Archivé — PS-E-18 — Norme provisoire pour l'approbation de type des compteurs d'électricité et d'appareils auxiliaires utilisés pour établir des valeurs normalisées en unités de mesure légales à l'extérieur d'un compteur

Mesures Canada lance une consultation sur certains aspects du projet de norme PS-E-18 — Norme provisoire pour l'approbation de type des compteurs d'électricité et d'appareils auxiliaires utilisés pour établir des valeurs normalisées en unités de mesure légales à l'extérieur d'un compteur.

Le groupe de travail mixte sur la mise en œuvre du mesurage complexe (GTM sur la MOMC) a terminé les premiers travaux au début de 2014, soit l'élaboration des politiques et des normes relatives au mesurage de l'électricité en unités de mesure légales (UML). Ces politiques et normes ont été élaborées d'après les Recommandations du groupe de travail mixte sur les voltampères (VA) et les Recommandations pour l'établissement d'unités de mesure légales (UML) à l'extérieur d'un compteur d'électricité approuvé, publiées en avril 2014 aux fins de consultation du public.

Depuis, l'évaluation de renseignements et de facteurs supplémentaires a donné lieu à des conclusions qui nécessitent des modifications au document PS-E-18. Dans l'ensemble, la principale modification depuis 2014 se veut l'exigence selon laquelle les futurs compteurs d'électricité au Canada devront fournir des valeurs en UML seulement d'après le composant fondamental de l'énergie électrique. Les résidus harmoniques partiels ou complets peuvent encore faire partie des algorithmes de mesurage à titre informatif ou de calcul du tarif; ils ne doivent cependant pas servir à la déclaration de quantité légale. Bien que Mesures Canada évaluera les VA (valeur efficace) aux fins d'approbation de modèle de compteur, cette unité ne constitue aucunement une quantité vérifiable ou légale pour le commerce. Autre que PS-E-18, aucune modification n'a été apportée aux autres projets de normes connexes publiés aux fins de consultation en 2014.

La présente consultation vise plus particulièrement les sections suivantes de la norme PS-E-18 :

Les révisions provisoires au bulletin de mise en œuvre E-31 sont publiées aux fins de la présente consultation. Soulignons toutefois que les seules modifications considérables apportées à ce document depuis la consultation de 2014 sont les dates de mise en œuvre.

Veuillez transmettre vos questions ou commentaires sur la présente consultation par écrit à la personne soussignée avant le .

Mike Abraham
Agent principal de programme - Électricité
Mesures Canada
151, promenade Tunney's Pasture
Ottawa (Ontario) K1A 0C9
michael.abraham@canada.ca


Table des matières


1.0 Domaine d'application

La présente norme provisoire s'applique à certains des compteurs d'électricité et appareils auxiliaires soumis aux fins d'approbation conformément à la norme LMB-EG-07 — Caractéristiques pour l'approbation des types de compteurs d'électricité, transformateurs de mesure et appareils auxiliaires. La présente norme entrera en vigueur conformément au calendrier de mise en œuvre indiqué dans le bulletin E-31.

2.0 Autorité

La présente norme est publiée en vertu de l'article 12 du Règlement sur l'inspection de l'électricité et du gaz.

3.0 Références

4.0 Contexte

La présente norme est élaborée pour donner suite aux Recommandations pour l'établissement d'unités de mesure légales en électricité à l'extérieur d'un compteur approuvé — Rapport final et aux Décisions relatives aux recommandations du groupe de travail mixte sur les VA et du groupe de travail mixte sur les UML (2008-21-28) de Mesures Canada. Elle a été établie conformément à ces deux documents. Le GTM sur la mise en œuvre du mesurage complexe a incorporé les aspects associés à l'approbation de ces recommandations ainsi que d'autres éléments connexes au contenu de la présente norme provenant de la norme S-E-06.

5.0 Modifications d'articles de la norme LMB-EG-07

5.1 Modifications apportées à l'article 1 – Domaine d'application de la norme LMB‑EG‑07

Article réservé pour des modifications futures de l'article 1 de la norme LMB-EG-07.

5.2 Modifications apportées à l'article 2 – Terminologie de la norme LMB-EG-07

5.2.1 L'article 2-23 (article 2-1 dans la version française) est modifié comme suit :

Affichage

Dispositif ou autre moyen utilisé pour la présentation visuelle de la valeur d'une grandeur mesurée et d'autres renseignements pertinents. Il peut prendre la forme d'une partie intégrante d'un compteur ou d'un module d'affichage distinct.

5.2.2 Le paragraphe 2-34 (paragraphe 2-25 dans la version française) est modifié comme suit :

Courant minimum

Plus petit courant de charge auquel un appareil doit fonctionner à l'intérieur d'une marge de tolérance prescrite. Le courant minimum doit être 1 % de lmax (ou moins de 1 % de lmax si le requérant le précise).

5.2.3 Le paragraphe 2-59 est modifié comme suit :

Registre (électronique)

Emplacement de mémoire dans un compteur où est enregistrée électroniquement la valeur d'une grandeur mesurée exprimée en unités de mesure légales.

Registre (mécanique)

Dispositif mécanique faisant partie du compteur qui permet d'enregistrer et de présenter visuellement la valeur d'une grandeur mesurée exprimée en unités de mesure légales.

5.2.4 Le paragraphe 2-17 (paragraphe 2-60 dans la version française) est modifié comme suit :

Période d'intégration (d'un compteur intégrateur ou d'un enregistreur d'impulsions)

Durée spécifiée sur laquelle est basée la mesure de la puissance appelée.

5.2.5 L'article 2 est modifié par adjonction des nouvelles définitions suivantes :

Compteur bidirectionnel à double registre

(Two-register, bi-directional meter)

Compteur conçu pour mesurer les flux d'énergie moyens positifs et négatifs, selon le mode de connexion au compteur, et lesdits résultats positifs et négatifs sont emmagasinés dans des registres différents.

Compteur bidirectionnel à registre simple

(Single-register, bi-directional meter)

Compteur conçu pour mesurer les flux d'énergie moyens positifs et négatifs, et dont le résultat net sera enregistré dans un registre simple. Ce processus est équivalent à ce qui est décrit à la définition de « somme nette ».

Composant d'enregistrement de données

(Data recording component)

Composant d'un compteur source qui enregistre et mémorise des données juridiquement pertinentes.

Compteur source

(Source meter)

Compteur qui a été approuvé et vérifié pour fournir une indication de toute valeur en unités de mesure légales et/ou pour générer des données juridiquement pertinentes qui sont activées et identifiées sur l'avis d'approbation pour ce modèle de compteur.

Compteur unidirectionnel seulement à registre simple

(Single-register, one direction only meter)

Compteur conçu pour mesurer et enregistrer un flux d'énergie positive seulement ou négative seulement.

Dispositif auxiliaire

(Arithmetic totalization)

Dispositif sous boîtier indépendant conçu pour fonctionner de concert avec un compteur source.

Dispositif de télémesure auxiliaire

(Auxiliary device)

Dispositif sous boîtier indépendant conçu pour fonctionner de concert avec un compteur source, ou d'autres dispositifs et systèmes de mesure afin de faire une mesure ou d'obtenir la base de facturation pour l'électricité ou le gaz fournis.

Dispositif d'indication

(Means of indication)

Registre mécanique ou affichage.

Dispositif ou fonction de conversion

(Auxiliary telemetering device)

Dispositif ou fonction qui convertissent :

  • les données juridiquement pertinentes (JP) en valeurs en unités de mesure légales (UML);
  • les valeurs en UML en nouvelles valeurs en UML; et/ou
  • les données JP en nouvelles données JP.

Un dispositif de conversion peut également effectuer la totalisation.

Données juridiquement pertinentes

(Legally relevant data)

Information qui est approuvée et vérifiée comme étant représentative en unités de mesure légales. Ces données doivent être combinées à un multiplicateur ou à une autre fonction pour obtenir une valeur en unités de mesure légales.

Données sur la période d'intégration

(Interval data)

Données juridiquement pertinentes horodatées contiguës qui sont mémorisées dans un enregistreur de données.

Énergie active

(Active energy)

Intégrale de la puissance active dans le temps (habituellement exprimée en wattheures).

Énergie réactive

(Apparent energy)

Intégrale de la puissance réactive dans le temps (habituellement exprimée en varheures).

Enregistreur de données

(Data recorder)

Dispositif auxiliaire ou composant de compteur source qui reçoit et enregistre les valeurs en unités de mesure légales (UML) d'énergie ou les données d'énergie juridiquement pertinentes (JR) provenant d'un ou de plusieurs générateurs de données. L'enregistreur de données peut :

  • traiter les données JP ou les valeurs en UML;
  • fournir un moyen d'indication;
  • fournir un ou des résultats interprétables pouvant être convertis en valeur en unités de mesure légales calculées.

Un enregistreur de données peut également être un dispositif de conversion, tout dépendant de ses fonctionnalités.

Fenêtre mobile

(Sliding window)

Type de réponse à la puissance appelée selon laquelle à la fin de chaque nouveau sous-intervalle la valeur de la puissance appelée dans le plus ancien sous-intervalle est éliminée, et une nouvelle valeur de puissance appelée est calculée d'après la somme de l'énergie enregistrée dans les sous-intervalles contigus les plus récents qui composent l'entièreté de la période d'intégration de la puissance appelée.

Fonction

(Function)

Opération dans un dispositif qui exécute une action précise ou aboutit à un résultat défini.

Fréquence fondamentale

(Fundamental frequency)

Fréquence nominale de la génération d'un courant.

Générateur de données

(Data initiator)

Composant à l'intérieur d'un compteur source qui effectue la génération de données.

Génération de données

(Data initiation)

Fonction à l'intérieur d'un compteur source qui fournit les données juridiquement pertinentes en un format qui est davantage traité à l'intérieur du compteur source générateur ou à l'extérieur. Les données peuvent être des comptes d'impulsions, ou des données provenant de dispositifs semi-conducteurs qui sont représentatives d'une valeur en unités de mesure légales.

Multiplicateur de données

(Data multiplier)

Constante (similaire à la constante de disque – Kh ou la constante d'impulsions – Kp) qui est appliquée aux données juridiquement pertinentes pour obtenir une valeur en unités de mesure légales calculées utilisée pour la facturation.

Puissance

(Power)

La valeur des puissances active, réactive et apparente est définie d'après les équations suivantes, pour le courant et la tension sinusoïdaux :

Puissance active

(Active power)

Watts : W=V × I cos?θ

Puissance réactive

(Reactive power)

Vars : var=V × I sin?θ

Puissance apparente

(Apparent power)

Voltampères (vectoriels): [VA]_(vectoriel)= √(W^2+[var]^2)

Où :

  • V = tension (valeur efficace)
  • I = courant (valeur efficace)
  • θ = angle de phase entre les formes d'onde fondamentales de la tension et du courant
Puissance de distorsion

(Distortion power)

Puissance créée par le produit des harmoniques de tension et de courant d'ordre dissemblable.

Puissance harmonique

(Harmonic power)

Puissance créée par le produit des harmoniques de tension et de courant d'ordre semblable.

Registre de puissance appelée maximale

(Maximum demand register)

Registre dans lequel la valeur de la puissance appelée maximale est enregistrée.

Somme nette

(Netting)

Combinaison de valeurs d'énergie signées de direction opposée d'écoulement. Mathématiquement, il s'agit d'une addition signée.

Totalisation arithmétique

(Apparent energy)

Addition de valeurs ayant des unités et une direction d'écoulement similaires.

Unité de mesure légale

(Legal unit of measure)

Unité de mesure légale au sens de la définition tirée de la Loi et du Règlement sur l'inspection de l'électricité et du gaz pouvant être utilisée pour la vente de l'électricité.

Valeur en unités de mesure légales

(Legal unit of measure value)

Valeur numérique assignée à une quantité donnée d'une unité de mesure légale, définie ci-dessus.

Valeur en unités de mesure légales calculées

(Processed legal unit of measure value)

Valeur en unités de mesure légales qui est calculée à l'extérieur d'un compteur source à partir de données juridiquement pertinentes ou de valeurs en unités de mesure légales sources, incorporant des unités de mesure reconnues, des multiplicateurs de données et/ou des multiplicateurs des compteurs de l'installation (le cas échéant), à l'aide d'un algorithme mathématique.

Unité de mesure légale source

(Source legal unit of measure)

Unité de mesure légale pour laquelle la mesure est approuvée et vérifiée à l'intérieur d'un compteur source.

Valeur en unités de mesure légales sources

(Source legal unit of measure value)

Valeur en unités de mesure légales sources pouvant être indiquée par un compteur source.

Mode d'essai

(Test mode)

Mode de fonctionnement ou de sortie qui facilite l'essai de précision du compteur en introduisant des périodes d'essai plus courtes et/ou une plus grande résolution des indications. La sortie d'une fonctionnalité ou d'une opération en mode d'essai n'est pas la sortie utilisée pour établir la base de facturation en unités de mesure légales de l'électricité pendant le fonctionnement normal du compteur.

