Articles


Établir le fondement de l'apprentissage continu

Ruby Anne Chartrand et ses élèves participent à la coutume autochtone traditionnelle de tambour

Ruby Anne Chartrand
Children of the Future Aboriginal Head Start Program

Swan River (Manitoba)
Type d'établissement : Programme préscolaire pour enfants autochtones âgés de 3 à 5 ans

Je crois fermement aux bienfaits durables des programmes d'éducation préscolaire. Les expériences d'apprentissage au cours de ces premières années peuvent influer sur le reste de la vie d'une enfant. J'ai choisi de devenir une éducatrice de la petite enfance pour participer à ce stade merveilleux et passionnant du développement. Je fais tout en mon pouvoir pour que chaque enfant qui participe au Programme d'aide préscolaire aux Autochtones se sente spécial en lui prodiguant beaucoup d'affection, en lui accordant du temps en tête à tête de qualité et en apprenant à connaître personnellement sa famille. Les enfants doivent se sentir en sécurité dans leurs milieux et avec leurs éducateurs pour être en mesure d'apprendre. La création de liens et d'environnements favorables assurent aux enfants l'amour, le réconfort et la sécurité dont ils ont besoin pour grandir socialement et émotionnellement.

Pour créer des liens positifs avec les enfants, il est essentiel de bien comprendre leurs préférences, leurs champs d'intérêt, leurs antécédents et leur culture. Étant moi-même métis, je me dois d'être un modèle positif pour les enfants qui me sont confiés et de les rendre fiers de leur héritage autochtone. Je leur enseigne les rudiments des langues ojibway et saulteux et j'incorpore des mots dans une panoplie de jeux amusants et de chansons. J'initie les enfants aux coutumes autochtones traditionnelles comme le battement de pieds, le tambour, la danse des clochettes et la danse du châle. Un tel curriculum axé sur le jeu contribue à développer la confiance en soi, l'imagination et la sociabilité des enfants. J'invite également les aînés de la collectivité à venir divertir les enfants en leur racontant des histoires fascinantes au sujet de leur passé. En exposant mes enfants à différents aspects de leur culture, je leur donne la possibilité de mieux comprendre d'où ils viennent et de renforcer leur sentiment d'appartenance.

Ruby Anne Chartrand et un de ses élèves jouent sur un ordinateur

La participation des parents est également essentielle au développement et à l'apprentissage des jeunes enfants. Sans le soutien de ses parents, un enfant est moins susceptible de réussir et de s'engager à l'école. Je veille à communiquer chaque jour avec les parents de mes enfants pour entretenir des relations positives et pour les tenir au courant des leçons et des progrès de leurs enfants. Je mobilise autant que possible les parents et les familles en les invitant à différentes activités tout au long de l'année. Le Programme d'aide préscolaire aux Autochtones (anglais seulement) organise chaque année un cyclothon ainsi que des retraites de camping familiales pour permettre aux parents de passer du temps de qualité avec leurs enfants et de socialiser avec les autres familles.

Un éducateur de la petite enfance se doit d'être patient, bienveillant, compréhensif et d'aimer les enfants. Nous devons nous efforcer de créer des liens positifs avec nos enfants et leur famille pour faire une différence dans l'apprentissage continu des enfants et pour établir de solides assises pour leur future réussite scolaire.


haut de la page

Travail d'équipe, travail de rêve

Angela Daniels-Drummond et ses élèves tiennent des enseignes « Team Work makes the DreamWork »

Angela Daniels-Drummond
Dartmouth Day Care Centre

Dartmouth (Nouvelle-Écosse)
Type d'établissement : Centre de la petite enfance pour enfants âgés de 12 mois à 5 ans

Qu'on soit travailleur chevronné ou nouveau venu dans le domaine de l'éducation de la petite enfance, qu'on franchisse les portes de son centre pour la première fois ou qu'on y travaille depuis vingt ans, on a tous des rêves, des buts et des aspirations. On espère que tout ce qu'on désire pour chaque enfant deviendra un jour réalité.

J'ai le plaisir et le privilège de travailler avec des enfants ayant des besoins spéciaux. Mon travail consiste à intégrer des enfants à la garderie et à concevoir des plans et des routines qui complètent leur niveau de développement. Je veille à ce que les parents comprennent parfaitement tous les bienfaits d'un milieu d'apprentissage préscolaire inclusif et qu'ils en tirent pleinement parti. J'ai découvert au fil des ans que chaque enfant est tout à fait unique. Ce sont ses parents, sa collectivité et sa culture qui l'aident à le définir en tant que personne. J'ai appris à prendre une étape à la fois chacun des merveilleux stades de son développement. J'ai appris que la création de liens est essentielle à tout nouveau et fructueux début.

