PNRH-325,25 — Prescriptions techniques relatives aux réseaux hertziens du service fixe fonctionnant dans les bandes 25,25-26,50 GHz et 27,50-28,35 GHz

1re édition
Septembre 2013

Gestion du spectre et télécommunications
Plan normalisé de réseaux hertziens

Affiché sur le site Web d'Industrie Canada : le 13 septembre 2013

Avant-propos

La 1re édition du PNRH-325,25 a été produite pour refléter la politique d’utilisation du spectre d’Industrie Canada décrite dans la PS 25,25 GHz, Politique d’utilisation du spectre, décisions concernant la bande 25,25-28,35 GHz. Ce PNRH remplace la 1re édition du PNRH-325,35.

Publication autorisée par
le ministre de l'Industrie

Le directeur général,
Direction générale
du génie, de la planification et des normes

Champ de saisie de la signature

Marc Dupuis







1. Objet

1.1 Le présent plan normalisé de réseaux hertziens (PNRH) expose les prescriptions techniques minimales en vue de l'utilisation efficace des bandes 25,25-26,50 GHz et 27,50-28,35 GHz par les réseaux hertziens du service fixe fonctionnant en visibilité directe, y compris les systèmes point à point et point-multipoint.

1.2 Le présent PNRH est destiné à servir dans la conception et la spécification des réseaux hertziens et du matériel.

1.3 Le présent PNRH n'expose que les caractéristiques du matériel qui permettent une utilisation efficace du spectre et ne doit pas être considéré comme une spécification exhaustive pouvant servir à la conception et/ou à la sélection de l’équipement.




2. Généralités

2.1 Le présent document remplace le PNRH-325,35, 1re édition. Il sera révisé au besoin.

2.2 Les prescriptions techniques applicables aux licences provisoires décrites à l’annexe B du DGTP-002-10, intitulée Consultation sur l’utilisation de la bande 25,25-28,35 GHz, sont remplacées par ce PNRH. Le processus de délivrance de licences provisoires décrit à la section 9 de ce même document continuera à s’appliquer jusqu’à ce qu’un processus officiel de délivrance de licences soit établi.

Les systèmes autorisés sous le processus de délivrance de licences provisoires doivent être coordonnés en accord avec les procédures applicables aux licences de station de radiocommunicationNote 1, tel que décrites dans le PNR-113. Les exigences de coordination de la section 7.1 et de la section 8 de ce document s’appliqueront une fois que le processus formel de délivrance de licences sera établi. Au moment de l’établissement de ce processus formel de délivrance de licences, ce document sera modifié à la rédaction afin de refléter les changements aux exigences de coordination.

2.3 Les licences seront délivrées en priorité aux réseaux hertziens qui satisfont aux prescriptions du présent document, puis aux réseaux non normalisés exploités dans cette bande.

2.4 Les dispositions applicables aux réseaux non normalisés sont exposées dans la PS Gen, intitulée Renseignements généraux sur les politiques d'utilisation du spectre et les politiques des systèmes radio.

2.5 La ligne directrice concernant la politique des différences géographiques (PDG) s'applique à la présente bande de fréquences. De plus amples renseignements concernant la PDG sont donnés dans la PS 1-20 GHzNote 2.

2.6 Même si un réseau hertzien satisfait aux prescriptions du présent PNRH, il peut être nécessaire d'y apporter des modifications s'il cause du brouillage préjudiciableNote 3.

Industrie Canada doit être avisé de tout conflit éventuel entre exploitants de réseaux hertziens qui ne peut pas être résolu par les parties en cause. Après consultation auprès des parties intéressées, le Ministère établira les modifications à apporter et un calendrier de leur mise en œuvre afin de résoudre le conflit. Ces modifications peuvent inclure, sans y être limitées, des changements au canal de fréquence de fonctionnement, les caractéristiques de la mise en place de l’antenne d’émission et/ou de réception (par exemple : gain, discrimination du lobe arrière ou latéral, polarisation, angle de site, etc.) et l’emploi d’un récepteur ayant des caractéristiques de sélectivité améliorées.

2.7 Il est à noter que le service fixe partage cette bande avec d'autres services, conformément au Tableau canadien d'attribution des bandes de fréquences de 9 kHz à 275 GHz.

Notamment, la bande 27,50-29,10 GHz a une attribution primaire au service fixe par satellite (SFS) (Terre vers espace). Durant la planification de leurs installations et la réalisation de leurs analyses de brouillage, les titulaires de licence du service fixe dans la bande 27,50-28,35 GHz devraient prendre en compte les stations terriennes SFS émettrices dans cette bande.