Horodaté

(Time stamped)

Se dit de toute donnée, valeur ou période qui a fait l'objet d'un horodatage.

Horodatage

(Time stamping)

Assignation d'un attribut de temps à des données juridiquement pertinentes, des valeurs en unités de mesure légales ou des intervalles de temps contigus. L'attribut de temps peut être sous forme de l'heure du jour (temps réel) ou d'intervalles établis au préalable (temps écoulé). Les données horodatées peuvent ensuite être transmises et traitées davantage à l'extérieur d'un dispositif approuvé, pour établir les valeurs en unités de mesure légales calculées de puissance appelée. On peut aussi recourir à l'horodatage afin de s'assurer que la totalisation de l'énergie est réalisée pour les valeurs coïncidentes.

Totalisation

(Totalization)

Terme générique englobant à la fois la totalisation arithmétique et la somme nette.

Varheure

(Var hour)

Intégrale de la puissance réactive dans le temps à la fréquence fondamentale.

Varheure (livré)

(Var hour (delivered))

S'entend des varheures lorsque l'angle de phase entre la tension et le courant se situe entre 0° et 90° (quadrant I), et entre 90° et 180° (quadrant II).

Varheure (quadrant I)

(Var hour (quadrant I))

S'entend des varheures livrés associés aux wattheures livrés. L'angle de phase entre la tension et le courant est compris entre 0° et 90° (quadrant I).

Varheure (quadrant II)

(Var hour (quadrant II))

S'entend des varheures livrés associés aux wattheures reçus. L'angle de phase entre la tension et le courant est compris entre 90° et 180° (quadrant II).

Varheure (quadrant III)

(Var hour (quadrant III))

S'entend des varheures reçus associés aux wattheures reçus. L'angle de phase entre la tension et le courant est compris entre 180° et 270° (quadrant III).

Varheure (quadrant IV)

(Var hour (quadrant IV))

S'entend des varheures reçus associés aux wattheures livrés. L'angle de phase entre la tension et le courant est compris entre 270° et 360° (quadrant IV).

Varheuremètre

(Var hour meter)

Appareil intégrateur mesurant l'énergie réactive en varheures ou en multiples appropriés de cette unité.

Varheure (reçu)

(Var hour (received))

S'entend des varheures lorsque l'angle de phase entre la tension et le courant se situe entre 180° et 270° (quadrant III), et entre 270° et 360° (quadrant IV).

Voltampèreheure

(Volt-ampere hour)

Intégrale de la puissance apparente par rapport au temps d'après la mesure continue des puissances active et réactive.

Voltampèreheure (livré)

(Volt-ampere hour (delivered))

S'entend des voltampèreheures associés aux wattheures livrés ou lorsque l'angle de phase entre la tension et le courant se situe entre 0° et 90° (quadrant I), et entre 270° et 360° (quadrant IV).

Voltampèreheuremètre

(Volt-ampere hour meter)

Appareil intégrateur mesurant l'énergie apparente en voltampèreheures ou en multiples appropriés de cette unité.

Voltampèreheure (reçu)

(Volt-ampere hour (received))

S'entend des voltampèreheures associés aux wattheures (reçus) ou lorsque l'angle de phase entre la tension et le courant se situe entre 90° et 180° (quadrant II), et entre 180° et 270° (quadrant III).

Wattheure

(Watt hour)

Intégrale de la puissance active dans le temps à la fréquence fondamentale.

Wattheure (livré)

(Watt hour (delivered))

S'entend des wattheures lorsque l'angle de phase entre la tension et le courant se situe entre 0° et 90° (quadrant I), et entre 270° et 360° (quadrant IV).

Wattheure (reçu)

(Watt hour (received))

S'entend des wattheures lorsque l'angle de phase entre la tension et le courant se situe entre 90° et 180° (quadrant II), et entre 180° et 270° (quadrant III).

Wattheuremètre

(Watt hour meter)

Appareil intégrateur mesurant l'énergie active en wattheures ou en multiples appropriés de cette unité.

5.2.6 La définition suivante figurant à l'article 2 est modifiée comme suit :

2-46 Générateur d'impulsions

Générateur de données utilisé avec un compteur source pour produire des impulsions dont le nombre est proportionnel à la grandeur mesurée.

5.3 Modifications apportées à l'article 3 – Généralités de la norme LMB-EG-07

5.3.1 La clause 3-2.5.1 a), qui exige que le mot « ligne » soit affiché sur les compteurs monophasés autonomes est révoquée.

5.3.2 La clause 3-2.7.4 est modifiée comme suit :

3-2.7.4 Multiplicateur

Si le multiplicateur d'échelle est autre que un (1,0), il doit être marqué de façon permanente et bien en vue sur la face du registre.

Nota : Il est possible de satisfaire à la présente exigence à l'aide d'un marquage ou d'un affichage électronique.

5.3.3 La clause 3-2.7.5 est modifiée comme suit :

3-2.7.5 Registres d'horloges

Le diamètre minimum des cadrans des horloges doit être de 10 mm. Chaque cadran doit être divisé en dix graduations égales numérotées distinctement. Les cadrans doivent, de préférence, être bien séparés les uns des autres. Le train d'engrenage doit être tel que chaque tour complet d'une aiguille fasse avancer l'aiguille adjacente, à sa gauche, d'une graduation.

Le centre des cadrans doit être placé de façon à toujours permettre des relevés précis.

5.3.4 La clause 3-2.7.6 est modifiée afin de supprimer l'exigence stipulant que toutes les fenêtres de la face du registre doivent se trouver sur un axe horizontal et avoir la même dimension.

3-2.7.6 Registres de minuteries à rouleaux.

Le cadran d'essai d'une minuterie à rouleaux peut être soit de type rouleau, soit de type aiguille.

Si le cadran d'essai est de type rouleau, il doit être divisé en dix graduations égales numérotées, porter la mention « cadran d'essai » et la face du registre doit comporter un repère afin d'obtenir des lectures précises.

Les rouleaux et les fenêtres de la face du registre doivent être disposés de telle façon que, à l'exception du rouleau le plus rapide, l'on ne puisse voir qu'un chiffre à la fois sauf lorsque le rouleau passe d'une position à l'autre. La durée de cette période de changement ne doit pas être supérieure au temps le plus rapide mis par le rouleau pour effectuer un dixième de tour.

Les chiffres doivent être de forme et de grandeur bien lisibles.

5.3.5 La clause 3-2.7.7, « Compteurs à tarifs multiples », a été révoquée le et remplacée par le document PS-E-12 — Norme provisoire relative à l'approbation de type des compteurs d'électricité — exigences d'approbation visant les compteurs d'électricité dotés de fonctions de mesure à registres multiple.

5.3.6 Le titre de la clause 3-2.7 est modifié comme suit : Registre (mécanique).

5.3.7 La clause 3-2.9 est ajoutée pour inclure les exigences visant les registres électroniques.

3-2.9 Registre (électronique).

Le registre électronique doit être non volatil (il doit permettre de conserver la dernière valeur enregistrée d'une quantité mesurée en cas de panne de courant). Les valeurs enregistrées ne doivent pas être écrasées; elles doivent être récupérables lorsque le courant est rétabli.

Le registre électronique doit permettre de conserver les valeurs mesurées de façon à afficher le résultat selon une résolution d'au moins cinq (5) chiffres à l'écran.

5.3.8 La clause 3-2.10 est ajoutée pour inclure l'exigence portant sur une façon d'indiquer la valeur de toute unité de mesure légale enregistrée par le compteur.

3-2.10 Dispositifs d'indication.

Le compteur doit posséder au moins un dispositif d'indication capable de présenter ou d'afficher précisément la valeur numérique de chaque UML pour laquelle le compteur est approuvé. Le dispositif d'indication doit indiquer clairement et sans ambiguïté à quelle UML spécifique la valeur est attribuée (y compris la direction ou le quadrant, selon leur définition). L'indication de l'UML spécifique pour laquelle une valeur est indiquée peut apparaître sur la plaque signalétique du compteur, de concert avec le dispositif d'indication.

5.3.9 La clause 3-4.1 est modifiée comme suit :

3-4.1 Plaques signalétiques.

Les plaques signalétiques de chaque compteur, appareil ou dispositif doivent être bien visibles de l'avant, tous les couvercles étant en place. Elles doivent comporter les renseignements distincts suivants en caractères indélébiles :

  1. Nom ou marque du fabricant
  2. Type ou désignation
  3. Numéro de série
  4. Numéro d'approbation du Ministère
  5. Plage de températures de fonctionnement

Nota : La présente exigence ne s'applique qu'aux compteurs dont la plage de températures de fonctionnement ne dépasse pas -40 °C à +53 °C (c.-à-d. s'applique aux espaces à températures contrôlées). Il est possible de satisfaire à la présente exigence à l'aide d'un marquage ou d'un affichage électronique.

3-4.1.1 Un espace doit être prévu pour apposer le numéro de l'inspection.

3-4.1.2 Les exigences relatives au marquage additionnelles qui s'appliquent aux divers types de compteurs et d'appareils se trouvent dans les sections suivantes qui s'appliquent à de tels types.

5.3.10 La clause 3-5.4 est modifiée par adjonction de ce qui suit :

Les compteurs polyphasés incorporant un registre unidirectionnel ou une sortie d'impulsions doivent déterminer l'enregistrement polyphasé net résultant des mesures combinées de tous les éléments du compteur avant d'appliquer une fonction de blocage qui empêche l'enregistrement ou la sortie d'impulsions lorsque l'énergie est appliquée dans la direction inverse.

5.3.11 La clause 3-6 est ajoutée à l'article 3 afin de clarifier la définition technique d'une UML lorsqu'elle est utilisée d'une manière légale conformément à la Loi et au Règlement sur l'inspection de l'électricité et du gaz.

3-6 Définition des unités de mesure légales

Sauf indication contraire dans le présent document, toutes les UML évaluées aux fins d'approbation des compteurs d'électricité doivent être définies conformément au Système international d'unités établi par la Conférence générale des poids et mesures. Les unités de mesure définies et dérivées sont prescrites à l'annexe 1 de la Loi sur les poids et mesures. Les UML évaluées doivent être traçables aux UML établies par un appareil étalon appartenant au ministre et qui fait partie du système des étalons de référence. (Voir l'annexe IV de la Loi sur les poids et mesures.)

5.3.12 Les clauses 3-2.8.5 et 3-2.8.6 sont ajoutées pour exiger l'affichage des unités de mesure légales sources (UMLS).

3-2.8.5 Le compteur doit pouvoir afficher les valeurs du registre d'énergie correspondant pour toute UMLS dont l'utilisation est approuvée pour l'établissement d'une unité de mesure légale calculée (UMLC).

3-2.8.6 Le compteur doit pouvoir afficher les valeurs du registre de puissance appelée correspondant pour toute UMLS dont l'utilisation est approuvée pour l'établissement d'une UMLC.

5.3.13 La clause 3-3.8 est ajoutée expressément pour les compteurs conçus pour être approuvés comme compteurs sources et qui produisent des données JP en vue de l'établissement d'une valeur en UMLC.

3-3.8 Chaque compteur conçu pour être approuvé comme compteur source, et qui comporte un composant interne d'enregistrement de données doit être pourvu d'une horloge en temps réel pouvant être synchronisée avec une référence temporelle.

5.3.14 Le paragraphe 3-5.5 est ajouté afin de clarifier l'application des exigences de rendement aux compteurs basées sur la direction de l'écoulement de l'énergie, comme suit :

3-5.5 Mesure directionnelle

3-5.5.1 Toutes les exigences de rendement établies dans la présente norme s'appliquent à une direction du flux d'énergie pour les compteurs de type « unidirectionnel seulement à registre simple ».

3-5.5.2 Toutes les exigences de rendement établies dans la présente norme s'appliquent aux deux directions du flux d'énergie pour les compteurs de type « bidirectionnel à registre simple » et de type « bidirectionnel à double registre ».

5.4 Modifications apportées à l'article 4 – Wattheuremètres à induction de la norme LMB-EG-07

5.4.1 La clause 4-2.1.1 est modifiée afin de supprimer l'exigence selon laquelle le sens de rotation doit être indiqué par une flèche.

4-2.1.1 Sens de rotation

Vu de dessus, le sens de rotation du disque doit être antihoraire.

5.4.2 La clause 4-2.1.2.2 est modifiée afin de supprimer l'exigence selon laquelle les cinquièmes de division sont plus grandes que les autres.

4-2.1.2.2 Le disque des compteurs monophasés autonomes doit comporter, en noir, les marquages suivants :

Sur la périphérie supérieure, cent divisions, les dixièmes étant identifiées par les chiffres 10, 20, … 90.