En tant que coordonnatrice à l'inclusion, je comprends que les enfants qui ont des besoins spéciaux, ainsi que leurs parents, se heurtent à de nombreux obstacles. Je me suis fixé comme objectif de les aider à surmonter ces obstacles et de modifier les programmes d'apprentissage, les salles de classe, les jouets et les environnements de jeu afin que chaque expérience d'apprentissage soit fructueuse. Il est essentiel de comprendre que chaque enfant est tout à fait unique et qu'il doit être traité comme tel. Mon travail quotidien est la preuve que nous ne sommes pas tous coulés dans le même moule, mais que nous pouvons prendre toutes sortes de formes et de tailles. Nous ne correspondrons peut-être jamais au cadre convenu, mais en réalité nous correspondons parfaitement au cadre de ceux qui nous aiment et se soucient de nous.

J'adore la notion d'inclusion. J'aime la vivre et l'adapter à mes enfants au quotidien. Cette simple notion, une fois admise, a changé la vie de tellement d'enfants. Les enfants et parents qui fréquentent le centre de la petite enfance de Dartmouth ont la certitude d'être dans un environnement totalement inclusif. On évalue les besoins uniques de leur enfant, puis on lui conçoit un programme d'apprentissage parfaitement adapté.

Angela Daniels-Drummond et un élève jouent un jeu ensemble

À la fin de la journée, lorsque tous les ajustements nécessaires ont été faits, que les plans et leurs objectifs ont été peaufinés et que les classes et les éducateurs ont été préparés, tout ne tient qu'aux liens qu'on a tissés. Comment puis-je amener un enfant et ses parents à me faire suffisamment confiance pour que nous réussissions à atteindre les objectifs fixés?

C'est là qu'entre en jeu le travail d'équipe. Le personnel a, heureusement, la même mentalité que moi. Nous travaillons tous chaque jour en étroite collaboration à l'atteinte d'objectifs pour nos enfants. Tous perçoivent la valeur du travail d'équipe et leur engagement quotidien en témoigne. J'ai le plaisir de travailler avec de nombreux autres professionnels qui visitent les enfants de notre garderie. Ils proposent de nouvelles idées adaptées à chaque enfant. Je suis heureuse de chacune de ces expériences de collaboration professionnelle.

Je crois que l'avenir de la garderie est brillant et prometteur. Je crois que, en tant qu'éducateurs de la petite enfance, nous devons rester engagés envers nos enfants, nos parents et nos collectivités. Nous devons continuer à faire preuve de diligence dans notre quête afin de démontrer que nous sommes des éducateurs de la petite enfance compétents qui font une différence quotidienne dans la vie des enfants et qui jouent un rôle primordial dans notre société.


haut de la page

Favoriser l'émerveillement des enfants; inspirer l'apprentissage grâce à un curriculum émergent

Julie Kamiya et deux de ses élèves jouent dehors

Marina Giovinazzo, Julie Kamiya et Cristina Primerano
Brentwood Nursery School Society

Burnaby (Colombie-Britannique)
Type d'établissement : Prématernelle pour enfants âgés de 3 et 4 ans

Nous croyons que l'apprentissage est un processus qui dure toute la vie grâce aux interactions avec les pairs, le matériel et l'environnement. L'auteur et pédagogue Ken Robinson a déclaré : « nous devons reconnaître que la plupart des acquisitions de base se font en groupe et que la coopération alimente le développement ». Notre communauté d'apprentissage est composée d'enfants, de familles et d'éducateurs. Notre philosophie, s'articulant autour des relations, se base sur la reconnaissance des questions de notre communauté et sur l'utilisation de ce questionnement et de cette remise en question pour développer un curriculum émergent axé sur l'observation. « Émergent », en ce sens qu'il est souple et qu'il est issu des intérêts portés par les enfants et la communauté d'apprenants et « axé sur l'observation » en ce sens que nous écoutons attentivement ce que disent les enfants et surveillons de près la façon dont ils utilisent le matériel et les concepts qu'ils explorent. Nous croyons qu'un curriculum est un processus vivant et organique qui ne cesse de changer et d'évoluer.

