Sélection de la langue

Recherche

Prix du premier ministre 2020 : lauréats nationaux

Cette vidéo présente une conversation entre le premier ministre Trudeau, le ministre Hussen, le ministre Duclos et les lauréats nationaux des Prix du premier ministre de 2020.

Transcription –Prix du premier ministre 2020 : lauréats nationaux

[Les mots « Les Prix du Premier ministre 2020 – Prime Minister's Awards 2020 » apparaissant en rose et noir, sur un fond blanc. Musique de fond.]

[Coupure. « N'ayez pas peur d'apprendre aux côtés de vos élèves. »]

[Coupure. Photos : François-Henri au tableau enseignant à une classe; et un élève expliquant à son enseignante ce qu'il fait à l'ordinateur.]

[Coupure. « Apprenez à connaître vos élèves pour savoir comment mieux les enseigner. »]

[Coupure. Photos : Debbie et des élèves à l'extérieur dans la forêt; et Imran debout devant la classe en train d'enseigner]

[Coupure. « Permettez aux élèves de vous dire ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. »]

[Coupure. Photos : Jenna coiffée d'un casque protecteur sur un bateau avec une étoile de mer dans la main; et élèves assis à une table avec des tablettes.]

[Coupure. « Soyez authentique. Les élèves le respecteront. »]

[Coupure. Photos : Meghan assise avec un enfant et une poupée sur ses genoux devant un groupe d'élèves; et Kim et des élèves écrivant sur un tableau blanc]

[Coupure. « Lorsqu'un enfant se sent en sécurité, il réussit. »]

[Coupure. Photos : Ashleigh et un élève regardant un ordinateur; et Leah et un enfant assis à une table, dos à la caméra.]

[Coupure. « Enseignez avec votre cœur. »]

[Coupure. Photo : Neeru montre un livre à sa classe]

[Coupure. « Laissez les élèves être des artisans du changement. »]

[Coupure. Photo :Lisa, un enfant et un chien marchant sur un sentier couvert de boue.]

[Transition vers les mots « Les Prix du Premier ministre 2020 – Prime Minister's Awards 2020 » apparaissant en rose et noir, sur un fond blanc.]

[Coupure vers Doreen Flynn apparaissant devant une toile de fond avec les mots « Les Prix du Premier ministre ».]

« Bonjour et bienvenue. »

«My name is Doreen Flynn and I am the master of ceremonies for today's virtual event. I would like to welcome the Right Honourable Prime Minister, Justin Trudeau; the Honourable Jean-Yves Duclos, President of the Treasury Board; the Honourable Ahmed Hussen, Minister of Families, Children and Social Development; and the 2020 National Recipients of the Prime Minister's Awards for Teaching Excellence, Teaching Excellence in STEM and Excellence in Early Childhood Education. » [Traduction : Je m'appelle Doreen Flynn et je suis la maîtresse de cérémonie de l'événement virtuel d'aujourd'hui. J'aimerais souhaiter la bienvenue au très honorable premier ministre, Justin Trudeau; à l'honorable Jean‑Yves Duclos, président du Conseil du Trésor, à l'honorable Ahmed Hussen, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social; ainsi qu'aux lauréats nationaux de 2020 des Prix du Premier ministre pour l'excellence dans l'enseignement, pour l'excellence dans l'enseignement des STIM et pour l'excellence en éducation de la petite enfance.]

« Today we are honouring the seventeen national recipients from British Columbia to Newfoundland and as far north as Pond Inlet, Nunavut who will share with us some of their best practices in engaging their students and putting them on the path to future success. » [Traduction : Nous rendons aujourd'hui hommage aux dix-sept lauréats nationaux, de la Colombie-Britannique à Terre-Neuve et, tout au nord, jusqu'à Pond Inlet, au Nunavut, qui partageront avec nous leurs meilleures pratiques pour mobiliser leurs élèves et les guider sur le chemin de la réussite future.]

« Award recipients, the bottom line is, you've made a significant impression on someone who felt that it was their duty to nominate you for this award. You are the very definition of leadership: you have guided others to help them reach their full potential. Teachers will often step back and let their students shine, but today is your day. You don't get to wiggle out of receiving the accolades that you justly deserve—not going to happen! But seriously, congratulations to all of you. You really deserve this award. » [Traduction : Chers lauréats, il va sans dire que vous avez fait grande impression sur quelqu'un qui jugeait de son devoir de proposer votre candidature pour ce prix. Vous êtes la définition même du leadership : vous avez amené d'autres personnes à atteindre leur plein potentiel. Souvent, les éducateurs restent dans l'ombre afin de faire briller leurs élèves, mais aujourd'hui est votre jour. Vous ne pourrez pas vous soustraire aux éloges que vous méritez à juste titre — ça n'arrivera pas! Mais sérieusement, félicitations à vous tous. Vous méritez vraiment ce prix.]

"I would like to begin by acknowledging that those of us in the Nation's Capital are on the unceded territory of the Algonquin Nation." [Traduction : Je tiens d'abord à souligner que ceux d'entre nous qui sont dans la capitale nationale se trouvent sur le territoire non cédé de la Nation algonquine.]

[Coupure vers un écran partagé : Doreen Flynn et le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, assis à un bureau avec des bibliothèques et un drapeau du Canada en arrière-plan.]

«And now, I would now like to invite someone whom you may know. Leadership skills seem to run in his family. In fact, I describe him to my children as 'Canada's big boss'. Ladies and gentlemen, please help me welcome the Right Honourable Justin Trudeau who will say a few words. » [Traduction : Et maintenant j'invite le premier ministre, le très honorable Justin Trudeau à la parole. Et maintenant, permettez-moi d'inviter quelqu'un que vous connaissez peut-être. Il semble que ses compétences en leadership soient héréditaires. En fait, je le décris à mes enfants comme le « grand patron du Canada ». Mesdames et messieurs, accueillons le premier ministre, le très honorable Justin Trudeau.]

« Et maintenant j'invite le premier ministre, le très honorable Justin Trudeau à la parole. »

[Transition vers une image plein écran du premier ministre assis à son bureau. Les mots « Le très honorable Justin Trudeau, premier ministre du Canada – The Right Honourable Justin Trudeau, Prime Minister of Canada » en dessous.]

« Well it wouldn't be a Zoom if we didn't get caught on mute every now and then. Thank you, Doreen, for that introduction and for all your work at Innovation, Science and Economic Development Canada. » [Traduction: Eh bien, ce ne serait pas un Zoom si on ne se faisait pas prendre en sourdine de temps en temps. Merci, Doreen, pour cette présentation et pour tout le travail que vous faites à Innovation, Sciences et Développement économique Canada.]

« Merci aussi aux ministres Duclos et Hussen d'être avec nous aujourd'hui. Je sais que vous êtes toujours là quand vient le temps de s'assurer que nos jeunes aient les outils nécessaires pour réussir. On en est tous reconnaissants. Et bien sûr, et surtout, merci à tous les enseignants qui se joignent à nous. En tant qu'ancien prof moi-même, ça me fait particulièrement plaisir d'être ici pour souligner vos efforts incroyables dans la dernière année et tout au long de votre carrière. »

« Well let's be honest for a moment, this has been a tough year. Tough for parents, tough for kids and, of course, tough for teachers. That's why today, more than ever, I want to take a moment to thank you for your resilience, your compassion, and your devotion. As teachers, not only do you constantly keep up with new generations in your classrooms; you keep up with new technologies, new trends, and new ways of seeing the world. » [Traduction: Eh bien, soyons honnêtes un instant, cette année a été difficile. Difficile pour les parents, difficile pour les enfants et, bien entendu, difficile pour les enseignants. C'est pourquoi aujourd'hui, plus que jamais, je veux prendre un moment pour vous remercier pour votre résilience, votre compassion et votre dévouement. En tant qu'enseignants, vous devez constamment vous adapter aux nouvelles générations qui se succèdent dans vos classes, en plus de vous tenir au courant des nouvelles technologies, des nouvelles tendances et des nouvelles façons de voir le monde.]

 

« Last year when everything suddenly changed, you adapted again. You used your creativity and your perseverance to keep our students connected and motivated. For that, on behalf of parents across the country, I want to say thank you. » [Traduction: L'année dernière, lorsque tout a soudainement changé, vous vous êtes adaptés une fois de plus. Vous avez utilisé votre créativité et votre persévérance pour maintenir un contact avec nos élèves et les motiver. Pour cela, je tiens à vous remercier au nom des parents de tout le pays.]

« On a tous connu quelqu'un à l'école secondaire qui n'aimait pas les mathématiques ou la physique et qui finalement devenu comptable ou ingénieur. On a tous aussi connu quelqu'un qui voulait décrocher et qui a finalement obtenu son diplôme. À chaque fois, l'élément qui bien souvent a changé le cours de sa vie, le catalyseur, c'était un enseignant remarquable. Parce qu'en plus d'enseigner, de conseiller, d'écouter et d'aider à s'entrainer, un prof a le rôle d'inspirer. »

« Teachers inspire students to become the leaders and bold innovators we need both today and tomorrow and, as we rebuild our country and our world from this pandemic, that's something we're going to need more than ever. When you go into work or when you log into Zoom, you teach our kids that they can make a positive difference in the world no matter what path they choose and that's a gift. » [Traduction: Les enseignants incitent les élèves à devenir les leaders et les innovateurs audacieux dont on a besoin aujourd'hui et demain. Et alors qu'on rebâtit notre pays et notre monde à la suite de cette pandémie, on aura besoin d'eux plus que jamais. Lorsque vous allez au travail, ou lorsque vous vous connectez à Zoom, vous enseignez à nos enfants qu'ils peuvent changer les choses pour le mieux, et ce, peu importe la voie qu'ils choisissent. Et ça, c'est un cadeau.

« Notre gouvernement sait à quel point vous travaillez fort. On est conscient des efforts que vous avez faits et des risques que vous avez pris pour votre santé durant la dernière année. C'est pourquoi on a aidé les provinces et les territoires à vous protéger avec le Fonds pour une rentrée scolaire sécuritaire. Vous êtes là pour nos jeunes et on va continuer d'être là pour vous. »

« Day in, day out you make sure our kids are set up for success and as a government that's what we are focused on too. In our 2021 budget, we've invested in training programs, financial assistance and disability support for students and young people. This is funding that will make it easier for them to study, find jobs and connect with employers. » [Traduction : Jour après jour, vous vous assurez que nos enfants ont les outils nécessaires pour réussir. En tant que gouvernement, c'est aussi notre priorité. Le Budget 2021 prévoit des investissements dans des programmes de formation, d'aide financière et de soutien aux étudiants et aux jeunes en situation de handicap. Ces fonds leur permettront de mener leurs études, de trouver un emploi et d'entrer en contact avec des employeurs plus facilement.]

«And while we help students prepare for their future, we're also investing in their well-being for today. That's why, for example, we're funding mental health projects for groups who have been disproportionately impacted by the pandemic, including young people. As we rebuild, we're going to make sure that everyone has a real and fair chance at success. » [Traduction : Et alors qu'on aide les étudiants à se préparer pour l'avenir, on investit également dans leur bien‑être actuel. C'est pourquoi, par exemple, on finance des projets de santé mentale pour les groupes qui ont été touchés de manière disproportionnée par la pandémie, y compris les jeunes. À mesure qu'on rebâtit, on va s'assurer que chacun a une chance réelle et équitable de réussir.]

«Today, with the Prime Minister's Awards for Teaching Excellence, we're honouring your dedication and your outstanding careers. From kindergarten to college, teachers nurture the curiosity that is part of what makes our country so strong, a Canada where young people ask questions, challenge themselves and live their dreams. »[Traduction : Aujourd'hui, dans le cadre de la cérémonie de remise des Prix du Premier ministre pour l'excellence dans l'enseignement, on rend hommage à votre dévouement et à vos carrières exceptionnelles. De la maternelle au collège, les enseignants nourrissent cette curiosité chez les jeunes qui contribue à la force du Canada, un pays où les jeunes posent des questions, se lancent des défis et réalisent leurs rêves.]

«So, to all the recipients today, thank you for the extra hours, for your dedication and your drive. And above all, thank you to all of you and to all the extraordinary teachers across the country for staying inspired and inspiring our kids every single day. It's an honour and a pleasure to be here with you and I can't wait to hear you. [Traduction : Alors, à tous les lauréats d'aujourd'hui, je vous dis merci pour les heures supplémentaires que vous avez faites, pour votre dévouement et pour votre dynamisme. Et surtout, merci à vous tous et à tous les enseignants extraordinaires de partout au pays de rester motivés et de motiver nos enfants chaque jour. C'est un honneur et un plaisir d'être ici avec vous. Je suis impatient d'entendre ce que vous avez à dire. ]

« Merci tout le monde. » Back to you, Doreen. [Traduction : De retour à vous Doreen.

[Coupure vers une image plein écran de Doreen Flynn devant la toile de fond « Les Prix du Premier ministre ».]

« Thank you Prime Minister »        [Traduction: Merci le premier ministre. ]

« Merci Monsieur le Premier Ministre. »

« Ladies and Gentlemen, it is now my pleasure to invite the Hon. Ahmed Hussen, Minister of Families, Children and Social Development, to introduce our first category. » [Traduction : Mesdames et messieurs, c'est avec plaisir que j'invite maintenant l'honorable Ahmed Hussen, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, à présenter notre première catégorie.]

[Coupure vers un écran partagé : Doreen Flynn et le ministre Hussen assis devant un fond blanc avec un drapeau du Canada à gauche et un drapeau de l'Ontario à droite.]

« Merci, Doreen, pour la présentation. »

« Thank you, Doreen, for the introduction. Before I begin, I'd like to acknowledge that I am joining you from the traditional territory of the Mississaugas of the Credit, the Anishnabeg, the Chippewa, the Haudenosaunee and the Wendat peoples. » [Traduction : Merci, Doreen, pour la présentation. Avant de commencer, j'aimerais souligner que je me joins à vous depuis le territoire traditionnel et non cédé des Mississaugas du Crédit, des Anishnabeg, des Chippewa, des Haudenosaunee et des Wendats.]

[Transition vers un écran partagé : le ministre Hussen à gauche et les mots « Les Prix du Premier ministre pour l'excellence en éducation de la petite enfance – Prime Minister's Award for Excellence in Early Childhood Education » en rose et noir, sur un fond blanc, et les mots « L'honorable Ahmed Hussen, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social – The Honourable Ahmed Hussen, Minister of Families, Children and Social Development » en dessous.]

« And in any year the achievements of those joining us here today are well worth recognizing, but after the year that we've just had celebrating these accomplishments takes on a whole new meaning.  » [Traduction :  Et chaque année, les réalisations de ceux qui se joignent à nous aujourd'hui méritent d'être reconnues, mais après l'année que nous venons de vivre, la célébration de ces réalisations prend un tout autre sens.

« Nous devons absolument le célébrer. »

« The Award for Excellence in Early Childhood Education of course hits home for me. Not too long ago we announced our plan for a Canada-wide early learning and childcare system that works for everyone. And as a dad to three young boys, I know that what every parent wants is to give their kids the best possible start in life and early childhood educators have shown exemplary leadership as they help build the foundation our children need to do just that. » [Traduction : Le Prix pour l'excellence en éducation de la petite enfance, bien entendu, me tient à cœur. Il n'y a pas si longtemps, nous avons annoncé notre plan pancanadien pour l'apprentissage et la garde des jeunes enfants qui fonctionne pour tout le monde. Et en tant que père de trois jeunes garçons, je sais que ce que tous les parents veulent, c'est donner à leurs enfants le meilleur départ possible dans la vie, et les éducateurs de la petite enfance ont fait preuve d'un leadership exemplaire en aidant à construire les bases dont nos enfants ont besoin pour y parvenir.]

« ECEs across the country stepped up during this challenging time to provide our kids with the best possible care. » [Traduction : Les éducateurs de la petite enfance de partout au pays se sont mobilisés pendant cette période difficile pour offrir à nos enfants les meilleurs soins possibles.]

« Et les récipiendaires de cette catégorie ont dépassé toutes nos attentes. »

« And this category's recipients have gone above and beyond. And so without further ado, let me introduce you to these real-life heroes. » [Traduction : Et les lauréats de cette catégorie se sont surpassés. Alors sans plus attendre, permettez-moi de vous présenter ces véritables héros. ]

[Transition vers une image plein écran du ministre Hussen.]

« Joining us all the way from New Brunswick is Lisa Brown from Lisa's Playhouse & Tír na nÓg Forest School » [Traduction : Avec nous depuis Roachville, au Nouveau-Brunswick, Lisa Brown, de la Playhouse & Tír na nÓg Forest School]

[Coupure vers Lisa Brown, une femme souriant devant une affiche et des images en arrière-plan.]

« Sussex in Roachville and she says that if you love what you do, you'll never work another day in your life. I couldn't agree more. » [Traduction : Sussex, qui affirme que si vous aimez ce que vous faites, vous ne travaillerez plus jamais une autre journée de votre vie. Je suis tout à fait d'accord.]