5.4.3 La clause 4-2.2.3 est modifiée afin de supprimer l'exigence selon laquelle le cadran d'essai doit être placé à l'écart des autres cadrans ou être d'aspect bien différent. Ces exigences sont redondantes compte tenu des autres exigences stipulées dans cet article.

4-2.2.3 Cadrans d'essai

Sauf pour les compteurs dotés d'un registre à tarifs multiples, tous les compteurs monophasés doivent être équipés d'un cadran d'essai spécial pour effectuer les essais du registre. Si le cadran ou le rouleau de lecture inférieur d'un compteur polyphasé prend plus d'une heure pour effectuer un tour complet lorsque le compteur fonctionne en condition monophasée tel que spécifié en 3-5.1 (vi) et à la charge maximale ou à 100 A (la moindre des deux), celui-ci doit être équipé d'un cadran d'essai.

L'aiguille du cadran d'essai doit tourner dix fois plus vite que le cadran ou le rouleau de lecture inférieur. Il ne doit pas comporter de chiffres, mais il doit être divisé en dix graduations égales. Le sens de rotation doit être indiqué par une flèche.

5.4.4 La clause 4.3.2, « Barrettes d'essai », a été révoquée. Les progrès technologiques ont facilité l'exécution d'essais sécuritaires, efficaces et précis des compteurs d'électricité, sans avoir recours à des barrettes d'essai. Il n'est pas nécessaire que les compteurs d'électricité soumis à Mesures Canada pour l'approbation de type, conformément à la norme LMB-EG-07, soient dotés de barrettes d'essai.

5.4.5 Le paragraphe 4-4 est modifié comme suit :

4-4.1 Plaques signalétiques

En plus des exigences du paragraphe 3-4, chaque compteur à client unique doit comporter une ou plusieurs plaques signalétiques qui doivent être bien lisibles de l'avant, tous les couvercles étant en place. Elles doivent comporter les renseignements distincts suivants en caractères indélébiles :

  1. fréquence nominaleNote de bas de page a
  2. tension(s) nominale(s)

    Nota : La tension nominale des compteurs à 2 ½ et à 3 éléments en étoile est phase‑neutre.

  3. courants nominaux minimum et maximum
  4. constante du disqueNote de bas de page a
  5. configuration du compteur; les exemples suivants sont recommandés :
    • 1 phase, 2 fils
    • 1 phase, 3 fils
    • 1 phase, 3 fils, 2 éléments
    • 2 éléments, réseau
    • 2 ½ (ou 2,5) éléments, étoile ou delta
    • 3 éléments, étoile
    • Autodétection

    Nota : Les symboles acceptés sont : Ø, EL, Y et Δ.

  6. pour les compteurs monophasés de type transformateur, la mention « de type transformateur »
  7. pour les compteurs branchés sur transformateur :
    1. la constante de disque primaireNote de bas de page a
    2. les valeurs nominales du transformateur de courant (p. ex., 1000-5 A)Note de bas de page a
    3. les valeurs nominales du transformateur de tension (p. ex., 600-120 V)Note de bas de page a

4-4.1.1 Si le compteur est équipé d'accessoires comme un cliquet de marche arrière ou des contacts de retransmission, cela doit être mentionné sur la plaque signalétique ou sur une plaque auxiliaire et un schéma de connexion doit être donné.

5.5 Modifications apportées à l'article 5 – Varheuremètres et Q-heuremètres à induction de la norme LMB-EG-07

Article réservé pour des modifications futures de l'article 5 de la norme LMB-EG-07.

5.6 Modifications apportées à l'article 6 – Compteurs intégrateurs statiques de la norme LMB-EG-07

5.6.1 Le paragraphe 6-2.2 est modifié afin de préciser les exigences pour faciliter la réalisation d'essais efficaces à l'aide des méthodes d'essai classiques.

6-2.2 Essais

6-2.2.1 Chaque compteur doit présenter des moyens d'essai analogues au comptage des tours du disque d'un wattheuremètre à induction. Un moyen d'essai doit être fourni pour chaque grandeur d'énergie mesurée (p. ex., Wh, varh, etc.).

6-2.2.2 Chaque compteur doit produire des impulsions ou une autre forme d'indication discrète (p. ex., lumière, KYZ, ACL, etc.) de l'accumulation d'énergie enregistrée par le compteur. Chaque impulsion ou indication doit représenter la même quantité finie d'énergie.

6-2.2.3 Chaque compteur doit produire des indications discrètes d'accumulation d'énergie, y compris les impulsions, en quantité et en fréquence suffisantes afin de garantir que le temps requis pour vérifier un compteur est comparable au temps requis pour vérifier un compteur d'énergie électromécanique de même charge nominale et de même configuration.

6-2.2.4 L'accès aux moyens d'essai doit être possible lorsque le couvercle du compteur est en place sans devoir briser le sceau de vérification ni au lieu d'exploitation ni à un autre endroit.

6-2.2.5 Le matériel d'essai spécialisé qui peut être requis pour vérifier les appareils qui n'ont qu'un seul moyen d'essai et qui sont conformes aux exigences décrites ci-dessus doit être fourni sans frais par l'entrepreneur, conformément à l'article 19 de la Loi sur l'inspection de l'électricité et du gaz. Le matériel spécialisé doit aussi être fourni pendant le processus d'approbation par le requérant de l'approbation.

6-2.2.6 Une évaluation comparative d'inscription entre la valeur de l'énergie présentée par des moyens de l'indication du compteur et la valeur de corrélation telle que déterminée par le biais des dispositions d'essai du compteur donne lieu à un écart relatif de 0,3 % ou moins. L'essai doit être effectué à n'importe quel point d'essai pour évaluer les exigences de rendement applicables au type de compteur.

6-2.2.7 Tous les essais de rendement pour les compteurs d'énergie apparente, réactive et active doivent être réalisés dans chaque direction ou quadrant pour lequel on demande l'approbation.

6-2.2.8 Chaque registre d'un compteur qui indique la direction de l'énergie attribuée à ce registre doit être évalué pour confirmer que la direction indiquée est représentative de la tension et du courant d'entrée auxquels le compteur est soumis. En outre, le compteur doit être évalué pour confirmer que les registres n'enregistrent pas des valeurs en UML qui sont représentatives de toute direction autre que la direction indiquée.

5.6.2 Le paragraphe 6.2.3 est ajouté afin d'inclure les exigences relatives à l'approbation du mode d'essai durant les inspections des compteurs, comme suit :

6-2.3 Mode d'essai

6-2.3.1 Le mode d'essai des compteurs électroniques soumis à Mesures Canada à des fins d'approbation doit être évalué afin de déterminer dans quelle mesure il convient à l'essai de vérification des compteurs.

6-2.3.2 Les dessins de conception du compteur, les schémas fonctionnels et les autres données techniques doivent être évalués afin de confirmer qu'il n'existe aucun facteur interne ni externe pouvant causer une différence entre les valeurs mesurées obtenues en mode d'essai et celles obtenues en mode de fonctionnement normal.

6-2.3.3 Chaque UML faisant l'objet d'une demande d'évaluation aux fins d'approbation doit être évaluée conformément aux exigences des articles 6-2.3.4 et 6-2.3.5, selon le cas, pour chaque mode de fonctionnement.

6-2.3.4 L'exactitude des grandeurs d'énergie mesurées doit être évaluée, à tout le moins, selon les points d'essai et les marges de tolérance établis pour chaque tension, chaque courant et chaque facteur de puissance prescrits au tableau 1. Aux fins de l'évaluation, les circuits de tension doivent être raccordés en parallèle et les circuits de courant, en série, selon une configuration monophasée.

Tableau 1 : Points d'essai et marges de tolérance pour les grandeurs d'énergie en mode d'essai
Valeur de référence de tension (V), courant (I), facteur de puissance (FP) Marge de tolérance visant l'écart entre les résultats d'essai obtenus en mode d'essai et en mode normal
V maximum, 25 % I maximum, 50 % FP 0,2
V maximum, 2,5 % I maximum, 50 % FP 0,2

6-2.3.5 L'exactitude des grandeurs de puissance appelée doit être évaluée, à tout le moins, selon les points d'essai et les marges de tolérance établis pour chaque tension, chaque courant et chaque facteur de puissance prescrits au tableau 2. Aux fins de l'évaluation, les circuits de tension doivent être raccordés en parallèle et les circuits de courant, en série, selon une configuration monophasée.

Tableau 2 : Points d'essai et marges de tolérance pour les grandeurs de puissance appelée en mode d'essai
Valeur de référence de tension (V), courant (I), facteur de puissance (FP) Marge de tolérance visant l'écart entre les résultats d'essai obtenus en mode d'essai et en mode normal
V maximum, 50 % I maximum, 50 % FP 0,2

6-2.3.6 Si le mode d'essai est conforme aux clauses 6.2.3.4 et 6.2.3.5, l'avis d'approbation doit comprendre un des énoncés suivants selon le cas :

  1. le mode d'essai est approuvé aux fins de la vérification du rendement et de l'exactitude des fonctions de mesure d'énergie qui ont été approuvées comme unités de mesure légales dans le présent avis d'approbation.
  2. le mode d'essai est approuvé aux fins de la vérification du rendement et de l'exactitude des fonctions de mesure de puissance appelée qui ont été approuvées comme unités de mesure légales dans le présent avis d'approbation.
  3. le mode d'essai est approuvé aux fins de la vérification du rendement et de l'exactitude des fonctions de mesure d'énergie et de puissance appelée qui ont été approuvées comme unités de mesure légales dans le présent avis d'approbation.

5.6.3 Le paragraphe 6-2 est modifié pour ajouter l'article 6-2.3 comme suit :

6-2.3 Les essais de rendement décrits en 6-4 doivent être effectués avec une tension et un courant sinusoïdaux, à une fréquence de 60 Hz.

5.6.4 La clause 6-3.2 est modifiée afin de supprimer l'exigence selon laquelle les renseignements doivent être marqués en rouge. Les renseignements doivent être marqués en permanence et de façon évidente, peu importe la couleur.

5.6.5 La clause 6-3.3 est ajoutée afin d'inclure l'exigence selon laquelle la version du micrologiciel doit être inscrite comme suit :

6-3.3 Version du micrologiciel

La version du micrologiciel du compteur doit être inscrite bien en vue sur la plaque signalétique du compteur ou au moyen de l'affichage électronique.

5.6.6 Les clauses 6-3.4 et 6-3.5 ont été ajoutées afin d'inclure des exigences relatives aux plaques signalétiques, comme suit :

6-3.4 Plaques signalétiques de compteurs à client unique

En plus des exigences du paragraphe 3-4, chaque compteur à client unique doit comporter une ou plusieurs plaques signalétiques qui doivent être bien lisibles de l'avant, tous les couvercles étant en place. Elles doivent comporter les renseignements distincts suivants en caractères indélébiles :

  1. fréquence nominaleNote de bas de page a
  2. tension(s) nominale(s)

    Nota : La tension nominale des compteurs à 2 ½ et à 3 éléments en étoile est phase‑neutre.

  3. courants nominaux minimum et maximum
  4. constante du disqueNote de bas de page a
  5. configuration de chaque compteur; les exemples suivants sont recommandés :Note de bas de page a
    • 1 phase, 2 fils
    • 1 phase, 3 fils
    • 1 phase, 3 fils, 2 éléments
    • 2 éléments, réseau
    • 2 ½ (ou 2,5) éléments, étoile ou delta
    • 3 éléments, étoile
    • Autodétection

    Nota : Les symboles acceptés sont : Ø, EL, Y et Δ.

  6. pour les compteurs monophasés de type transformateur, la mention « de type transformateur »
  7. pour les compteurs branchés sur transformateur :
    1. la constante du disque primaireNote de bas de page a
    2. les valeurs nominales du transformateur de courant (p. ex., 1000-5 A)Note de bas de page a
    3. les valeurs nominales du transformateur de tension (p. ex., 600-120 V)Note de bas de page a

Dans le cas où la taille ou la conception du compteur limite la quantité d'information qui peut être mise sur le devant du compteur, l'information ne figurant pas sur le devant du compteur peut être placée à un autre endroit sur le compteur à condition que cette même information apparaisse également sur l'intérieur ou l'extérieur de la porte d'une enceinte qui doit être soumise aux fins d'approbation de type.

Dans le cas où la taille ou la conception du compteur limite la quantité d'information qui peut être mise sur le devant du compteur, l'information ne figurant pas sur le devant du compteur peut être placée sur le couvercle des terminaux à condition que cette même information apparaisse également à un autre endroit sur le compteur lui-même. Dans un tel cas, au minimum, le numéro de série qui est directement sur le compteur doit être visible une fois celui-ci installé.

