditée selon l'ISO 17025 et dont le domaine d'application comprend la capacité d'étalonner les appareils suivants :

  1. étalons de tension et de courant et transformateurs de courant, au besoin, lorsqu'ils sont nécessaires pour vérifier les indicateurs seulement;
  2. analyseurs de distorsion;
  3. étalons de déphasage.

5.2.1.2 Lorsqu'un niveau ou un inclinomètre est requis aux fins d'étalonnage et de certification, l'instrument doit être étalonné. Le certificat du fabricant pour la cale étalon d'angle est acceptable; toutefois, la cale étalon doit être inspectée visuellement chaque fois qu'elle est utilisée. Si des signes indiquent que la cale étalon n'est pas dans son état d'origine (c.-à-d. qu'elle est endommagée, détériorée par la rouille, etc.), celle-ci ne pourra pas être utilisée pour la certification.

5.2.1.3 Pour étalonner le facteur de puissance ou les indicateurs à déphasage installés sur la console d'étalonnage, le facteur de puissance ou l'indication de déphasage de l'étalon peut être utilisé à la condition que cette valeur soit validée par rapport aux unités d'énergie certifiées de l'étalon ou que l'étalon de déphasage a été étalonnée selon 5.2.1.1(iii).

5.2.2 L'étalonnage et la certification des consoles de compteurs d'électricité par des organismes autorisés par MC doivent être effectués conformément aux procédures énoncées dans le document P-E-01. Les organismes qui souhaitent utiliser des procédures différentes de celles établies en P-E-01 doivent soumettre ces procédures et les instructions de travail pertinentes (s'il y a lieu) à MC pour examen et approbation.

5.2.3 Le propriétaire d'une console d'étalonnage doit rendre accessible toute l'information exigée dans ce document.

5.2.4 Le propriétaire d'une console d'étalonnage doit soumettre les documents justifiant que la console est conforme à toutes les exigences énoncées dans le présent document.

5.2.4.1 La conformité à l'article 5.2.4 ci-dessus sera assurée par la conformité à l'article 5.2.5 ci‑après dans les circonstances suivantes :

  1. le certificat de la console est expiré depuis moins de trois ans;
  2. la console n'a pas été modifiée ni déplacée de l'endroit où elle a été certifiée;
  3. le domaine d'application de la certification de la console est inchangé.

5.2.5 Dans le cas des consoles d'étalonnage certifiées ou des consoles d'étalonnage dont le certificat a expiré depuis moins de trois ans, le propriétaire doit, en guise d'exigence minimale, veiller à ce que la console soit conforme à toutes les exigences de rendement applicables de l'article 7.

5.2.5.1 La conformité aux exigences de l'article 7.8 peut également être démontrée en fournissant les résultats des essais de précision hebdomadaires décrits à l'article 6.1.2 effectués sur la console d'étalonnage depuis le dernier étalonnage et indiquant que la console a été vérifiée à tous les points d'essai applicables à la certification de la console.

5.2.6 En plus de toute autre information qui pourrait être requise par les présentes exigences, le propriétaire doit également fournir l'information qui suit pour déterminer la façon dont la console doit être utilisée pour vérifier les compteurs :

  1. Une liste de tous les points d'essai utilisés pour vérifier chaque grandeur électrique des compteurs, notamment les combinaisons de réglage applicables des prises de tension et de courant et/ou des sélecteurs des transformateurs de charge pour chaque connexion parallèle et connexion de tension multiple lorsque le circuit d'essai ne comprend pas de transformateurs 1:1.
  2. Une liste de tous les points d'essai, y compris toutes les combinaisons de réglage applicables des prises de tension et de courant, et/ou des sélecteurs des transformateurs de charge utilisés pour vérifier chaque grandeur électrique des compteurs lorsque le circuit d'essai comprend des transformateurs 1:1.
  3. Toutes les grandeurs électriques à vérifier (p. ex. wattheures, watts, varheures, voltampères, etc.).
  4. Si la console est utilisée pour vérifier des compteurs de maximum électromécaniques.
  5. Si la console est utilisée pour vérifier des compteurs monophasés, des compteurs polyphasés ou les deux.
  6. Une indication des configurations opérationnelles présentées à l'article 7.2.1.3 applicables à la console.
  7. Une liste des compteurs ayant une tension nominale équivalente à la tension d'essai applicable spécifiée à l'article 7.2.2 et selon chaque configuration de l'article 7.2.1.3 présentant les caractéristiques de fardeau suivantes :
    1. fardeau de tension capacitif le plus élevé;
    2. fardeau de tension inductif le plus élevé;
    3. fardeau de tension le plus bas.
  8. Le taux d'impulsions maximal à vérifier pour des compteurs à sortie d'impulsions.
  9. Le taux d'impulsions d'entrée maximal requis pour vérifier des compteurs à entrée d'impulsions (enregistreurs d'impulsions).
  10. Le nombre et le type de compteurs de référence à utiliser en même temps avec la console.
  11. Parmi les compteurs à vérifier sur la console, la tension maximale du compteur ayant la tension nominale la plus élevée.
  12. Parmi les compteurs à vérifier sur la console, le courant minimal figurant sur la plaque signalétique du compteur ayant le courant nominal le plus bas.
  13. Parmi les compteurs à vérifier sur la console, le courant d'essai maximal du compteur ayant le courant nominal le plus élevé.
  14. La charge d'essai la plus élevée à 0,5 FP (ou à 1,0 FP si 0,5 FP n'est pas utilisé) qui doit être utilisée pour vérifier les compteurs de maximum à réponse exponentielle, ou les compteurs de maximum à période d'intégration qui sont impossibles à vérifier conformément aux exigences de l'article 6.4.9.
  15. Une liste des conditionneurs de ligne, des régulateurs et de tout autre matériel utilisé avec la console pendant la vérification des compteurs.
  16. La liste des générateurs d'impulsions ne faisant pas partie intégrante de la console et qui doivent être utilisés lors de la vérification des compteurs.
  17. La liste des compteurs d'impulsions ne faisant pas partie intégrante de la console et qui doivent être utilisés lors de la vérification des compteurs.

5.2.7 Le propriétaire doit fournir les compteurs ou les fardeaux nécessaires pour effectuer les essais exigeant un fardeau.

5.2.8 Le propriétaire (autre que MC) doit aviser le bureau de district local de MC si une console d'étalonnage doit être utilisée pour vérifier des compteurs non visés par le domaine d'application de la certification. Le propriétaire doit également faire la demande de l'inspection supplémentaire requise pour élargir le domaine d'application de la certification afin de pouvoir utiliser la console pour l'inspection des compteurs en question.

5.2.9 Le propriétaire doit veiller à ce que l'appareil de mesure soit maintenu en bon état de fonctionnement.

5.2.10 Le propriétaire doit informer sans délai le bureau de district local de Mesures Canada de toute réparation et de tout réglage de l'appareil de mesure. La console d'étalonnage (y compris celle appartenant à MC) ne doit pas être utilisée pour effectuer des vérifications ou des essais consécutifs à une contestation tant que les réparations et les réglages n'auront pas été évalués par le spécialiste régional en électricité de Mesures Canada.

5.2.11 Le propriétaire doit prévenir le spécialiste régional en électricité de Mesures Canada de toute modification ou de tout déplacement de l'appareil de mesure qu'il compte mettre en œuvre. Le spécialiste déterminera les répercussions d'une modification ou d'un déplacement et les mesures à prendre afin d'obtenir l'autorisation de procéder.

5.3 Marquage et documentation

5.3.1 Plaque signalétique

Les consoles d'étalonnage doivent être munies d'une plaque signalétique lisible et facile d'accès, indiquant les renseignements suivants :

  1. le nom du fabricant;
  2. le numéro de modèle;
  3. le numéro de série;
  4. la tension d'alimentation et la configuration.