2.8 Les titulaires de licence doivent, sur demande, fournir à Industrie Canada l’information sur certains paramètres techniques de leurs stations point à point et point-multipoint.




3. Documents connexes

3.1 L'édition en vigueur des documents qui suivent, disponibles sur le site Web Gestion du spectre et télécommunications d'Industrie Canada à l'adresse http://www.ic.gc.ca/spectre, est applicable :

dividing line

PS — Politique d'utilisation du spectre
CRT — Circulaire de la réglementation des télécommunications
Tableau canadien — Tableau canadien d'attribution des bandes de fréquences
CPC — Circulaires des procédures concernant les clients
DGTP — Politique de télécommunication




4. Description de la disposition des canaux radioélectriques

4.1 Description des canaux radioélectriques dans la bande 25,25-26,50 GHz

4.1.1 La bande 25,25-26,50 GHz est divisée en 19 canaux radioélectriques appariés, comme démontré au tableau 1 et à la figure 1.

4.1.2 Les canaux radioélectriques sont appariés de manière symétrique pour faciliter les systèmes de duplexage par répartition en fréquence (DRF).

4.1.3 Les systèmes de duplexage par répartition dans le temps (DRT) peuvent opérer dans les canaux radioélectriques de B1/B1' à B12/B12'.

4.1.4 Les titulaires de licence peuvent mettre en place des systèmes point à point dans les canaux radioélectriques de A1/A1' à A7/A7'.

4.1.5 Les titulaires de licence peuvent mettre en place des systèmes point à point ou point-multipoint dans les canaux radioélectriques de B1/B1' à B12/B12'.

4.1.6 Les attributions pour la gamme de fréquences 25,501-26,257 MHz (canaux de B1/B1' à B12/B12') seront premièrement accommodées aux canaux B1/B1' pour les systèmes point-multipoint (DRF et DRT), pendant que les attributions pour les systèmes point à point (DRF et DRT) le seront premièrement aux canaux B12/B12'. Si ces canaux ne sont pas disponibles, l’attribution sera accommodée aux plus proches canaux radioélectriques adjacents disponibles.

4.1.7 À la suite d’une justification raisonnable, Industrie Canada pourra considérer, au cas par cas, des demandes de combiner deux canaux radioélectriques adjacents pour former un seul canal radioélectrique de plus grande largeur. Dans ces cas, le canal radioélectrique combiné doit être conforme à toutes les exigences de ce PNRH.

Figure 1 — Plan de répartition de la bande 25,25-26,50 GHz et utilisation correspondante
Plan de répartition de la bande 25,25-26,50 GHz et utilisation correspondante (la description détaillée se trouve sous l'image)

Cette figure représente le plan de répartition et l’utilisation correspondante de la bande 25,25-26,50 GHz. Les fréquences centrales des canaux radioélectriques sont aussi indiquées dans le tableau 1 de la section 4.1. Les gammes de fréquences de 25,277 à 25,473 GHz et de 26,285 à 26,481 GHz fournissent sept paires de canaux de 28 MHz (de A1/A1′ à A7/A7′) pour des systèmes point à point employant un duplexage DRF. Les gammes de fréquences de 25,501 à 25,837 GHz et de 25,921 à 26,257 GHz fournissent 12 paires de canaux de 28 MHz (de B1/B1′ à B12/B12′) pour les systèmes point à point et point-multipoint employant le DRF ou le DRT.


Tableau 1 — Plan de répartition de la bande 25,25-26,50 GHz et utilisation correspondante
Canal Fréquence centrale du canal inférieur (MHz) Fréquence centrale du canal supérieur (MHz) Duplexage Usage
A1/A1' 25291 26299 DRF P-P
A2/A2' 25319 26327 DRF P-P
A3/A3' 25347 26355 DRF P-P
A4/A4' 25375 26383 DRF P-P
A5/A5' 25403 26411 DRF P-P
A6/A6' 25431 26439 DRF P-P
A7/A7' 25459 26467 DRF P-P
B1/B1' 25515 25935 DRF, DRT P-P, P-MP
B2/B2' 25543 25963 DRF, DRT P-P, P-MP
B3/B3' 25571 25991 DRF, DRT P-P, P-MP
B4/B4' 25599 26019 DRF, DRT P-P, P-MP
B5/B5' 25627 26047 DRF, DRT P-P, P-MP
B6/B6' 25655 26075 DRF, DRT P-P, P-MP
B7/B7' 25683 26103 DRF, DRT P-P, P-MP
B8/B8' 25711 26131 DRF, DRT P-P, P-MP
B9/B9' 25739 26159 DRF, DRT P-P, P-MP
B10/B10' 25767 26187 DRF, DRT P-P, P-MP
B11/B11' 25795 26215 DRF, DRT P-P, P-MP
B12/B12' 25823 26243 DRF, DRT P-P, P-MP

4.2 Description des canaux radioélectriques dans la bande 27,50-28,35 GHz

4.2.1 La bande 27,50-28,35 GHz est divisée en canaux radioélectriques appariés, comme démontré aux tableaux de 2 à 6 et à la figure 2.