Un compteur qui est approuvé avec une plaque signalétique ayant de l'information qui n'est pas lisible de l'avant doit être approuvé uniquement pour une installation du côté de la charge de l'interrupteur principal ou d'un disjoncteur du service sur lequel le compteur est installé. Cette restriction d'installation sera mentionnée dans l'avis d'approbation.

6-3.4.1 Si le compteur est équipé d'accessoires comme un cliquet de marche arrière ou des contacts de retransmission, cela doit être mentionné sur la plaque signalétique ou sur une plaque auxiliaire et un schéma de connexion doit être fourni.

6-3.5 Plaques signalétiques des systèmes de mesure à clients multiples

En plus des exigences du paragraphe 3-4, chaque système de mesure à clients multiples (SMCM) doit comporter une ou plusieurs plaques signalétiques qui doivent être bien lisibles de l'avant, tous les couvercles étant en place. Elles doivent comporter les renseignements distincts suivants en caractères indélébiles :

  1. fréquence nominaleNote de bas de page a
  2. tension(s) nominale(s)

    Nota : La tension nominale des compteurs à 2½ et à 3 éléments en étoile est phase-neutre.

  3. courants nominaux minimum et maximum
  4. constante du disqueNote de bas de page a
  5. configurations de chaque compteur individuel, comme elles sont programmées dans le SMCM; les exemples suivants sont recommandés :Note de bas de page a
    • 1 phase, 2 fils
    • 1 phase, 3 fils, 2 éléments
    • 2 éléments, réseau
    • 2 éléments, delta
    • 3 éléments, étoile

    Nota : Les symboles acceptés sont : Ø, EL, Y et Δ.

  6. pour les compteurs monophasés de type transformateur, la mention « de type transformateur »
  7. pour les compteurs branchés sur transformateur :
    1. la constante de disque primaireNote de bas de page a
    2. les valeurs nominales du transformateur de courant (p. ex., 200-100 mA)Note de bas de page a
    3. les valeurs nominales du transformateur de tension (p. ex., 600-120 V)Note de bas de page a

Dans le cas où la taille ou la conception du compteur limite la quantité d'information qui peut être mise sur le devant du compteur, l'information ne figurant pas sur le devant du compteur peut être placée à un autre endroit sur le compteur à condition que cette même information apparaisse également sur l'intérieur ou l'extérieur de la porte d'une enceinte qui doit être soumise aux fins d'approbation de type.

Lorsque les renseignements relatifs à la configuration ne sont pas disponibles sur la plaque signalétique ou sur un dispositif d'affichage électronique approuvé, le SMCM doit comporter une plaque signalétique secondaire, un tableau de configuration ou des documents à l'appui qui fournissent les renseignements relatifs à la configuration de chaque compteur programmé dans le SMCM. Les renseignements doivent être clairement identifiés comme étant des documents à l'appui de la configuration du compteur. La fourniture des renseignements relatifs à la configuration peut se faire en utilisant un dispositif d'affichage électronique de remplacement, comme un ordinateur portatif ou un ordinateur personnel branché au SMCM.

Si un SMCM a plus d'une configuration, toutes les configurations approuvées propres à ce modèle doivent figurer sur la plaque signalétique. Si un SMCM utilise une seule configuration pour chaque compteur individuel, cette configuration peut être la seule à apparaître sur la plaque signalétique.

Dans le cas où la taille ou la conception du compteur limite la quantité d'information qui peut être mise sur le devant du compteur, l'information ne figurant pas sur le devant du compteur peut être placée sur le couvercle des terminaux à condition que cette même information apparaisse également à un autre endroit sur le compteur lui-même. Dans un tel cas, au minimum, le numéro de série qui est directement sur le compteur doit être visible une fois celui-ci installé.

Un compteur qui est approuvé avec une plaque signalétique ayant de l'information qui n'est pas lisible de l'avant doit être approuvé uniquement pour une installation du côté de la charge de l'interrupteur principal ou d'un disjoncteur du service sur lequel le compteur est installé. Cette restriction d'installation sera mentionnée dans l'avis d'approbation.

6-3.5.1 Si le compteur est équipé d'accessoires comme un cliquet de marche arrière ou des contacts de retransmission, cela doit être mentionné sur la plaque signalétique ou sur une plaque auxiliaire et un schéma de connexion doit être fourni.

5.6.7 Le paragraphe 6-4 est modifié et les paragraphes 6-5 à 6-13 sont ajoutés pour ajouter des exigences de rendement additionnelles pour les compteurs d'énergie active, réactive et apparente comme suit :

6-4.15 Équations de mesurage fondamentales

Sauf indication contraire, les équations ne s'appliquent qu'aux composants de la fréquence fondamentale.

Watts : W=V × I cos?θ

Vars : var=V × I sin?θ

Voltampères (vectoriels) : [VA]_(ve ctoriel)= √(W^2+[var]^2)

Où :

  • V = tension
  • I = courant
  • θ = angle de phase entre les formes d'onde fondamentales de la tension et du courant

6-5 Exigences de rendement pour les compteurs d'énergie réactive

L'énergie réactive utilisée pour calculer l'énergie apparente doit être mesurée directement, et ne pas être calculée à partir d'autres unités de mesure légales.

6-5.1 Énergie réactive attribuée par direction ou quadrant

6-5.1.1 Les varheures livrés et enregistrés par le compteur peuvent être attribués à un registre identifié « varhq1 » (varheure quadrant 1) dans lequel l'énergie réactive a été appliquée concurremment aux wattheures livrés. La valeur varhq1 se calcule au moyen de l'équation suivante :

var hq1 = ∫ ((Wp + |Wp|) ÷ 2Wp) × ((varp + |varp|) ÷ 2) dt

6-5.1.2 Les varheures livrés et enregistrés par le compteur peuvent être attribués à un registre identifié « varhrq2 » dans lequel l'énergie réactive a été appliquée concurremment aux wattheures reçus. La valeur varhrq2 se calcule au moyen de l'équation suivante :

var hq2 = ∫ ((Wp - |Wp|) ÷ 2Wp) × ((varp + |varp|) ÷ 2) dt

6-5.1.3 Les varheures reçus et enregistrés par le compteur peuvent être attribués à un registre identifié « varhq3 » dans lequel l'énergie réactive a été appliquée concurremment aux wattheures reçus. La valeur varhq3 se calcule au moyen de l'équation suivante :

var hq3 = ∫ ((Wp - |Wp|) ÷ 2Wp) × ((varp - |varp|) ÷ 2) dt

6-5.1.4 Les varheures reçus et enregistrés par le compteur peuvent être attribués à un registre identifié « varhq4 » dans lequel l'énergie réactive a été appliquée concurremment aux wattheures livrés. La valeur varhq4 se calcule au moyen de l'équation suivante :

var hq4 = ∫ ((Wp + |Wp|) ÷ 2Wp) × ((varp - |varp|) ÷ 2) dt

6-5.1.5 Aucune énergie réactive attribuée à un registre varh donné ne peut être enregistrée dans tout autre registre varh.

6-6 Exigences de rendement pour les compteurs d'énergie apparente – Généralités

6-6.1 Les compteurs doivent déterminer l'énergie apparente d'après la mesure continue du flux d'énergie active et réactive dans toutes les directions.

6-6.2 Les compteurs doivent établir l'enregistrement de l'énergie apparente en se fondant sur les exigences de rendement stipulées pour l'énergie active et réactive, et selon la formule suivante pour la puissance apparente :

[VA]_v= √(W^2+ [var]^2)

où :

  • VAv = puissance vectorielle apparente

6-6.3 La formule suivante doit être à la base de tous les algorithmes du compteur pour la mesure de l'énergie apparente :

VAhr= ∫▒[VA]_v  dt

6-6.4 Les compteurs polyphasés doivent établir l'énergie apparente en se fondant sur l'énergie active et réactive coïncidente déterminée par le compteur, pour chaque phase.

Les équations suivantes sont présentées afin d'illustrer l'application de la mesure d'un service triphasé quatre fils en étoile :

Watts : W=V X I cos?θ

Circuit polyphasé, watts :

W_p= V_a  X I_a [cos?θ]_a+ V_b  X I_b  [cos?θ]_b+ V_c  X I_c  [cos?θ]_c

Vars : var=V X I sin?θ

Circuit polyphasé, vars :

[var]_p= V_a  X I_a  [sin?θ]_a+ V_b  X I_b  [sin?θ]_b+ V_c  X I_c  [sin?θ]_c

Voltampère, vectoriel : VAv = √ (W2 + var2)

Circuit polyphasé, voltampères, vectoriel : VAP, vectoriel = √ (WP2 + varP2)

Circuit polyphasé, voltampères, énergie : VAh = ∫ ( √ (WP2 + varP2) dt)

où :

  • V = tension
  • I = courant
  • θ = angle de phase entre les formes d'ondes fondamentales de la tension et du courant.

6-6.5 Dans le cas des services polyphasés, autres que les services triphasés à quatre fils en étoile, les équations du compteur doivent, de la même manière, établir les grandeurs des circuits polyphasés (watts et vars), puis appliquer l'équation vectorielle VA de la clause 6-6.4 ci-dessus.

6-6.6 Le requérant doit fournir de la documentation à l'appui de l'algorithme utilisé pour établir l'enregistrement de l'énergie apparente.

6-7 Exigences de rendement pour les compteurs d'énergie apparente dans des situations de charges non-équilibrées

Les compteurs polyphasés doivent faire l'objet d'une évaluation du rendement dans des conditions de charges polyphasées non équilibrées. Le courant d'essai appliqué à une phase doit avoir une valeur différente pour l'autre ou les deux autres phases (selon le cas). De la même manière, la valeur attribuée au facteur de puissance d'une phase doit être différente pour l'autre ou les deux autres phases (selon le cas). Les erreurs ne doivent pas excéder ± 0,75 % lorsqu'on applique une valeur de courant, entre la valeur minimale à la valeur maximale, et un facteur de puissance entre 0,5 (avance) et 0,5 (retard).

6-8 Exigences de rendement pour les compteurs d'énergie apparente attribuée par direction

6-8.1 L'énergie apparente enregistrée par le compteur doit être attribuée dans un registre identifié « VAh (livrés) », l'énergie apparente étant appliquée concurremment aux wattheures livrés. En outre, l'énergie var utilisée pour calculer les VAh doit également être coïncidente avec les wattheures livrés.

6-8.1.1 L'équation pour établir la valeur fondamentale VAh (livrés) est la suivante :

VAh(liv) = ∫ ( √ (Wliv2 + (varq1 + var q4) 2 dt

6-8.2 L'énergie apparente enregistrée par le compteur doit être attribuée dans un registre identifié « VAh (cons.) », l'énergie apparente étant appliquée concurremment aux wattheures reçus. En outre, l'énergie var utilisée pour calculer les VAh doit également être coïncidente avec les wattheures reçus.

6-8.2.1 L'équation pour établir la valeur fondamentale VAh (cons.) est la suivante :

VAh(cons.) = ∫ √ (Wcons.2 + (var q2 + var q3)2) dt

6-8.3 Aucune énergie apparente calculée selon l'article 6-8.1 ne doit être enregistrée dans un registre identifié « VAh (cons.) », et aucune énergie apparente calculée selon l'article 6-8.2 ne doit être enregistrée dans un registre identifié « VAh (livrés) ».

6-9 Les grandeurs directionnelles pour l'énergie active

Les grandeurs directionnelles pour l'énergie active doivent être déterminées selon les équations suivantes :

W_liv=EI cos?[θ pour 0<θ<90 degrés ou 270<θ<360 degrés]

W_(cons.)=EI cos?[θ] pour 90<θ<270 degrés

6-10 Rendement des compteurs d'énergie sous l'influence des harmoniques

6-10.1 Généralités

Les compteurs d'énergie doivent enregistrer l'énergie en se fondant sur la fréquence fondamentale seulement. L'enregistrement doit s'inscrire dans la plage de tolérances prescrites pour des conditions de charge non sinusoïdales comprenant les résidus harmoniques de tension et de courant, comme il est défini à la section 6-10.2 ci-dessous.

6-10.2 Exigences de rendement des compteurs d'énergie active sous l'influence des harmoniques

6-10.2.1 L'enregistrement des wattheuremètres ne doit pas dépasser la marge de tolérance prescrite sous l'influence des harmoniques, simulées par les formes d'ondes non sinusoïdales suivantes :

  1. forme d'onde cadencée en phase de 90 degrés;
  2. forme d'onde quadriforme;
  3. forme d'onde avec crête;
  4. forme d'onde avec impulsion;
  5. forme d'onde avec impulsion de tension marquée;
  6. forme d'onde harmonique d'ordre pair;
  7. forme d'onde d'essai de contrôle de la charge du cycle intégral.

Sauf indication contraire, les formes d'ondes des harmoniques d'essai doivent être générées à des amplitudes dont l'erreur n'est pas supérieure à 1 % de la fondamentale ou à 25 % de l'amplitude des harmoniques d'essai.