5.3.2 Registres

5.3.2.1 À moins d'indication contraire, tous les registres doivent être conservés pendant au moins 15 ans.

5.3.2.2 Le propriétaire doit conserver une copie des feuilles de travail, du certificat de la console d'étalonnage ainsi que toutes les données et/ou tous les renseignements fournis avec le certificat, y compris les renseignements conformément aux dispositions de l'article 5.2.6.

5.3.2.3 Le propriétaire de la console d'étalonnage doit tenir un registre qui doit être gardé à portée de la main et dans lequel doivent être inscrits les dates et les détails, y compris le nom de la ou des personnes ayant effectué la surveillance de la précision, les réglages, l'entretien, les réparations et les modifications de la console d'étalonnage.

5.3.3 Manuels de l'utilisateur et schémas

Les manuels de l'utilisateur et les schémas de la console d'étalonnage doivent être à jour et se trouver à portée de la main pour toute la durée de vie de la console.

5.3.4 Marquage de la console d'étalonnage

Les commandes, les affichages et les dispositifs de commutation doivent être clairement indiqués.

6.0 Exigences techniques

6.1 Exigences d'utilisation

6.1.1 Généralités

Il incombe au propriétaire d'une console d'étalonnage d'utiliser l'appareil de mesure de la façon prévue conformément aux exigences énoncées dans le présent document et conformément aux modalités et conditions spécifiées sur le certificat.

6.1.2 Surveillance de la précision

6.1.2.1 Une vérification de la précision doit être effectuée par le propriétaire de la console d'étalonnage au moins une fois par semaine, chaque semaine que la console est utilisée pour vérifier des compteurs.

6.1.2.2 La vérification de la précision doit être effectuée à un point d'essai différent pour chaque jour que la console a été utilisée. Les points d'essai doivent être choisis parmi ceux qui ont servi à évaluer les compteurs durant la semaine.

6.1.2.3 Les vérifications de la précision effectuées au cours d'une année doivent permettre de s'assurer que chaque point d'essai indiqué sur le certificat de la console a fait l'objet d'une vérification de la précision au moins une fois pendant l'année. Cela pourrait nécessiter la réalisation de vérifications de la précision à d'autres points d'essai en plus de ceux qui ont servi pour l'essai des compteurs pendant une semaine en particulier.

6.1.2.4 La vérification de la précision doit, à tout le moins, consister à brancher un compteur de contrôle dans une position de compteur à l'essai et à comparer l'erreur établie par la console avec l'erreur connue du compteur de contrôle. Ce dernier peut être un étalon certifié, un compteur de référence certifié ou un compteur de référence étalonné sur une console qui a été étalonnée et certifiée dans les douze mois précédents conformément aux exigences du présent document.

6.1.2.5 Lorsque l'erreur du compteur de contrôle déterminée à la suite de la vérification de la précision diffère de plus de ± 0,1 % de son erreur connue, la console ne doit pas être utilisée jusqu'à ce que la cause de cet écart ait été examinée et corrigée. Tous les compteurs qui ont été vérifiés depuis la dernière vérification réussie de la précision doivent être revérifiés sur une autre console certifiée ayant fait l'objet d'une vérification réussie de la précision ou sur la même console après que la cause de l'écart aura été corrigée.

6.1.2.6 Tous les résultats des vérifications de la précision doivent être consignés dans le registre.

6.2 Exigences relatives aux conditions ambiantes

6.2.1 Température

La température de l'air ambiant de la console d'étalonnage doit être de 23 oC ± 5 oC.

6.3 Exigences mécaniques

6.3.1 Interrupteur principal et indication de l'excitation

La console d'étalonnage doit être munie d'un interrupteur principal permettant de couper toute source d'alimentation de la console. L'interrupteur doit être facile d'accès et clairement indiqué.

6.3.2 Protection des circuits

Les moyens de protection des circuits de la console d'étalonnage (p. ex. fusibles et disjoncteurs) doivent être faciles d'accès.

6.3.3 Mise à la terre

6.3.3.1 La différence de tension entre chaque panneau métallique exposé de la console d'étalonnage et la terre ne doit pas dépasser 1 V eff.

6.3.3.2 Les consoles d'étalonnage qui ne sont pas mises à la terre doivent être dotées d'un disjoncteur de fuite à la terre. L'appareil doit automatiquement interrompre tout courant de fuite à la terre de plus de 10 mA passant entre les conducteurs d'alimentation de la console et la terre.

6.3.4 Isolement

6.3.4.1 Isolement par rapport à la terre

Tous les circuits d'essai de la console d'étalonnage doivent être isolés électriquement par rapport à la terre de façon que le courant de fuite mesuré entre une borne et la terre ne dépasse pas 1 mA eff. quand la console est réglée pour produire ses courants et tensions de service maximaux ou sa tension de service maximale et son courant d'essai minimal.

6.3.4.2 Isolement des circuits secondaires des circuits primaires

Tous les circuits d'essais secondaires de la console d'étalonnage doivent être isolés électriquement des circuits d'alimentation primaires.

6.3.5 Montage des compteurs

Les consoles d'étalonnage doivent permettre le montage de tous les types de compteurs à vérifier, selon l'information fournie en 5.2.6, sans que l'inclinaison des disques rotatifs des compteurs à intégration électromécanique ne dépasse ± 3,0 ° lorsque ces compteurs sont installés.

6.3.6 Mode de fonctionnement

Les consoles d'étalonnage doivent permettre de vérifier des compteurs en monophasé avec les circuits de tension montés en parallèle, et les circuits de courant, en série. Une console capable d'appliquer des tensions et des courants provenant de sources indépendantes aux circuits de tension et de courant d'un compteur sera considérée comme conforme à cette exigence, si les tensions, courants, déphasages et charges appliqués, provenant de chaque source, respectent les tolérances du tableau 1 de 6.4.3. L'écart maximal des tensions, courants, déphasages et charges appliquées doivent également être à l'intérieur des tolérances du tableau 1 de 6.4.3.

6.3.7 Éléments individuels

6.3.7.1 Les consoles d'étalonnage doivent permettre de tester séparément les éléments des compteurs.

6.3.7.2 Les consoles d'étalonnage semi-automatiques et les consoles entièrement automatiques doivent permettre d'appliquer des charges de courant aux différents éléments des compteurs. L'écart maximal des courants fournis, sans l'intervention de l'utilisateur, aux différents éléments du compteur, pris individuellement ou en série, ne doit pas dépasser 2,0 % du courant nominal nécessaire pour alimenter n'importe lequel de ces éléments. Si l'intervention de l'utilisateur s'avère nécessaire pour que cette tolérance soit respectée, la console ne sera certifiée que pour son utilisation en mode manuel.

6.3.7.3 Les consoles d'étalonnage doivent répondre à cette exigence au courant d'essai le plus élevé ou à 50 A, selon la moindre de ces deux valeurs, et au courant d'essai le plus bas utilisé pour vérifier les compteurs, conformément à l'information fournie en 5.2.6.

6.4 Exigences électriques

6.4.1 Interrupteur d'essai de fluage (essai à vide)

6.4.1.1 Lorsque les consoles d'étalonnage comprennent un interrupteur ou un autre moyen de réduire à zéro le courant fourni aux positions de compteurs à l'essai, et que l'interrupteur ou un autre moyen est activé avec un étalon dans la position de compteur à l'essai avec une tension appliquée à chaque position de compteur à l'essai, l'énergie mesurée pendant un intervalle de quinze minutes ne doit pas dépasser 0,1 % de l'énergie qui serait fournie si le courant de charge était réglé à la valeur de courant minimale indiquée sur la plaque signalétique du compteur ayant la valeur nominale la plus basse selon les indications de l'article 5.2.6 et que la tension de charge était réglée à la tension maximale du compteur ayant la tension nominale la plus élevée indiquée en 5.2.6.

