SC-03, Partie IV — Glossaire

Partie IV : Glossaire
PDF
(106 Ko, 10 pages)

Lecteurs PDF

9e édition
Novembre 2004

Gestion du spectre et Politique des télécommunications

Spécification de conformité relative aux équipements terminaux, aux systèmes terminaux, aux dispositifs de protection de réseau, aux dispositifs de connexion et aux appareils téléphoniques à combiné qui permettent le couplage avec des prothèses auditives

Le présent glossaire a pour objet d'éviter toute erreur d'interprétation des termes techniques employés dans le présent document.

Les définitions ci-dessous remplacent celles qui peuvent se trouver dans des documents antérieurs. Les autres termes sont pris dans leur acception habituelle au Canada.

Arrêt du courant d'appel
Fonction de l'équipement de commutation serveur pouvant détecter qu'un équipement terminal a été averti du passage d'un appel d'arrivée de la position de raccrochage à la position de décrochage. Cela provoque la suppression du signal d'avertissement sur la ligne par l'équipement de commutation serveur.
Axe de mesure
Axe parallèle à l'axe de référence, mais pouvant en être éloigné d'une distance maximale de 16 mm. Sous cette réserve, l'axe de mesure peut être situé là où les mesures d'intensité du champ radial et du champ axial sont optimales en ce qui concerne les exigences. Dans un combiné avec un écouteur centré et un champ magnétique symétrique circulaire, l'axe de mesure et l'axe de référence devraient coïncider.
Axe de référence (CS-03, Partie V)
Axe perpendiculaire au plan de référence et passant par le centre du pavillon de l'écouteur (ou le centre du réseau de trous dans le cas des combinés qui ne sont pas munis d'un pavillon d'écouteur).
Bande vocale
La bande vocale d'une interface analogique est la bande de fréquences de 200 Hz à 3 995 Hz.
Central téléphonique
Système de commutation qui fournit un service de télécommunications commutées public.
Circuit détecteur d'avertissement
Circuit électrique assurant la détection de signaux d'avertissement conformes aux spécifications.
Circuit local/branchement d'abonné/ligne d'abonné
Lien entre l'équipement se trouvant dans les locaux d'un abonné et le centre de télécommunications local fournissant les services requis.
Circuit de protection
Circuit électrique distinct, identifiable et discret permettant la connexion d'équipement non enregistré au réseau.
Circuit de jonction
Voie de communication entre deux accès à lignes multiples ou plus pouvant être utilisée pour des fonctions de commutation ou de multiplexage, et pouvant accéder au RTCP (les circuits de jonction se distinguent selon le type d'interface de transmission et de signalisation).
Code bipolaire alternant
Code de ligne qui utilise un signal ternaire pour communiquer des chiffres binaires dans lesquels les bits ayant la valeur un sont représentés par des éléments de signal qui sont normalement de polarité positive et négative en alternance, mais ayant une même amplitude, et dans lesquels les zéros binaires sont représentés par des éléments de signal ayant une amplitude nulle.
haut de la page
Codeur
Dispositif qui génère un mot de code pour représenter une valeur quantifiée.
Composeur
Dispositif générant des impulsions de numérotation et/ou des signaux de commande DTMF.
Composeur automatique de numéros
Dispositif de composition de numéros dans lequel peut être mis en mémoire un répertoire de numéros fréquemment appelés et qui permet de composer automatiquement l'un de ces numéros au moyen d'une commande simple. Les composeurs automatiques comprennent les composeurs à un seul numéro, avec ou sans possibilité de répétition automatique du dernier numéro composé.
Connexions d'alimentation
Connexions entre l'alimentation secteur et tout transformateur, redresseur d'alimentation, convertisseur ou autre circuit associé à un équipement terminal ou à un circuit de protection. Les connexions suivantes ne sont pas des connexions d'alimentation :
  1. Les connexions entre les équipements terminaux et les circuits de protection et les sources de tension non dangereuse.