« Then from Ontario, my home province, the honour goes to Kim Posluns from Maple Grove Public School, » [Traduction : Puis de Barrie, en Ontario, ma province, accueillons Kim Posluns, de l'école publique Maple Grove]

[Coupure vers Kim Posluns, une femme souriant assise devant un fond violet et des livres.]

« in Barrie who is focused on engaging her students with outdoor learning and art therapy while championing their wellness above all. » [Traduction : qui met l'accent sur l'apprentissage à l'extérieur et l'art-thérapie pour intéresser ses élèves, et fait passer leur bien-être avant tout.]

« Moving further out west, we have Meghan Hetherington from BriarPatch Community Preschool » [Traduction :  Plus loin à l'ouest, voici Meghan Hetherington de la BriarPatch Community Preschool]

[Coupure vers Meghan Hetherington, une femme souriant assise devant une bibliothèque.]

« in Sherwood Park, Alberta who focuses on children's hearts and brains through play-based activities and by helping meet each child's unique needs. » [Traduction: à Sherwood Park, en Alberta, qui prépare les cœurs et les cerveaux grâce à des activités axées sur le jeu et en répondant aux besoins particuliers de chaque enfant.

« And also from Alberta is Jennifer Vardy » [Traduction : Et également de l'Alberta, nous avons Jennifer Vardy

[Coupure vers Jennifer Vardy, une femme souriant assise devant une fenêtre.]

« …from #468 First Nation Childcare Services Department Aboriginal Head Start and Daycare Brighter Beginnings Academy in Fort McMurray, Alberta. Jennifer is a strong voice for Indigenous early learning education for families on reserves. »

[Traduction:…de #468 First Nation Childcare Services Department Aboriginal Head Start and Daycare Brighter Beginnings Academy de Fort McMurray. Jennifer milite activement pour l'éducation de la petite enfance pour les familles autochtones vivant dans des réserves.]

« And finally, all the way up in Nunavut is Leah Kippomee » [Traduction : Et enfin, tout en haut au Nunavut, Leah Kippomee]

[Coupure vers Leah Kippomee, une femme souriant assise devant un fond blanc.]

«… from Pirurvik Preschool in Pond Inlet. Leah is a strong advocate for early childhood education. She takes her role with a child-centred approach based on traditional knowledge and enriched with Montessori materials and practices. » [Traduction :… de Pirurvik Preschool, à Pond Inlet. Leah défend vigoureusement l'éducation de la petite enfance. Son approche est centrée sur l'enfant, basée sur les connaissances traditionnelles et enrichie par des documents et des pratiques de la pédagogie Montessori. ]

«Félicitation à Léah ainsi qu'à tous les récipiendaires. »

«Congratulations Leah…» [Traduction :… Félicitations Leah,

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le ministre Hussen, Leah Kippomee, Jennifer Vardy; 2e rangée : Meghan Hetherington, Lisa Brown, Kim Posluns; 3e rangée au centre : le premier ministre Trudeau.]

«and to all the Excellence in Early Childhood Education recipients. » [Traduction :…ainsi qu'à toutes les lauréates d'un Prix pour l'excellence en éducation de la petite enfance.

« Merci pour tout ce que vous continuez de faire pour améliorer. »

« Thank you for everything that you do to make our little stars shine a little bit brighter. Now let me turn the floor over to you, starting with Leah and Jennifer. Can you tell us why you chose to become an early childhood educator? Leah, why don't you go first. » [Traduction : Merci pour tout ce que vous faites pour que nos petites étoiles brillent un peu plus fort. Je vous cède maintenant la parole, en commençant par Leah et Jennifer. Pouvez-vous nous dire pourquoi vous avez choisi de devenir éducatrice de la petite enfance? Leah, à vous de commencer.]

[Coupure vers Leah Kippomee, titre français et anglais « Leah Kippomee, Pirurvik Preschool, Pond Inlet (Nunavut) » en dessous.] 

« I became a childhood educator because I love working with children, they are our future. Before I took ECE, I was a childcare giver at Naurainnuk Daycare and I wanted to better educate myself with ECE knowledge and I was going to go back to working for daycare but then we created our preschool. And that's how I became a manager and educator at the Pirurvik Preschool. » [Traduction: Je suis devenue éducatrice de la petite enfance parce que j'adore travailler avec les enfants; ils sont notre avenir. Avant de devenir éducatrice, j'étais gardienne d'enfants au Naurainnuk Daycare et je voulais approfondir mes connaissances en éducation de la petite enfance, puis retourner travailler à la garderie, mais nous avons créé notre école maternelle. C'est comme ça que je suis devenue gestionnaire et éducatrice à la Pirurvik Preschool.]

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le ministre Hussen, Leah Kippomee, Jennifer Vardy; 2e rangée : Meghan Hetherington, Lisa Brown, Kim Posluns; 3e rangée au centre : le premier ministre Trudeau.]

« Thank you. Thank you, Leah. And Jennifer, over to you. » [Traduction: Merci. Merci, Leah. Et maintenant, à vous Jennifer.]

[Coupure vers Jennifer Vardy, titre français et anglais « Jennifer Vardy, Fort McMurray #468 First Nation Childcare Services Department, Fort McMurray (Alberta) » en dessous.]

« Hello everybody. I'm coming to you from the RMWB, the Regional Municipality of Wood Buffalo in the beautiful Treaty 8 territory, home of the Métis, Dene, and Cree people. » [Traduction: Bonjour à tous. Je vous parle depuis la RMWB, la Regional Municipality of Wood Buffalo sur le magnifique territoire couvert par le Traité 8, où vivent les Métis, les Dénés et les Cris.]

« I'd like to start off before I answer my question just acknowledging today is the National Day of Awareness for Missing and Murdered Indigenous Women, Girls, and Two-Spirit Individuals. Today I'm wearing red, I see some of you are also wearing red and we that to acknowledge the nationwide concern of these missing women. Thank you. » [Traduction: Avant de répondre à ma question, j'aimerais tout d'abord souligner qu'aujourd'hui c'est la Journée nationale de sensibilisation aux femmes, aux filles et aux personnes bispirituelles autochtones disparues et assassinées. Aujourd'hui, je porte du rouge; je vois que certains d'entre vous portent également du rouge et nous le faisons pour souligner la préoccupation nationale liée à la disparition de ces femmes. Merci.]

« To answer your question, I became an educator because I want to help people. I attended university for social work and at 19 I found out that I was pregnant, surprise. I was a single mom, I had to drop out of college, I was living in low-income housing. Like most of us, I had to pivot what I thought that my plans were going to be. » [Traduction: Pour répondre à votre question, je suis devenue éducatrice parce que je veux aider les gens. Je me suis inscrite à l'université en travail social et, à 19 ans, j'ai appris que j'étais enceinte, surprise. J'étais mère monoparentale, j'ai dû abandonner le collège, je vivais dans une habitation à loyer modéré. Comme la plupart d'entre nous, j'ai dû changer ce que je pensais que mes plans allaient être.]

« Fast forward a few years later, I was given the opportunity to manage an Aboriginal Head Start here in Fort McMurray. They supported me in completing my degree in human services. I was with them for a beautiful six years. The highlight of my days as an educator, as many of you know, was being able to truly improve the lives of the kids that I saw each and every day. » [Traduction: Quelques années plus tard, j'ai eu l'occasion de gérer un Programme d'aide préscolaire aux Autochtones ici à Fort McMurray. Ils m'ont aidée à obtenir mon diplôme en services à la personne. J'ai été avec eux pendant six belles années. Le moment phare de mes journées en tant qu'éducatrice, comme beaucoup d'entre vous le savent, a été de pouvoir vraiment améliorer la vie des enfants que je voyais tous les jours.]

« Unfortunately, I worked in an area that had high violence, there was child abuse victims that were in my classroom and I know that I needed to do more. So I had joined Treaty 8 Health Authority as their Indigenous Early Learning and Childcare representative for Treaty 8. I've been doing that volunteer for the past three years. » [Traduction: Malheureusement, j'ai travaillé dans une région où la violence était élevée, il y avait des enfants victimes d'abus dans ma classe et je savais que je devais en faire plus. Je me suis alors jointe à la Treaty 8 Health Authority en tant que représentante en matière d'apprentissage et de garde de jeunes enfants pour le Traité 8. Je fais ce bénévolat depuis trois ans.]

« I had went in hoping that with that I would be able to advocate and, you know, bring the awareness and the policies where it needed to be. And I would keep going into these meetings and it would come across people saying, you know, "You're an educator, you don't understand the policies. It's out of our hands, it's complicated" and I was tired of hearing that. » [Traduction: J'ai commencé en espérant qu'avec cela, je serais capable de plaider, vous savez, de sensibiliser et d'amener les politiques là où elles sont nécessaires. Et je continuais à assister à ces réunions où je rencontrais des gens me disaient : « vous êtes une éducatrice, vous ne comprenez pas les politiques. Ce n'est pas de notre ressort, c'est compliqué », et j'en avais assez d'entendre cela.]

« And so in September, I took the plunge. I left my job as an educator and I am now working in Government Relations on behalf of Indigenous communities here in Wood Buffalo. I build relationships with all levels of government on behalf of the Indigenous company that I work for. Then I took an even bigger plunge, I am now one of the city candidates this year for the RMWB council. » [Traduction: Alors en septembre, j'ai fait le saut. J'ai quitté mon emploi d'éducatrice et je travaille maintenant dans le domaine des relations gouvernementales pour le compte des collectivités autochtones ici à Wood Buffalo. J'établis des relations avec tous les ordres de gouvernement au nom de l'entreprise autochtone pour laquelle je travaille. Puis j'ai fait un pas de plus, je suis maintenant parmi les candidats de la ville cette année pour le conseil de la RMWB.]

« I just want to say thank you to everyone that is here. I truly believe some of our strongest leaders are the people who work in our social services. Our educators, our social workers, they understand what great policies do and I'm so happy to be here, Prime Minister. Thank you, thank you very much. I'm done. » [Traduction: Je veux juste dire merci à tous ceux qui sont ici. Je crois sincèrement que certains de nos leaders les plus forts sont les personnes qui travaillent dans nos services sociaux. Nos éducateurs, nos travailleurs sociaux, ils comprennent ce que font les grandes politiques et je suis heureuse d'être ici, monsieur le premier ministre. Merci, merci beaucoup, j'ai terminé.]

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le ministre Hussen, Leah Kippomee, Jennifer Vardy; 2e rangée : Meghan Hetherington, Lisa Brown, Kim Posluns; 3e rangée au centre : le premier ministre Trudeau.]

« Thank you, Jennifer, thank you, Leah. And thank you for your courage, Jennifer and Leah, for doing everything that you can to make our policies work so well on the ground and really stepping up to help our youngest citizens. I want to turn now over to Meghan, Lisa, and Kim. And starting with Meghan, what would you say is the number one factor that contributes to a child's success? » [Traduction: Merci, Jennifer, merci, Leah. Et merci de votre courage, Jennifer et Leah, pour faire tout ce que vous pouvez pour que nos politiques fonctionnent si bien sur le terrain et pour vraiment aider nos plus jeunes citoyens. Je voudrais maintenant donner la parole à Meghan, Lisa, et Kim. Et en commençant par Meghan, quel est, selon vous, le facteur numéro un de la réussite d'un enfant?]

[Coupure vers Meghan Hetherington, titre français et anglais « Meghan Hetherington, BriarPatch Community Preschool, Sherwood Park (Alberta) » en dessous.]

«I did it, I'm sorry [laughs]. » [Traduction: C'est moi, je suis désolée [rires].]

[Minister Hussen voice over: "That's OK."] » [Traduction: Ça va.]

«The number one factor is a sense of belonging. Children, much like adults, rise to the occasion when they know they're a part of a welcoming and supportive community. So as a teacher, I believe it is our job to establish a positive classroom community by getting to know our students and setting up an environment that is engaging and inviting. » [Traduction: Le facteur numéro un est le sentiment d'appartenance. Les enfants, tout comme les adultes, se montrent à la hauteur lorsqu'ils savent qu'ils font partie d'une communauté accueillante et solidaire. Alors, en tant qu'enseignant, je crois que c'est notre travail d'établir une communauté scolaire positive en apprenant à connaître nos élèves et en instaurant un environnement intéressant et invitant.]

« And I think when we do that, we send the message to the children and their families that they belong, they matter, they're smart and they are capable. And then the kids know and believe all of that, I believe they become intrinsically motivated and that is the best kind of learning in my opinion. It's authentic. Thank you. » [Traduction: Et je pense qu'en faisant ça, on envoie le message aux enfants et à leurs familles qu'ils ont leur place, qu'ils sont importants, qu'ils sont intelligents et qu'ils sont capables. Et puis les enfants savent et croient tout ça, je crois qu'ils deviennent intrinsèquement motivés et c'est le meilleur type d'apprentissage à mon avis. C'est authentique. Merci.

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le ministre Hussen, Leah Kippomee, Jennifer Vardy; 2e rangée : Meghan Hetherington, Lisa Brown, Kim Posluns; 3e rangée au centre : le premier ministre Trudeau.]

« Excellent. Lisa, I'll turn it over to you. » [Traduction: Excellent. Lisa, c'est maintenant à vous.]

[Coupure vers Lisa Brown, titre français et anglais « Lisa Brown, Lisa's Playhouse & Tír na nÓg Forest School: Sussex, Roachville (Nouveau‑Brunswick) » en dessous.]

« Yes. Lisa, here in Sussex, New Brunswick, and rural New Brunswick. To answer your question, I feel hands down cultivating a caring, responsive relationship is number one in my book. What child learns in the first five years will stay with them for the rest of their lives so we must be at the top of our game and show up every day with a positive attitude because if we don't the little ones, you know, they'll feel it. » [Traduction: Oui. Lisa, ici à Sussex, au Nouveau-Brunswick, et le Nouveau-Brunswick rural. Pour répondre à votre question, je crois que de cultiver une relation bienveillante et ouverte est numéro un dans mon livre à moi. Ce que les enfants apprennent dans les cinq premières années va les accompagner toute leur vie. On doit donc être au sommet de notre art et nous présenter chaque jour avec une attitude positive, car si on ne le fait pas, les petits, vous savez, ils vont le ressentir.]

« I feel I think adding humour to our day and laughter to add that oxygen into our brain and have some good old belly laughs to make our day run a little bit more smoother and as a result of having lots of laughter we retain more; the children retain more and remember more. » [Traduction: J'ai l'impression, je pense que le fait d'ajouter de l'humour à notre journée et des rires qui oxygènent notre cerveau et d'avoir quelques bons vieux éclats de rire rend notre journée un peu plus agréable et que, grâce à ces fous rires, on retient davantage; les enfants retiennent davantage et se souviennent davantage.]

« I remember a lot from my early years. I don't know about you guys, but I grew up in the era when Sesame Street first started and if you look at Sesame Street, there's a lot of goofy stuff going on and I still remember so much from those days. And so today, I just want to say hello to you from Helen the puppet because she is really part of my day every day and she brightens my world add we have to add humour and she adds humour. » [Traduction: J'ai beaucoup de souvenirs de mes premières années. Je ne sais pas pour vous, mais j'ai grandi à l'époque des débuts de Sesame Street et si vous regardez à Sesame Street, il y a beaucoup de trucs bizarres qui se passent et je me souviens encore tellement de ces jours. Et donc aujourd'hui, je veux juste vous dire bonjour de la part d'Helen la marionnette, parce qu'elle fait vraiment partie de ma journée tous les jours et qu'elle illumine mon monde et qu'on doit ajouter de l'humour et elle ajoute de l'humour.]

« And when I was a little girl, of course, we stayed outside all the time and got some good fresh air but on those days when mother had to clean the home, clean the house we'd get to watch Sesame Street and Mr. Dressup. So I have great memories of those days, plus the smell of Bon Ami, the Windex smell when my mother was cleaning and so it just floods right back. » [Traduction: Et quand j'étais petite, bien sûr, on restait tout le temps dehors et on prenait l'air, mais les jours où maman devait nettoyer la maison, faire le ménage, on pouvait regarder Sesame Street et Mr. Dressup. Alors, j'ai de beaux souvenirs de cette époque, en plus de l'odeur du Bon Ami, l'odeur du Windex quand ma mère nettoyait, et ça me revient tout d'un coup.]

« So those first five years are key. You know, what you learn the first five years will stay with you for the rest of your life. Yeah, so I feel all those little factors aid in helping us to contribute to a child's success. Yeah and I offer you a little tongue twister today that maybe adds some humour into your lives and adds some oxygen into your brain. So if you can say, "Yellow yo-yo" three times really fast, you should get a little giggle. » [Traduction: Ces cinq premières années sont donc essentielles. Vous savez, ce que vous apprenez au cours de ces cinq premières années vous accompagnera pour le reste de votre vie. Ouais, donc je pense que tous ces petits facteurs nous aident à contribuer à la réussite d'un enfant. Ouais et je vous propose aujourd'hui un petit virelangue qui ajoutera peut-être un peu d'humour dans vos vies et de l'oxygène dans votre cerveau. Alors si vous pouvez dire : « Yellow yo-yo » trois fois très rapidement, vous devriez rigoler un peu.]