6.4.1.2 Les consoles d'étalonnage qui ne répondent pas à cette exigence ou qui ne sont pas munies d'un interrupteur d'essai de fluage peuvent être certifiées pour les essais de fluage des compteurs s'il est possible de les configurer de manière à interrompre la source de courant aux compteurs soumis à l'essai.

6.4.2 Indicateurs

6.4.2.1 Les consoles d'étalonnage doivent être équipées de dispositifs indicateurs affichant les grandeurs suivantes :

  1. tension (volts);
  2. courant (ampères);
  3. déphasage (degrés) ou facteur de puissance (FP);
  4. puissance.
    1. un wattmètre, pour les consoles destinées aux essais des wattmètres ou des wattheuremètres,
    2. un voltampèremètre (valeur moyenne ou efficace, selon le cas) pour les consoles destinées aux essais des voltampèremètres ou des voltampèreheuremètres,
    3. un varmètre pour les consoles destinées aux essais des varmètres ou des varheuremètres.

Lorsqu'un étalon de puissance est utilisé en tant qu'appareil indicateur pour mesurer la puissance, sa précision en tant qu'appareil indicateur est suffisamment évaluée par l'entremise d'évaluations effectuées conformément à l'article 7.8.

6.4.3 Points d'essai des indicateurs

Ces indicateurs doivent afficher leurs grandeurs respectives selon les tolérances indiquées au tableau 1, et ils doivent indiquer toutes les valeurs nécessaires pour vérifier tous les compteurs spécifiés en 5.2.6. Lors du réglage des grandeurs mentionnées ci-dessus, ils doivent être bien visibles et faciles d'accès.

6.4.3.1 Les tolérances sont exprimées en pourcentage de la valeur réelle.

6.4.3.2 Pour vérifier si les tolérances ci-dessus sont respectées, il faut mesurer les courants, tensions, déphasages et charges dans une position de compteur à l'essai et, à l'aide de transformateurs de mesure au besoin. Les valeurs figurant dans le tableau 2, 3, 4, et 5 ci-dessous suffisent à confirmer la conformité aux exigences relatives aux dispositifs indicateurs pour les points d'essai de vérification des compteurs, qui se trouvent dans la plage de valeurs indiquées. Seules les valeurs applicables aux compteurs vérifiés sur la console doivent être évaluées. Toutes les valeurs utilisées pour évaluer un compteur et qui ne se situent pas dans la plage de valeurs des tableaux suivants doivent faire l'objet d'une évaluation distincte.

6.4.3.3 Les exigences relatives aux dispositifs indicateurs de puissance peuvent être satisfaites par des compteurs de référence de la console d'étalonnage qui peuvent également afficher les grandeurs du tableau 1.

Tableau 1 — Tolérances pour les indicateurs
Grandeurs Tolérances
Courant ± 2 %
Tension ± 2 %
Déphasage⁄facteur de puissance (à FP = 1) ± 2,5 °⁄± 0,1 %
Déphasage⁄facteur de puissance (à FP = 0,5) ± 1,0 °⁄± 3 %
Puissance (active, réactive ou apparente) ± 2 %
Tableau 2 — Valeurs cibles de tension et de courant
Cibles de tension (eff.) Cibles de courant (eff.)
  • 120
  • 240
  • 360
  • 480
  • 600
  • 0,25
  • 0,5
  • 2,5
  • 5,0
  • 10,0
  • 25,0
  • 50,0
  • 100,0
  • 150,0
Tableau 3 — Points d'essai pour les wattmètres et les voltampèremètres
Courant (ampères) (amps) Tension (volts)
120 240 360 480 600
0,25 1,0 FP 1,0 FP 1,0 FP 1,0 FP 1,0 FP
0,5 1,0 FP 1,0 FP s.o. s.o. s.o.
2,5 0,5 FP 1,0 FP et 0,5 FP 1,0 FP 1,0 FP 0,5 FP
5 0,5 FP 1,0 FP s.o. s.o. s.o.
25 0,5 FP 1,0 FP s.o. s.o. s.o.
50 0,5 FP 1,0 FP s.o. s.o. s.o.
100 0,5 FP 1,0 FP et 0,5 FP 0,5 FP 0,5 FP 0,5 FP

s.o. : sans objet

Tableau 4 — Points d'essai pour les varmètres
Courant (ampères) Tension (volts)
120 240 360 480 600
0,25 0,5 FP 0,5 FP 0,5 FP 0,5 FP 0,5 FP
0,5 0,5 FP 0,5 FP s.o. s.o. s.o.
2,5 0,866 FP 0,5 FP et 0,866 FP 0,5 FP 0,5 FP 0,866 FP
5 0,866 FP 0,5 FP s.o. s.o. s.o.
25 0,866 FP 0,5 FP s.o. s.o. s.o.
50 0,866 FP 0,5 FP s.o. s.o. s.o.
100 0,866 FP 0,5 FP et 0,866 FP 0,866 FP 0,866 FP 0,866 FP

s.o. : sans objet

Tableau 5 — Points d'essai des compteurs de déphasage
Courant (ampères) Tension (volts)
120 600
2.5 0,5 FP, 1,0 FP et 0,866 FP 0,5 FP, 1,0 FP et 0,866 FP
50 0,5 FP, 1,0 FP et 0,866 FP 0,5 FP, 1,0 FP et 0,866 FP

6.4.4 Précision et répétabilité des réglages de la charge

6.4.4.1 Les consoles d'étalonnage doivent permettre de configurer tous les courants, tensions, déphasages et charges avec les tolérances indiquées au tableau 1 de 6.4.3, de tous les compteurs à vérifier mentionnés en 5.2.6.

6.4.4.2 Les consoles d'étalonnage qui peuvent régler automatiquement les charges — que la charge ait été ou non entrée initialement par l'utilisateur — et qui rétablissent la charge à la valeur de réglage sans intervention de l'utilisateur doivent répondre aux exigences i) et ii) ci-dessous :

  1. La console d'étalonnage doit régler les courants, les tensions, les déphasages et les charges avec les tolérances indiquées au tableau 1 de 6.4.3. À la suite d'un changement des réglages, la console doit pouvoir rétablir les réglages prescrits en moins d'une minute.
  2. La console d'étalonnage doit pouvoir régler et rétablir automatiquement la charge déterminée en 7.2.2 au moins trois fois de suite. Le courant, la tension, le déphasage et la puissance qui en résultent, observés à une position de compteur soumis à l'essai pour des observations successives, doivent respecter les tolérances du tableau 1 de 6.4.3 pour les grandeurs respectives.

6.4.4.3 Les consoles d'étalonnage qui ne respectent pas les exigences i) et ii) ne seront certifiées que pour une utilisation en mode manuel.

6.4.5 Compteurs de référence de consoles d'étalonnage

6.4.5.1 Les propriétaires des consoles d'étalonnage servant à vérifier les compteurs d'énergie ou des consoles d'étalonnage qui répondent aux exigences de 6.4.9 et qui seront utilisées pour vérifier des compteurs de maximum à période d'intégration doivent être équipées d'un ou de plusieurs compteurs d'énergie de référence. Les consoles d'étalonnage servant à vérifier des compteurs de maximum à réponse exponentielle ou les consoles d'étalonnage qui seront utilisées pour vérifier des compteurs de maximum à période d'intégration et qui ne répondent pas aux exigences de 6.4.9 doivent être équipées d'un ou de plusieurs compteurs de maximum de référence. Les consoles d'étalonnage qui seront utilisées pour vérifier des compteurs de maximum à réponse moyenne doivent être équipées d'un ou de plusieurs compteurs de maximum à réponse moyenne de référence. Les consoles d'étalonnage servant à vérifier des compteurs de maximum à réponse efficace (eff.) doivent être équipées d'un ou de plusieurs compteurs de maximum à réponse efficace de référence.