4.2.2 Les canaux radioélectriques sont appariés de manière symétrique pour faciliter les systèmes de duplexage par répartition en fréquence (DRF).

4.2.3 Les titulaires de licence peuvent mettre en place des systèmes point à point dans les canaux radioélectriques de C1/C1' à C7/C7', de D1/D1' à D9/D9', de E1/E1' à E12/E12', de F1/F1' à F18/F18' et de G1/G1' à G36/G36'.

4.2.4 À la suite d’une justification raisonnable, Industrie Canada pourra considérer, au cas par cas, des demandes de combiner deux canaux radioélectriques adjacents pour former un seul canal radioélectrique de plus grande largeur. Dans ces cas, le canal radioélectrique combiné doit être conforme à toutes les exigences de ce PNRH.

Figure 2 — Plan de répartition de la bande 27,50-28,35 GHz et utilisation correspondante
Figure 2 — Plan de répartition de la bande 27,50-28,35 GHz (la description détaillée se trouve sous l'image)

Cette figure représente le plan de répartition et l’utilisation correspondante de la bande 27,50-28,35 GHz. Les fréquences centrales des canaux radioélectriques sont aussi indiquées dans les tableaux de 2 à 6 de la section 4.2. Les gammes de fréquences de 27,520 à 27,880 GHz et de 27,970 à 28,330 GHz fournissent sept paires de canaux de 50 MHz (de C1/C1′ à C7/C7′), neuf paires de 40 MHz (de D1/D1′ à D9/D9′), 12 paires de 30 MHz (de E1/E1′ à E12/E12′), 18 paires de 20 MHz (de F1/F1′ à F18/F18′) et 36 paires de 10 MHz (de G1/G1′ à G36/G36′), pour les systèmes point à point employant le DRF.


Tableau 2 — Plan de répartition de la bande 27,50-28,35 GHz et utilisation correspondante pour les systèmes utilisant des canaux ayant une largeur de 50 MHz
Canal Fréquence centrale du canal inférieur (MHz) Fréquence centrale du canal supérieur (MHz) Duplexage Usage
C1/C1' 27545 27995 DRF P-P
C2/C2' 27595 28045 DRF P-P
C3/C3' 27645 28095 DRF P-P
C4/C4' 27695 28145 DRF P-P
C5/C5' 27745 28195 DRF P-P
C6/C6' 27795 28245 DRF P-P
C7/C7' 27845 28295 DRF P-P

Tableau 3 — Plan de répartition de la bande 27,50-28,35 GHz et utilisation correspondante pour les systèmes utilisant des canaux ayant une largeur de 40 MHz
Canal Fréquence centrale du canal inférieur (MHz) Fréquence centrale du canal supérieur (MHz) Duplexage Usage
D1/D1' 27540 27990 DRF P-P
D2/D2' 27580 28030 DRF P-P
D3/D3' 27620 28070 DRF P-P
D4/D4' 27660 28110 DRF P-P
D5/D5' 27700 28150 DRF P-P
D6/D6' 27740 28190 DRF P-P
D7/D7' 27780 28230 DRF P-P
D8/D8' 27820 28270 DRF P-P
D9/D9' 27860 28310 DRF P-P

Tableau 4 — Plan de répartition de la bande 27,50-28,35 GHz et utilisation correspondante pour les systèmes utilisant des canaux ayant une largeur de 30 MHz
Canal Fréquence centrale du canal inférieur (MHz) Fréquence centrale du canal supérieur (MHz) Duplexage Usage
E1/E1' 27535 27985 DRF P-P
E2/E2' 27565 28015 DRF P-P
E3/E3' 27595 28045 DRF P-P
E4/E4' 27625 28075 DRF P-P
E5/E5' 27655 28105 DRF P-P
E6/E6' 27685 28135 DRF P-P
E7/E7' 27715 28165 DRF P-P
E8/E8' 27745 28195 DRF P-P
E9/E9' 27775 28225 DRF P-P
E10/E10' 27805 28255 DRF P-P
E11/E11' 27835 28285 DRF P-P
E12/E12' 27865 28315 DRF P-P