6-10.2.2 Les formes d'ondes d'essai sont déterminées au moyen des équations suivantes :

I = n (I1 + I2 + … + In) lp sin(n2 × 3,1416 × 60t + φn)

où :

  • n = nombre d'harmoniques
  • I_p=1.414 I_essai
  • φ_n=phase de l'harmonique
  • I_essai=25 % I_max

V = n (V1 + V2 + … + Vn) Vp sin (n2 × 3,1416 × 60t + Θn)

où :

  • n = nombre d'harmoniques
  • V_p=1.414 V_nominale
  • θ_n=phase de l'harmonique

Nota : Les formes d'onde d'essai découlant d'une combinaison de résidus harmoniques et fondamentaux ne doivent pas excéder 1,414 fois la valeur nominale maximale de tension ou de courant du compteur.

6-10.2.3 Une forme d'onde d'essai cadencée en phase de 90 degrés doit être appliquée aux circuits de courant du compteur alors qu'une tension nominale sinusoïdale ainsi qu'une fréquence fondamentale doivent être appliquées aux circuits de tension. La forme d'onde d'essai de courant cadencée en phase est zéro de 0 à 90 degrés, 50 % de Imax de 90 à 180 degrés, zéro de 180 à 270 degrés et 50 % de Imax de 270 à 360 degrés. La forme d'onde d'essai de courant et l'information relative à la production de cette forme d'onde se trouvent dans la norme ANSI C12.20 (où : Iessai = 25 % de Imax et Iréf = 50 % de Imax).

6-10.2.4 Les formes d'ondes constituées d'harmoniques ayant une phase et une amplitude conforme aux indications du tableau ci-dessous doivent être appliquées aux circuits de tension et de courant du compteur.

Paramètres des formes d'onde quadriforme
Forme d'onde quadriforme – numéro de l'harmonique Amplitude du courant % Iessai Angle de phase du courant Amplitude de la tension % Vnominale Angle de phase de la tension
1 100 % 0 ° 100 % 0 °
3 30 % 0 ° 3,8 % 180 °
5 18 % 0 ° 2,4 % 180 °
7 14 % 0 ° 1,7 % 180 °
11 9 % 0 ° 1,0 % 180 °
13 5 % 0 ° 0,8 % 180 °

6-10.2.5 Les formes d'ondes constituées d'harmoniques ayant une phase et une amplitude conformes aux indications du tableau ci-dessous doivent être appliquées aux circuits de tension et de courant du compteur.

Paramètres des formes d'onde avec crête
Numéro de l'harmonique Amplitude du courant % Iessai Angle de phase du courant Amplitude de la tension % Vnominale Angle de phase de la tension
1 100 % 0 ° 100 % 0 °
3 30 % 180 ° 3,8 % 0 °
5 18 % 0 ° 2,4 % 180 °
7 14 % 180 ° 1,7 % 0 °
11 9 % 180 ° 1,0 % 0 °
13 5 % 0 ° 0,8 % 180 °

6-10.2.6 Les formes d'ondes constituées d'harmoniques ayant une phase et une amplitude conformes aux indications du tableau ci-dessous doivent être appliquées aux circuits de tension et de courant du compteur.

Paramètres des formes d'onde avec impulsion
Numéro de l'harmonique Amplitude du courant % Iessai Angle de phase du courant Amplitude de la tension % Vnominale Angle de phase de la tension
1 100 0 100 0
3 80 180 3,8 0
5 60 0 2,4 180
7 40 180 1,7 0
9 22 0 1,5 180
11 12 180 1,1 0
13 5 0 0,8 180
15 2 180 0,6 0
17 1 0 0,4 180
19 0,5 180 0,3 0

6-10.2.7 Les compteurs doivent être soumis à une forme d'onde de tension définie par les paramètres du tableau ci-dessous. La valeur du Iessai doit être telle que celle du courant de crête correspondant à la somme des formes d'onde de courant indiquées ci-dessous n'excède pas la valeur de crête du Imax à la fréquence fondamentale.

Paramètres des formes d'onde de tension marquée
Numéro de l'harmonique Amplitude du courant % Iessai Angle de phase du courant Amplitude de la tension % Vnomimale Angle de phase de la tension
1 100 0 100 0
3 30 180 8 0
5 18 0 6 180
7 14 180 4 0
9 12 0 2 180
11 9 180 1 0
13 5 0 0,8 180
15 2 180 0,6 0
17 1 0 0,4 180
19 0,5 180 0,3 0

6-10.2.8 Les compteurs doivent être soumis à une forme d'onde de tension définie par les paramètres du tableau ci-dessous et à une forme d'onde de courant sinusoïdale au Iessai.

Paramètres de l'onde d'essai d'harmonique d'ordre pair
Harmonique Amplitude de la tension % Vnominale Phase Amplitude du courant % Iessai Phase Énergie
1 100 0 100 0 100,000
6 10 0 40 0 4,000

6-10.2.9 Les compteurs doivent être soumis à une forme d'onde sinusoïdale à la tension nominale et à des formes d'onde de courant définies par les paramètres du tableau ci‑dessous.

Paramètres de courant à passages aux zéros multiples
Harmonique Amplitude de la tension % Vnominale Phase Amplitude du courant % Iessai Phase Énergie
1 100 0 100 0 100,000
2 0 0 5 ± 1 90 ± 2 0
3 0 0 18 ± 2 -160 ± 2 0
4 0 0 10 ± 2 110 ± 2 0
5 0 0 66 ± 3 130 ± 2 0
7 0 0 50 ± 3 50 ± 2 0

6-10.2.10 Les compteurs doivent être soumis à une forme d'onde de tension définie par les paramètres du tableau ci‑dessous et à une forme d'onde de courant sinusoïdale au Iessai.

Paramètres des formes d'onde de courant à passages aux zéros multiples
Harmonique Amplitude de la tension % Vnominale Phase Amplitude du courant % Imax Phase Énergie
1 100 0 100 0 100,000
3 0 0 0 0 0
5 20 ± 2 155 ± 5 0 0 0
7 25 ± 4 155 ± 5 0 0 0

6-10.2.11 Les compteurs doivent être soumis à un essai de forme d'onde d'essai de contrôle de la charge du cycle intégral à l'aide d'une forme d'onde de tension sinusoïdale et d'une forme d'onde de courant, comme suit :

  1. L'amplitude de la forme d'onde de courant doit correspondre au double du Iessai et consister en un signal sinusoïdal à la fréquence fondamentale, qui est activé et désactivé à chaque deuxième période.
  2. L'énergie mesurée à l'aide du courant de la forme d'onde d'essai doit être comparée à celle des formes d'onde de référence au Iessai.

6-10.3 Marge de tolérance

À l'exception des compteurs en voltampèreheures efficaces (VAheff), les tolérances doivent être établies d'après l'enregistrement des résidus fondamentaux seulement (p. ex., forme d'onde sinusoïdale de 60 Hz).

6-10.3.1 Les compteurs soumis à une onde d'essai cadencée en phase de 90 degrés décrits en 6‑10-2.3 doivent enregistrer l'énergie selon une tolérance de ±0,8 % ou mieux.

6-10.3.2 Dans toutes les conditions d'essai indiquées aux tableaux des clauses 6-10.2.4 à 6-10.2.8, les compteurs doivent enregistrer l'énergie selon une tolérance de ±0,6 % ou mieux.

6-10.3.3 Dans toutes les conditions d'essai indiquées aux tableaux de la clause 6-10.2.9 ou 6-10.2.10, les compteurs doivent enregistrer l'énergie selon une tolérance de ±0,5 % ou mieux.

6-10.3.4 Les compteurs soumis à un essai de forme d'onde d'essai de contrôle de la charge du cycle intégral décrit en 6-10.2.11 doivent enregistrer l'énergie selon une tolérance de ±1,5 % ou mieux.

6-11 Rendement des compteurs d'énergie réactive sous l'influence des harmoniques

6-11.1 Généralités

Les varheurmètres doivent enregistrer l'énergie en se fondant sur la fréquence fondamentale seulement. L'enregistrement doit s'inscrire dans la plage de tolérances prescrites pour des conditions de charge non sinusoïdales applicables comprenant les résidus harmoniques de tension et de courant, comme il est défini en 6-10.2 ci-dessus et en 6-11.2 ci-dessous.

6-11.2 Exigences de rendement sous l'influence des harmoniques

L'enregistrement des varheurmètres doit respecter la tolérance prescrite sous l'influence des conditions d'harmoniques simulées par les formes d'onde non sinusoïdales suivantes :

  1. forme d'onde quadriforme;
  2. forme d'onde avec crête;
  3. forme d'onde avec impulsion.

Sauf indication contraire, les formes d'onde des harmoniques d'essai doivent être générées à des amplitudes dont l'erreur n'est pas supérieure à 1 % de la fondamentale ou à 25 % de l'amplitude des harmoniques d'essai.

6-11.2.1 Les formes d'onde d'essai sont déterminées au moyen des équations générales désignées en 6-10.2.2 ci-dessus. Les paramètres des formes d'onde d'essai sont définis aux tableaux des sections 6-10.2.4 à 6-10.2.6.

Nota : Les angles de phase de courant indiqués dans les tableaux susmentionnés doivent tous être décalés selon un retard de 90 degrés.

6-11.3 Plage de tolérances

6-11.3.1 Dans toutes les conditions d'essai indiquées aux tableaux des sections 6-10.2.4 à 6-10.2.6, l'enregistrement des compteurs doit respecter une tolérance de 0,6 %.

6-12 Rendement des compteurs d'énergie apparente (fondamentale) sous l'influence des harmoniques

6-12.1 La conformité aux exigences susmentionnées pour le mesurage de l'énergie en VAh d'après la fréquence fondamentale seulement doit être déterminée d'après un essai de fonctionnalité et des attestations écrites de conformité.

6-12.2 L'enregistrement de l'énergie en VAh doit s'inscrire dans la plage de tolérances prescrites pour des conditions de charge non sinusoïdale comportant les résidus harmoniques de courant et de tension, comme il est défini en 6-10.2 ci-dessus.

Nota : Les angles de phase de courant indiqués dans les tableaux susmentionnés doivent tous être décalés selon un retard de 45 degrés.

6-12.3 Tous les algorithmes et les documents associés à la conception du compteur, à l'appui des attestations de conformité, doivent être fournis à Mesures Canada, sur demande.

6-12.4 Les documents doivent clairement démontrer que les valeurs d'énergie en VAh sont établies selon les exigences de la section 6-6 et que l'enregistrement ne comprend que l'énergie provenant des composants de courant et de tension de la fréquence fondamentale.

6-12.5 Les attestations de conformité doivent être émises par un signataire autorisé dûment désigné à cette fin dans le cadre du processus d'approbation de modèle.

6-12.6 Les attestations d'un demandeur et d'un fabricant doivent constituer des enregistrements de conformité supplémentaires qui doivent être archivés dans le dossier d'approbation de modèle de l'appareil.

6-13 Rendement des compteurs d'énergie apparente (VAeff) sous l'influence des harmoniques

6-13.1 Les compteurs en VAheff pouvant mesurer l'énergie apparente qui comprend l'énergie à la fréquence fondamentale et aux fréquences harmoniques doivent respecter les exigences figurant dans toutes les sections ci-dessous. La conformité doit être déterminée d'après un essai de fonctionnalité et des attestations écrites de conformité.

6-13.2 Les compteurs en VAheff doivent établir l'enregistrement de l'énergie apparente d'après la formule ci-dessous, pour la puissance apparente :

[VA]_eff= V_(eff ) × I_eff

Où :

  • VAeff = puissance apparente comprenant la puissance harmonique

6-13.2.1 La formule ci-dessous doit servir de fondement à tous les algorithmes des compteurs d'énergie apparente lorsque l'enregistrement comprend les résidus harmoniques :

[VA]_eff h= ∫▒[VA]_eff dt

6-13.3 L'enregistrement de l'énergie en VAheff doit s'inscrire dans la plage de tolérances prescrites pour des conditions de charge non sinusoïdale comportant les résidus harmoniques de courant et de tension, comme il est défini en 6-10.2 ci-dessus.

Nota : Les angles de phase de courant indiqués dans les tableaux susmentionnés doivent tous être décalés selon un retard de 45 degrés.

6-13.4 Tous les algorithmes et les documents associés à la conception du compteur, à l'appui des attestations de conformité, doivent être fournis à Mesures Canada, sur demande. Les documents doivent clairement démontrer que l'énergie en VAheff est établie conformément aux exigences de la section 6-13.

6-13.5 Les attestations de conformité doivent être émises par un signataire autorisé dûment désigné à cette fin dans le cadre du processus d'approbation de modèle.

6-13.6 Les attestations d'un demandeur et d'un fabricant doivent constituer des enregistrements de conformité supplémentaires qui doivent être archivés dans le dossier d'approbation de modèle de l'appareil.