6.4.6 Compteurs d'énergie de référence

6.4.6.1 Les consoles d'étalonnage qui établissent et affichent automatiquement les erreurs d'un compteur à l'essai, et qui ne sont pas équipées d'étalons de référence d'énergie qui émettent au moins une impulsion par 0,003 unité d'énergie (wattheure, varheure, voltampèreheure, etc.), doivent afficher les erreurs à une résolution d'au moins deux chiffres significatifs à droite de la virgule lorsque la console effectue des essais d'étalonnage en vertu des présentes exigences.

6.4.6.2 Les consoles d'étalonnage qui n'établissent et n'affichent pas automatiquement les erreurs du compteur à l'essai doivent être équipées de compteurs de référence d'énergie qui émettent au moins une impulsion par 0,003 unité d'énergie (wattheure, varheure, voltampèreheure, etc.) appliquée au compteur de référence d'énergie.

6.4.7 Compteurs de maximum de référence

6.4.7.1 Les consoles d'étalonnage servant à vérifier les compteurs de maximum à réponse exponentielle ou les consoles d'étalonnage servant à vérifier les compteurs de maximum à période d'intégration qui ne répondent pas aux exigences de l'article 6.4.9 doivent être équipées d'un ou de plusieurs compteurs (par. ex. wattmètre, voltampèremètre ou varmètre) qui serviront de compteurs de référence. On doit attribuer une valeur au compteur de maximum de référence en faisant la moyenne d'au moins trois relevés de puissance pris périodiquement pendant la période de vérification de la puissance. Le ou les compteurs de maximum de référence doivent afficher la puissance avec une résolution de cinq chiffres significatifs dans le cas des consoles utilisées pour vérifier des compteurs de maximum électroniques ou hybrides, et de quatre chiffres significatifs dans le cas des consoles utilisées pour vérifier des compteurs de maximum électromécaniques.

6.4.8 Circuits de commande des compteurs d'énergie

6.4.8.1 Les consoles d'étalonnage servant à vérifier les compteurs d'énergie qui n'établissent ni n'affichent automatiquement les erreurs du compteur soumis à l'essai doivent avoir au moins une position d'essai équipée d'un dispositif comptant automatiquement les tours du disque du compteur électromécanique ou les impulsions émises par un compteur électronique. Ces consoles doivent également être équipées d'un dispositif servant à déterminer au préalable le nombre de tours ou d'impulsions d'un compteur soumis à l'essai et à compter les impulsions émises par le compteur d'énergie de référence pendant le nombre prédéterminé de tours ou d'impulsions.

6.4.9 Circuits de commande des compteurs de maximum

6.4.9.1 Les consoles d'étalonnage servant à vérifier des compteurs de maximum à période d'intégration peuvent être équipées d'un dispositif qui déclenche et arrête simultanément la ou les périodes d'intégration de la puissance appelée et l'accumulation de l'énergie dans un compteur de référence. Si un tel dispositif n'est pas installé sur la console, celle-ci doit être équipée d'un compteur de maximum de référence, conformément à l'article 6.4.7, et doit répondre aux exigences de 7.6.

7.0 Exigences métrologiques

7.1 Généralités

7.1.1 Facteurs de correction manuelle

7.1.1.1 Toutes les tolérances énoncées dans le présent document pour les consoles d'étalonnage doivent être obtenues sans application manuelle de facteurs de correction.

7.1.2 Calculs d'erreur — toutes les consoles

7.1.2.1 L'erreur d'une console d'étalonnage, à tout point d'essai, est la différence entre les résultats obtenus pour l'étalon (et les transformateurs), lorsque son erreur apparente est mesurée par la console d'étalonnage, et les erreurs consignées sur les certificats des étalons.

À tout point d'essai, l'équation suivante pour le calcul de l'erreur doit s'appliquer :

L'erreur d'un appareil de mesure est égale à [erreur apparente de l'étalon (et des transformateurs)] moins [erreur certifiée (ou calculée) de l'étalon (et des transformateurs)].

7.1.2.2 L'utilisateur peut soit relever directement l'erreur apparente de l'étalon (et des transformateurs) sur la console d'étalonnage, soit la calculer selon le principe de fonctionnement de la console. On utilise l'erreur certifiée de l'étalon si aucun transformateur de mesure n'est nécessaire. Si des transformateurs de mesure sont nécessaires, l'erreur calculée de la combinaison étalon/transformateur est calculée selon la formule énoncée ci-après :

Econs = Esm − Ec

où :

  • ECons = erreur de la console d'étalonnage, en pourcentage
  • ESM = erreur mesurée de l'étalon (et des transformateurs), en pourcentage
  • EC = erreur certifiée de l'étalon ou erreur calculée de l'étalon et des transformateurs, à la charge d'essai, en pourcentage.

L'erreur calculée de l'étalon et des transformateurs EC est déterminée comme suit :

E c = [((E s ÷ 100) + 1) cosθ ÷ (R C F e × R C F i × (cosθ + β + τ)) − 1] × (100)

où :

  • EC = erreur calculée de l'étalon et des transformateurs, en pourcentage
  • Es = erreur certifiée de l'étalon, en pourcentage, à une charge d'essai donnée tirée du certificat d'étalonnage de l'étalon
  • RCFe = facteur de correction certifié du rapport du transformateur de tension au rapport et au fardeau utilisé
  • RCFi = facteur de correction certifié du rapport du transformateur de courant au rapport et au fardeau utilisé
  • Β = erreur certifiée de déphasage du transformateur de courant au rapport et au fardeau utilisé en degrés
  • τ = erreur certifiée de déphasage du transformateur de tension au rapport et au fardeau utilisé en degrés
  • θ = angle de déphasage de la tension et du courant, en degrés.

7.1.3 Durée minimale des essais de précision

7.1.3.1 La durée minimale de chaque essai de précision effectué sur les consoles d'étalonnage servant à vérifier les compteurs d'énergie ou les compteurs de maximum à période d'intégration aux fins de certification de la console d'étalonnage doit :

  1. dans le cas des consoles équipées de compteurs d'énergie de référence qui émettent des impulsions, être suffisante pour que le compteur de référence puisse émettre au moins 10 000 impulsions;
  2. dans le cas des consoles non équipées de compteurs de référence qui émettent des impulsions, être équivalente à la durée minimale requise pour vérifier un compteur à la charge d'essai.

7.1.3.2 La durée minimale des essais de précision effectués sur les consoles d'étalonnage servant à vérifier des compteurs de maximum à réponse exponentielle correspondra au temps nécessaire à la consignation des indications.

7.2 Configuration des consoles, charges d'essai et fardeaux d'essai

7.2.1 Configuration des consoles

7.2.1.1 Sauf indication contraire, les positions d'essai et les charges d'essai doivent être établies selon les configurations opérationnelles et les compteurs devant être vérifiés sur la console conformément aux indications de l'article 5.2.6.

7.2.1.2 Les essais des consoles d'étalonnage doivent être effectués avec la configuration de console selon laquelle les compteurs sont testés avec tous les éléments de courant branchés en série. Sauf indication contraire, les sources indépendantes dans les consoles servant à mettre sous tension les éléments d'un compteur doivent être évaluées aux fins de conformité aux exigences de l'article 7.0.

7.2.1.3 Les configurations de consoles suivantes doivent être évaluées, le cas échéant :

  1. les consoles dotées de transformateurs de courant 1:1 qui sont utilisées sans barrettes d'essai de tension ou barrettes d'essai de compteurs fermées pour évaluer les compteurs (p. ex. les compteurs monophasés);
  2. les consoles dotées de transformateurs de tension multiple qui sont utilisées sans transformateurs de courant 1:1 dans le circuit pour évaluer les compteurs;
  3. les consoles utilisées pour faire l'essai des compteurs de type transformateur seulement ou des compteurs de type transformateur en plus des compteurs autonomes, sans avoir recours aux transformateurs d'isolement;
  4. les consoles utilisées pour faire l'essai des compteurs autonomes seulement sans avoir recours aux transformateurs d'isolement.