  2. Les conducteurs qui distribuent l'alimentation à l'intérieur d'équipements terminaux ou à l'intérieur de circuits de protection.
  3. Le fil vert de mise à la terre (le conducteur de terre de l'alimentation secteur).
Contenu analogique codé
Signal analogique contenu, sous forme codée, dans un signal numérique.
Débit de ligne
Vitesse de transmission de signaux numériques.
Décodeur de niveau zéro
Décodeur générant un signal de sortie analogique de 0 dBm lorsqu'il reçoit un signal numérique de 1 milliwatt. Ce décodeur doit respecter le règlement de codage MIC µ255, défini dans la recommandation G.711 de l'UIT-T (CCITT) relativement au codage et au décodage sur la bande vocale.
Dispositif de détection de tonalité saccadée
Dispositif qui met le téléphone en mode de décrochage et qui, en cas de détection d'une tonalité saccadée, alerte l'appelé à la présence de messages vocaux.
Double tonalité multifréquence (DTMF)
Méthode de signalisation au réseau utilisant le trajet de transmission de signaux téléphoniques. Cette méthode emploie seize (16) signaux distincts comportant chacun deux (2) fréquences géométriquement espacées.
Équipement à accès multiples
Équipement possédant plus d'une connexion téléphonique et doté de dispositifs internes permettant d'établir des trajets de transmission entre deux connexions téléphoniques ou plus.
Équipement terminal protégé
Équipement terminal pouvant fonctionner en mode analogique codé en duplex, conjointement avec les équipements terminaux codés de la même façon, qui ne peut pas être décodé par d'autres équipements terminaux.
Fils E et M
Fils d'équipement terminal à l'interface, autres que des connexions téléphoniques ou des fils auxiliaires, devant être connectés à un équipement de voie uniquement en vue de transférer des signaux de supervision.
Fils de tête et de nuque
Paire de conducteurs situés au point de connexion à la boucle locale.
Fonction de transfert f/4 000
Réseau de pondération pour les signaux c.a. longitudinaux à fréquences vocales constitué d'un filtre passe-haut ayant une pente de 6 dB par octave.
Gabarit d'impulsion
Gabarit qui définit les variations admissibles de durée d'impulsion et d'amplitude d'impulsion (tension).
Indice d'équivalence de la sonnerie
Numéro qui identifie la partie de la charge de raccrochage admissible qu'un équipement terminal introduit sur le réseau.
Interface de voie métallique de ligne privée à bande vocale
Point de connexion entre une voie métallique de ligne privée à bande vocale et un équipement terminal ou un système auquel le réseau ne fournit aucun rehaussement de signalisation ou de transmission. L'équipement terminal peut employer des méthodes de signalisation appropriées, en autant que les signaux soient fournis de manière à ne pas brouiller les voies adjacentes du réseau.
haut de la page
Interface de poste hors-lieux
Point de connexion entre des systèmes téléphoniques de commutateur privé (ou similaires) et les installations de l'entreprise de télécommunication, utilisé pour accéder à l'équipement de la station qui ne se trouve pas sur les lieux.
Interface de circuit à inversion de batterie
Circuit de transmission utilisant un protocole selon lequel la batterie et la terre sont inversées sur les conducteurs de tête et de nuque, afin d'indiquer au central téléphonique le passage de la position de raccrochage à la position de décrochage.
Interface de ligne privée à signalisation manuelle
Point de connexion entre un service de ligne privée à bande vocale et signalisation manuelle et un équipement terminal fournissant la sonnerie dans les deux sens, pour fins d'avertissement seulement. Tous les fils de tête et de nuque doivent être traités comme des connexions téléphoniques pour satisfaire les conditions d'enregistrement. Dans les circuits à 2 fils, la tension d'appel est appliquée au conducteur de nuque, et le conducteur de tête est mis à la terre. Dans les circuits à 4 fils, la tension d'appel est injectée sur les conducteurs de tête et de nuque, tandis que la terre est injectée sur les conducteurs de tête (1) et de nuque (1).
Interface avec le réseau (point de raccordement)