5.7 Modifications apportées à l'article 7 – Compteurs de maximum de la norme LMB‑EG‑07

5.7.1 La clause 7-2.1.2.1 est modifiée comme suit :

7-2.1.2.1 Généralités.

Les indicateurs à aiguille doivent comporter au moins trois cadrans.

Le diamètre minimum des cadrans doit être de 10 mm.

Chaque cadran doit être divisé en dix graduations égales numérotées distinctement. Le train d'engrenages doit être tel que chaque tour complet d'une aiguille fait avancer d'une graduation l'aiguille adjacente à sa gauche.

5.7.2 La clause 7-2.1.3.1 est modifiée comme suit :

7-2.1.3.1 Généralités.

Tous les indicateurs de puissance appelée de type à rouleaux doivent comporter au moins trois chiffres.

Les chiffres doivent être de forme et de grosseur bien lisibles.

Les rouleaux et les fenêtres de l'indicateur de puissance appelée doivent être disposés de telle façon que, à l'exception du rouleau le plus rapide, on ne puisse voir qu'un chiffre à la fois, sauf lorsque le rouleau passe d'une position à l'autre.

5.7.3 La clause 7-3.3, « Barrettes d'essai », a été révoquée. Les progrès technologiques ont facilité l'exécution d'essais sécuritaires, efficaces et précis des compteurs d'électricité, sans avoir recours à des barrettes d'essai. Il n'est pas nécessaire que les compteurs d'électricité soumis à Mesures Canada pour l'approbation de type, conformément à la norme LMB-EG-07, soient dotés de barrettes d'essai.

5.7.4 Le paragraphe 7-4 est modifié comme suit :

7-4 Marquages

7-4.1 Marquage des plaques signalétiques.

En plus des exigences du paragraphe 4-4, les plaques signalétiques des compteurs de puissance appelée doivent comporter les renseignements suivants :

  1. temps de réponse ou période d'intégration de la puissance appelée

    Nota : Il est possible de satisfaire à la présente exigence à l'aide d'un marquage ou d'un affichage électronique.

  2. puissance nominale de pleine échelle
  3. constante d'essai monophasée (le cas échéant)
  4. tous les renseignements requis pour calculer la puissance appelée à partir de l'indication du compteur

7-4.1.1 Les marquages doivent être indélébiles, distincts et visibles de l'extérieur du compteur lorsque le couvercle est en place.

5.8 Modifications apportées à l'article 8 – Compteurs de perte de type induction de la norme LMB-EG-07

5.8.1 Le paragraphe 8-4 est modifié comme suit :

8-4 Marquages

8-4.1 Marquage des plaques signalétiques.

En plus des exigences du paragraphe 4-4, chaque compteur doit porter, le cas échéant, les renseignements suivants :

  1. tension appliquée au circuit auxiliaire
  2. pour les compteurs à régime secondaire, la constante du disque en A2·h par tour
  3. pour les compteurs à régime primaire,
    1. résistance de la ligne primaire
    2. constante primaire du disque en kW·h par tour

5.9 Modifications apportées à l'article 9 – Compteurs de perte statiques de la norme LMB-EG-07

5.9.1 Le paragraphe 9-3, « Marquages », est modifié comme suit :

9-3 Marquages

9-3.1 Marquage des plaques signalétiques.

En plus des exigences du paragraphe 8-4, chaque compteur doit porter, le cas échéant, les renseignements suivants :

  1. tension et fréquence d'alimentation auxiliaire;
  2. pour les compteurs à régime secondaire, la constante d'essai et la constante d'impulsions en A2·h par impulsion.

5.9.2 Le paragraphe 9-4.11 est ajouté comme suit :

9-4.11 Rendement des compteurs de perte statiques sous l'influence des harmoniques – Généralités

9-4.11.1 Les compteurs de perte statiques (intensité-au-carré-heure) (I2h) doivent enregistrer l'énergie seulement d'après le courant à la fréquence fondamentale. L'enregistrement doit s'inscrire dans la plage de tolérances prescrites pour des conditions de charge non sinusoïdales comprenant les résidus harmoniques de courant, comme il est défini à la section 9-4.11.2 ci-dessous.

9-4.11.2 L'enregistrement en I2h doit respecter la plage de tolérances prescrite sous l'influence des conditions harmoniques simulées par les formes d'onde non sinusoïdales suivantes :

  1. forme d'onde cadencée en phase de 90 degrés;
  2. forme d'onde quadriforme;
  3. forme d'onde avec crête;
  4. forme d'onde avec impulsion;
  5. forme d'onde avec impulsion de tension marquée;
  6. forme d'onde harmonique d'ordre pair;
  7. forme d'onde d'essai de contrôle de la charge du cycle intégral.

Sauf indication contraire, les formes d'onde des harmoniques d'essai doivent être générées à des amplitudes dont l'erreur n'est pas supérieure à 1 % de la fondamentale ou à 25 % de l'amplitude des harmoniques d'essai.

9-4.11.3 Les formes d'onde d'essai sont définies par les équations générales établies à la section 6-10.2.2.

9-4.11.4 Une forme d'onde d'essai cadencée en phase de 90 degrés doit être appliquée aux circuits de courant du compteur, alors qu'une tension nominale sinusoïdale et une fréquence fondamentale doivent être appliquées aux circuits de tension. La forme d'onde d'essai de courant cadencée en phase correspond à zéro entre 0 et 90 degrés, à 50 % du Imax entre 90 et 180 degrés, à zéro entre 180 et 270 degrés et à 50 % du Imax entre 270 et 360 degrés. La forme d'onde d'essai de courant et l'information relative à la production de cette forme d'onde se trouvent dans la norme ANSI C12.20 (où : Iessai = 25 % du Imax et Iréf = 50 % du Imax).

9-4.11.5 Les formes d'onde quadriformes constituées d'harmoniques ayant une phase et une amplitude conformes aux indications de la section 6-10.2.4 doivent être appliquées aux circuits de tension et de courant du compteur.

9-4.11.6 Les formes d'onde avec crête constituées d'harmoniques ayant une phase et une amplitude conformes aux indications de la section 6-10.2.5 doivent être appliquées aux circuits de tension et de courant du compteur.

9-4.11.7 Les formes d'onde avec impulsion constituées d'harmoniques ayant une phase et une amplitude conformes aux indications de la section 6-10.2.6 doivent être appliquées aux circuits de tension et de courant du compteur.

9-4.11.8 Les compteurs doivent être soumis à une forme d'onde de tension marquée définie par les paramètres de la section 6-10.2.7. La valeur du Iessai doit être telle que celle du courant de crête correspondant à la somme des formes d'onde de courant indiquées ci-dessous n'excède pas la valeur de crête du Imax à la fréquence fondamentale.

9-4.11.9 Les compteurs doivent être soumis à une forme d'onde de tension définie par les paramètres de la section 6-10.2.8 et à une forme d'onde de courant sinusoïdale au Iessai.

9-4.11.10 Les compteurs doivent être soumis à une forme d'onde sinusoïdale à la tension nominale et à des formes d'onde de courant définies par les paramètres du tableau de la section 6‑10.2.9.

9-4.11.11 Les compteurs doivent être soumis à une forme d'onde de tension définie par les paramètres de la section 6-10.2.10 et à une forme d'onde de courant sinusoïdale au Iessai.

9-4.11.12 Les compteurs doivent être soumis à un essai de forme d'onde d'essai de contrôle de la charge du cycle intégral défini par les paramètres établis à la section 6-10.2.11.

9-4.12 Rendement des compteurs de perte statiques sous l'influence des harmoniques – Plage de tolérances

9-4.12.1 Les compteurs soumis à une forme d'onde d'essai cadencée en phase de 90 degrés décrits en 9-4.11.4 doivent enregistrer l'énergie selon une tolérance de ±0,8 % ou mieux.

9-4.12.2 Dans toutes les conditions d'essai indiquées aux tableaux des sections 9-4.11.5 à 9‑4.11.9, l'enregistrement du compteur doit respecter une tolérance de ±0,6 % ou mieux.

9-4.12.3 Dans toutes les conditions d'essai indiquées aux tableaux de la section 9-4.11.10 ou 9‑4.11.11, l'enregistrement du compteur doit respecter une tolérance de ±0,5 %.

9-4.12.4 Les compteurs soumis à la forme d'onde sous-harmonique décrite à la section 6-10.2.11 doivent enregistrer l'énergie selon une tolérance de ±1,5 % ou mieux.

5.10 Modifications apportées à l'article 10 – Transducteurs de la norme LMB-EG-07

Article réservé pour des modifications futures de l'article 10 de la norme LMB-EG-07.

5.11 Modifications apportées à l'article 11 – Appareils indicateurs de zéro de la norme LMB-EG-07

Article réservé pour des modifications futures de l'article 11 de la norme LMB-EG-07.

5.12 Modifications apportées à l'article 12 – Appareils à impulsions de la norme LMB‑EG-07

5.12.1 Le paragraphe 12-4 est modifié comme suit :

12-4 Marquages

12-4.1 Marquage des plaques signalétiques.

En plus des exigences du paragraphe 3-4.1, chaque appareil à impulsions doit porter, le cas échéant, les renseignements aux sous-paragraphes 12-4.1.1 et 12.4.1.2.

12-4.1.1 Générateurs d'impulsions (les renseignements peuvent figurer sur le générateur ou sur le compteur hôte)

  1. constante de sortie Kp du générateur d'impulsions

12-4.1.2 Relais et amplificateurs d'impulsions

  1. type d'entrée (2 ou 3 fils)
  2. type de sortie (2 ou 3 fils)
  3. tension et fréquence d'alimentation auxiliaire (le cas échéant)
  4. tension et fréquence nominales ou maximales (impulsions par unité de temps) des impulsions d'entrée
  5. durée d'impulsion minimum, si elle est importante pour le fonctionnement de l'appareil
  6. schéma de connexion

12-4.1.3 Totalisateurs

  1. rapport d'impulsions entrée-sortie (générateur d'échelles)
  2. nombre d'éléments d'addition ou de soustraction. Si tous les deux sont présents, chacun doit être clairement identifié.
  3. type d'entrée (2 ou 3 fils)
  4. type de sortie (2 ou 3 fils)
  5. tension et fréquence d'alimentation auxiliaire
  6. tension et fréquence nominales ou maximales (impulsions par unité de temps) des impulsions d'entrée
  7. schéma de connexion

Nota : Pour les appareils qui font partie prenante d'un compteur approuvé, il est possible de satisfaire à ces exigences à l'aide d'un marquage ou de l'affichage électronique approuvé du compteur. Pour les appareils autonomes, ces exigences doivent être respectées par marquage physique.

5.12.2 Le paragraphe 12-2.1 est modifié comme suit :

12-2.1 Organe d'arrêt.

Les générateurs d'impulsions doivent seulement pouvoir générer des impulsions qui sont représentatives de la direction indiquée du flux d'énergie.

5.13 Modifications apportées à l'article 13 – Dispositifs programmables et enregistreurs d'impulsions de la norme LMB-EG-07

5.13.1 L'article 13 de la norme LMB-EG-07 est remplacé par ce qui suit :

13 Exigences relatives aux enregistreurs de données auxiliaires utilisés pour la réception des données juridiquement pertinentes

13-1 Cette clause est supprimée.

Les paragraphes 13-2 et 13-3 sont remplacés comme suit :

13-2 Les enregistreurs de données sont assujettis aux exigences générales de l'article 3 de la norme LMB-EG-07, le cas échéant.

13-3 Les appareils mémorisant des données de facturation ou des données de programmation sont assujettis aux exigences du paragraphe 3-2.8.5 de LMB-EG-07.

13-4.1 Exigences relatives au marquage des enregistreurs de données auxiliaires

En plus des exigences du paragraphe 3-4.1 de la norme of LMB-EG-07, chaque enregistreur de données doit porter, le cas échéant, les renseignements suivants :

  1. période d'horodate (le cas échéant);
  2. pour chaque voie, l'identification de l'entrée, le multiplicateur de données ou l'unité scalaire prédéterminée;
  3. tension et fréquence nominales de l'alimentation auxiliaire;
  4. tension et fréquence nominales et type d'entrée;
  5. schéma de connexion.

Nota : Si un dispositif ne fait que recevoir des données, les mémoriser temporairement et en retransmettre une fraction ou un multiple, il n'est pas nécessaire d'inscrire le multiplicateur de données sur la plaque signalétique, car les données peuvent provenir de toute source et être transmises à tout autre dispositif de réception.