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le ministre Hussen, Leah Kippomee, Jennifer Vardy; 2e rangée : Meghan Hetherington, Lisa Brown, Kim Posluns; 3e rangée au centre : le premier ministre Trudeau.]

« OK. Yellow yo-yo, yellow yo-yo, yellow yo-yo. » [Traduction: OK. Yellow yo-yo, yellow yo-yo, yellow yo-yo.]

« Yellow lo-lo, yellow lo-lo, I can't even do it [laughs]. So thank you very much for this opportunity, I appreciate it very much. » [Traduction: Yellow lo-lo, yellow lo-lo, j'y arrive même pas [rires]. Merci beaucoup de m'avoir donné cette occasion, je vous en suis très reconnaissante]

« Thank you so much, Lisa. I don't know, Kim, how you're going to top that but we'll go to Kim next. » [Traduction:  Merci beaucoup, Lisa. Je ne sais pas, Kim, comment vous allez faire pour couronner le tout, mais passons maintenant à Kim.]

[Coupure vers Kim Posluns, titre français et anglais « Kim Poslun, Maple Grove Public School, Barrie (Ontario) » en dessous.]

« I agree. But I agree with Lisa that humour is a huge part of our days in kindergarten. But I believe that the number one factor of many that contributes to our students' success is the feel of a safe environment. As in all areas of education, safe environments are individualized to each student. What is a safe environment for one is not necessarily or it could be very different for another peer. » [Traduction: Je suis d'accord. Mais je suis d'accord avec Lisa que l'humour occupe une grande partie de nos journées à la maternelle. Mais je crois que le facteur numéro un parmi tant d'autres qui contribue à la réussite de nos élèves, c'est le sentiment d'un environnement sûr. Comme dans tous les domaines de l'éducation, les environnements sûrs dépendent de chaque élève. Ce qui est un environnement sûr pour un ne l'est pas nécessairement ou pourrait être très différent pour un autre camarade.]

« Ensuring our classroom is comprehensive and safe is critical in the success of our students. Together with my fellow educators, we strive to create a physically, emotionally, and mentally safe place. In a physically safe classroom, our students feel a sense of belonging in their environment. They learn to be proud of themselves as contributing members to our classroom. » [Traduction: S'assurer que notre classe est polyvalente et sûre est essentiel à la réussite de nos élèves. Avec mes collègues éducateurs, on s'efforce de créer un lieu sûr sur le plan physique, émotionnel et mental. Dans une classe physiquement sûre, nos élèves éprouvent un sentiment d'appartenance à leur environnement. Ils apprennent à être fiers d'eux-mêmes en tant que membres contribuant à notre classe.]

« Feeling emotionally safe, our students feel supported regardless of the challenges they face in their lives inside and outside of our classroom every day. And finally, we all work together to create a mentally safe place. Students in our classroom feel encouraged to take risks and through risk, students learn to believe in themselves and gain independence and the confidence they need to be lifelong learners. » [Traduction: En se sentant en sécurité sur le plan affectif, nos élèves se sentent appuyés, peu importe les défis auxquels ils font face dans leur vie à l'intérieur et à l'extérieur de notre salle de classe chaque jour. Et en fin de compte, on travaille tous ensemble à créer un milieu sûr sur le plan mental. Les élèves de notre classe se sentent encouragés à prendre des risques et, par le risque, ils apprennent à croire en eux-mêmes et à acquérir l'autonomie et la confiance dont ils ont besoin pour apprendre toute leur vie.]

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le ministre Hussen, Leah Kippomee, Jennifer Vardy; 2e rangée : Meghan Hetherington, Lisa Brown, Kim Posluns; 3e rangée au centre : le premier ministre Trudeau.]

« Thank you so much, Kim. Prime Minister, you've heard about nurturing; you've heard, you know, the use of humour and encouragement. So I wonder what you make of all of this, this is incredible. » [Traduction: Merci beaucoup, Kim. Monsieur le premier ministre, vous avez entendu parler de soins aux enfants; vous avez entendu, vous savez, le recours à l'humour et à l'encouragement. Je me demande donc ce que vous pensez de tout ça, c'est incroyable.]

« Well, first of all, thank you to all of you for your focus on putting these kids and their development and their future, and therefore our future, at the forefront. That idea of the safety of our kids in every different way, having them be safe enough to take risks and make mistakes and know that they can grow through that. » [Traduction: Eh bien, tout d'abord, merci à vous tous de vous efforcer de mettre ces enfants et leur développement et leur avenir, et par conséquent notre avenir, au premier plan. Cette idée de la sécurité de nos enfants de toutes les façons possibles, qu'ils soient suffisamment en sécurité pour prendre des risques et faire des erreurs et savoir qu'ils peuvent grandir grâce à ça.]

« We have a society that, you know, either you're right or you're a terrible person and that ability to learn and to feel supported, and unconditionally supported, as we make it through is so important. » [Traduction: Dans notre société, vous savez, soit vous avez raison, soit vous êtes une personne horrible et cette capacité d'apprendre et de se sentir soutenu, et inconditionnellement soutenu, au fur et à mesure que nous nous en sortons est tellement importante.]

« The reminder of Sesame Street. I don't know, I suddenly got a flash of what I remembered most from Sesame Street was that baker carrying a big cake down the stairs and then he fell. It was like the original fail video and it was – you know, it's something that really echoed through all of us, in our household anyway. » [Traduction: Le rappel de Sesame Street. Je ne sais pas, j'ai soudainement eu un flash de ce que je me souviens le plus de Sesame Street, c'était le boulanger transportant un gros gâteau en descendant les escaliers, puis il est tombé. C'était comme la vidéo d'échec originale et c'était — vous savez, c'est quelque chose qui a vraiment résonné dans chacun de nous, dans notre foyer en tout cas.]

« And, you know, I can't help but talk to Jennifer and congratulate you for stepping up into political leadership. You know, I was raised obviously in a household where I got to see what a politician did by watching my dad and I realized that what was important in what he did was having an impact and making a difference. And that's where when it came to me choosing my career path I didn't choose politics, I chose to become a teacher. » [Traduction: Et, vous savez, je ne peux m'empêcher de m'adresser à Jennifer et de vous féliciter pour votre accession à la direction politique. Vous savez, j'ai été manifestement élevé dans une famille où j'ai pu voir ce que faisait un politicien en regardant mon père et j'ai réalisé que ce qui était important dans ce qu'il faisait, c'était d'avoir un impact et de faire une différence. Et c'est là que, lorsque j'ai dû choisir ma carrière, je n'ai pas choisi la politique, j'ai choisi de devenir enseignant.]

« And even now as a politician, the learning that I had that a good teacher is someone who actually focuses on empowering the students, empowering people to be able to develop their own paths, their own success, well a good politician should do that too. And it means listening, it means learning, it means working. » [Traduction: Et même maintenant, en tant que politicien, ce que j'ai appris c'est qu'un bon enseignant est quelqu'un qui met réellement l'accent sur l'autonomisation des élèves, sur l'autonomisation des personnes pour qu'elles puissent développer leur propre parcours, leur propre réussite, eh bien un bon politicien devrait faire ça aussi. Et ça veut dire écouter, ça veut dire apprendre, ça veut dire travailler.]

« So congratulations, Jennifer, and to any of you who are thinking about stepping up to further leadership because we need fewer career politicians and more people who know how to connect with people, represent them, serve them, and create empowerment. And that's certainly what I've tried to do but, obviously, you guys are leagues ahead of me because I wasn't up for any awards as a teacher like so many of your peers. It's just a real privilege to be able to share a little time with you now. » [Traduction: Alors félicitations Jennifer, et à tous ceux d'entre vous qui envisagent d'accéder à de nouveaux postes de direction, car nous avons besoin de moins de politiciens de carrière et de plus de personnes qui savent établir des liens avec les gens, les représenter, les desservir et créer l'autonomisation. Et c'est certainement ce que j'ai essayé de faire mais, évidemment, vous êtes bien plus avancés que moi parce que je n'ai pas reçu de prix en tant qu'enseignant comme beaucoup de vos pairs. C'est un véritable privilège de pouvoir partager un peu de temps avec vous maintenant.]

« So, Doreen, over to you. I believe we're introducing the next category. » [Traduction: Alors, Doreen, à vous. Je crois que nous présentons la catégorie suivante.]

[Coupure vers une image plein écran de Doreen Flynn devant la toile de fond « Les Prix du Premier ministre ».]

« That's right. Thank you Prime Minister and Minister Hussen, and congratulations to the 2020 Early Childhood Education Award recipients." » [Traduction: C'est exact. Merci monsieur le premier ministre, merci monsieur le ministre, et félicitations aux lauréates de 2020 d'un Prix du premier ministre pour l'excellence en éducation de la petite enfance. ]

« Merci Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Ministre, et les lauréats du Prix du premier ministre pour l'excellence en éducation de la petite enfance. » 

« I would now like to invite Minister Duclos," » [Traduction: J'aimerais maintenant inviter le ministre Duclos]

[Coupure vers un écran partagé : Doreen Flynn et le ministre Duclos assis devant un fond blanc avec un drapeau du Canada à gauche et un drapeau de l'Ontario à droite.]

«…President of the Treasury Board, to introduce our second category.» [Traduction: président du Conseil du Trésor, à présenter notre deuxième catégorie.]

« Well, thank you very much, Doreen, and good afternoon everyone. Obviously, I'm also delighted to be here to celebrate our country's top STEM educators. » [Traduction: Eh bien, merci beaucoup, Doreen, et bon après-midi tout le monde. Évidemment, je suis également ravi d'être ici pour célébrer les meilleurs enseignants de STIM de notre pays.]

[Transition vers un écran partagé : le ministre Duclos à gauche et les mots « Les Prix du Premier ministre pour l'excellence dans l'enseignement des STIM – Prime Minister's Award for Teaching Excellence in STEM » en rose et noir, sur un fond blanc et les mots « L'honorable Jean-Yves Duclos, président du Conseil du Trésor – The Honourable Jean-Yves Duclos, President of the Treasury Board » en dessous.]

« Étant moi-même un ancien professeur, et comme vous l'avez noté, je suis bien entouré aujourd'hui avec le premier ministre, je connais évidemment très bien la passion, la persévérance et parfois aussi la patience dont vous faites preuve au quotidien. Les enseignants de tous les niveaux peuvent avoir, en effet, un impact déterminant sur la vie et le parcours des élèves qui croisent et qui partagent leur chemin. »

« As you said, Prime Minister, we have had all at least one teacher who made a real impact on us, shaped the course of our lives, our interests, our careers, and the individuals that we have become. » [Traduction: Comme vous l'avez dit, monsieur le premier ministre, nous avons tous eu au moins un enseignant qui nous a réellement marqués, qui a façonné le cours de nos vies, nos centres d'intérêt, nos carrières et les personnes que nous sommes devenues. Les enseignants de STIM que nous honorons aujourd'hui sont exactement ce type d'enseignant. »

[Coupure vers une image plein écran du ministre Duclos.]

« The two STEM teachers that we are honouring today are exactly those kinds of educators. The first recipient of the Prime Minister's Awards for Teaching Excellence in STEM is Jenna Forslund. » [Traduction: La première lauréate d'un Prix du premier ministre pour l'excellence dans l'enseignement des STIM est Jenna Forslund.

[Coupure vers Jenna Forslund, une femme souriant devant un écran en arrière-plan.]

« Ms. Forslund teaches math, science, and environmental education at Elmwood High School in Winnipeg. She believes in project-based learning, giving her grade 7 to 12 students hands-on experiences, engaging them, and encouraging them to dig deeper. Congratulations, Jenna. » [Traduction: Madame Forslund enseigne les mathématiques, les sciences et l'éducation environnementale à l'école secondaire Elmwood, à Winnipeg. Adepte de l'apprentissage axé sur les projets, elle propose à ses élèves de la 7e à la 12e année des expériences pratiques, les intéresse et les encourage à approfondir leurs connaissances. Félicitations, Jenna.]

« The second recipient of the Prime Minister's Awards for Teaching Excellence in STEM is Sacha Noukhovitch. » [Traduction: Le deuxième lauréat d'un Prix du premier ministre pour l'excellence dans l'enseignement des STIM est Sacha Noukhovitch.]

[Coupure vers Sacha Noukhovitch, un homme souriant devant une porte close en arrière-plan.]

« He teaches computer science and engineering through grades 10 to 12 at Earl Haig Secondary School in Toronto. Mr. Noukhovitch encourages his students to step outside their comfort zones and use critical thinking to find their own solutions. » [Traduction: Il enseigne l'informatique et le génie informatique de la 10e à la 12e année à l'école secondaire Earl Haig, à Toronto. Monsieur Noukhovitch encourage ses élèves à sortir de leur zone de confort et à faire preuve d'analyse critique pour trouver leurs propres solutions. ]

« Il leur permet ainsi de développer leurs propres moyens d'autodéfense intellectuelle et de développer une plus grande autonomie. »

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le ministre Duclos, le premier ministre Trudeau; 2e rangée : Jenna Forslund et Sacha Noukhovitch.]

« Congratulations, Sacha. Now, let me take this opportunity as a former teacher to ask some questions as well. My first question would be to be you, Jenna. Now teaching STEM is obviously a very important challenge. How do you motivate your students to get excited about STEM? » [Traduction: Félicitations, Sacha.Maintenant, permettez-moi de profiter de cette occasion, en tant qu'ancien enseignant, pour poser moi aussi quelques questions. Ma première question est pour vous, Jenna. Enseigner aujourd'hui les STIM est manifestement un défi de taille. Comment vous y prenez-vous pour stimuler l'intérêt de vos élèves pour les STIM?]

[Coupure vers Jenna Forslund, titre français et anglais « Jenna Forslund, Elmwood High School, Winnipeg (Manitoba) » en dessous.]

« Well it seems kind of counterintuitive, but I think it's important to recognize that STEM exists outside the classroom walls and has the capacity to be a global change. And I think that's what our classrooms are, is a practice zone for democracy and global citizens. » [Traduction: Eh bien, ça peut sembler contre-intuitif, mais je pense qu'il est important de reconnaître que les STIM existent à l'extérieur des murs de la classe et qu'ils ont la capacité de changer le monde. Et je pense que c'est ce que sont nos salles de classe, une zone d'entraînement pour la démocratie et la citoyenneté mondiale.]

« So recognizing and getting students to recognize that they're probably already practicing STEM in their everyday lives. Our students are very proficient in technology and I often rely on them to help me out when I need some help with stuff in the classroom and with the computers. » [Traduction: Il s'agit donc de reconnaître et de faire reconnaître aux élèves qu'ils pratiquent probablement déjà les STIM dans leur vie quotidienne. Nos élèves maîtrisent très bien la technologie et je compte souvent sur eux pour m'aider lorsque j'ai besoin d'aide avec des choses en classe et avec les ordinateurs.]

« I also think that focusing on the process of STEM is more important than the product itself and really relaying to students that, you know, it's OK to fail and to really foster that mindset of perseverance and those skills needed for STEM like curiosity and problem-solving. » [Traduction: Je crois aussi qu'il est plus important de mettre l'accent sur le processus des STIM que sur le produit lui-même, et de vraiment transmettre aux élèves que, vous savez, c'est correct d'échouer, et de vraiment favoriser cet esprit de persévérance et ces compétences nécessaires pour les STIM, comme la curiosité et la résolution de problèmes.]

« I also think it's really important and I'm in a really privileged position as a female science teacher, but to recognize the people that have advanced STEM. It's nothing new. STEM has been around forever, we just often associate it with, you know, the latest gadgets and gizmos. » [Traduction: Je pense aussi qu'il est vraiment important, et je suis dans une position très privilégiée en tant qu'enseignante de sciences, mais de reconnaître les personnes qui ont fait progresser les STIM. Ce n'est pas nouveau. Les STIM existent depuis toujours, c'est juste qu'on les associe souvent, vous savez, aux derniers gadgets et bidules.]

« So I think it's important to recognize that the contributions of STEM from traditional knowledge and from different cultures and obviously trying to close that gap with gender. So I think that's how I motivate students is to make it more relatable to them in their everyday life. » [Traduction: Je pense donc qu'il est important de reconnaître les contributions des STEM issues des connaissances traditionnelles et des différentes cultures et, évidemment, d'essayer de combler ce fossé entre les sexes. Je pense que c'est comme ça que je motive les élèves, en rendant ça plus pertinent dans leur vie de tous les jours. ]

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le ministre Duclos, le premier ministre Trudeau; 2e rangée : Jenna Forslund et Sacha Noukhovitch.]

« Wow, this is very good to hear, Jenna. Let me now turn to Sacha. Now as the Prime Minister said, the last year has been very unusual. What has been the biggest challenge that you have faced in overcoming the challenges and the situation of the last year and so? » [Traduction: Wow, c'est très bon à entendre, Jenna. Permettez-moi maintenant de m'adresser à Sacha. Comme l'a dit le premier ministre, l'année dernière a été très inhabituelle. Quel a été le plus grand défi que vous avez dû relever pour surmonter les difficultés et la situation de l'année dernière?