7.2.2 Charges d'essai

7.2.2.1 Sauf indication contraire, les charges d'essai pour les configurations correspondantes indiquées ci-dessus doivent être conformes à ce qui suit :

  1. 240 V, 50 A, 0,5 FP;
  2. 120 V, 50 A, 0,5 FP;
  3. 120 V, 2,5 A, 0,5 FP;
  4. 120 V, 50 A, 0,5 FP.

7.2.2.1.1 Dans le cas des configurations d'essai pour les consoles destinées à vérifier les compteurs ayant un courant nominal inférieur à la charge d'essai applicable de l'article 7.2.2, la charge d'essai doit correspondre au courant d'essai de vérification le plus élevé du compteur ayant le courant nominal le plus élevé.

7.2.2.1.2 Dans le cas des consoles non destinées à vérifier les compteurs à un facteur de puissance de 0,5 pour une des configurations présentées en 7.2.1.3, la charge d'essai doit être réglée au facteur de puissance unitaire.

7.2.3 Fardeaux d'essai

7.2.3.1 Conditions applicables aux caractéristiques métrologiques

La présente section détermine les fardeaux de tension qui seront utilisés pour effectuer les essais métrologiques de la section 7.

7.2.3.1.1 L'évaluation du fardeau doit permettre de s'assurer que les effets des divers fardeaux soient examinés pour toutes les configurations et connexions utilisées pour vérifier les compteurs figurant sur la liste de compteurs de l'article 5.2.6.

7.2.3.2 Pour chaque configuration opérationnelle de l'article 7.2.1.3 ci-dessus, les compteurs ayant une tension nominale équivalente à la tension d'essai applicable mentionnée en 7.2.2 doivent être choisis parmi la liste fournie conformément à l'article 5.2.6, qui représente les fardeaux suivants :

  1. le fardeau inductif le plus élevé;
  2. le fardeau capacitif le plus élevé;
  3. le fardeau le plus bas.

7.2.3.2.1 On peut représenter le fardeau de tension le plus bas en utilisant une charge de fardeau nulle (c.-à-d. en installant les tiges court-circuit dans le circuit de courant, sans ajouter de fardeau de tension).

7.2.3.2.2 Si l'on utilise une console pour examiner les compteurs ayant des fardeaux seulement capacitifs ou seulement inductifs, le type de fardeau qui ne s'applique pas doit être remplacé par un fardeau représentant le fardeau le plus commun aux types de compteurs à vérifier sur la console.

7.2.3.2.3 Il faut représenter le fardeau par des compteurs appropriés. Le fardeau d'essai doit être installé aux positions des compteurs à l'essai, y compris la position où se trouve l'étalon.

7.3 Effets du fardeau

7.3.1 Erreurs maximales admissibles

7.3.1.1 L'écart entre les erreurs observées sur les consoles d'étalonnage à la suite de l'installation de différents fardeaux équivalent à ceux des compteurs cités dans la liste des points d'essai fournie en 5.2.6 ne doit pas dépasser 0,1 %.

7.3.1.2 L'erreur des consoles d'étalonnage attribuable à l'application de tout fardeau équivalent à celui d'un compteur cité dans la liste des points d'essai fournie en 5.2.6 ne doit pas dépasser la tolérance applicable énoncée en 7.8.

7.3.2 Conditions applicables aux caractéristiques métrologiques

7.3.2.1 Il faut tester toutes les consoles d'étalonnage à différents fardeaux afin de déterminer les effets de ces différentes conditions.

7.3.2.2 Pour les consoles d'étalonnage utilisées selon la configuration indiquée aux paragraphes (a) et (b) de l'article 7.2.1.3, les erreurs de fardeau doivent être établies à chaque position de compteur à l'essai pour chaque fardeau déterminé conformément à l'article 7.2.3.2 avec un fardeau similaire connecté à chacune des autres positions de compteurs à l'essai.

7.3.2.3 Pour les consoles d'étalonnage utilisées selon les configurations indiquées aux paragraphes (c) ou (d) de l'article 7.2.1.3, les erreurs de fardeau doivent être établies à une position de compteur à l'essai pour chaque fardeau déterminé conformément à l'article 7.2.3.2 avec un fardeau similaire connecté à chacune des autres positions de compteurs à l'essai.

7.3.2.4 Les consoles à positions multiples qui seront utilisées avec des compteurs installés dans les positions de compteurs à l'essai et qui possèdent des caractéristiques de fardeau variables doivent être évaluées pour connaître les effets des variations des caractéristiques du fardeau attribuables aux compteurs pour toutes les configurations présentées en 7.2.1.3, le cas échéant.

7.3.2.4.1 Dans le cas des consoles utilisées de la façon décrite en 7.3.2.4, les erreurs de la console doivent être déterminées en utilisant le fardeau inductif le plus élevé à une position de compteur à l'essai et avec le fardeau capacitif le plus élevé à toutes les autres positions de compteurs à l'essai. Cet essai doit être répété avec le fardeau capacitif le plus élevé à une position de compteur à l'essai et avec le fardeau inductif le plus élevé à toutes les autres positions de compteurs à l'essai.

7.3.2.5 Conformément aux essais figurant aux articles 7.3.2.2 et 7.3.2.3, le fardeau représentant la valeur médiane des fardeaux de compteur doit être utilisé comme fardeau d'essai général pour chaque configuration d'essai applicable pour les essais de la section 7.8.

7.3.2.6 Conformément aux essais des articles 7.3.2.2, 7.3.2.3 et 7.3.2.4, le fardeau qui cause la plus grande erreur doit être utilisé comme fardeau d'essai général pour tous les essais qui seront effectués conformément aux articles 7.4, 7.5 et 7.7.

7.4 Variations entre positions

7.4.1 Erreurs maximales admissibles

7.4.1.1 L'écart des erreurs entre les positions d'essai d'une console d'étalonnage ne doit pas dépasser 0,1 %.

7.4.1.2 Aucune position ne doit présenter une erreur excédant la tolérance applicable indiquée en 7.8.

7.4.2 Conditions applicables aux caractéristiques métrologiques

7.4.2.1 Les consoles utilisées selon les configurations indiquées aux paragraphes (c) ou (d) de l'article 7.2.1.3 doivent être étalonnées à chaque position de compteur à l'essai à l'aide du fardeau déterminé en 7.3.2.6 à la charge d'essai applicable avec des fardeaux similaires installés à chacune des autres positions de compteurs à l'essai.

7.5 Distorsion

7.5.1 Erreurs maximales admissibles

7.5.1.1 La distorsion des circuits de courant ou de tension des consoles d'étalonnage servant à vérifier des compteurs de maximum thermiques ne doit pas dépasser 3 %.

7.5.1.2 La distorsion dans le circuit de courant ou de tension d'une console d'étalonnage servant à vérifier des compteurs différents des compteurs de maximum thermiques ne doit pas dépasser 5 %.

7.5.2 Conditions applicables aux caractéristiques métrologiques

7.5.2.1 Conditions générales d'essais de distorsion

7.5.2.1.1 Pendant les essais, la distorsion dans les circuits de courant et de tension d'une console d'étalonnage doit être mesurée avec les deux circuits sous tension. Les essais doivent d'abord être effectuées avec les régulateurs ou les conditionneurs de ligne en circuit et répétées avec les régulateurs ou les conditionneurs de ligne hors circuit, le cas échéant.