13-4.2 Exigences relatives au marquage des compteurs contenant un composant d'enregistrement des données

En plus des exigences du paragraphe 3-4.1 de la norme LMB-EG-07, chaque compteur source doit porter, le cas échéant, pour chaque registre d'enregistrement de données, les renseignements suivants :

  1. période d'horodate (le cas échéant)Note de bas de page a
  2. type de donnéesNote de bas de page a
  3. multiplicateur de données ou unité scalaire (le cas échéant)Note de bas de page a

13-5 Exigences de rendement des enregistreurs de données

13-5.1 Les enregistreurs de données ne doivent ni gagner ni perdre plus de 0,05 % de

la valeur vraie des données reçues quand ils fonctionnent sur une période d'une heure, à tout flux de données, et lorsque la tension d'alimentation varie entre 90 %, 100 % et 110 % de la tension nominale.

13-5.2 Les enregistreurs de données ne doivent ni gagner ni perdre plus de 0,05 % de la valeur vraie des données reçues quand ils fonctionnent sur une période d'une heure, à tout flux de données et sur une plage de températures de -40 °C à +53 °C, ou aux températures extrêmes inscrites sur la plaque signalétique, selon la valeur la moins élevée.

13-5.3 Les enregistreurs de données ne doivent enregistrer aucune donnée lorsqu'ils fonctionnent pendant une heure sans flux de données d'entrée, à la tension d'alimentation nominale.

13-5.4 La durée de la période d'horodatage doit être composée d'intervalles de 5 minutes. La durée des intervalles d'horodatage ne doit pas s'écarter de la durée de l'intervalle spécifiée de plus de 0,1 % (soit 0,33 seconde pour un intervalle de 5 minutes).

13-5.5 Les enregistreurs de données doivent offrir un moyen permettant d'indiquer la direction du flux d'énergie qui est représenté par les données livrées.

13-5.6 Les enregistreurs de données doivent pouvoir enregistrer les données à la même résolution à laquelle les données ont été reçues.

5.14 Modifications apportées à l'article 14 – Transformateurs de mesures de la norme LMB-EG-07

Cet article a été révoqué le et remplacé par le document S-E-07 – Norme visant l'approbation des transformateurs de mesure.

5.15 Modifications apportées à l'article 15 – Compteurs de maximum statiques de la norme LMB-EG-07

5.15.1 Le paragraphe 15-2 est modifié pour inclure les exigences techniques permettant d'évaluer le mécanisme de remise à zéro des compteurs de puissance appelée statiques de la façon suivante :

15-2.1 Généralités.

Les exigences du paragraphe 3-2 doivent s'appliquer.

15-2.2 Dispositif de remise à zéro.

En position normale, le dispositif de remise à zéro ne devrait pas modifier les valeurs stockées dans tout registre de puissance appelée maximale et/ou affichées par ces derniers. Des moyens pour verrouiller le dispositif de remise à zéro en position normale doivent être prévus. La remise à zéro des registres de puissance appelée maximale doit être possible uniquement après avoir brisé le sceau ou à l'aide d'un outil spécial.

15-2.3 Registres d'unités de mesure légales sources de puissance appelée maximale.

Le compteur doit enregistrer et stocker les lectures de puissance appelée maximale au moment de la plus récente remise à zéro de la puissance appelée maximale. Le compteur doit pouvoir afficher cette lecture sur demande, par séquence de défilement régulière ou en continu.

5.15.2 Le paragraphe 15-3.1, « Barrettes d'essai », a été révoqué. Les progrès technologiques ont facilité l'exécution d'essais sécuritaires, efficaces et précis des compteurs d'électricité, sans avoir recours à des barrettes d'essai. Il n'est pas nécessaire que les compteurs d'électricité soumis à Mesures Canada pour l'approbation de type, conformément à la norme LMB-EG-07, soient dotés de barrettes d'essai.

5.15.3 Le paragraphe 15-3.2 est modifié comme suit.

15-3.2 Période d'intégration de la puissance appelée

15-3.2.1 La durée des périodes d'intégration de la puissance appelée peut être sous forme de fenêtre mobile ou de bloc de 15, 20, 30 ou 60 minutes.

15-3.2.2 Les compteurs à fenêtre mobile doivent pouvoir offrir des sous-périodes consécutives de 5 minutes.

15-3.2.3 La durée de la période d'intégration de l'horodatage ne doit pas dévier de la durée d'une période d'intégration spécifiée, pour trois périodes, de plus de 0,1 % (soit 0,9 seconde pour 3 sous-périodes de 5 minutes).

15-3.2.4 Indicateur de période d'intégration de la puissance appelée. Les compteurs doivent être pourvus d'un dispositif permettant d'indiquer le début ou la fin de chaque période d'intégration ou sous-période de puissance appelée, selon le cas. L'indicateur de sous-période peut être une sortie d'impulsions ou une autre forme d'indication discrète, comme un voyant d'affichage, une sortie de relais ou une sortie lumineuse, qui servira à évaluer la précision des périodes d'intégration et des sous‑périodes de la puissance appelée.

5.15.4 Le paragraphe 15-3 est modifié pour inclure les exigences techniques permettant d'évaluer les dispositifs électroniques de remise à zéro du registre de puissance appelée maximale comme suit :

15-3.4 Dispositif de remise à zéro

15-3.4.1 Un compteur muni d'un registre pour les valeurs de puissance appelée maximale de toute UML et qui n'est pas muni d'un dispositif mécanique de remise à zéro doit être doté d'un dispositif électronique de remise à zéro du registre de puissance appelée maximale.

15-3.4.2 La remise à zéro doit être effectuée au moyen d'un dispositif interne ou externe. L'activation du dispositif de remise à zéro doit permettre de remettre à zéro la valeur réelle ou les valeurs enregistrées dans le registre de puissance appelée maximale.

5.15.5 Le paragraphe 15-4 est modifié comme suit :

15-4 Marquages

15-4.1 Plaques signalétiques de compteurs à client unique – Généralités

15-4.1.1 Dans le cas où la taille ou la conception du compteur limite la quantité d'information qui peut être mise sur le devant de l'appareil, l'information ne figurant pas sur le devant de l'appareil peut être placée à un autre endroit sur le compteur à condition que cette même information apparaisse également sur l'intérieur ou l'extérieur de la porte d'une enceinte qui doit être soumise aux fins d'approbation de type.

15-4.1.2 Un compteur qui est approuvé avec une plaque signalétique ayant de l'information non visible de l'avant doit être approuvé uniquement pour une installation du côté de la charge de l'interrupteur principal ou d'un disjoncteur du service sur lequel le compteur est installé. Cette restriction d'installation sera mentionnée dans l'avis d'approbation.

15-4.1.3 Si le compteur est équipé d'accessoires comme des contacts de retransmission, cela doit être mentionné sur la plaque signalétique et un schéma de connexion doit être fourni à la demande du directeur.

15-4.2 Plaques signalétiques de compteurs à client unique – Exigences d'information

15-4.2.1 En plus des exigences du paragraphe 3-4, chaque compteur à client unique doit comporter une ou plusieurs plaques signalétiques qui doivent être bien lisibles de l'avant, tous les couvercles étant en place. Elles doivent comporter les renseignements distincts suivants en caractères indélébiles :

  1. fréquence nominaleNote de bas de page a
  2. tension(s) nominale(s)Note de bas de page a

    Nota : La tension nominale des compteurs à 2 ½ et à 3 éléments en étoile est phase‑neutre.

  3. courants nominaux minimum et maximum
  4. durée de la période d'intégration de la puissance appelée (tranche d'intégration) et durée de la sous-période dans le cas d'une fenêtre mobileNote de bas de page a
  5. constante d'essai monophasée (le cas échéant)Note de bas de page a
  6. configuration du compteur; les exemples suivants sont recommandés :Note de bas de page a
    • 1 phase, 2 fils,
    • 1 phase, 3 fils
    • 1 phase, 3 fils, 2 éléments
    • 2 éléments, réseau
    • 2 éléments, delta
    • 2 ½ (ou 2,5) éléments, étoile ou delta
    • 3 éléments, étoile
    • Autodétection

    Nota : Les symboles acceptés sont : Ø, EL, Y et Δ.

  7. tous les renseignements requis pour calculer la puissance appelée à partir de l'indication du compteurNote de bas de page a
  8. pour les compteurs à régime primaire :
    1. les valeurs nominales du transformateur de courant (p. ex., 1000-5 A)Note de bas de page a
    2. les valeurs nominales du transformateur de tension (p. ex., 600-120 V)Note de bas de page a
  9. pour les compteurs monophasés de type transformateur, la mention « de type transformateur »
  10. pour les compteurs dont les relevés sont modifiés afin de compenser les pertes de ligne ou de transformateurs, la mention « compensée pour les pertes » doit être marquée de façon indélébile sur les plaques signalétiques.
  11. versions du micrologicielNote de bas de page a

15-4.3 Plaques signalétiques des systèmes de mesure à clients multiples – Généralités

15-4.3.1 Dans le cas où la taille ou la conception du compteur limite la quantité d'information qui peut être mise sur le devant de l'appareil, l'information ne figurant pas sur le devant de l'appareil peut être placée à un autre endroit sur le compteur à condition que cette même information apparaisse également sur l'intérieur ou l'extérieur de la porte d'une enceinte qui doit être soumise aux fins d'approbation de type.

15-4.3.2 Lorsque les renseignements relatifs à la configuration ne sont pas disponibles sur la plaque signalétique ou sur un dispositif d'affichage électronique approuvé, le SMCM doit comporter une plaque signalétique secondaire, un tableau de configuration ou des documents à l'appui qui fournissent les renseignements relatifs à la configuration de chaque compteur programmé dans le SMCM. Les renseignements doivent être clairement identifiés comme étant des documents à l'appui de la configuration du compteur. La fourniture des renseignements relatifs à la configuration peut se faire en utilisant un dispositif d'affichage électronique de remplacement, comme un ordinateur portatif ou un ordinateur personnel branché au SMCM.

15-4.3.3 Si un SMCM a plus d'une configuration, toutes les configurations approuvées propres à ce modèle doivent figurer sur la plaque signalétique. Si un SMCM utilise une seule configuration pour chaque compteur individuel, cette configuration peut être la seule à apparaître sur la plaque signalétique.

15-4.3.4 Dans le cas où la taille ou la conception du compteur limite la quantité d'information qui peut être mise sur le devant du compteur, l'information ne figurant pas sur le devant du compteur peut être placée sur le couvercle des terminaux à condition que cette même information apparaisse également à un autre endroit sur le compteur lui-même. Dans un tel cas, au minimum, le numéro de série qui est directement sur le compteur doit être visible une fois celui-ci installé.

15-4.3.5 Un compteur qui est approuvé avec une plaque signalétique ayant de l'information non lisible de l'avant doit être approuvé uniquement pour une installation du côté de la charge de l'interrupteur principal ou d'un disjoncteur du service sur lequel le compteur est installé. Cette restriction d'installation sera mentionnée dans l'avis d'approbation.

15-4.3.6 Si le compteur est équipé d'accessoires comme des contacts de retransmission, cela doit être mentionné sur la plaque signalétique et un schéma de connexion doit être fourni à la demande du directeur.

15-4.4 Plaques signalétiques des systèmes de mesure à clients multiples – Exigences d'information

15-4.4.1 En plus des exigences du paragraphe 3-4, chaque SMCM doit comporter une ou plusieurs plaques signalétiques qui doivent être bien lisibles de l'avant, tous les couvercles étant en place. Elles doivent comporter les renseignements distincts suivants en caractères indélébiles :

  1. fréquence nominaleNote de bas de page a
  2. tension(s) nominale(s)

    Nota : La tension nominale des compteurs à 2 ½ et à 3 éléments en étoile est phase‑neutre.

  3. courants nominaux minimum et maximum
  4. durée de la période d'intégration de la puissance appelée dans le cas de tranches d'intégration et durée de la sous-période dans le cas d'une fenêtre mobileNote de bas de page a
  5. constante d'essai monophasée (le cas échéant)Note de bas de page a
  6. configurations des compteurs, comme ils sont programmés par le SMCM; les exemples suivants sont recommandéesNote de bas de page a :
    • 1 phase, 2 fils
    • 1 phase, 3 fils, 2 éléments
    • 2 éléments, réseau
    • 2 éléments, delta
    • 3 éléments, étoile

    Nota : Les symboles acceptés sont : Ø, EL, Y et Δ.

  7. tous les renseignements requis pour calculer la puissance appelée à partir de l'indication du compteurNote de bas de page a
  8. pour les compteurs à régime primaire,
    1. les valeurs nominales du transformateur de courant (p. ex., 200-100 mA)Note de bas de page a
    2. les valeurs nominales du transformateur de tension (p. ex., 600-120 V)Note de bas de page a
  9. Pour les compteurs monophasés de type transformateur, la mention « de type transformateur »
  10. Pour les compteurs dont les relevés sont modifiés afin de compenser les pertes de ligne ou de transformateurs, la mention « compensée pour les pertes » doit être marquée de façon indélébile sur les plaques signalétiques.
  11. versions du micrologicielNote de bas de page a

5.15.6 La première phrase de l'article 15-5 est modifiée comme suit :

Les exigences de rendement du sous-article 15-5 portent sur les valeurs mesurées pour chaque UML de puissance appelée qui fait l'objet d'une approbation et qui doit être fournie par le compteur par l'entremise d'un dispositif d'indication et par toute sortie de données.