[Coupure vers Sacha Noukhovitch, titre français et anglais « Sacha Noukhovitch, Earl Haig Secondary School, Toronto (Ontario) » en dessous.]

« You're on mute, Sacha. » [Traduction: Vous êtes en sourdine, Sacha.]

« Well a computer teacher, what can you say [laughs]. So first of all, Minister, I want to thank you and Prime Minister for this award. I'm an immigrant. I'm a first-generation immigrant and to have an award for teachers and Prime Ministers and Ministers meeting with field teachers like this, I see the difference. I see that my decision to come to Canada was actually well-grounded. I have multiple proofs; this is maybe one of the biggest. » [Traduction: Que voulez-vous, je ne suis qu'un enseignant d'informatique [rires]. Tout d'abord, monsieur le ministre, je tiens à vous remercier, ainsi que le premier ministre, pour ce prix. Je suis un immigrant. Je suis un immigrant de première génération et qu'il y ait un prix pour les enseignants et que les premiers ministres et les ministres rencontrent les enseignants sur le terrain comme cela, je vois la différence. Je constate que ma décision de venir au Canada était bien fondée. J'ai de multiples preuves; c'est peut-être l'une des plus importantes.]

« So speaking about the challenges which was mentioned by the Prime Minister. I believe the pandemic was a game-changer for STEM education. It actually made every citizen a STEM student and that is changing the role of us as STEM teachers drastically. » [Traduction: Pour ce qui est des défis mentionnés par le premier ministre, je pense que la pandémie a changé la donne pour l'enseignement des STIM. Elle a fait de chaque citoyen un étudiant en STIM, ce qui change radicalement notre rôle d'enseignant en STIM.]

« It is not about curriculum anymore, it is about teaching students to be agents of change, to be agents of truth, to be agents of science which is critically important. That's what I am actually spending my time on. » [Traduction: Il ne s'agit plus d'un simple programme d'études, il s'agit d'apprendre aux élèves à devenir des agents du changement, des agents de la vérité, des agents de la science, c'est extrêmement important. C'est à ça que je consacre véritablement mon temps.]

« Yes, I'm teaching them programming or at least I'm pretending to teach them programming, what I am – well programming it's not a big deal, anybody can learn. But what is critical is computational thinking, is how to make sense out of this enormous information and help to make this sense, not only for yourself but for your family, for your parents. How to navigate these infodemics, this pandemic of fake news which are falling on students, which are attacking their grandparents in their own languages and that is what I have actually as their school assignment. » [Traduction: Oui, je leur enseigne la programmation ou, du moins, je prétends leur enseigner la programmation, ce que je dis — eh bien, la programmation ce n'est pas bien compliqué, n'importe qui peut apprendre. Mais ce qui est essentiel, c'est la pensée computationnelle, c'est de donner un sens à cette énorme quantité d'informations et de tenter de le faire non seulement pour vous, mais pour votre famille, pour vos parents. Comment naviguer dans ces infodémies, cette pandémie de fausses nouvelles qui s'abattent sur les étudiants, qui attaquent leurs grands-parents dans leur propre langue. Et c'est ce que je leur donne en fait comme devoir.]

« And I will also add that, yes, it is a difficult year because everything we knew how to teach we had to rethink and practically start to teach students a new way. There is a new online digital learning style and we as the teachers have to meet the students' expectations and that's what we are doing, I believe all. » [Traduction: Et j'ajouterai aussi que, oui, c'est une année difficile parce que tout ce que nous savions enseigner, nous avons dû le repenser et que nous avons pratiquement dû commencer à enseigner aux élèves d'une nouvelle manière. Il y a un nouveau style d'apprentissage numérique en ligne et nous, en tant qu'enseignants, on doit répondre aux attentes des élèves et c'est ce que nous faisons, je crois, tous.]

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le ministre Duclos, le premier ministre Trudeau; 2e rangée : Jenna Forslund et Sacha Noukhovitch.]

« Thank you, Sacha. That is also wonderful. So, Prime Minister, you obviously heard like me that not only is STEM part of everyday life, as Jenna said, but also it's a very important source and agent of change as Sacha said. » [Traduction: Merci, Sacha. C'est également formidable. Alors, monsieur le premier ministre, vous avez manifestement entendu comme moi que non seulement les STIM font partie de la vie quotidienne, comme l'a dit Jenna, mais qu'ils sont aussi une source et un agent de changement très importants, comme l'a dit Sacha.]

« And both Jenna and Sacha also mentioned that the learning process is as important as the knowledge itself and respecting the different agents of that knowledge, different sources of that knowledge and the diversity of that knowledge also appears to be important for them. What do you make of that? » [Traduction: Et Jenna et Sacha ont tous les deux mentionné que le processus d'apprentissage est aussi important que la connaissance elle-même et le respect des différents agents de cette connaissance, les différentes sources de cette connaissance et la diversité de cette connaissance semblent également importantes pour eux. Que pensez-vous de ça?]

« Listen, I couldn't agree more. In so many ways and so many different areas curriculum is incidental and teaching young people to think differently, to be powerful users of technology. I mean, you know, science was always something that OK, some of the kids would have a career in science and the others would go off and do other things. » [Traduction: Écoutez, je suis entièrement d'accord. À bien des égards et dans de nombreux domaines différents, les programmes scolaires sont accessoires et enseignent aux jeunes à penser différemment, à être de puissants utilisateurs de la technologie. Je veux dire, vous savez, la science a toujours été quelque chose de bien, certains enfants choisiraient une carrière en science, tandis que d'autres se tourneraient vers d'autres choses.]

« Well, with the advent of technology, the need to be powerful users of technology, the need to be able to interact increasingly with algorithms and understand their impact on you that goes far beyond, you know, recommending movies, but the increasing place of AI and the ability to think about how we think is unbelievably important. » [Traduction: Eh bien, avec l'avènement de la technologie, le besoin d'être des utilisateurs puissants de la technologie, le besoin de pouvoir interagir de plus en plus avec les algorithmes et de comprendre leur impact sur nous qui va bien au-delà, vous savez, de la recommandation de films, mais la place croissante de l'IA et la capacité de penser à la façon dont on pense, c'est incroyablement important.]

« And, Jenna, what you're doing in terms of connecting people in their thinking to the world around them is so important. And understanding that, you know, even if you're an artist, even if you're a lit major like I was before I went in to study engineering for a few years, you know, you need a scientific, rational, critical approach to doing things and there's examples of it all around, and how you problem solve and how you approach things is unbelievably important. » [Traduction: Et, Jenna, ce que vous faites pour amener les gens à réfléchir au monde qui les entoure est tellement important. Et cette compréhension, vous savez, même si vous êtes un artiste, même si vous êtes un diplômé en littérature comme je l'étais avant d'étudier en génie pendant quelques années, vous savez, il faut une approche scientifique, rationnelle et critique pour faire les choses, et il y en a des exemples partout, et la façon dont on résout les problèmes et dont on aborde les choses est incroyablement importante.]

« And, Sacha, you know, we're all becoming armchair epidemiologists right now. I mean the fact that, yes, I get to talk to Dr. Tam regularly is a piece of it, but really being able to say, "Well, you know, look what Denmark is doing with the curve there, and look what this is" – I mean we've become consumers of so much scientific data. And, of course, because this is the era we're in, there is so much garbage out there, there is so much misinformation out there that empowering young people to be able to push back. » [Traduction: Et, Sacha, vous savez, on est tous en train de devenir des épidémiologistes de salon. Je veux dire que le fait que, oui, je puisse parler à la Dre Tam régulièrement en est une partie, mais être vraiment capable de dire : « Eh bien, vous savez, regardez ce que le Danemark fait avec la courbe là, et regardez ce que c'est » — je veux dire que nous sommes devenus des consommateurs de tant de données scientifiques. Et, bien entendu, parce que c'est l'époque dans laquelle nous sommes, il y a tellement de foutaises, tellement de désinformation qu'il faut donner aux jeunes les moyens d'y résister.]

« I remember when I was a kid we were doing sort of media studies and teaching us how to resist advertising was the biggest challenge around critical thinking. Well, the advent of layers upon layers of misinformation and, you know, social media algorithms that plug into our dinosaur brains mean that we need to raise kids who are really, really much more powerful about their place and the forces that are aligning around them to think through it. » [Traduction: Je me souviens que lorsque j'étais enfant, on faisait une sorte d'étude des médias et nous apprendre comment résister à la publicité était le plus grand défi de la pensée critique. Eh bien, l'avènement de couches et de couches de désinformation et, vous savez, les algorithmes des médias sociaux qui se connectent à nos cerveaux de dinosaures signifient qu'on doit élever des enfants qui sont vraiment, vraiment beaucoup plus compétents quant à leur place et aux forces qui s'alignent autour d'eux pour y réfléchir.]

« And STEM is going to be extraordinarily important, not just for those kids who go into STEM but for everyone and that's where elementary and high school science teachers play such an unbelievably important role more than ever before and I'm just so glad to be congratulating two outstanding examples of that this year. » [Traduction: Et les STIM vont être extraordinairement importants, pas seulement pour les enfants qui s'y destinent, mais pour tout le monde, et c'est là que les professeurs de sciences des écoles primaires et secondaires jouent un rôle incroyablement important, plus que jamais auparavant, et je suis si heureux de féliciter deux exemples remarquables de ça cette année.]

« Thank you, Prime Minister. And back to you, Doreen. » [Traduction: Merci, monsieur le premier ministre. À vous, Doreen.]

[Coupure vers une image plein écran de Doreen Flynn devant la toile de fond « Les Prix du Premier ministre ».]

« Thank you Prime Minister and Minister Duclos, and congratulations to the 2020 recipients of the Prime Minister's Award for Teaching Excellence in Science, Technology, Engineering and Mathematics. » [Traduction: Merci monsieur le premier ministre, merci monsieur le ministre, et félicitations aux lauréats de 2020 des Prix du premier ministre pour l'excellence dans l'enseignement des sciences, de la technologie, de l'ingénierie et des mathématiques.]

« Merci, Monsieur le Premier Ministre, merci Monsieur le Ministre. Et, la lauréate du Prix du premier ministre pour l'excellence des sciences, technologies, ingénieries et mathématiques. »

« I now invite…» [Traduction: J'invite maintenant…]

[Coupure vers un écran partagé : Doreen Flynn et le ministre Hussen assis devant un fond blanc avec un drapeau du Canada à gauche et un drapeau de l'Ontario à droite.]

« …Minister Hussen to introduce our next category. » [Traduction:….le ministre Hussen à présenter notre prochaine catégorie.]

« Thank you so much, Doreen. I'm really happy to kick off this great category for Excellence in Teaching, » [Traduction: Merci beaucoup, Doreen. Je suis vraiment heureux de donner le coup d'envoi de cette grande catégorie de l'excellence dans l'enseignement]

[Transition vers un écran partagé : le ministre Hussen à gauche; et les mots « Les Prix du Premier ministre pour l'excellence dans l'enseignement – Prime Minister's Award for Teaching Excellence » en rose et noir, sur un fond blanc, et les mots « L'honorable Ahmed Hussen, ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social – The Honourable Ahmed Hussen, Minister of Families, Children and Social Development » en dessous.]

«…which has so much talent among so many well-deserving recipients. What a packed category of elementary and high school teachers that have simply set the bar very high for excellence. » [Traduction: qui compte tant de talents parmi tant de lauréats méritants. Quelle catégorie d'enseignants du primaire et du secondaire qui ont tout simplement placé la barre très haut en matière d'excellence.]

« Starting with Neeru Sekhon from Morning Star Middle School in Mississauga…» [Traduction: Commençons avec Neeru Sekhon, de l'école intermédiaire Morning Star, de Mississauga]

[Transition vers une image plein écran du ministre Hussen.]

«…Ontario who supports her students' self-awareness, critical thinkers…» [Traduction: en Ontario, qui encourage ses élèves à penser de manière critique]

[Coupure vers Neeru Sekhon, une femme souriant devant une bibliothèque.]

«"…take each other's needs into account. » [Traduction: à développer une conscience de soi et à être à l'écoute des besoins de leurs pairs.]

« Next, we also have Imran Mohamed from John Polanyi Collegiate Institute» [Traduction: Nous avons ensuite Imran Mohamed, du John Polanyi Collegiate Institute]

[Coupure vers Imran Mohamed, un homme souriant devant une bibliothèque.]

« from right here in Toronto who's a role model and mentor to his students as they take on social challenges faced by their communities. » [Traduction: ici à Toronto, qui est un modèle et un mentor pour ses élèves qui s'attaquent aux défis sociaux que doivent relever leurs communautés.

« Then all the way in Calgary, Alberta we have Maureen Kelly-Gibson who joins us from Calgary Academy…» [Traduction: Puis à Calgary, en Alberta, nous avons Maureen Kelly-Gibson, qui se joint à nous depuis la Calgary Academy]

[Coupure vers Maureen Kelly-Gibson, une femme souriant assise devant un fond blanc.]

«…and she always puts the relationships she builds with her students and colleagues at the centre of everything that she does. » [Traduction:… et qui met toujours les relations qu'elle crée avec ses élèves et ses collègues au cœur de tout ce qu'elle fait.]

« Next, we have Ashleigh Hudson…» [Traduction : Ensuite, nous avons Ashleigh Hudson]

[Coupure vers Ashleigh Hudson, une femme souriant assise devant trois images.]

«…from all the way out east at Vanier Elementary School in St. John's, Newfoundland and Labrador. » [Traduction : tout à l'est, à l'école primaire Vanier, de St. John's, Terre-Neuve-et-Labrador. ]

« Ashleigh est enseignante en immersion du français et aide ses élèves à comprendre que … ne se résume pas à sortir des sentiers battus. »

« And last, but certainly not least, is Robert Esposito…» [Traduction : Et enfin, mais certainement pas le moindre, Robert Esposito]

[Coupure vers Robert Esposito, un homme souriant assis devant un arrière-plan flou.]

«…from Sisler High School in Winnipeg, Manitoba who helps his students thrive in a learning environment that allows them to learn from and support one another. Thank you, Robert, and congratulations to all of the recipients. » [Traduction : de l'école secondaire Sisler, de Winnipeg, au Manitoba, qui aide ses élèves à s'épanouir dans un environnement d'apprentissage qui leur permet d'apprendre les uns des autres et de s'entraider. Merci, Robert, et félicitations à tous les lauréats. ]

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le ministre Hussen, Neeru Sekhon, Imran Mohamed; 2e rangée : Maureen Kelly-Gibson, Ashleigh Hudson et Robert Esposito; 3e rangée au centre : le premier ministre Trudeau.]

« Now let me turn the floor over to a few of you. This one is for Neeru and Imran, and Neeru I'll start with you. Tell us what role do the students play in your life?» [Traduction : Maintenant, laissez-moi passer la parole à quelques-uns d'entre vous. Celle-ci est pour Neeru et Imran, et Neeru je vais commencer par vous. Dites-nous quel rôle jouent les élèves dans votre vie.]

[Coupure vers Neeru Sekhon, titre français et anglais « Neeru Sekhon, Morning Star Middle School, Mississauga (Ontario) » en dessous.]

« Thank you. Well, I'll start by positioning myself and grounding myself in saying that as an art and ESL teacher I've made really intentional decisions to teach and learn with communities with whom I share many lived experiences and intersecting identities. And for me, this means that culture is a really important part of teaching and we all hold and shape that culture, including students. » [Traduction : Merci. Eh bien, je vais commencer par me positionner et m'ancrer en disant qu'en tant qu'enseignante d'art et d'anglais langue seconde, j'ai pris des décisions vraiment intentionnelles pour enseigner et apprendre avec des communautés avec lesquelles je partage de nombreuses expériences vécues et des identités qui se recoupent. Et pour moi, ça signifie que la culture est une partie vraiment importante de l'enseignement et nous détenons et façonnons tous cette culture, y compris les élèves.

« So I would say that the role that students play in my life is that they're really the richest resources in my pedagogy from the classroom to the community and beyond. » [Traduction : Je dirais donc que le rôle que les élèves jouent dans ma vie, c'est qu'ils sont vraiment les ressources les plus riches de ma pédagogie, de la salle de classe à la collectivité et au-delà.]

« I want to note that, unfortunately, the unfortunate reality is just that sometimes our learning communities lived experiences haven't always and aren't always reflected in our institutions. However, students every day acts of creative resistance, their ways of reimagining, re-envisioning, remixing, reinventing remind me every day of the agency we each have when we value and centre our collective power for learning and for growth. » [Traduction : Je tiens à souligner que, malheureusement, la triste réalité, c'est que parfois les expériences vécues par nos communautés d'apprentissage n'ont pas toujours et ne sont pas toujours reflétées dans nos institutions. Cependant, chaque jour, les étudiants font preuve de résistance créative, leurs façons de repenser, de redéfinir, de remixer, de réinventer me rappellent chaque jour la faculté d'agir qu'on a tous lorsqu'on valorise et qu'on concentre notre pouvoir collectif d'apprentissage et de croissance.]