Une interface avec le réseau est le point auquel un équipement terminal est raccordé au réseau.
Interface de point d'accès hors-réseau
Interface d'équipement terminal autre qu'une interface avec le réseau.
Interfaces de circuit de jonction
  1. Interface à 2 fils : Interface de transmission à 2 fils ayant une voie qui est essentiellement sans perte (sauf en cas de fonctionnement avec atténuateur commuté 2 dB ou l'équivalent) entre l'interface et le point de référence de transmission à 2 ou 4 fils de l'équipement terminal.
  2. Interface sans perte à 4 fils : Interface de transmission à 4 fils ayant une voie qui est essentiellement sans perte (sauf en cas de fonctionnement avec atténuateur commuté 2 dB ou l'équivalent) entre l'interface et le point de référence de transmission à 2 ou 4 fils de l'équipement terminal.
  3. Interface numérique directe : Interface entre un commutateur privé numérique et une installation de transmission numérique.
  4. Interface numérique de transit à 4 fils : Interface numérique à 4 fils entre un équipement terminal numérique et une installation de transmission numérique fonctionnant à 1,544 Mbit/s, ou un équipement terminal de connexion basse vitesse assurant des connexions de transit avec d'autres équipements numériques.
  5. Interface numérique par satellite à 4 fils : Interface numérique à 4 fils entre un équipement terminal numérique et une installation de transmission numérique fonctionnant à 1,544 Mbit/s, ou un équipement terminal de connexion basse vitesse ne permettant pas des connexions de transit avec d'autres équipements terminaux numériques.
  6. Interfaces E et M :
    1. Signalisation par fils E et M - Type I : Ce type de signalisation est employé dans les cas où le courant réfléchi traversant le système de mise à la terre et le brouillage causé par le bruit du standardiste, peut être toléré par le commutateur privé.
    2. Signalisation par fils E et M - Type II : Ce type de signalisation est utilisé dans les cas où (autocommutateurs privés électroniques, par exemple) un courant réfléchi traversant des fils appariés est requis pour minimiser le brouillage avec d'autres circuits. Il permet également un fonctionnement dos-à-dos des circuits de transmission par fils E et M.
  7. L'interface de circuit de jonction de type « A » est un interface avec un circuit de jonction comportant une voie de transmission à deux fils et des fils de signalisation E et M.
  8. L'interface de circuit de jonction de type « B » est un interface avec un circuit de jonction comportant une voie de transmission à quatre fils et des fils de signalisation E et M.
Loi de Codage MIC μ255
Processus de conversion par échantillonnage d'un signal analogique en un signal numérique utilisant huit éléments binaires par échantillon. Cette loi de codage est définie dans la recommandation G.711 de l'UIT-T (CCITT).
Matériel d'essai
Matériel raccordé de façon à :
  1. mesurer les caractéristiques d'un réseau, ou
  2. détecter et/ou isoler des pannes de communication.
haut de la page
Milliwatt numérique
Signal numérique représentant une onde sinusoïdale à 1 000 Hz ayant une puissance de 0 dBM.
Modems courte distance (ldm)
Pilotes de lignes numériques à courte distance, pour les voies métalliques. Également appelés modems pour courte distance.
Niveau de réception
Équipement doté d'un dispositif de limitation de puissance de signal à CAG (commande automatique de gain), dans lequel il n'y a pratiquement aucun signal de sortie pour les niveaux d'entrée se situant sousune certaine valeur. À une puissance de signal d'entrée donnée, le niveau du signal de sortie devient significatif (il correspond alors généralement au niveau de sortie prévu pour l'application de service). Le niveau de sortie où cela se produit est défini comme le « niveau de réception ». Le point de « surcharge » de l'équipement est la valeur du niveau d'entrée qui dépasse de 15 dB le niveau de réception.
Plan de mesure (CS-03, Partie V)
Surface plane parallèle au plan de référence et à 10 mm devant celui-ci.
Plan de référence (CS-03, Partie V)
Surface plane contenant les points de l'extrémité écouteur du combiné qui, en utilisation normale du combiné, sont appuyés contre l'oreille.