7.5.2.2 Évaluation de la distorsion

7.5.2.2.1 Il faut évaluer la distorsion sur toutes les sources de tension et de courant utilisées pour mettre les compteurs sous tension pendant les essais de vérification. Les essais de distorsion définis ci-après doivent être effectués à un facteur de puissance de 0,5.

7.5.2.3 Compteurs de maximum thermiques à redresseur

Les consoles d'étalonnage servant à vérifier des compteurs de maximum thermiques à redresseur ou d'autres compteurs connus pour causer de la distorsion, doivent être équipées de ces compteurs dans toutes les positions de compteur à l'essai sauf une, comme il est indiqué ci‑dessous.

7.5.2.3.1 La distorsion du circuit de courant doit être mesurée dans n'importe quelle position de compteur à l'essai :

  1. à 2,5 A avec des compteurs à transformateur installés;
  2. au courant maximal de l'essai de puissance appelée en utilisant des compteurs appropriés à ce courant d'essai.

Refaire ces deux essais sans compteur installé.

7.5.2.3.2 La distorsion du circuit de tension doit être mesurée dans n'importe quelle position de compteur à l'essai :

  1. à 120 V avec des compteurs à transformateur installés;
  2. à la tension maximale de l'essai de puissance appelée en utilisant des compteurs appropriés à cette tension d'essai.

Refaire ces deux essais sans compteur installé.

7.5.2.4 Transformateurs de courant 1:1 et/ou transformateurs de tension multiple

7.5.2.4.1 Les consoles d'étalonnage équipées de transformateurs de courant 1:1 et/ou de transformateurs de tension multiple doivent être soumises à des essais de distorsion à n'importe quelle position du compteur à l'essai avec tous ces transformateurs en circuit. Les essais doivent être faits avec le fardeau de compteur applicable déterminé à l'article 7.3.2.6 installé à chaque position de compteur à l'essai.

7.5.2.4.2 La distorsion du circuit de courant doit être mesurée à 2,5 A et au courant d'essai maximal utilisé pour vérifier les compteurs qui nécessitent l'utilisation de transformateurs 1:1.

7.5.2.4.3 La distorsion du circuit de tension doit être mesurée à 120 V et à la tension d'essai maximale utilisée pour vérifier les compteurs qui nécessitent l'utilisation de transformateurs de tension multiple.

7.5.2.5 Autres compteurs (pas des transformateurs 1:1 ni des transformateurs de tension multiple)

7.5.2.5.1 Les consoles d'étalonnage autres que ceux définis en 7.5.2.3 et 7.5.2.4 ci-dessus doivent être soumises à des essais de distorsion avec le fardeau déterminé en 7.3.2.6 installé à chaque position de compteur à l'essai.

7.5.2.5.2 La distorsion du circuit de courant doit être mesurée à n'importe quelle position de compteur à l'essai, à 2,5 A et au courant d'essai maximal utilisé pour vérifier les compteurs avec le fardeau déterminé en 7.3.2.6.

7.5.2.5.3 La distorsion du circuit de tension doit être mesurée à n'importe quelle position de compteur à l'essai à 120 V et à la tension d'essai maximale utilisée pour vérifier les compteurs dont les fardeaux ont été établis conformément à 7.3.2.6.

7.5.3 La distorsion peut être calculée à l'aide de l'une ou l'autre des deux formules suivantes :

% Distortion = │valeur_eff_des_harmoniques ÷ valeur_eff_de_la_fondamentale_et_des_harmoniques│ × 100

% Distortion = │valeur_eff_des_harmoniques ÷ valeur_eff_de_la_fondamentale│ × 100

7.6 Régulation

7.6.1 Les consoles d'étalonnage servant à vérifier des compteurs de maximum à réponse exponentielle ou les consoles d'étalonnage servant à vérifier des compteurs de maximum à période d'intégration et qui ne répondent pas aux exigences de l'article 6.4.9 doivent répondre aux exigences des articles 7.6.1.1 à 7.6.1.3.

7.6.1.1 La console d'étalonnage doit pouvoir maintenir les charges d'essai pendant la plus courte des périodes suivantes :

  1. 60 min;
  2. deux fois le temps maximal requis pour vérifier les compteurs de maximum figurant à la liste fournie à l'article 5.2.6.

Pour satisfaire à cette exigence et au besoin, on doit laisser la console d'étalonnage chauffer pendant une heure avant de commencer l'essai. On doit baser le calcul de l'énergie théorique sur la valeur de la charge indiquée par le compteur de référence à la fin de la période de préchauffage.

7.6.1.1.1 L'énergie fournie pendant la période d'essai déterminée ci-dessus doit être contrôlée à intervalles nominaux de 1 min à ± 0,05 % près.

  1. Dans le cas des consoles servant à vérifier des compteurs de maximum électroniques, l'énergie enregistrée pendant chaque période de 1 min ne doit pas dépasser ± 0,2 % de l'énergie fournie théoriquement pendant une période de 1 min à la charge indiquée par le compteur de référence au début de l'essai.
  2. Dans le cas des consoles servant à vérifier des compteurs de maximum électromécaniques seulement, l'énergie enregistrée pendant chaque période de 1 min ne doit pas dépasser ± 0,3 % de l'énergie fournie théoriquement pendant une période de 1 min à la charge indiquée par le compteur de référence au début de l'essai.

7.6.1.2 On doit évaluer la conformité des consoles d'étalonnage aux exigences de l'article 7.6.1.1.1 à la charge d'essai de 2,5 A, 120 V et 0,5 FP avec des compteurs à transformateur et à fardeau élevé installés à toutes les positions de compteurs à l'essai et au courant d'essai pour la vérification de la puissance appelée la plus élevée à la tension nominale des compteurs autonomes installés.

7.6.1.3 L'énergie enregistrée pendant les essais ci-dessus doit être exprimée en wattheures et il faut répéter les essais pour obtenir les résultats en varheures et en voltampèreheures, le cas échéant.

7.7 Effets de la commutation du courant

7.7.1 Erreurs maximales admissibles

7.7.1.1 Les effets de la commutation du courant sur les consoles automatiques et semi-automatiques ne doivent pas créer d'écarts entre les erreurs dépassant 0,1 %.

7.7.1.2 Aucune erreur résultant de la commutation du courant ne doit dépasser la tolérance applicable énoncée à l'article 7.8.

7.7.2 Conditions applicables aux caractéristiques métrologiques

7.7.2.1 On doit vérifier les consoles d'étalonnage semi-automatiques et automatiques dans lesquelles des transformateurs de courant, de tension et/ou d'isolement 1:1 sont connectés entre la position du compteur de référence et la ou les positions du compteur soumis à l'essai, pour voir s'ils sont sensibles aux effets de la commutation du courant. Les effets de la commutation du courant doivent être évalués en étalonnant la console avec le fardeau déterminé à l'article 7.3.2.6 à la charge d'essai correspondante. La console se trouvant en mode de fonctionnement normal, le courant doit être commuté à 10 % du courant d'essai applicable et ramené ensuite à sa valeur initiale.

7.7.2.2 Cet essai doit être effectué cinq fois. Si la procédure de fonctionnement normale de la console exige que la charge soit retirée avant la commutation du courant, il faut alors respecter cette exigence pendant l'essai.

7.7.2.3 Les essais doivent être réalisés avec des transformateurs 1:1 en circuit puis répéter avec tout autre transformateur de courant pouvant être requis pour établir et maintenir les charges d'essai.

7.8 Étalonnage des consoles

7.8.1 Erreurs maximales permises

7.8.1.1 Les consoles d'étalonnage servant à vérifier des compteurs d'énergie — y compris le compteur d'énergie de référence dont la console est équipée et tous les autres compteurs de référence éventuels qui peuvent être simultanément connectés en circuit pendant que la console est utilisée pour vérifier des compteurs — ne doivent pas présenter d'erreur supérieure à ± 0,2 % de la valeur indiquée à n'importe quel point d'essai.