« So in this way, students being the richest resource of all, impact my life because they really teach me daily how we might use the artistry of our lived experiences to cultivate the critical consciousness that I think is so vitally important to making education and learning a lived embodied practice of freedom for our communities by our communities. Thanks. » [Traduction :Dans ce sens-là, les élèves, qui sont la ressource la plus riche de toutes, ont un impact sur ma vie parce qu'ils m'apprennent vraiment chaque jour comment on peut utiliser l'art de nos expériences vécues pour cultiver la conscience critique qui, je pense, est d'une importance vitale pour faire de l'éducation et de l'apprentissage une pratique vécue et incarnée de la liberté pour nos communautés et par nos communautés. Merci.]

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le ministre Hussen, Neeru Sekhon, Imran Mohamed; 2e rangée : Maureen Kelly-Gibson, Ashleigh Hudson et Robert Esposito; 3e rangée au centre : le premier ministre Trudeau.]

« Thank you so much, Neeru, and you remind me of the importance of what teachers do every single day, which is not just teach but empower and enable people to think for themselves and to sort out the world that they live in. I'm going to turn it over now to Imran. Imran, same question, what role do the students play in your life? » [Traduction : Merci beaucoup, Neeru, et vous me rappelez l'importance de ce que les enseignants font chaque jour, qui n'est pas seulement d'enseigner, mais aussi de donner aux gens les moyens de penser par eux-mêmes et de comprendre le monde dans lequel ils vivent. Je me tourne maintenant vers Imran. Imran, même question, quel rôle jouent les élèves dans votre vie?

[Coupure vers Imran Mohamed, titre français et anglais « Imran Mohamed, John Polanyi Collegiate Institute, Toronto (Ontario) » en dessous.]

« Well what role the students play in my life, without students I wouldn't have a job and I'd just be yelling into the void. But I've been fortunate to have taught in the same school community for the last 14 years and, to be honest, my students are what motivate me and continue to inspire me. » [Traduction : Eh bien, quel rôle jouent les élèves dans ma vie? Sans élèves je n'aurais pas d'emploi et je ne ferais que crier dans le vide. Mais j'ai eu la chance d'enseigner dans la même communauté scolaire ces 14 dernières années et, pour être honnête, ce sont mes élèves qui me motivent et continuent de m'inspirer.]

« High school students can be brutally honest. They'll remind you when things don't make sense, they'll tell you when you're on mute, they'll tell you that you're getting more grey in my beard, but also they'll tell you when it's important to take a pause from what we're learning and discuss something that they find is important. » [Traduction : Les élèves du secondaire peuvent être d'une franchise brutale. Ils vous le rappelleront si c'est illogique, ils vous diront que vous êtes en sourdine, ils vous diront que votre barbe est de plus en plus grise, mais ils vous diront aussi qu'il est important de mettre de côté une leçon pour discuter de quelque chose qu'ils trouvent important.]

« I always encourage my students to come back and visit after they graduate and a lot of the time the feedback that they give me allows me to be a better teacher because I can help prepare them for college and university. » [Traduction : J'encourage toujours mes élèves à revenir me rendre visite après l'obtention de leur diplôme et, souvent, les commentaires qu'ils me donnent me permettent d'être un meilleur enseignant parce que je peux les aider à se préparer pour le collège et l'université.]

« In addition when you hear about the successes of your students. As teachers, you sometimes hit that wall but when you hear about the successes of your students it continues to motivate you. When they tell you they landed their dream job or they send you a postcard from an internship that they're doing in Germany or like a student yesterday emailed me to say, "May the 4th be with you and Happy Star Wars Day" it reminds you once again how to be a teacher. » [Traduction : En plus, lorsqu'on entend parler des succès de nos élèves. En tant qu'enseignant, on frappe parfois ce mur, mais lorsqu'on entend parler des succès de nos élèves, cela continue à nous motiver. Lorsqu'ils nous disent qu'ils ont décroché l'emploi de leurs rêves, qu'ils nous envoient une carte postale d'un stage qu'ils font en Allemagne ou, comme un élève hier qui m'a envoyé un courriel pour me dire : « May the 4th be with you et Happy Star Wars Day », ça nous rappelle une fois de plus comment être un enseignant.]

« The question, you know, specifically what role do students play in my life, I think students play a role in all of our lives because our current students are the ones that are going to make an impact to society and change our communities for the better. » [Traduction : La question, vous savez, du rôle spécifique que jouent les élèves dans ma vie, je pense que les élèves jouent un rôle dans toutes nos vies parce que nos élèves actuels sont ceux qui vont avoir un impact sur la société et changer nos communautés pour le meilleur.]

« At our school, we started a school group called Change Impacting Toronto's Youth and we work on local and global projects. Yes, we make a difference in the local and global community, but the ultimate goal of this group is to plant a seed of positive change and create difference-makers for the future. » [Traduction : À notre école, on a mis sur pied un groupe scolaire appelé Change Impacting Toronto's Youth et on travaille sur des projets locaux et mondiaux. Oui, on fait une différence dans la communauté locale et mondiale, mais le but ultime de ce groupe est de planter une graine de changement positif et de créer des faiseurs de différence pour l'avenir.]

« Lastly, we always talk about teachers and the impact that they had on our lives. For me, I like talking about the students and the impact they had on mine. Thank you. » [Traduction : Finalement, on parle toujours des enseignants et de l'impact qu'ils ont eu sur nos vies. Moi, j'aime parler des élèves et de l'impact qu'ils ont eu sur la mienne. Merci.]        

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le ministre Hussen, Neeru Sekhon, Imran Mohamed; 2e rangée : Maureen Kelly-Gibson, Ashleigh Hudson et Robert Esposito; 3e rangée au centre : le premier ministre Trudeau.]

« Thank you so much, Imran. How rewarding it is for those students to look back and reconnect with you, you must be so proud of their journey. Thank you for everything that you do and it's so heartwarming to hear you. I definitely want to hear more, I'm sure as all of us do, so I'm going to turn it over to Maureen and Ashleigh. Is there an innovative idea of successful best practice that you're really proud of? I'm going to start with Maureen first for that question. » [Traduction : Merci beaucoup, Imran. Comme c'est gratifiant pour ces élèves de regarder en arrière et de renouer avec vous, vous devez être si fier de leur parcours. Merci pour tout ce que vous faites et cela fait chaud au cœur de vous entendre. Je veux vraiment en entendre plus, je suis sûr que c'est le cas pour nous tous, donc je vais passer la parole à Maureen et à Ashleigh. Y a-t-il une idée novatrice ou une pratique exemplaire réussie dont vous êtes vraiment fières? Je vais commencer avec Maureen pour cette question.]

[Coupure vers Maureen Kelly-Gibson, titre français et anglais « Maureen Kelly-Gibson, Calgary Academy, Calgary (Alberta) » en dessous.]

«Yes. Designing engaging learning experiences with project-based learning and empathy-driven design-based thinking has really inspired students to deepen their learning and to grapple with big ideas and essential questions and that prepares them for the future. » [Traduction : Oui. La conception d'expériences d'apprentissage stimulantes grâce à l'apprentissage par projet et à la réflexion fondée sur la conception et l'empathie a vraiment incité les élèves à approfondir leur apprentissage et à faire face à de grandes idées et à des questions essentielles, ce qui les prépare pour l'avenir.]

« They learn to tackle challenges in their lives and in the world around them. And I think that, you know, probably the most engaging projects for students have been those about the environment or related to education for reconciliation and they are highly motivated to look for solutions, to work collaboratively, to think critically and really engage in learning that is truly meaningful for them. » [Traduction : Ils apprennent à relever des défis dans leur vie et dans le monde qui les entoure. Et je pense que, vous savez, les projets les plus intéressants pour les élèves sont ceux qui concernent l'environnement ou l'éducation à la réconciliation et ils sont très motivés à chercher des solutions, à travailler en collaboration, à réfléchir de manière critique et à s'engager dans un apprentissage qui a vraiment du sens pour eux.]

« I use a Gallery Walk protocol where all of the children provide feedback to each other about their work. And so instead of just, you know, a few of the teachers providing feedback, they get feedback from everyone and that allows them to revise and iterate and recreate their work so that they can engage in designing work that is really their best. » [Traduction : J'utilise un protocole de visite d'exposition où tous les enfants s'échangent des commentaires sur leur travail. Et donc, au lieu que ce soit seulement quelques enseignants qui donnent leur avis, ils reçoivent l'avis de tout le monde et ça leur permet de réviser, d'itérer et de recréer leur travail afin de pouvoir s'engager dans la conception d'un travail qui est vraiment le meilleur d'eux-mêmes.]

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le ministre Hussen, Neeru Sekhon, Imran Mohamed; 2e rangée : Maureen Kelly-Gibson, Ashleigh Hudson et Robert Esposito; 3e rangée au centre : le premier ministre Trudeau.]

« Thank you. Thank you, Maureen, for that insight. And I'm going to turn it over now to Ashleigh, what is your best practice, your innovative idea to motivate your students and to teach them well? » [Traduction : Merci. Merci, Maureen, pour cette vision. Et je vais maintenant céder la parole à Ashleigh, quelle est votre meilleure pratique, votre idée novatrice pour motiver vos élèves et bien leur enseigner?]

[Coupure vers Ashleigh Hudson, titre français et anglais « Ashleigh Hudson, Vanier Elementary School, St. John's (Terre-Neuve-et-Labrador) » en dessous.]

« I did it too [laughs]. I mean I echo a lot of the things that Maureen said about project-based learning and real-world learning. My philosophy for education is to let their creativity shine and I think that teachers shouldn't be afraid to learn alongside with their students. » [Traduction : Je l'ai fait aussi [rires]. Je veux dire que je fais écho à beaucoup de choses que Maureen a dites au sujet de l'apprentissage par projet et de l'apprentissage dans le monde réel. Ma philosophie pour l'éducation est de laisser briller leur créativité et je pense que les enseignants ne devraient pas avoir peur d'apprendre avec leurs élèves.]

« What I try to do a lot at the beginning of the year is expose my students to a variety of different media and modes of expression, whether it's 3D printing, robotics, coding, dramatic arts, green screen, stop motion, crafting. And we all kind of do projects together and then as we go throughout the year then they all get to kind of choose what areas that they're interested in most. » [Traduction : Ce que j'essaie de faire beaucoup en début d'année, c'est d'exposer mes élèves à une variété de médias et de modes d'expression différents, que ce soit l'impression 3D, la robotique, le codage, les arts dramatiques, l'écran vert, l'image par image, l'artisanat. Et on fait tous, genre, des projets ensemble et puis, au fil de l'année, ils peuvent tous, genre, choisir les domaines qui les intéressent le plus.

« And I am a general classroom teacher. I actually teach at my old elementary school, so I've kind of gone full circle and have that great connection piece, which I think is now more important than ever. I'm not a STEM specialist, but I definitely echo all the things that the Prime Minister said about teaching that critical thinking that comes with the STEM. » [Traduction : Et je suis une enseignante généraliste. En fait, j'enseigne dans mon ancienne école primaire, ce qui me permet de boucler la boucle et d'avoir ce lien privilégié, qui, je pense, est plus important que jamais. Je ne suis pas une spécialiste des STIM, mais je fais certainement écho à tout ce que le premier ministre a dit au sujet de l'enseignement de la pensée critique qui vient avec les STIM.

« So I think it's really important that we're all doing those kind of things and then letting our students have a choice in how they express themselves and whether it be through technology or different modes, it's amazing. » [Traduction : Je pense donc qu'il est vraiment important qu'on fasse tous ce genre de choses et qu'on laisse ensuite à nos étudiants le choix de la façon dont ils s'expriment et que ce soit au moyen de la technologie ou de différents modes, c'est incroyable.

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le ministre Hussen, Neeru Sekhon, Imran Mohamed; 2e rangée : Maureen Kelly-Gibson, Ashleigh Hudson et Robert Esposito; 3e rangée au centre : le premier ministre Trudeau.]

« Thank you so much, Ashleigh, and what I love about that is you get them to sample different things and get exposed to different aspects of STEM so that they then get to decide and get more comfortable with the materials. That's pretty innovative, thank you and that's wonderful. » [Traduction : Merci beaucoup, Ashleigh, et ce que j'aime dans tout ça, c'est que vous les amener à essayer différentes choses et les exposez à différents aspects des STIM pour qu'ils puissent arrêter leur choix et gagner en aisance. C'est assez novateur, merci et c'est formidable.]

« Now over to Robert, one last question for you. With schools transitioning to virtual learning over the past year, why is it essential for all Canadians to learn about cybersecurity awareness and what drives them to learn a little bit more about this subject area? » [Traduction :           Passons maintenant à Robert, une dernière question pour vous. Avec la transition des écoles vers l'apprentissage virtuel au cours de la dernière année, pourquoi est-il essentiel que tous les Canadiens en apprennent davantage sur la sensibilisation à la cybersécurité et qu'est-ce qui les pousse à en apprendre un peu plus sur ce sujet?]

[Coupure vers Robert Esposito, titre français et anglais « Robert Esposito, Sisler High School, Winnipeg (Manitoba) » en dessous.]

« Hi everybody, and hello Mr. Prime Minister. So Sacha already touched on this subject as well with misinformation and, of course, most importantly disinformation that's been spread around the globe. » [Traduction :  Bonjour à tous, et bonjour monsieur le premier ministre. Donc, Sacha a déjà abordé ce sujet en parlant de la désinformation et, bien sûr, surtout de la désinformation qui a été propagée dans le monde entier.]

« Mr. Prime Minister, we've actually crossed paths many years ago and we had a chance to discuss cybersecurity awareness before, and I actually invited you over to Sisler High School. » [Traduction : Monsieur le premier ministre, nos chemins se sont en fait croisés il y a plusieurs années et nous avons déjà eu l'occasion de discuter de la sensibilisation à la cybersécurité, et je vous ai invité à l'école secondaire Sisler.]  

« I'm pretty sure you've heard of the passing of Dr. George Heshka. I wouldn't be in this position without him. He was Canada's longest-serving principal and he dedicated his life to education. I'd just like to take this opportunity to really echo Walter Schroeder's nomination for Dr. Heshka to receive the Order of Canada. » [Traduction : Je suis sûr que vous avez entendu parler du décès du Dr George Heshka. Je ne serais pas où je suis s'il n'avait pas été là. Il a été le directeur le plus longtemps en poste au Canada et a consacré sa vie à l'éducation. J'aimerais profiter de l'occasion pour joindre ma voix à celle de Walter Schroeder qui demande que le Dr Heshka reçoive l'Ordre du Canada.]       

« You know, the world around is rapidly shifting and changing at the fastest pace ever at any point in human history. We're sort of in the midst of this technological convergence between the physical and virtual world. » [Traduction :           Vous savez, le monde qui nous entoure évolue rapidement et change au rythme le plus rapide jamais observé dans l'histoire de l'humanité. On est en quelque sorte au milieu de cette convergence technologique entre le monde physique et le monde virtuel.]

« We see clear examples of this convergence in how we communicate, the nature of our work and ultimately the growing number of devices around us. The question is, you know, how we prepare the next generation for this transition, which many call the Fourth Industrial Revolution. » [Traduction : On voit des exemples clairs de cette convergence dans notre façon de communiquer, dans la nature de notre travail et, finalement, dans le nombre croissant d'appareils autour de nous. La question est, vous savez, comment on prépare la prochaine génération pour cette transition, que beaucoup appellent la quatrième révolution industrielle.]

« You know, if we look specifically into cybersecurity education, it's essential for all students across this country to understand the threats they face in cyberspace. Students should be learning how to protect their digital identities, understand various secure authentication methods, the importance of updating their devices, and how to identify disinformation and much more. » [Traduction : Vous savez, lorsqu'on se penche spécifiquement sur la formation à la cybersécurité, il est essentiel que tous les élèves du pays comprennent les menaces auxquelles ils sont confrontés dans le cyberespace. Les élèves devraient apprendre à protéger leur identité numérique, comprendre les différentes méthodes d'authentification sécurisées, l'importance de mettre à jour leurs appareils, comment déceler la désinformation et bien plus encore.]

« We're well aware of the act of cyber measures taking place against citizens of this country and our goal nationally should be to increase the level of cyber awareness with our youth. » [Traduction : On est très conscient des cyberattaques perpétrées contre les citoyens de ce pays et notre objectif national devrait être d'accroître le niveau de sensibilisation des jeunes à la cybersécurité.]        

« You know, at Sisler High School over the years we've developed a Cyber Academy, which provides students grades 9 through 12 the opportunity to learn fundamental technology skills alongside their academic courses. » [Traduction : Vous savez, au fil des ans à l'école secondaire Sisler, on a développé une Cyber Academy, qui offre aux élèves de la 9e à la 12e année la possibilité d'acquérir des compétences technologiques fondamentales parallèlement à leurs cours.]