Marina Giovinazzo avec ses élèves

Le cycle d'enquête est un outil de réflexion qui nous permet de faciliter le processus de planification. Il peut dans un premier temps prendre la forme d'une provocation que nous observons; l'écoute active des enfants pendant leur exploration, même lorsqu'ils ne disent rien. Nous sommes inspirées par la pédagogie de l'écoute de Reggio Emilia qui nous invite à être attentifs à ce que font les enfants, aux raisons pour lesquelles ils le font et l'importance qu'ils y accordent. Nous réfléchissons. Nous cherchons à établir des modèles et des liens, et nous nous interrogeons lorsque les enfants expriment leurs idées et formulent des théories pour forger leur propre explication. Afin de rendre l'apprentissage et la réflexion de notre communauté visible, nous documentons nos réflexions. Enfin, nous provoquons. Nos réflexions sont à l'origine de provocations qui permettent aux enfants d'explorer davantage leurs théories, ce qui nous amène à construire unee explication de groupe. Nous encourageons l'apprentissage coopératif qui permet aux enfants de cerner les lacunes de leurs théories, de créer de nouvelles connaissances et de parvenir à une compréhension commune.

En recourant au cycle d'observation dans notre planification curriculaire, nous valorisons :

  • l'écoute des théories et le questionnement des enfants pour orienter le processus d'apprentissage;
  • l'importance de réunir toutes nos classes pour collaborer à la réflexion et pour s'inspirer mutuellement; 
  • la nécessité d'offrir aux enfants le matériel nécessaire pour tester leurs théories;  
  • la richesse et l'enthousiasme de faire partie de la communauté et de s'en inspirer pour apprendre; 
  • la création d'un milieu d'apprentissage où il est indispensable de faire preuve de pensée critique et intentionnelle et de se lancer mutuellement des défis.
Cristina Primerano et un élève jouent avec des bulles savonneuses

Pour certains, la zone de confort est un bel endroit, mais en réalité, on ne pourra jamais rien en tirer. Nous croyons que c'est l'imprévu, l'imprévisibilité et le mystère de l'inconnu qui rendent le cycle d'observation si mystérieux et passionnant. Comme dans toute aventure, il y a un risque — le risque de ne pas savoir ce qu'il adviendra. Mais cette approche nous permet de découvrir de riches lieux, de riches questions et de riches idées avec les enfants. Comme le dit David Jardine, « on doit courir le risque d'être transformé, le risque de changer, le risque d'en apprendre plus que ce quon aurait prévu, espéré ou souhaité ».


haut de la page

Établir le fondement de l'apprentissage continu

Mona Khan avec deux de ses élèves

Mona Khan
Little Scholars Montessori Academy

Ottawa (Ontario)
Type d'établissement : Garderie agrée pour enfants âgés de 18 mois à 6 ans

Les six premières années de la vie sont véritablement miraculeuses. Le développement au cours de cette période critique prépare le reste de la vie d'un enfant. Ce constat simple mais profond a inspiré ma formation, ma recherche et mon travail dans le domaine du développement de la petite enfance.

Selon Dre Maria Montessori, les enfants ont, au cours de ces années miraculeuses, la faculté remarquable et innée d'apprendre et d'absorber le monde qui les entoure. En tant qu'éducateurs, nous pouvons cultiver cette faculté et aider chaque enfant à jeter les fondements de l'apprentissage continu. J'ai découvert qu'une approche harmonisée qui permet de suivre l'enfant, de préserver son amour naturel de l'apprentissage et de l'aider à devenir un dirigeant et un intervenant, est le meilleur moyen d'y parvenir. Cette approche m'a permis de transformer mes programmes en un modèle d'apprentissage et de soins de la petite enfance et en une ruche d'activités pour les familles de la collectivité.

J'encourage mon équipe d'éducatrices et d'éducateurs à observer chaque enfant pour lui faire suivre la voie que nous suggère son comportement pour favoriser son plein développement. L'objectif de mon principe de suivi de l'enfant consiste à écouter et à observer ce qui lui convient le mieux sur son plan personnel, à découvrir ce qui est culturellement important, puis à aider chaque enfant à atteindre des objectifs d'apprentissage ambitieux mais réalisables.

Afin d'aider l'enfant à conserver son amour naturel de l'apprentissage, de l'environnement, de l'éducateur et de ses expériences, nous devons tous nous employer à inspirer la liberté et l'indépendance. Nos programmes incitent les enfants à rechercher des activités qui suscitent leurs propres intérêts. Nous permettons aux enfants de faire leurs propres choix, de contrôler leurs mouvements et leurs activités. L'éducateur se retire graduellement de l'apprentissage actif de l'enfant à mesure qu'il grandit et qu'il devient capable de gérer ses propres activités. Lorsque l'enfant arrive à un stade d'autonomie, l'éducateur collabore avec lui pour lui enseigner les compétences qu'il perfectionnera plus tard de son propre chef. Apprendre à reconnaître et à respecter ses propres intérêts en bas âge permet à l'enfant de conserver sa curiosité, sa créativité et son amour de l'apprentissage qu'il possède depuis sa naissance.