5.15.7 L'article 15-5 est modifié pour inclure les exigences techniques permettant d'évaluer les unités de mesure légales de la puissance appelée normalisée de la façon suivante :

15-5.12 Toutes les grandeurs de puissance appelée doivent être établies sur la base de l'enregistrement d'énergie mesuré sur une période d'intégration spécifiée à la clause 15.5.3 ci-dessus.

15-5.13 Toutes les grandeurs de puissance appelée doivent être établies à partir des valeurs d'énergie correspondantes qui sont établies conformément aux exigences de l'article 6 de la présente norme.

15-5.14 Les compteurs doivent obtenir toutes les données de consommation utilisées pour établir l'enregistrement de la puissance appelée, soit en continu, soit à une fréquence d'au moins une fois par minute.

15-5.15 Les compteurs de puissance appelée en voltampères qui ne sont pas approuvés pour la fonction voltampèreheure doivent fournir une impulsion d'essai des voltampèreheures ou un autre moyen similaire afin de faciliter l'évaluation.

15-5.16 Les compteurs de puissance appelée polyphasés en voltampères qui ne sont pas évalués pour les mesures d'énergie en voltampèreheures doivent faire l'objet d'une évaluation de rendement dans des conditions de charges polyphasées non équilibrées. Le courant d'essai appliqué à une phase doit avoir une valeur différente pour l'autre ou les deux autres phases (selon le cas). De la même manière, la valeur attribuée au facteur de puissance d'une phase doit être différente pour l'autre ou les deux autres phases (selon le cas). Les erreurs ne doivent pas excéder ± 0,75 % lorsqu'on applique une valeur de courant, entre la valeur minimale à la valeur maximale, et un facteur de puissance entre 0,5 (avance) et 0,5 (retard).

15-5.17 Attribution de la puissance appelée active (W) par direction

15-5.17.1 La puissance appelée en watts qui est dérivée de l'intégration dans le temps de l'énergie active enregistrée dans un registre identifié « Wh (livrés) » peut être attribuée à un registre identifié « W (livrés) ».

15-5.17.2 La puissance appelée en watts qui est dérivée de l'intégration dans le temps de l'énergie active enregistrée dans un registre identifié « Wh (cons.) » peut être attribuée à un registre identifié « W (cons.) ».

15-5.17.3 Aucune valeur de puissance appelée active conformément à la clause 15-5.17.1 ne doit être enregistrée dans un registre identifié « W (cons.) », et aucune puissance appelée active conformément à la clause 15-5.17.2 ne doit être enregistrée dans un registre identifié « W (livrés) ».

15-5.18 Attribution de la puissance appelée apparente (VA) par direction

15-5.18.1 La puissance appelée en VA qui est dérivée de l'intégration dans le temps de l'énergie apparente enregistrée dans un registre identifié « VAh (livrés) » peut être attribuée à un registre identifié « VA (livrés) ».

15-5.18.2 La puissance appelée en VA qui est dérivée de l'intégration dans le temps de l'énergie apparente enregistrée dans un registre identifié « VAh (cons.) » peut être attribuée à un registre identifié « VA (cons.) ».

15-5.18.3 Aucune valeur de puissance appelée apparente conformément à la clause 15-5.18.1 ne doit être enregistrée dans un registre identifié « VA (cons.) », et aucune puissance appelée apparente conformément à la clause 15-5.18.2 ne doit être enregistrée dans un registre identifié « VA (livrés) ».

15-6 Rendement des compteurs de puissance appelée sous l'influence des harmoniques

15-6.1 Les compteurs de puissance appelée doivent fonctionner de manière continue conformément à la plage de tolérances prescrite correspondant à la grandeur énergétique pertinente lorsqu'ils sont sous l'influence des harmoniques.

15-6.2 Les valeurs de puissance appelée sont calculées à partir des valeurs d'énergie correspondantes. Les exigences relatives aux résidus harmoniques sont décrites à l'article 6 de la présente norme. Le rendement des compteurs de puissance appelée doit être déterminé d'après un essai de fonctionnalité et des attestations écrites de conformité.

5.16 Modifications apportées à l'article 16 – Compteurs utilisés pour le mesurage des volts-carrés heures de type induction de la norme LMB-EG-07

5.16.1 Le paragraphe 16-4 est modifié comme suit :

16-4 Marquages

16-4.1 Plaques signalétiques.

En plus des exigences du paragraphe 4-4, les renseignements suivants doivent figurer sur la plaque signalétique :

  1. pour les compteurs à régime secondaire, la constante d'essai monophasée, et la constante d'impulsion Kp en V2·h par impulsion
  2. pour les compteurs à régime primaire :
    1. le rapport du transformateur de tension
    2. la constante Kp en V2·h par impulsion

5.17 Modifications apportées à l'article 17 – Compteurs utilisés pour le mesurage des volts-carrés heures de type statique de la norme LMB-EG-07

5.17.1 Le paragraphe 17-4 est modifié comme suit :

17-4 Marquages

17-4.1 Plaques signalétiques.

En plus des exigences du paragraphe 16-4, les éléments suivants doivent figurer sur la plaque signalétique :

  1. version du micrologiciel (doit être inscrite bien en vue sur la plaque signalétique du compteur ou au moyen de l'affichage électronique).

5.17.2 Les paragraphes 17-5.8 et 17-5.9 ont été ajoutées comme suit :

17-5.8 Rendement des compteurs utilisés pour le mesurage des volts-carrés heures de type statique sous l'influence des harmoniques – Généralités

17-5.8.1 Les compteurs statiques (tension-au-carré-heure) (V2h) doivent enregistrer l'énergie seulement d'après la tension à la fréquence fondamentale. L'enregistrement doit s'inscrire dans la plage de tolérances prescrite pour des conditions de charge non sinusoïdales comprenant les résidus harmoniques de la tension, comme il est défini à la section 17-5.8.2 ci-dessous.

17-5.8.2 L'enregistrement en V2h doit respecter la plage de tolérances prescrites sous l'influence des conditions harmoniques simulées par les formes d'onde non sinusoïdales suivantes :

  1. forme d'onde quadriforme;
  2. forme d'onde avec crête;
  3. forme d'onde avec impulsion;
  4. forme d'onde de tension marquée;
  5. forme d'onde harmonique d'ordre pair.

Sauf indication contraire, les formes d'onde des harmoniques d'essai doivent être générées à des amplitudes dont l'erreur n'est pas supérieure à 1 % de la fondamentale ou à 25 % de l'amplitude des harmoniques d'essai.

17-5.8.3 Les formes d'onde d'essai sont définies par les équations générales établies à la clause 6-10.2.2.

17-5.8.4 Les formes d'onde constituées d'harmoniques ayant une phase et une amplitude conforme aux tableaux indiqués aux clauses 9-4.11.5 à 9-4.11.11 doivent être appliquées aux circuits de tension et de courant du compteur.

17-5.9 Rendement des compteurs utilisés pour le mesurage des volts-carrés heures de type statique sous l'influence des harmoniques – Plage de tolérances

17-5.9.1 Dans toutes les conditions d'essai des tableaux indiqués aux clauses 9-4.11.5 à 9‑4.11.9, l'enregistrement du compteur doit respecter une tolérance de ±0,6 % ou mieux.

17-5.9.2 Dans toutes les conditions d'essai des tableaux indiqués aux clauses 9-4.11.10 ou 9‑4.11.11, l'enregistrement du compteur doit respecter une tolérance de ±0,5 % ou mieux.

5.18 Modifications apportées à l'article 18 – Systèmes de facturation partagée de la norme LMB-EG-07

Article réservé pour des modifications futures de l'article 18 de la norme LMB-EG-07.

5.19 Modifications apportées à l'article 19 – Convertisseurs de signaux de la norme LMB-EG-07

Article réservé pour des modifications futures de l'article 19 de la norme LMB-EG-07.

6.0 Nouveaux articles de la norme LMB-EG-07

6.1 Article 20 – Exigences additionnelles pour les compteurs qui fournissent des données sur la période d'intégration dont l'utilisation est approuvée pour le calcul des valeurs en unités de mesure légales calculées

20-1 Exigences de rendement

20-1.1 Les données sur la période d'intégration fournies par un compteur dont on demande l'approbation pour pouvoir l'utiliser afin d'établir des UML de l'énergie doivent être assujetties aux exigences de rendement établies aux paragraphes 6-4.3 à 6-4.14 de la norme LMB-EG-07.

20-1.2 Les données sur la période d'intégration fournies par un compteur dont on demande l'approbation pour pouvoir l'utiliser afin d'établir des UML de la puissance appelée doivent être assujetties aux exigences de rendement établies au paragraphe 15-5 de la norme LMB-EG-07.

20-1.3 La durée de la période d'intégration de la puissance appelée doit être conforme aux exigences établies au paragraphe 15-3.2.

20-1.4 Les exigences de rendement doivent s'appliquer pendant toute la durée de l'accumulation des données sur la période d'intégration.

6.2 Article 21 – Exigences additionnelles pour les dispositifs de conversion auxiliaires et les fonctions de conversion

21-1 Exigences générales

Les exigences qui s'appliquent aux enregistreurs de données, établies au paragraphe 5.13.1, doivent s'appliquer, le cas échéant, aux dispositifs de conversion auxiliaires.

21-2 Exigences relatives aux marquages

Les exigences relatives aux marquages, établies aux paragraphes 12-4, 13-3, 15-4 et 21-2 de la norme LMB-EG-07, doivent s'appliquer aux dispositifs de conversion auxiliaires et aux compteurs qui sont pourvus de fonctions de conversion, le cas échéant.

21-3 Exigences de rendement

21-3.1 La grandeur de toute valeur en UML indiquée par un dispositif ou une fonction de conversion ne doit pas différer de plus de 0,01 % de la valeur dérivée calculée à partir des valeurs mesurées ou des valeurs d'entrée des UML ou des données JP.

21-3.2 La durée des périodes d'intégration de la puissance appelée doit être conforme aux exigences établies à la clause15-3.2.

21-3.3 Les constantes opérationnelles de base (comme Kp, Kh et la durée de la période d'intégration de la puissance appelée) utilisées pour le calcul des valeurs en UML doivent être stockées dans le dispositif de telle manière qu'il faille briser le sceau du compteur pour les modifier.

21-3.4 Dans les conditions de référence définies à la clause 3-5.1 de la norme LMB‑EG‑07 et sans aucune entrée appliquée, le dispositif ou la fonction de conversion doit produire un enregistrement nul. La durée de l'essai doit être déterminée à partir d'une charge hypothétique de 0,05 % Imax à la tension d'essai et dans les conditions d'essai décrites de a) à c), le cas échéant.

  1. Essai de la puissance appelée : La durée de l'essai doit correspondre à au moins une période d'intégration complète de la puissance appelée, pourvu que le registre de puissance appelée ait une résolution suffisante pour indiquer une valeur non nulle à la charge hypothétique appliquée.
  2. Simulateur de sortie d'impulsions ou de révolution de disque : La durée minimale de l'essai doit correspondre au temps qui serait requis pour obtenir une impulsion ou une révolution de disque à la charge hypothétique appliquée.
  3. Essai du registre d'énergie : La durée minimale de l'essai doit correspondre au temps qui serait requis pour enregistrer une valeur non nulle à la charge hypothétique appliquée.

21-3.5 Les fonctions et les dispositifs de conversion doivent fournir des valeurs en UML et des données JP à la même résolution que celle à laquelle les données ont été reçues. L'indication des valeurs en UML (si elles sont fournies) doit avoir une résolution minimale de trois chiffres à la droite de la virgule décimale.

21-3.6 Les exigences définies à la clause 15-5.6 de la norme LMB-EG-07 doivent s'appliquer.

21-3.7 Le dispositif de conversion doit respecter toutes les exigences de précision lorsque la tension d'alimentation est 10 % inférieure et 10 % supérieure à la tension d'alimentation nominale. En outre, les valeurs en UML et les données JP indiquées ne doivent pas différer de plus de 0,2 % des valeurs établies à la tension d'alimentation nominale.

21-3.8 Les exigences définies à la clause15-5.7 de la norme LMB-EG-07 doivent s'appliquer.

6.3 Section 22 – Exigences administratives

22-1 Avis d'approbation

L'avis d'approbation doit préciser si un appareil a été évalué et approuvé conformément aux dispositions de la norme PS-E-18.

Nota : Si un appareil a été évalué et approuvé conformément aux dispositions de la norme S-E-06, on peut en faire mention dans l'avis d'approbation, mais ce n'est pas une exigence.

Date de modification :