Point de surcharge
  1. Dans le cas de circuits de limitation de puissance permettant la commande automatique du gain, le point de surcharge est la valeur du signal d'entrée dépassant par 15 dB le niveau de réception.
  2. Dans le cas de circuits de limitation de puissance de signal permettant l'écrêtage, le point de surcharge est défini comme le niveau d'entrée auquel le gain direct de l'équipement diminue de 0,4 dB par rapport à son gain constant nominal.
Position de raccrochage
Mode de fonctionnement d'un équipement terminal identifié comme la disponibilité à lancer ou recevoir un appel, ou un signal de déconnexion d'appel.
Position de décrochage
Mode de fonctionnement d'un équipement terminal identifiée comme :
  1. Une demande de service, lorsque l'équipement terminal lance un appel.
  2. Un signal de réponse, lorsque l'équipement terminal répond à un appel d'arrivée, qui est maintenu durant l'appel.
Poste de standardiste
Appareil de poste dont la fonction principale est de permettre aux standardistes de répondre à des appels d'arrivée et de les réacheminer.
Poste téléphonique sans cordon
Poste téléphonique se composant d'une base reliée au réseau téléphonique commuté public, et d'un combiné portatif. La communication entre la base et le combiné est assurée par des émetteurs-récepteurs RF à faible puissance.
Puissance équivalente
Puissance du signal analogique obtenu à la sortie d'un décodeur de niveau zéro à partir d'un signal numérique appliqué à l'entrée de ce décodeur.
Recomposition automatique
Répétition automatique de la composition du dernier numéro appelé.
Réseau téléphonique commuté public (RTCP)
Partie du réseau de télécommunications utilisée pour assurer un service de liaisons téléphoniques commutées ouvert au public.
Réseau
Ensemble constitué par le réseau téléphonique commuté public (RTCP) et les installations permettant le branchement d'équipements terminaux.
Sécurité intégrée
Un équipement terminal est dit à sécurité intégrée s'il peut, après avoir subi des contraintes électriques, ne pas endommager le réseau même s'il n'est pas dans un état normal de fonctionnement, conformément au mode d'emploi du fabricant.
Service numérique basse vitesse
Service numérique permettant la transmission bidirectionnelle simultanée continue de signaux numériques à des vitesses asynchrones de 2,4, 4,8, 9,6, 19,2, 38,4, 56 ou 64 kbits/s.
Signal de supervision de réponse/signal de réponse
Signal de décrochage renvoyé par le terminal appelé lorsqu'il répond à un appel.
Système à multiplexage par compression dans le temps
Système qui transmet des signaux numériques sur des voies à 2 fils en alternant le sens de transmissionentre deux extrémités. Également appelé « transmission en alternance » ou « transmission par paquets ».
Tension longitudinale
Différence de potentiel entre un conducteur quelconque et la terre.
Tension métallique
Différence de potentiel entre les connexions de tête et de nuque de la paire tête-nuque de connexions à 2 fils et à 4 fils. Également, dans le cas des connexions à 4 fils, différence de potentiel entre les connexions de tête 1 et de nuque 1 de la paire tête 1-nuque 1 (où tête 1 et nuque 1 constituent la paire de réception).
Tonalité saccadée
Fonction qui est offerte par les compagnies de téléphone et qui alerte les abonnés à la présence de messages vocaux en attente.
Trajet de transmission directe
Moyen physique assurant la communication entre des interfaces avec le réseau et/ou des points d'accès hors réseau.
Violation de la règle de bipolarité
Cela se produit lorsqu'un élément différent de zéro d'un signal bipolaire alternant possède la même polarité que l'élément différent de zéro précédent.
Voie métallique
  1. Trajet électrique constitué par des conducteurs métalliques, pour la transmission entre deux points.
  2. Voie électrique constituée par les conducteurs métalliques entre un équipement terminal et une terminaison de réseau.
Voie
Trajet constitué par un conducteur physique ou tout autre dispositif, assurant la transmission de signaux de télécommunication.
Date de modification :