Mona Khan et ses élèves jouent avec un globe terrestre

Dre Montessori l'a parfaitement exprimé en disant : « Libérez le potentiel de l'enfant et vous transformerez le monde avec lui ». Tous les enfants ont un potentiel unique. En les aidant à devenir des dirigeants et des intervenants, vous leur permettez de développer les fondements de l'épanouissement personnel et de la responsabilité sociale. Dans nos classes, les enfants participent en tant que membres d'une véritable collectivité fonctionnelle. Ils collaborent avec l'Hôpital pour enfants de l'est de l'Ontario (HEEO) et la Croix-Rouge pour recueillir des fonds pour secourir des sinistrés, unissent leurs efforts pour nettoyer leur voisinage dans le cadre du Jour de la Terre et règlent des conflits autour de la table de la paix en classe. Ils apprennent dès un très jeune âge qu'ils peuvent faire une différence dans leur monde!

Les enfants sont notre avenir et, en tant qu'éducateurs de la petite enfance, nous avons la chance de pouvoir modeler l'avenir. En respectant leurs champs d'intérêt, en favorisant leurs aptitudes innées et en les responsabilisant, nous pouvons encourager les enfants à devenir des apprenants tout au long de leur vie — la meilleure préparation qui soit pour relever les défis d'un monde en constante évolution.


haut de la page

Une démarche bienveillante

Arnold Laplante avec les enfants sous sa garde

Arnold Laplante
Centre de la petite enfance La Goélette enchantée

Baie-Saint-Paul (Québec)
Type d'établissement : Centre de la petite enfance pour enfants âgés de 4 et 5 ans

Empreint de bienveillance, c'est ainsi que je tente d'exercer mon travail auprès des enfants âgés de quatre et cinq ans. Tout au long de mes trente-quatre années d'expérience au Centre de la petite enfance, j'ai puisé mon inspiration aux côtés de collègues et d'artistes, soutenu aussi ma pratique par des données venant de pédagogues et psychologues reconnus.

Essentiellement, ma démarche avec les enfants s'inscrit dans le respect du développement de chacun d'entre eux. Dès le premier jour où j'accueille les parents et leur enfant, je porte une attention toute particulière à ce moment afin qu'ils se sentent attendus. Pour moi, il est très important d'accueillir les parents, se mettre à leur place, eux qui confient leur enfant à un autre adulte peu familier. Sécurisés, les parents sont davantage réceptifs à disposer leur enfant à me faire confiance et à créer de nouveaux liens porteurs de nouvelles expériences. C'est ainsi qu'une relation d'ouverture et d'authenticité se tisse au fil des jours.

De plus, contribuer ensemble au développement de l'enfant nécessite de part et d'autre la reconnaissance du rôle de chacun, rôle spécifique et complémentaire. Ce projet commun se réalise à travers la communication bienveillante que j'établis avec l'enfant et ses parents. Au quotidien, mes encouragements et les commentaires positifs valorisent les « exploits » de leur enfant et confortent le parent dans son rôle. Ces moments se veulent un temps de partage avec les parents où le regard que l'on porte à l'enfant s'enrichit de nos observations mutuelles.

Arnold Laplante avec les enfants sous sa garde

Du côté de l'enfant, le lien que je crée avec lui l'amène à devenir complice et plus enclin à collaborer et s'investir. Ce lien de confiance sert d'assise aux apprentissages fondamentaux que l'enfant réalise à travers ses jeux. Puisqu'à cet âge, le jeu symbolique caractérise les activités de l'enfant, je situe mes actions dans ce jeu même, laissant libre cours à ses propositions. Peu à peu, l'enfant progresse dans sa manière de créer, d'inventer et de construire son jeu. Je nourris aussi l'imaginaire de l'enfant en lui racontant des histoires, en jouant des personnages plus farfelus les uns que les autres. Le merveilleux est là sensible au plaisir de l'enfant. Attentif au jeu et au récit de l'enfant, j'observe, je questionne et il me questionne aussi. Je lui fournis « des clés » pour qu'il puisse faire des liens, trouver des solutions et se sentir toujours plus compétent.

Grâce à mon attitude bienveillante, l'enfant prend des risques, s'engage dans de nouveaux jeux avec ses pairs et sait que quoiqu'il arrive, je veillerai sur lui. En somme, l'importance de la bienveillance pour semer de la fierté et de l'espoir, l'espoir de vivre heureux et d'être meilleur.

Date de modification :