« Students learn how to build their own custom computers, software and operating system configuration, exploring computer networks and much more. This prepares students for an advanced subject area such as cybersecurity and Sisler has been recognized internationally as a leader in cybersecurity education. » [Traduction : Les élèves apprennent à construire leurs propres ordinateurs personnalisés, à configurer les logiciels et les systèmes d'exploitation, à explorer les réseaux informatiques et bien d'autres choses encore. Ça prépare les étudiants à un domaine avancé tel que la cybersécurité et Sisler a été reconnu internationalement comme un leader dans l'éducation à la cybersécurité.]

« What drives students to expand their cybersecurity knowledge is the ability to apply their skillsets within competitive environments. Our students have excelled at competitions such as Skills Manitoba, Skills Canada. » [Traduction : Ce qui pousse les étudiants à approfondir leurs connaissances en cybersécurité, c'est la possibilité d'appliquer leurs compétences dans des événements compétitifs. Nos étudiants ont excellé dans des concours comme Compétences Canada Manitoba.]

« My students right now as we speak are at the Canadian Cyber Defence Challenge, Ryerson University's CanHack, Canada's Communications Security Establishment's GeekSeek, our Canadian national Cyber Security Initiative CyberTitan, which my colleague and I have brought to Canada via the U.S., CyberPatriot competition with the Air Force Association and many more. And Sisler Cyber Spartans have sat on the podium representing their school, their province, and their country. » [Traduction : Mes élèves, en ce moment même, participent au Canadian Cyber Defence Challenge, au Ryerson University's CanHack, au Canada's Communications Security Establishment's GeekSeek, à notre initiative nationale canadienne de cybersécurité CyberTitan, que mon collègue et moi-même avons importée des États-Unis au Canada, à la compétition CyberPatriot de l'Air Force Association et plus encore. Et les Sisler Cyber Spartans sont montés sur le podium pour représenter leur école, leur province et leur pays.]

« So through these experiences, many of our students graduate high school with job-ready skills, entering the field of information technology directly out of high school or continuing their technology-focused education at various postsecondary institutions. » [Traduction : Ainsi, grâce à ces expériences, plusieurs de nos élèves obtiennent leur diplôme d'études secondaires avec des compétences prêtes à l'emploi, en accédant au domaine des technologies de l'information directement après l'école secondaire ou en poursuivant leur formation axée sur les technologies dans divers établissements postsecondaires.]

« Our recent graduates are working as network administrators for the Department of Defence, assisting small and medium businesses through COVID transitioning into the information age, and are securing our country's largest corporations with cybersecurity analysts. » [Traduction : Nos récents diplômés travaillent comme administrateurs de réseau pour le ministère de la Défense, aident de petites et moyennes entreprises à surmonter la COVID en passant à l'ère de l'information et assurent la sécurité des plus grandes sociétés de notre pays en tant qu'analystes en cybersécurité.]

« So we really believe, in closing, that cybersecurity awareness should be integrated into every school across Canada in order to develop the next generation of cyber defenders. If any members of your staff would wish to continue this discussion further, I'm always open. » [Traduction : On croit donc réellement, en terminant, que la sensibilisation à la cybersécurité devrait être intégrée dans chacune des écoles du Canada afin d'éduquer la prochaine génération de défenseurs de la cybersécurité. Si des membres de votre personnel souhaitent poursuivre cette discussion, je suis toujours ouvert.]

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le ministre Hussen, Neeru Sekhon, Imran Mohamed; 2e rangée : Maureen Kelly-Gibson, Ashleigh Hudson et Robert Esposito; 3e rangée au centre : le premier ministre Trudeau.]

« Thank you. Thank you so much, Robert. And, you know, what you're talking about is a perfect example of teachers adapting the curriculum, adapting their methodologies to fit into the needs of today and you've highlighted the importance of you can't start too early with cybersecurity awareness. » [Traduction : Merci. Merci beaucoup, Robert. Et, vous savez, ce que vous dites est un parfait exemple d'enseignants qui adaptent le curriculum, qui adaptent leurs méthodologies pour répondre aux besoins d'aujourd'hui et vous avez souligné le fait qu'il n'est jamais trop tôt pour se sensibiliser à la cybersécurité.]

« Prime Minister, you've heard of innovation, you've heard of adaptation to current realities, students giving honest feedback to teachers and rewarding teachers with their journey and updating them frequently, as we all do, and you must have felt that with your own students in British Columbia, I'm so jealous. So I'll turn it over to you to elaborate on that. » [Traduction : Monsieur le premier ministre, vous avez entendu parler d'innovation, vous avez entendu parler d'adaptation aux réalités actuelles, d'élèves qui font des commentaires en toute franchise à leurs enseignants et qui les récompensent grâce à leur parcours et en leur donnant des nouvelles régulièrement, comme nous le faisons tous, et vous avez dû vivre la même chose avec vos propres élèves en Colombie-Britannique, je suis tellement jaloux. Je vous laisse donc le soin de nous en dire davantage à ce sujet.]

« Well, for me, it's wonderful to hear how much sort of the student-centred thinking that I was being taught in the late nineties while doing my B.Ed. has evolved to recognizing not just that you have to put the students at the centre, but that the students are themselves repositories of expertise, of knowledge, of understanding.» [Traduction : Eh bien, pour moi, c'est formidable d'entendre à quel point la réflexion axée sur l'élève qu'on m'a enseignée à la fin des années 1990 lorsque que je faisais mon baccalauréat en éducation a évolué, en reconnaissant non seulement qu'il faut mettre les élèves au centre, mais que les élèves sont eux-mêmes des dépositaires d'expertise, de connaissances, de compréhension.]

« And that they don't have to wait to receive the knowledge from the sage on the stage or from institutions that are telling them how the world is, that they bring experiences and reflections and creativity that can actually not just drive them but drive the classroom community they are a part of and ultimately will drive the world that they will people and lead. » [Traduction : Et qu'ils ne doivent pas attendre de recevoir le savoir du sage sur la scène ou des institutions qui leur disent comment est le monde, mais qu'ils apportent des expériences, des réflexions et de la créativité qui peuvent non seulement les guider, mais aussi guider la communauté scolaire dont ils font partie et, en fin de compte, le monde qu'ils vont habiter et diriger.]

« And that putting the weight and the authority and the strength and sharing that expertise with them as a way of moving forward is extraordinarily exciting and I'm just so pleased to hear the perspectives shared and the way you are, you know, learning as much from your students as they get to learn from you. » [Traduction : Et le fait d'y mettre le poids, l'autorité et la force et de partager cette expertise avec eux pour aller de l'avant est extraordinairement excitant et je suis tellement heureux d'entendre les points de vue exprimés et la façon, vous savez, dont vous apprenez autant de vos élèves qu'ils apprennent de vous.]

« Ideally it should be that kind of exchange just because, my God, we all know teachers who have done it one way for an entire career and have nothing, you know, interesting to exchange with students in the end. And when you continue to be stimulated and excited and open to what they have to share with you, you have so much more to give back to them and you have all figured that out and are emblematic of it. » [Traduction : L'idéal serait ce genre d'échange parce que, mon Dieu, on connaît tous des enseignants qui ont fait les choses d'une seule manière pendant toute leur carrière et qui n'ont rien, vous savez, d'intéressant à partager avec les élèves au bout du compte. Et lorsque vous continuez d'être motivés et enthousiasmés et ouverts à ce qu'ils ont à vous offrir, vous avez tellement plus à leur donner en retour, et vous l'avez tous compris, et en êtes l'incarnation.]

« Robert, it's great to see you again. I know I visited Sisler a couple of times over the years and have had just amazing, amazing reflections on what a great school it is and I'm really excited that you are pushing such excellence in your squads of hackers and cyber expertise. But I think one of the things that you alluded to is also extraordinarily important. » [Traduction : Robert, c'est un plaisir de vous revoir. Je sais que j'ai visité Sisler à quelques reprises au fil des ans et que j'avais été absolument stupéfait par la qualité de l'école et je suis ravi que vous fassiez valoir une telle excellence dans vos escouades de pirates informatiques et d'expertise en matière de cybersécurité. Mais je pense que l'une des choses auxquelles vous avez fait allusion est aussi extrêmement importante.]

« You know, we teach all our kids to look both ways before they cross the street, not just the ones who are going to become crossing guards or police officers. You know, we need to make sure that all students become thoughtful about their own safety, not just in the physical world but in the online that is increasingly real for all of them. » [Traduction : Vous savez, on enseigne à tous nos enfants à regarder des deux côtés avant de traverser la rue, pas seulement à ceux qui vont devenir des brigadiers ou des policiers. Vous savez, on doit veiller à ce que tous les élèves réfléchissent à leur propre sécurité, non seulement dans le monde physique, mais aussi dans le monde en ligne, qui est de plus en plus réel pour eux.]

« We've seen the tragedies that have come from the misuse of social media from bullying to suicidal ideation, the impacts on young people that this brave new world offers. The ability to give them the tools to have more agency, to have more tools, more protection, not just to protect themselves but to protect our society as well is extraordinarily exciting. » [Traduction : On a vu les tragédies causées par l'utilisation abusive des médias sociaux, qu'il s'agisse d'intimidation ou d'idées suicidaires, et l'impact de ce nouveau monde sur les jeunes. La possibilité de leur donner les moyens d'acquérir une capacité d'agir, davantage d'outils, de protection, non seulement pour se protéger eux-mêmes, mais aussi pour protéger notre société, est extraordinairement excitante.]

« Yes, I know the best of your students will end up protecting the rest of us, but each of us need to be able to develop the tools to be able to keep ourselves safe in an increasingly, you know, online and sometimes hostile digital space. » [Traduction : Oui, je sais que les meilleurs de vos élèves finiront par protéger le reste d'entre nous, mais chacun d'entre nous doit pouvoir développer les outils nécessaires pour assurer sa propre sécurité dans un espace numérique de plus en plus, vous savez, en ligne et parfois hostile.]

« So I'm just so excited about what you're doing and look forward to seeing, you know, teachers like you continue to lead not just Canada but the world in how we make sure we're striding forward with all the best that technology can give us and minimizing the downsides as much as possible. So keep it up. » [Traduction : Alors, je suis très emballé par ce que vous faites et j'ai hâte de voir, vous savez, des enseignants comme vous se distinguer non seulement au Canada, mais dans le monde entier dans la façon dont nous nous assurons de progresser grâce à ce que la technologie peut nous offrir de mieux, tout en réduisant le plus possible ses inconvénients. Alors, gardez le cap. ]

[Coupure vers une image plein écran de Doreen Flynn devant la toile de fond « Les Prix du Premier ministre ».]

« That's great. So I would not be a good host if I didn't remind everybody with us today to just be mindful of the time. We want to hear from everyone, our viewers are having a great time listening to you guys so please don't –» [Traduction : C'est formidable. Alors, je ne serais pas une bonne hôtesse si je ne rappelais pas à tous ceux qui sont avec nous aujourd'hui de tenir compte du temps de parole. Nous voulons entendre tout le monde, nos téléspectateurs passent un bon moment à vous écouter, alors s'il vous plaît, ne –]

«…at me isn't it, Doreen. I'm sorry. –» [Traduction : – … à moi, n'est-ce pas, Doreen. Je suis désolé.]

« No, absolutely [laughs] – » [Traduction : Non, absolument [rires] –]

«For which I'm sorry. I know, I know. –» [Traduction : J'en suis désolé. Je sais, je sais.]

«– absolutely not. Please don't send me failing grades, I love teachers [laughs]. So, thank you Prime Minister and Minister Hussen, and congratulations to the 2020 recipients of the Prime Minister's Award for Teaching Excellence. – » [Traduction :  – absolument pas. S'il vous plaît, ne me donnez pas de mauvaises notes, j'adore les enseignants [rires]. Alors, merci monsieur le premier ministre, merci monsieur le ministre et félicitations aux lauréats de 2020 d'un Prix du premier ministre pour l'excellence dans l'enseignement.]

« Merci, Monsieur le Premier Ministre, merci Monsieur le Ministre, et le lauréat du Prix du premier ministre et de l'excellence dans l'enseignement. »

[Coupure vers un écran partagé : Doreen Flynn et le ministre Duclos assis devant un fond blanc avec un drapeau du Canada à gauche et un drapeau de l'Ontario à droite.]

« I now invite Minister Duclos to introduce our last group of recipients. » [Traduction :  J'invite maintenant le ministre Duclos à présenter notre dernier groupe de lauréats.]

« Merci beaucoup Doreen et effectivement…»

[Transition vers un écran partagé : le ministre Duclos à gauche et les mots « Prix du Premier ministre pour l'excellence dans l'enseignement des STIM – Prime Minister's Award for Teaching Excellence in STEM » en rose et noir, sur un fond blanc et les mots « L'honorable Jean-Yves Duclos, président du Conseil du Trésor – The Honourable Jean-Yves Duclos, President of the Treasury Board » en dessous.]

«…on apprend beaucoup quand on écoute et on aimerait continuer à écouter encore longtemps, mais j'ai la chance maintenant de vous présenter les cinq autres lauréats dans cette catégorie. J'ai le plaisir de débuter avec François Henri Lafarge de l'école primaire de La Source, de Lavaltrie »

[Coupure vers une image plein écran du ministre Duclos.]

« au Québec. »

[Coupure vers François-Henri Lafarge, un homme souriant devant une carte.]

« Monsieur Lafarge est reconnu comme enseignant dévoué. Il s'assure de créer un environnement favorable à la réussite de tous ces élèves en mettant en valeur leur force et leurs intérêts. »

« Also joining us is Kim Ivanko…» [Traduction : Se joint également à nous, Kim Ivanko…]

[Coupure vers Kim Ivanko, une femme souriant assise devant une image.]

« …a grade 3 to 12 English teacher at École Boréale in Hay River up in the Northwest Territories. Kim said that the biggest contributor to a student's success is having someone believe in them. » [Traduction : …une enseignante d'anglais de la 3e à la 12e année à l'école Boréale de Hay River, dans les Territoires du Nord-Ouest. Pour Kim, ce qui contribue le plus à la réussite d'un élève, c'est d'avoir quelqu'un qui croit en lui.]

« Now from Oakville, Ontario, we have Richard Bernard » [Traduction : Maintenant d'Oakville, en Ontario, nous avons Richard Bernard,]

[Coupure vers Richard Bernard, un homme souriant assis devant une bibliothèque.]

«…from River Oaks Public School who believes in pursuing one's passion in teaching and passing that motivation and positivity to his students as they move forward in the next chapters of their lives. » [Traduction : de l'école publique River Oaks, qui estime assouvir sa passion en enseignant et en transmettant cette motivation et cette attitude positive à ses élèves à mesure qu'ils s'apprêtent à franchir les prochaines étapes de leur vie]

« Next is Stacey Stairs» [Traduction : La suivante est Stacey Stairs,

[Coupure vers Stacey Stairs, une femme souriant assise devant un fond blanc.]

«…from Sussex Regional High School in New Brunswick. Forever the optimist, Stacey always ensures her students fully learn to use their strengths to accomplish anything they can set their minds to. » [Traduction : de l'école secondaire régionale de Sussex, au Nouveau-Brunswick. Éternelle optimiste, Stacey s'assure toujours que ses élèves apprennent pleinement à utiliser leurs forces pour accomplir tout ce qu'ils veulent.

« Finally, joining us from Upper Sumas Elementary School in Abbotsford, British Columbia, Debbie Mar » [Traduction : Enfin, avec nous, de l'école primaire Upper Sumas, d'Abbotsford, en Colombie-Britannique, Debbie Mar

[Coupure vers Debbie Mar, une femme souriant assise devant une bibliothèque.]

«…brings in aspects of real-world learning into the classroom, teaching children that they can make a real difference. » [Traduction : qui favorise les apprentissages concrets dans sa salle de classe, enseignant aux enfants qu'ils peuvent faire une réelle différence.

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le ministre Duclos, François-Henri Lafarge, Kim Ivanko; 2e rangée : Richard Bernard, Stacey Stairs et Debbie Mar; 3e rangée au centre : le premier ministre Trudeau.]

« Now let me take advantage of the presence of these five outstanding recipients. » [Traduction : Permettez-moi maintenant de profiter de la présence de ces cinq lauréats exceptionnels.

« Pour commencer à poser une question tout d'abord à François Henri en français et immédiatement après à Kim en anglais. François Henri, vous avez la réputation de vous préoccuper de tous les élèves. Comment faites-vous pour amener vos élèves à persévérer malgré les difficultés qu'ils peuvent rencontrer? »

[Coupure vers François-Henri Lafarge, titre français et anglais « François-Henri Lafarge, École primaire de la Source, Lavaltrie (Québec) » en dessous.]

