PRA 100-500 MHz — Plan de réaménagement visant le matériel mobile terrestre faisant une utilisation efficace du spectre dans la gamme 100-500 MHz

Annexe 2

Montréal Métropolitain
Montréal Métropolitain [Description de figure 1]

Région Métropolitaine de Toronto
Région Métropolitaine de Toronto [Description de figure 2]

Région Métropolitaine de Vancouver
Région Métropolitaine de Vancouver [Description de figure 3]


Description des figures

Montréal Métropolitain

C’est une carte de la région métropolitaine de Montréal. La carte illustre les niveaux de saturation du spectre tels que décrits au tableau 1, la saturation diminuant à mesure qu’on s’éloigne du noyau urbain de Montréal. Il montre que la zone centrale de Montréal correspond à un niveau de saturation de 60 à 75 %. À l’extérieur du noyau urbain, certaines régions comprenant Lachute, Saint-Jérôme et Granby, présentent des niveaux de saturation de 45 à 60 %. En s’éloignant davantage du noyau urbain, et en se dirigeant vers la région d'Ottawa, incluant Trois Rivières, on se rend compte que les niveaux de saturation sont de 30 à 45 %. Sherbrooke et Mont Laurier possèdent les niveaux de saturation les plus bas, soit de 0 à 30 %.

Région Métropolitaine de Toronto

C'est une carte de la région du Golden Horseshoe. La carte illustre les niveaux de saturation de spectre tels que décrits au tableau 1, la saturation diminuant à mesure qu’on s’éloigne du centre de Toronto. Il montre que la zone centrale de Toronto correspond à un niveau de saturation de 75 à 100 %. À l’extérieur du noyau urbain, certaines régions, comprenant Guelph, Brantford, Niagara Falls et Scarborough, présentent des niveaux de saturation de 60 à 75 %. En s’éloignant davantage, la zone de la région en forme de fer à cheval, y compris Oshawa, possède des niveaux de saturation de 45 à 60 %. Les zones en dehors d'Oshawa et s'étendant vers London et Windsor, en Ontario, ont des niveaux de saturation de 30 à 45 %. Le noyau urbain de Windsor présente des niveaux de saturation de 45 à 60 % avec une très petite zone à la frontière canado-américaine atteignant un niveau de saturation de 60 à 75 %. Les zones s'étendant au-delà de Peterborough ont les niveaux de saturation les plus bas, soit de 0 à 30 %.

Région Métropolitaine de Vancouver

C’est une carte de la région métropolitaine de Vancouver, y compris l'île de Vancouver. La carte illustre les niveaux de saturation du spectre tels que décrits au tableau 1, la saturation diminuant à mesure qu’on s’éloigne du noyau urbain de Vancouver et de Langley. Il montre que la zone centrale de Vancouver en forme de fer à cheval correspond à un niveau de saturation de 60 à 75 %. En dehors du noyau urbain, des régions telles que celles de Nanaimo et de Victoria sur l'île de Vancouver présentent des niveaux de saturation de 45 à 60 %. En s’éloignant davantage du noyau urbainet de la côte de la Colombie-Britannique, et en pénétrant dans des régions telles que celles de Courtenay, les niveaux de saturation sont de 30 à 45 %. Au-delà de Courtenay, les niveaux de saturation sont de 0 à 30 %.



Date de modification :