7.8.1.2 Les consoles d'étalonnage servant à vérifier des compteurs de maximum électroniques ou des compteurs hybrides — y compris le compteur de maximum de référence dont la console est équipée et tous les autres compteurs de référence qui peuvent être simultanément connectés en circuit pendant que la console est utilisée pour vérifier des compteurs — ne doivent pas présenter d'erreur supérieure à ± 0,2 % de la valeur indiquée à n'importe quel point d'essai.

7.8.1.3 Les consoles d'étalonnage servant à vérifier des compteurs de maximum électromécaniques — y compris le compteur de maximum de référence dont la console est équipée et tous les autres compteurs de référence qui peuvent être simultanément connectés en circuit pendant que la console est utilisée pour vérifier des compteurs — ne doivent pas présenter d'erreur supérieure à ± 0,5 % de la valeur indiquée à n'importe quel point d'essai.

7.8.2 Conditions applicables aux caractéristiques métrologiques

Les erreurs des consoles d'étalonnage doivent être déterminées comme suit :

7.8.2.1 Les consoles d'étalonnage utilisées selon la configuration indiquée aux paragraphes a) et/ou b) de l'article 7.2.1.3 doivent être étalonnées :

  1. à chaque position de compteur à l'essai;
  2. à chaque point d'essai figurant sur la liste fournie conformément à l'article 5.2.6 et utilisé pour vérifier les compteurs.

7.8.2.2 Les consoles d'étalonnage utilisées selon les configurations indiquées en c) ou d) de l'article 7.2.1.3 sur lesquelles des transformateurs de courant et/ou des transformateurs de tension sont connectés entre la ou les positions des compteurs de référence et la ou les positions des compteurs à l'essai doivent être étalonnées :

  1. à l'une des positions de compteurs à l'essai;
  2. aux charges d'essai minimales et maximales à chaque combinaison des prises de tension et de courant, et des réglages du sélecteur au facteur de puissance unité, ainsi qu'à tous les autres facteurs de puissance figurant dans la liste fournie à l'article 5.2.6 et utilisés pour vérifier les compteurs. .

7.8.2.3 Les consoles d'étalonnage utilisées selon les configurations indiquées en c) ou d) de l'article 7.2.1.3 qui n'ont pas de transformateurs de courant et/ou de transformateurs de tension connectés entre la ou les positions des compteurs de référence et la ou les positions des compteurs à l'essai doivent être étalonnées :

  1. à l'une des positions de compteurs à l'essai;
  2. aux charges d'essai minimale, médiane et maximale de la plage de charges au facteur de puissance unité pour chaque tension d'essai ainsi qu'à tous les autres facteurs de puissance qu'on utilise pour vérifier les compteurs installés selon la configuration ci‑dessus et figurant dans la liste fournie à l'article 5.2.6.

7.8.2.4 Les consoles d'étalonnage qui appliquent des tensions ou des courants à un circuit distinct (élément) d'un compteur à partir d'une source indépendante ou d'une combinaison de sources doivent être étalonnées :

  1. pour chaque élément ou combinaison d'éléments à chaque point d'essai qui sera utilisé pour vérifier les compteurs figurant dans la liste fournie conformément à l'article 5.2.6;
  2. aux positions des compteurs à l'essai prescrites aux articles 7.8.2.1 à 7.8.2.3, le cas échéant.

7.8.2.5 Les erreurs déterminées aux articles 7.8.2.2 à 7.8.2.4 à une seule position de compteur à l'essai s'appliquent à chaque position de compteur à l'essai.

7.8.2.6 Pour tous les essais énoncés en 7.8.2.1 à 7.8.2.4 ci-dessus, le fardeau, déterminé à l'article 7.3.2.5, doit être connecté à chaque position de compteur à l'essai, sauf à la position de l'étalon (et des transformateurs); à cette position, le fardeau de tension applicable doit être connecté en parallèle à l'étalon. Lorsque la charge d'essai dépasse la tension nominale ou le courant nominal des compteurs utilisés comme fardeau à la position de compteur à l'essai, on doit utiliser des compteurs ayant la capacité de supporter la charge d'essai utilisée.

7.8.2.6.1 Des fardeaux ne sont pas requis pour effectuer les essais de la section 7.8 si les erreurs déterminées conformément aux articles de la section 7.3 diffèrent de 0,05 % ou moins.

7.8.2.6.2 Dans le cas des fardeaux d'essai qui sont requis et qui ont une tension nominale inférieure à la tension à étalonner, les fardeaux ayant une tension nominale équivalente à la tension d'étalonnage doivent être utilisés, au besoin.

7.8.2.7 Les consoles d'étalonnage équipées de plusieurs compteurs de référence doivent être étalonnées avec tous les compteurs de référence qui seront simultanément en circuit pendant que la console sera utilisée pour la vérification des compteurs. Les consoles d'étalonnage qui seront utilisées avec plusieurs compteurs de référence en circuit, ou hors circuit, doivent être étalonnées pour toutes les combinaisons de compteurs de référence qui seront simultanément en circuit pendant que la console sera utilisée pour la vérification des compteurs.

7.8.2.8 Lorsqu'une console est utilisée avec différentes combinaisons de compteurs de référence, en circuit ou hors circuit, elle doit être étalonnée à la charge d'essai et avec le fardeau déterminé conformément à l'article 7.2 pour chacune de ces combinaisons. La console sera jugée acceptable et pourra être utilisée avec chaque combinaison de compteurs de référence, en circuit ou hors circuit, si les erreurs sont à l'intérieur de ± 0,05 % l'une de l'autre.

7.8.2.9 Le certificat d'erreurs de la console d'étalonnage doit indiquer quels compteurs de référence sont en circuit lors de la détermination des erreurs énoncées dans le certificat. Le certificat doit également indiquer toutes les combinaisons de compteurs de référence certifiées dont on se sert avec la console.

7.9 Incertitude de mesure

7.9.1 Généralités

Les erreurs certifiées d'une console doivent être fournies avec des valeurs de l'incertitude.

7.9.2 Incertitude composée de la console

7.9.2.1 Influences

L'incertitude composée des erreurs de la console d'étalonnage doit comprendre les sources d'incertitude suivantes :

  1. les effets du fardeau;
  2. les variations entre positions;
  3. la régulation;
  4. les effets de la commutation du courant;
  5. l'étalon de référence;
  6. la répétabilité.

7.9.3 Équation de réduction pour l'incertitude de la console d'étalonnage

L'équation doit s'appliquer aux configurations de console pour lesquelles des erreurs ont été déterminées et des incertitudes sont requises. L'incertitude doit être déterminée au moyen de l'équation suivante :

U c(con) = √ ((U b e ÷3)^2 + (U p t p ÷ 3)^2 + (U c s e ÷ 3)^2 + (U c m ÷ 3)^2 + (U r s ÷ 2)^2 + (U r e p ÷ 2)^2)

où :

  • Uc(con) = Incertitude-type de la console
  • Ube = Incertitude attribuable au fardeau
  • Uptp = Incertitude attribuable aux erreurs entre positions
  • Ucse = Incertitude attribuable aux effets de la commutation du courant
  • Ucm = Incertitude attribuable à la régulation de la charge (essai d'une minute)
  • Urs = Incertitude attribuable à l'étalon de référence utilisé pour étalonner la console
  • Urep = Incertitude attribuable à la répétabilité
7.9.3.1 Incertitudes attribuables aux facteurs d'influence

Les incertitudes attribuables aux divers facteurs d'influence indiqués dans l'équation doivent être déterminées conformément aux articles 7.9.3.1.1 à 7.9.3.1.6 ci-dessous.