« Oui bonjour tout le monde, bonjour Monsieur le Premier Ministre et Monsieur le Ministre, mes collègues ici présents et également toutes les personnes qui s'occupent du programme d'excellence du premier ministre. D'ailleurs, je tiens à les remercier pour l'excellent travail qu'ils effectuent et de mettre en avant la profession des enseignants. J'ai un souci permanent d'amener mes élèves au meilleur d'eux-mêmes. Pour cela, j'essaye de créer un lieu stimulant pour l'apprentissage dans ma classe, mais également un lieu d'accueil où chaque enfant va se trouver bien, où il va aimer venir chaque matin, où il va retrouver d'autres personnes que son environnement familial, moi-même également. Donc, il faut qu'il soit en confiance, il faut qu'il soit bien, qu'il rigole, que ce soit un terrain fertile aux apprentissages. Entre autres, comme ç'a été soulevé par plusieurs, les technologies d'aujourd'hui sont très présentes chez eux. Il faut amener, pour moi, à vivre des réussites, quelles qu'elles soient. Et souvent les élèvent qui vivent des difficultés dans les matières principales, français, mathématiques, sont souvent des élèves qui sont très doués dans la technologie. Donc, je les amène à se développer encore plus. J'ai monté dans mon école, ce qu'on appelle la Brigade Tic. Donc voici… C'est une espèce de club je dirais, où les jeunes viennent me rejoindre sur l'heure du midi. Malheureusement avec la pandémie cette année c'est plus difficile, mais l'expérience a fait que les autres années on a pu voir de très bons résultats. Ils deviennent des mini-techniciens et vont dans les autres classes aider mes collègues qui peuvent vivre des difficultés avec leur matériel. Ou encore, les accompagner lorsqu'ils font des ateliers avec leurs propres élèves. Ces jeunes-là de la Brigade Tic développent, bien évidemment, un sentiment d'appartenance par rapport à l'école, mais également un grand sentiment de fierté. Ils voient qu'enfin ils sont capables de vivre de belles choses, de vivre des réussites à l'école, d'être estimé non pas parce qu'ils ont des bons résultats scolaires, alors qu'eux, ils n'arrivent pas à les avoir. Mais, du fait qu'on les reconnait pour tout ce qu'ils apportent à notre école. »

« Autre point que j'utilise entre autres, ou du moins que j'ai pu voir se développer dans ma classe, je ne sais plus le nom excusez-moi, Sacha, pardon. Je suis arrivé au Canada il y a 20 ans, originaire de France, je me sers beaucoup de ma culture, de ce que j'ai vécu là-bas, de ce que ma famille a vécu, pour illustrer certaines choses. Particulièrement, la Deuxième Guerre mondiale est un sujet qui me touche beaucoup, mes grands-parents ont été des résistants et donc ont été recherchés par les Allemands. J'amène donc cette réalité-là de ma famille à mes élèves. Il est très fréquent de voir des élèves qui d'habitude ne sont pas des grands lecteurs dévorer les livres qui parlent de la Deuxième Guerre mondiale. Mes livres sur le sujet deviennent très vite populaires et je vois des enfants qui deviennent des lecteurs fabuleux. Donc, en arrivant à trouver des centres d'intérêt pour eux, ce qu'ils aiment, ce qu'ils apprécient, puis ça nous demande à nous de nous adapter par rapport à eux. Mais, c'est notre travail, on est là pour nos élèves, on aime nos élèves on veut qu'ils réussissent, ce sont les citoyens de demain, c'est eux qui vont faire la société canadienne. On a besoin d'eux puis on se doit de les former à devenir les meilleurs possible. Merci beaucoup. »

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le ministre Duclos, François-Henri Lafarge, Kim Ivanko; 2e rangée : Richard Bernard, Stacey Stairs et Debbie Mar; 3e rangée au centre : le premier ministre Trudeau.]

« Merci François Henri. »

« Kim, how do you do to get your students through difficulties? » [Traduction :  Kim, comment faites-vous pour aider vos élèves à surmonter les difficultés?]

[Coupure vers Kim Ivanko, titre français et anglais « Kim Ivanko, École Boréale, Hay River (Territoires du Nord-Ouest) » en dessous.]

« I think it's important to identify that difficulties or challenges doesn't define who you are, it's just a part of life and it's really the mindset surrounding that, that we can learn from. So we teach resiliency and perseverance and creativity and looking at it in a different way. » [Traduction : Je pense qu'il est important de comprendre que les difficultés ou les défis ne définissent pas qui on est, ça fait tout simplement partie de la vie et c'est véritablement à partir de notre état d'esprit à ces égards que nous pouvons tirer des leçons. On enseigne donc la résilience, la persévérance, la créativité et la façon de voir les choses différemment.]

« So if you do have challenges, what are some creative ways that you can overcome those challenges, and it's not only in the academic sense but also in a sporting sense, in a relationship sense, looking at that, you know, picking yourself up and dusting yourself off and moving on with life. » [Traduction : Alors, quand on a des difficultés, quelles sont les façons créatives de les surmonter, et ce n'est pas seulement au sens académique, mais aussi au sens sportif, au sens relationnel, comme ça, vous savez, se relever, secouer la poussière de ses vêtements et passer à autre chose.]

« I think too as a teacher recognizing sometimes that there are professional failures in the classroom. That perhaps teaching Romeo and Juliet to a group of boys was not the best decision and acknowledging that and being like OK, that was an epic failure and we're going to move on. But it doesn't define me as a teacher. » [Traduction : Je pense aussi, en tant qu'enseignante, reconnaître parfois qu'il y a des échecs professionnels dans la classe. Peut-être que d'enseigner Roméo et Juliette à un groupe de garçons n'était pas la meilleure décision, le reconnaître et de dire OK, c'était un échec monumental et nous allons passer à autre chose. Mais, ça ne me définit pas en tant qu'enseignante.]

« It doesn't make me a horrible teacher – maybe at that moment – but that it's a learning step, OK that's not going to work for us, what is. OK, maybe doing something else with a little bit more male machoism in it will work better for them. » [Traduction : Ça ne fait pas de moi une mauvaise enseignante – peut-être sur le moment – mais, c'est une étape d'apprentissage, OK, ça ne marchera pas pour nous, quoi d'autre. OK, peut-être que faire quelque chose d'autre avec un peu plus de machisme masculin fonctionnera mieux pour eux.]

« But I think it's really having them embrace that as a learning opportunity, right, especially as a teacher to looking at OK, how can we work through this together, maybe there's something that I could have done better, maybe there's a little bit more effort that you could've done together, but really looking at it as a team effort and going forward from there and learning from those opportunities. » [Traduction : Mais je pense qu'il s'agit vraiment de leur faire voir ça comme une occasion d'apprentissage, n'est-ce pas, surtout en tant qu'enseignant, de se demander, OK, comment on peut surmonter ça ensemble, peut-être y a-t-il quelque chose que j'aurais pu mieux faire, peut-être que vous auriez pu mettre un peu plus d'efforts ensemble, mais de vraiment considérer ça comme un travail d'équipe et d'aller de l'avant à partir de là et de tirer des leçons de ces occasions.]

« And not seeing them as, you know, failure, sit in a corner, you suck kind of things, but really as OK, what are we going to take away from this and it's not going to happen necessarily again because we're going to move forward and learn from it. » [Traduction : Et de ne pas les voir comme, vous savez, un échec, s'asseoir dans un coin, ce genre de choses, mais vraiment, OK, que faut-il retenir de ça et ça ne va pas nécessairement se reproduire parce qu'on va aller de l'avant et apprendre de ça.]

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le ministre Duclos, François-Henri Lafarge, Kim Ivanko; 2e rangée : Richard Bernard, Stacey Stairs et Debbie Mar; 3e rangée au centre : le premier ministre Trudeau.]

« Thank you very much, you made the Prime Minister smile. We'll know why in a moment. Now, Richard, Stacey, Debbie, a question to you. What would be the one piece of advice you would give to those that aspire to become teachers or educators? Starting with you, Richard. » [Traduction : Merci beaucoup, vous avez fait sourire le premier ministre. Nous saurons pourquoi dans un instant. Maintenant Richard, Stacey, Debbie, une question pour vous. Quel conseil donneriez-vous à ceux qui aspirent à devenir enseignants ou éducateurs? En commençant par vous, Richard.]

[Coupure vers Richard Bernard, titre français et anglais « Richard Bernard, River Oaks Public School, Oakville (Ontario) » en dessous.]

« Run! [Laughs] I'm kidding. I think one of the most important things, Lisa alluded to it back at the beginning, is just have some fun. Like have some fun. Be genuine with your students, be honest with them and challenge them and when you do mess up, as Kim had just mentioned, it's OK, right. It's OK. » [Traduction : Fuyez! [rires] Je plaisante. Je pense que l'une des choses les plus importantes, Lisa y a fait allusion au début, c'est de simplement s'amuser. Juste, amusez-vous. Soyez vrais avec vos élèves, soyez honnêtes avec eux et mettez-les au défi et si vous faites une erreur, comme Kim vient de le dire, c'est correct, non. C'est correct.]

« And I think it's crazy important for kids to take away from coming to school is like that for many kids – well for me when I was younger it was the one safe place, right. It's the one safe place you could go to and they're with us six hours a day. So we have them for a fair amount of time, we need them to be comfortable and genuine and authentic with us and want to be there. I think exactly what Lisa and Kim were saying, just have fun with it and it's OK to mess up. » [Traduction : Et je pense que c'est drôlement important que les enfants retiennent que de venir à l'école, et c'est comme ça pour beaucoup d'enfants – en tout cas, pour moi quand j'étais plus jeune, c'était le seul endroit sûr, non. C'est le seul endroit sûr où tu peux aller et ils sont avec nous six heures par jour. Alors, on les a donc pour un certain temps, on a besoin qu'ils soient à l'aise et authentiques avec nous et qu'ils aient envie d'être là. Je pense exactement ce que Lisa et Kim disaient, tirez-en du plaisir et c'est correct de se tromper.]

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le ministre Duclos, François-Henri Lafarge, Kim Ivanko; 2e rangée : Richard Bernard, Stacey Stairs et Debbie Mar; 3e rangée au centre : le premier ministre Trudeau.]

« Thank you, Richard. Let's turn to you, Stacey. » [Traduction : Merci, Richard. À vous, Stacey.]

[Coupure vers Stacey Stairs, titre français et anglais « Stacey Stairs, Sussex Regional High School, Sussex (Nouveau‑Brunswick) » en dessous.]

« Well I feel like we are in a room of experts because as I've been listening to the early childhood educators right up to our very own Prime Minister, we've had lots of examples of the good things that have happened and the important role that we all play. » [Traduction : Eh bien, j'ai l'impression qu'on est dans une salle d'experts parce que, après avoir écouté les éducateurs de la petite enfance jusqu'à notre premier ministre, on a eu beaucoup d'exemples de bonnes choses qui se sont produites et du rôle important qu'on joue tous.]

« If I am trying to advise a new teacher, and I do come across them all the time, my main thing is to work with the kids in front of you. To not worry about what you're supposed to teach or what you set out to teach for this week or this month, this year, but to really get to know the kids in front of you and try to know their interests so that you can relate what you're teaching or even just general conversation to their lives so they feel like you have more of a relationship, not just a dictatorship. » [Traduction : Lorsque j'essaie de conseiller un nouvel enseignant, et j'en rencontre tout le temps, mon principal conseil est de travailler avec les enfants qu'on a devant soi. De ne pas se préoccuper de ce qu'on est censé enseigner ou de ce qu'on s'est fixé comme objectif d'enseigner pendant la semaine ou le mois, ou l'année, mais de réellement apprendre à connaître les enfants devant nous et d'essayer de découvrir leurs centres d'intérêt pour relier ce qu'on enseigne, ou même une simple conversation générale, à leur propre vie, pour qu'ils se sentent davantage dans une relation que dans autocratie. ]  

« And if you can build those relationships, your job, you know, your work will be so much more fun that you can do this for the long-term. You know, some people burn out after five years, but some of us can hang in there because it's like a new day every day. And so really building those relationships, they will look forward to coming to your class, you will look forward to seeing them. Like that's the best part of work, right, looking forward to going to work. So that would be my advice. » [Traduction : Et si tu peux établir ces relations, ton emploi, vous savez, ton travail sera si plaisant que tu voudras le faire longtemps. Vous savez, certaines personnes sont épuisées après cinq ans, mais certains d'entre nous tiennent bon parce que chaque jour est un jour nouveau. Et si tu établis vraiment ces relations, ils auront hâte de venir à ton cours, et tu auras hâte de les voir. C'est comme la meilleure partie du travail, non, avoir hâte d'aller travailler. Ce serait ça mon conseil.]

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le ministre Duclos, François-Henri Lafarge, Kim Ivanko; 2e rangée : Richard Bernard, Stacey Stairs et Debbie Mar; 3e rangée au centre : le premier ministre Trudeau.]

« Thank you very much, Stacey. Debbie? » [Traduction : Merci beaucoup, Stacey. Debbie?]

[Coupure vers Debbie Mar, titre français et anglais « Debbie Mar, Upper Sumas Elementary School, Abbotsford (Colombie‑Britannique) » en dessous.]

« Thank you. I think always remember why you became a teacher and realize that everything you do impacts the lives before you. Know what you are doing and why it's important. And how do you establish that, it's actually through a lot of work, through a lot of reading, continuing to be a researcher, exploring and experimenting with good practice, talking to like-minded colleagues. » [Traduction : Merci. Je pense qu'il faut toujours se rappeler pourquoi on est devenu enseignant et réaliser que tout ce qu'on fait a un impact sur la vie des élèves devant nous. Savoir ce qu'on fait et pourquoi c'est important. Et comment on établit ça, en fait en travaillant beaucoup, en lisant beaucoup, en ne cessant jamais de chercher, d'explorer et d'expérimenter dans les règles de l'art, et en échangeant avec des collègues qui partagent les mêmes idées.]

« And once you have established that, really pay attention to how you communicate that through your classroom environment and through the dialogue that you have with your families and your students and through the learning experiences that you provide for your class. » [Traduction : Et une fois qu'on a établi ça, il faut vraiment porter attention à notre façon de communiquer ça en classe et dans nos discussions avec notre famille et nos élèves et dans les expériences d'apprentissage qu'on offre à nos élèves.]

« And understanding what you are doing and why is really important, especially as a beginning teacher because if you have a goal and a real clear definition of your why and are able to articulate it, this gives you the courage and the confidence to take those creative risks and to exploring new ideas and put them into place into your practice. And being able to articulate this also gains the trust and support of your students and families and when you have that, anything is possible. Thank you. » [Traduction : Et de comprendre ce qu'on fait et pourquoi c'est vraiment important, surtout en tant que nouvel enseignant, parce que si on a un but et une vraie définition claire de son propre pourquoi et qu'on peut l'exprimer, ça nous donne le courage et la confiance nécessaires pour prendre ces risques créatifs et pour explorer de nouvelles idées et les mettre en place dans notre pratique. Et d'être capable de l'exprimer permet également d'obtenir la confiance et le soutien de nos élèves et de notre famille, et lorsqu'on a ça, tout est possible. Merci.]

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le ministre Duclos, François-Henri Lafarge, Kim Ivanko; 2e rangée : Richard Bernard, Stacey Stairs et Debbie Mar; 3e rangée au centre : le premier ministre Trudeau.]

« Thank you very much, Debbie. » [Traduction : Merci beaucoup, Debbie.]

« Alors comme vous l'avez entendu Monsieur le Premier Ministre c'est beaucoup autour de bâtir des relations, des relations avec les élèves évidemment, mais aussi les relations avec les collègues, avec la communauté, avec les familles. C'est ça la politique, c'est de bâtir des relations, alors je pense que vous êtes bien placé pour peut-être terminer, résumer ce que vous venez d'entendre. »

« Merci Jean-Yves. D'abord avec François Henri, je suis tout à fait d'accord de reconnaitre que tous les étudiants, tous nos jeunes sont experts en quelque chose, ils ont la capacité de réussir et s'ils ne sont pas bons de façon traditionnelle académique, ça peut tellement les démoraliser qu'on va les perdre en tant que citoyen, en tant qu'individu productif et ils peuvent bâtir et contribuer à notre société. Alors vraiment de chercher des façons de les aider à découvrir ces passions-là et de réussir ça devient extrêmement important. Mais aussi de savoir que c'est correct qu'on ne va pas être bon à tout, mais qu'on devrait pouvoir développer et ne pas avoir peur d'essayer même dans les choses où on n'est pas bon. »

« And that's something that keeps coming back as well; understanding that we're not defined by what we're bad at, but we're also not necessarily defined by what we're good at either and that there's a mix of things that make up us. » [Traduction : Et ça c'est quelque chose qui revient sans cesse : comprendre qu'on n'est pas défini par ce qu'on fait mal, mais qu'on n'est pas non plus nécessairement défini par ce qu'on fait bien, et qu'on est fait d'un mélange de choses.]

« And I think as, you know, hearing the advice that you're all giving as well to future teachers, that idea of being a real person. Being grounded in an authenticity that connects, that gives young people a frame for it that is a very particular place. » [Traduction : Et je pense que, vous savez, d'entendre le conseil que vous donnez tous aussi aux futurs enseignants, cette idée d'être une personne authentique. D'être ancré dans une authenticité qui relie, qui donne aux jeunes un cadre pour ça qui est un endroit très particulier.]