7.9.3.1.1 Incertitude attribuable aux effets du fardeau

L'incertitude attribuable aux effets du fardeau doit être calculée par la différence des erreurs déterminées conformément aux exigences des articles 7.3.2.2 à 7.3.2.4. Une valeur d'incertitude peut être établie pour chacune des configurations utilisées pour effectuer des essais du fardeau. La valeur la plus grande peut servir d'incertitude attribuable aux effets du fardeau pour toutes les erreurs d'étalonnage.

7.9.3.1.2 Incertitude attribuable aux erreurs entre positions

L'incertitude attribuable aux erreurs entre positions doit être établie en utilisant l'écart maximal entre les erreurs déterminées par les essais figurant à l'article 7.4.2.1.

7.9.3.1.3 Incertitude attribuable à la régulation

L'incertitude attribuable à la régulation de la console s'applique aux erreurs de consoles relatives aux unités de mesure légales de puissance appelée. Cette incertitude ne s'applique pas aux erreurs d'étalonnage des fonctions de mesure de l'énergie.

La valeur de l'incertitude doit être l'écart maximal, en pourcentage, observé entre la valeur d'énergie par période d'une minute et la valeur d'énergie prévue conformément à l'article 7.6.1.2 ou 7.6.1.3, le cas échéant.

7.9.3.1.4 Incertitude attribuable aux effets de la commutation du courant

L'incertitude attribuable aux effets de la commutation du courant doit être établie en utilisant l'écart maximal entre les erreurs déterminées conformément aux exigences de l'article 7.7.

7.9.3.1.5 Incertitude attribuable à l'étalon de référence

L'incertitude attribuable à l'étalon de référence doit être la ou les valeur(s) indiquée(s) sur le certificat d'étalonnage de l'appareil.

7.9.3.1.6 Répétabilité de la console

L'incertitude attribuable à la répétabilité de la mesure doit être établie en fonction de cinq répétitions d'un point d'essai.

7.9.3.1.6.1 L'incertitude attribuable à la répétabilité doit être établie pour chaque point d'essai compris dans le certificat d'étalonnage de la console, et ce, pour les consoles ayant moins de 100 points d'essai.

7.9.3.1.6.2 Pour les consoles ayant plus de 100 points d'essai, l'incertitude attribuable à la répétabilité doit être déterminée selon les points d'essai suivants :

7.9.3.1.6.2.1 Sélection des points d'essai

Pour chaque combinaison d'une configuration de console et d'une unité de mesure, les points d'essai suivants doivent être évalués à cinq reprises, le cas échéant :

  1. la charge d'essai la plus petite utilisée en 7.8 pour cette combinaison. Les essais doivent être réalisés à un facteur de puissance unitaire pour les mesures W/Wh et à un facteur de puissance de 0,5 pour les unités de mesure VA/VAh et vars/varh;
  2. la charge d'essai maximale utilisée en 7.8 pour cette combinaison. Les essais doivent être réalisés à un facteur de puissance de 0,5 pour les mesures W/Wh et VA/VAh, et à un facteur de puissance de 0,866 pour les vars/varh.
  3. les points d'essai minimum et maximum du courant pour la fonction I²h;
  4. les points d'essai minimum et maximum de la tension pour la fonction V²h

7.9.3.1.6.2.2 Positions d'essai

Sur les consoles à positions multiples, les essais doivent être réalisés à cinq reprises à chaque position de compteur à l'essai de la façon suivante :

  1. pour les configurations de console spécifiées aux paragraphes (a) et/ou (b) de l'article 7.2.1.3, les charges d'essai minimales et maximales doivent être évaluées aux positions de compteur à l'essai paires et impaires respectivement;
  2. pour les configurations de console spécifiées aux paragraphes (c) ou (d) de l'article 7.2.1.3, les essais doivent être réalisés à n'importe quelle position de compteur à l'essai.

7.9.3.1.6.3 Incertitude effective attribuable à la répétabilité

  1. Pour les consoles ayant moins de 100 points d'essai, l'erreur certifiée doit consister en la moyenne de cinq répétitions et l'incertitude de chaque point d'essai doit être déterminée selon l'équation suivante :

    s = √((1 ÷ (n − 1) × ((x1 − (1 ÷ n(x1 + x2 + … + xn)))^2 + ((x2 − (1 ÷ n(x1 + x2 + … + xn)))^2 + … + ((xn − (1 ÷ n(x1 + x2 + … + xn)))^2))) ÷ n)

    où :

    • s = incertitude-type
    • n = nombre d'essais
    • x = erreur du point d'essai
    • x̄ = erreur moyenne
  2. Pour les consoles ayant plus de 100 points d'essai, les incertitudes de chaque point d'essai doivent être déterminées conformément aux articles 7.9.3.1.6.2 au moyen de la formule mathématique suivante fondée sur cinq répétitions :

    s = √(1 ÷ (n − 1) × (((x1 − (1 ÷ n(x1 + x2 + … + xn)))^2 + ((x2 − (1 ÷ n(x1 + x2 + … + xn)))^2 + … + ((xn − (1 ÷ n(x1 + x2 + … + xn)))^2)

    où :

    • s = incertitude-type
    • n = nombre d'essais
    • x = erreur du point d'essai
    • x̄ = erreur moyenne

7.9.4 Valeur d'incertitude officielle

Les valeurs déterminées par l'équation de réduction ci-dessus (7.9.3) pour tous les points d'essai ou tous les points d'essai applicables utilisés pour les combinaisons de configurations de consoles, ainsi que les unités de mesure, les types d'essais (d'énergie ou de puissance appelée) et les facteurs d'influence constituent les valeurs de l'incertitude-type. Un facteur d'élargissement de 2 (k = 2.0) doit être appliqué pour inscrire ces valeurs sur le certificat d'étalonnage de la console.

7.9.4.1 Les valeurs d'incertitude doivent être inscrites sur le certificat d'étalonnage en tant que valeurs maximales pour chacune des configurations suivantes, le cas échéant :

  1. console avec transformateur connecté en parallèle
  2. console avec transformateurs d'isolation 1:1
  3. console avec transformateurs multiples sans transformateur d'isolation 1:1

7.9.4.2 Les valeurs d'incertitude déterminées en 7.9.4.1 doit être établies et consignées séparément pour les compteurs d'énergie et de puissance appelée.

7.10 Compteurs et générateurs d'impulsions

7.10.1 Erreurs maximales admissibles

L'erreur maximale admissible pour les compteurs d'impulsions et les générateurs d'impulsions intégrés à la console ou externes servant à vérifier des appareils de mesure aux fins de facturation est de plus ou moins une unité de compte.

7.10.2 Conditions applicables aux caractéristiques métrologiques

7.10.2.1 Les compteurs d'impulsions et les générateurs d'impulsions intégrés à la console ou externes servant à vérifier les dispositifs de mesure aux fins de facturation doivent être vérifiés en étant connectés respectivement à un générateur d'impulsions ou à un compteur d'impulsions approprié. Pour vérifier des compteurs d'impulsions, la valeur de la fréquence du générateur d'impulsions utilisé doit être égale au taux d'impulsions maximal spécifié en 5.2.6 pour les compteurs à sortie(s) d'impulsions. Pour tester des générateurs d'impulsions, il faut utiliser la fréquence maximale requise pour vérifier les compteurs à entrées d'impulsions spécifiés en 5.2.6. La durée des essais doit être suffisante pour permettre au générateur d'émettre au moins 1000 impulsions.

7.11 Plage d'erreurs

7.11.1 Erreurs maximales admissibles

Les consoles d'étalonnage, ou leurs accessoires, qui calculent automatiquement les erreurs de compteurs doivent être capables d'effectuer ces calculs avec exactitude dans une plage d'erreurs convenant à l'évaluation des compteurs dans le cadre des programmes de vérification de Mesures Canada.

Date de modification :