« And I remember I started as a middle school teacher and ended up spending a fair bit of time in high school and, you know, being at that time a younger, cooler sort of person, that pressure about being, you know, friends was always one of those things, but you need to know as well that there's an authenticity there that you should be able to get those jokes but being able to remain that authority. » [Traduction : Et je me souviens, j'ai commencé comme enseignant dans une école intermédiaire et j'ai fini par passer pas mal de temps à l'école secondaire et, vous savez, en étant à cette époque une personne plus jeune plutôt cool, cette pression d'être, vous savez, un ami, a toujours existé, mais vous devez savoir aussi qu'il y a une authenticité là-dedans qui fait que vous devriez pouvoir comprendre les blagues, mais tout en demeurant cette autorité.]

« That teacher that is connecting with them not like their buddies, but as someone who is challenging them and likes them but is also going to push them really hard to be able to actually not let themselves down, let alone everyone else. And getting that balance right really needs to have you both connect with who you are as an individual, but also be open to them and that's where I really like that phrase of knowing who they are and listening to them. » [Traduction : Cet enseignant qui se met en relation avec eux non pas comme leur camarade, mais comme quelqu'un qui les met au défi et les aime, mais qui va aussi les pousser très fort tout en étant capable de ne pas les laisser se décourager eux-mêmes, ou de décourager les autres. Et pour trouver cet équilibre, il faut à la fois se connecter à ce que l'on est en tant qu'individu, mais aussi s'ouvrir à eux, et c'est là que j'aime vraiment cette expression « apprendre à les connaître et les écouter.]

« So much of public speaking, so much of teaching, so much of everything that we do is actually about listening. Is about knowing what's coming through, what's being well taken, what's not landing right and adjusting on the fly. » [Traduction : Une grande partie de l'art oratoire, de l'enseignement, de tout ce qu'on fait consiste en réalité à écouter. Il s'agit de savoir ce qui passe, ce qui est bien reçu, ce qui n'atteint pas la cible et qui nécessite de rajuster le tir.]

« And, you know, as I think back to the moments in my education that most impacted me, it's never the things that the teachers wanted to pass along as a message. I remember those moments where they messed up and tried to cover it up and I said, "Yeah. No, you know what, you totally didn't know what you were doing there" and I'd still insist I had the right answer and you didn't. » [Traduction : Et, vous savez, quand je repense aux événements de mon éducation qui m'ont le plus marqué, ce ne sont jamais les choses que les enseignants voulaient faire passer comme un message. Je me souviens de ces moments où ils se trompaient et qu'ils essayaient de camoufler leurs erreurs et que je disais : « Ouais. Non, vous savez quoi, vous ne saviez absolument pas ce que vous faisiez là. » et j'insistais toujours en disant que j'avais la bonne réponse et pas eux.]

« And I also, therefore, remember those moments where the teacher said, "Yeah, you know what, this really didn't work. Let's talk about it and let's figure out how we can move forward in a better way and make sure that we're moving forward". To teach them that, you know, adults are just kids who have grown up and we don't have everything perfectly figured out either and there's no moment where suddenly you turn 18 or 21 or 25 and here, you've figured out life. » [Traduction : Et je me souviens aussi, par conséquent, de ces moments où l'enseignant a dit : « Ouais, vous savez quoi, ça n'a vraiment pas marché. Parlons-en et essayons de trouver une meilleure façon d'avancer et de nous assurer de faire des progrès ». De leur enseigner ça, vous savez, les adultes ne sont que des enfants qui ont grandi et nous n'avons pas tout parfaitement compris non plus et il n'y a pas de moment où soudainement tu as 18 ou 21 ou 25 ans et là, tu as compris la vie.]

« No, we're all figuring out nonstop and including students in that process, modelling how teaching just like learning is an ongoing process and, you know, prime ministering is an ongoing process. You know, it is something that allows people to feel included and part of the classroom environment that you're keeping. And, you know, as you learn to become a better, better teacher, you'll find that you're doing more, as you all know, of actually understanding where your passions are. » [Traduction : Non, on tente sans cesse de comprendre et d'inclure les élèves dans ce processus, de montrer comment l'enseignement, tout comme l'apprentissage, est un processus continu et, vous savez, la fonction de premier ministre est un processus continu. Vous savez, c'est quelque chose qui permet aux gens de se sentir inclus et de faire partie de l'environnement d'apprentissage que vous établissez. Et, vous savez, au fur et à mesure que vous apprenez à devenir un meilleur, meilleur enseignant, vous constaterez que vous faites plus, comme vous le savez tous, que de véritablement comprendre où sont vos passions.]

« We all learned because all of you went through university to a good degree of success in various ways, you know from university the classes you needed to take were the ones where the teacher really loved their stuff and really liked it, not where you were interested in what that particular subject was. Being able to be animated by someone who is passionate and devoted and connected to what they're doing is the best way to make a student who's not interested in a particular subject suddenly get excited about it because you're excited about it. » [Traduction : On a tous appris parce que vous avez tous réussi à un certain degré et de diverses façons vos études universitaires. Vous savez, à l'université, les cours que vous deviez suivre étaient ceux où le professeur aimait vraiment sa matière et l'aimait vraiment, pas ceux où vous étiez intéressé par le sujet en question. Pouvoir être stimulé par quelqu'un de passionné et de dévoué et connecté à ce qu'il fait est la meilleure façon d'amener un élève qui n'est pas intéressé par un sujet donné à soudainement se passionner pour le sujet en question parce qu'il vous passionne vous-même.]

« And finally, the highlights that you said, that we need to focus on outcomes. You know, you can't just sit there at the front of a class and say, "I'm going to read this page from the curriculum, you're going to do those exercises and you're suddenly going to know all this", no. What is it that you want them to actually come out with and how can you craft that with them, how can you include them and make sure that they are actually empowered in how they're doing it. » [Traduction : Et enfin, les points saillants que vous avez mentionnés, à savoir que nous devons nous concentrer sur les résultats. Vous savez, vous pouvez simplement vous asseoir là devant la classe et dire : « Je vais lire cette page du programme, vous allez faire ces exercices et vous allez soudainement savoir tout ça », non. Que voulez-vous qu'ils retiennent et comment pouvez-vous élaborez ça avec eux, comment pouvez-vous les inclure et vous assurer qu'ils sont réellement habilités à y parvenir.]

« Anyway, can you tell I don't get to talk about pedagogy nearly as much anymore as I'd like to? I would love to be able to sit down with all of you and compare notes properly. I certainly don't mean to tell you how you guys are doing things because it is so exciting to me to be able to hear from extraordinary teachers at the top of your craft inspiring our young people and making sure that we are building the better future. » [Traduction : En tout cas, comme vous pouvez le constater, je n'ai plus l'occasion de parler de pédagogie autant que je le voudrais? J'adorerais pouvoir m'asseoir avec vous tous et échanger nos points de vue. Loin de moi l'idée de vous dire comment vous vous en sortez, car je trouve passionnant d'entendre des enseignants extraordinaires, au sommet de leur art, qui inspirent nos jeunes et s'assurent que nous construisons un avenir meilleur.]

« Ultimately I reflect a lot on who we are each accountable to in the jobs that we're doing and when you think about who a teacher is and what a teacher is ultimately accountable to, it's not the parents, it's not the staff and administration or even the school board. It's not even really the students and it's not the society that you're teaching for, it's something that doesn't exist yet. » [Traduction : En fin de compte, je réfléchis beaucoup à qui nous devons rendre des comptes dans le travail que nous faisons et quand on pense à un enseignant et à qui il doit rendre des comptes au final, ce n'est pas aux parents, ni au personnel et à l'administration, ni même au conseil scolaire. Ce n'est même pas vraiment pour les élèves ni pour la société que vous enseignez, c'est pour quelque chose qui n'existe pas encore.]

« You are ultimately going to be accountable to the society that will be peopled by those students you have when they're running things, when they are adults. So you are working towards an ideal that exists in your mind, in your heart and if you can animate it in their hearts, you are doing well. And that's why after having spent an hour with all of you, I am so deeply reassured that Canada and mostly the Canada my kids will grow into in the coming decades is in very good hands because of everything you are all doing. » [Traduction : En fin de compte, vous serez responsable devant la société qui sera peuplée par vos élèves, lorsqu'ils dirigeront les choses, lorsqu'ils seront adultes. Vous travaillez donc à un idéal qui existe dans votre esprit, dans votre cœur et, si vous pouvez le rendre vivant dans leurs cœurs, vous faites ce qu'il faut. Et c'est pourquoi après avoir passé une heure avec vous tous, je suis profondément rassuré par le fait que le Canada, et surtout le Canada dans lequel grandiront mes enfants au cours des prochaines décennies, est entre de très bonnes mains grâce à tout ce vous faites tous.]

« Merci beaucoup, mes chers amis, c'était un grand privilège de pouvoir passer un peu de temps avec vous. Continuez votre travail extraordinaire, vos étudiants sont vraiment chanceux de vous avoir. »

[Coupure vers une image plein écran de Doreen Flynn devant la toile de fond « Les Prix du Premier ministre ».]

« So before we wrap up today's virtual event, Debbie Mar from Upper Sumas Elementary School in Abbotsford, British Columbia would like to read a special poem from her students to all the teachers across Canada. » [Traduction : Alors avant de conclure l'événement virtuel d'aujourd'hui, Debbie Mar de l'école primaire Upper Sumas d'Abbotsford, en Colombie-Britannique, aimerait lire un poème spécial que ses élèves dédient à tous les enseignants du Canada. Debbie, la parole est maintenant à vous.]

[Coupure vers un écran partagé : Doreen Flynn et Debbie Mar devant une bibliothèque.]

[Coupure vers une image plein écran Debbie Mar.]

« Thank you to my grade 2 and 3 students at Upper Sumas Elementary School in Abbotsford, British Columbia for honouring Canadian teachers. It's a collaborative poem dedicated to Canadian teachers. » [Traduction : Merci à mes élèves de 2e et 3e années de l'école primaire Upper Sumas d'Abbotsford, en Colombie-Britannique, de rendre hommage aux enseignants canadiens. Il s'agit d'un poème collectif dédié aux enseignants canadiens.]

« Gratitude for my Canadian teacher. My Canadian teacher, you have been so brave during the COVID-19 pandemic. Tired and scared, you still come to school keeping us safe. Teaching us to be strong, encouraging us to wear a mask, wash our hands, sanitize, keep our distance. You do the same but more. You are becoming weary and worn. Teaching and reading stories with a mask is hard, your throat is sore and dry. You spend hours preparing to teach us online, working harder than ever but you never stop, you never give up. You keep showing up, supporting, and guiding us when we need you most. Encouraging us to keep going, pushing us to our limits, teaching until we get it right. making our dreams and passions reality". » [Traduction : « Gratitude pour mon enseignant canadien. Mon enseignant canadien, tu as été tellement brave pendant la pandémie de COVID-19. Fatigué et effrayé, tu viens quand même à l'école pour assurer notre sécurité Nous enseignant à être forts, nous encourageant à porter un masque, à nous laver les mains, à désinfecter, à garder nos distances. Tu fais les mêmes choses, mais tu en fais plus. Tu te fatigues et t'épuises. Enseigner et lire des histoires avec un masque est ardu, ta gorge est sèche et douloureuse. Tu passes des heures à te préparer à nous enseigner en ligne, travaillant plus fort que jamais sans jamais t'arrêter, sans jamais abandonner. Tu continues à te présenter, à nous appuyer et à nous guider lorsque nous avons le plus besoin de toi. Nous encourageant à continuer, nous poussant à nous surpasser, nous enseignant jusqu'à ce qu'on y arrive, concrétisant nos rêves et nos passions ».]

« My Canadian teacher, you teach more than school. You teach life, you teach the heart, kindness, and compassion. How to grieve our losses and to love at the same time. You take us outside in nature to notice beauty, to plant a garden of hope, daffodils, and tulips, to write poetry, preserving memory soothing our soul. Behind closed doors you create rituals, bringing light and possibility, creating a place of comfort and peace. My Canadian teacher, we want to thank you. Thank you from the bottom of our hearts for teaching us how to get through the hard times, for showing care to us, for loving us, for making us feel sheltered and secure. We give to you all our gratitude, our deepest appreciation. Dearest Canadian teacher, you are our teaching hero".» [Traduction : « Mon enseignant canadien, tu enseignes plus que des leçons. Tu enseignes la vie, tu enseignes le cœur, la bonté et la compassion. Comment pleurer nos pertes tout en aimant. Tu nous emmènes dehors, dans la nature, pour observer la beauté, pour cultiver un jardin d'espoir, de jonquilles et de tulipes, pour écrire des poèmes, pour préserver la mémoire, pour apaiser notre âme. Derrière des portes closes, tu crées des rituels, apportant lumière et possibilités, créant un lieu de confort et de paix. Mon enseignant canadien, nous voulons te dire merci. Merci du fond du cœur de nous apprendre à traverser les moments difficiles, de prendre soin de nous, de nous aimer, de nous faire sentir à l'abri et en sécurité. Nous t'exprimons toute notre gratitude, toute notre reconnaissance. Très cher enseignant canadien, tu es notre héros de l'enseignement. ]

« Thank you to all teachers across Canada, it has been a very difficult time. And, Prime Minister, thank you so much for caring about educators. Your kind words of acknowledgement specifically on January 29th meant a great deal to me and the teachers in British Columbia. Thank you for showing care. » [Traduction : Merci à tous les enseignants du Canada, ce fut une période très difficile. Et, monsieur le premier ministre, merci beaucoup de vous soucier des éducateurs. Vos aimables paroles de reconnaissance du 29 janvier ont été très importantes pour moi et pour les enseignants de la Colombie-Britannique. Merci de manifester de l'intérêt. ]

[Coupure vers une image plein écran de Doreen Flynn devant la toile de fond « Les Prix du Premier ministre ».]

« Thank you very much for sharing that beautiful poem with us today, as well as with teachers who are joining us online from across Canada. Prime Minister, before we wrap up today's special event I would like to turn it over to you one last time to share any final thoughts. ".» [Traduction : Merci beaucoup d'avoir partagé ce magnifique poème avec nous aujourd'hui, ainsi qu'avec les enseignants de partout au Canada qui s'étaient joints à nous en ligne. Monsieur le premier ministre, avant de conclure l'événement spécial d'aujourd'hui, j'aimerais vous donner la parole une dernière fois pour que vous puissiez nous faire part de vos dernières réflexions.]

[Coupure vers un écran partagé. 1re rangée : le premier ministre Trudeau, le ministre Hussen, le ministre Duclos, Doreen Flynn, Leah Kippomee; 2e rangée : Jennifer Vardy, Meghan Hetherington, Lisa Brown, Kim Posluns, Jenna Forslund; 3e rangée : Sacha Noukhovitch, Neeru Sekhon, Imran Mohamed, Maureen Kelly‑Gibson, Ashleigh Hudson; 4e rangée : Robert Esposito, François‑Henri Lafarge, Kim Ivanko, Richard Bernard, Stacey Stairs; 5e rangée : Debbie Mar.]

« I just shared my final thoughts, just such a deep gratitude to all of you. I think it's probably great for the last words to be the words of those teachers thanking all of you for – those students thanking all of you for everything you're doing. » [Traduction :  Je viens de partager mes dernières réflexions, juste une profonde gratitude envers vous tous. Je pense que c'est probablement bien que les derniers mots soient ceux des enseignants qui vous remercient tous pour — ces élèves qui vous remercient tous pour tout ce que vous faites.]

« Merci beaucoup mes amis. »

[Coupure vers une image plein écran de Doreen Flynn devant la toile de fond « Les Prix du Premier ministre ».]

« Thank you, Prime Minister, Minister Hussen, Minister Duclos and the 2020 recipients of the Prime Minister's Award. Prime Minister, over to you to wrap up this special afternoon. For those joining online, thank you to everyone who participated today and a special thank you to the RBC Foundation and the Trottier Family Foundation for their generous support of the recipients' monetary awards. » [Traduction :  Merci monsieur le premier ministre, monsieur le ministre Hussen, monsieur le ministre Duclos et félicitations aux lauréats des Prix du Premier ministre de 2020. Monsieur le premier ministre, je vous laisse le soin de conclure cet après-midi spécial. Merci à tous ceux qui se sont joints à nous en ligne aujourd'hui et un merci spécial à la Fondation RBC et à la Fondation de la famille Trottier pour leur généreux soutien aux prix monétaires des lauréats.]

« J'aimerais remercier tout le monde d'avoir participé aujourd'hui, et un merci spécial à la Fondation RBC et à la Fondation de la famille Trottier pour leur généreux soutien dans l'attribution des prix monétaires aux lauréats du Prix du premier ministre 2020. Merci beaucoup. »

[Transition vers un écran noir avec le PCIM du gouvernement du Canada, suivi du mot-symbole Canada en blanc.]

Date de modification :