Tableau 5 – Plan de répartition de la bande 27,50 28,35 GHz et utilisation correspondante pour les systèmes utilisant des canaux ayant une largeur de 20 MHz
Canal Fréquence centrale du canal inférieur (MHz) Fréquence centrale du canal supérieur (MHz) Duplexage Usage
F1/F1' 27530 27980 DRF P-P
F2/F2' 27550 28000 DRF P-P
F3/F3' 27570 28020 DRF P-P
F4/F4' 27590 28040 DRF P-P
F5/F5' 27610 28060 DRF P-P
F6/F6' 27630 28080 DRF P-P
F7/F7' 27650 28100 DRF P-P
F8/F8' 27670 28120 DRF P-P
F9/F9' 27690 28140 DRF P-P
F10/F10' 27710 28160 DRF P-P
F11/F11' 27730 28180 DRF P-P
F12/F12' 27750 28200 DRF P-P
F13/F13' 27770 28220 DRF P-P
F14/F14' 27790 28240 DRF P-P
F15/F15' 27810 28260 DRF P-P
F16/F16' 27830 28280 DRF P-P
F17/F17' 27850 28300 DRF P-P
F18/F18' 27870 28320 DRF P-P

Tableau 6 — Plan de répartition de la bande 27,50-28,35 GHz et utilisation correspondante pour les systèmes utilisant des canaux ayant une largeur de 10 MHz
Canal Fréquence centrale du canal inférieur (MHz) Fréquence centrale du canal supérieur (MHz) Duplexage Usage
G1/G1' 27525 27975 DRF P-P
G2/G2' 27535 27985 DRF P-P
G3/G3' 27545 27995 DRF P-P
G4/G4' 27555 28005 DRF P-P
G5/G5' 27565 28015 DRF P-P
G6/G6' 27575 28025 DRF P-P
G7/G7' 27585 28035 DRF P-P
G8/G8' 27595 28045 DRF P-P
G9/G9' 27605 28055 DRF P-P
G10/G10' 27615 28065 DRF P-P
G11/G11' 27625 28075 DRF P-P
G12/G12' 27635 28085 DRF P-P
G13/G13' 27645 28095 DRF P-P
G14/G14' 27655 28105 DRF P-P
G15/G15' 27665 28115 DRF P-P
G16/G16' 27675 28125 DRF P-P
G17/G17' 27685 28135 DRF P-P
G18/G18' 27695 28145 DRF P-P
G19/G19' 27705 28155 DRF P-P
G20/G20' 27715 28165 DRF P-P
G21/G21' 27725 28175 DRF P-P
G22/G22' 27735 28185 DRF P-P
G23/G23' 27745 28195 DRF P-P
G24/G24' 27755 28205 DRF P-P
G25/G25' 27765 28215 DRF P-P
G26/G26' 27775 28225 DRF P-P
G27/G27' 27785 28235 DRF P-P
G28/G28' 27795 28245 DRF P-P
G29/G29' 27805 28255 DRF P-P
G30/G30' 27815 28265 DRF P-P
G31/G31' 27825 28275 DRF P-P
G32/G32' 27835 28285 DRF P-P
G33/G33' 27845 28295 DRF P-P
G34/G34' 27855 28305 DRF P-P
G35/G35' 27865 28315 DRF P-P
G36/G36' 27875 28325 DRF P-P



5. Exigences générales de coordination applicables aux systèmes point à point et point-multipoint fonctionnant dans les bandes 25,25-26,50 GHz et 27,50-28,35 GHz

5.1 On s'attend à ce que les titulaires de licence exploitent de façon optimale les techniques d'atténuation de brouillage, comme la discrimination d'antenne, la polarisation, le décalage de fréquence, le blindage, la bonne sélection d'emplacement et le contrôle de la puissance, de manière à faciliter la coordination des systèmes.




6. Coordination internationale

6.1 L'utilisation de la bande 27,50-28,35 GHz près de la frontière canado-américaine doit être conforme aux dispositions de l’Arrangement de partage provisoire entre le Canada et les États-Unis d’Amérique concernant les systèmes de télécommunications multipoint locaux, le service de distribution multipoint local et certains autres services exploités dans les bandes de fréquences de 27,35-28,35 GHz, 29,1-29,25 GHz et 31,0-31,3 GHz.

6.2 Le Canada n'a pas d'arrangement en bonne et due forme avec le gouvernement des États-Unis en vue du partage de la bande de fréquences 25,25-26,50 GHz le long de la frontière. Les titulaires de licence seront assujettis à tout accord à venir entre le Canada et les États-Unis en vue de l'utilisation de ces réseaux dans les régions frontalières, qui pourrait comprendre la modification de stations déjà autorisées.




7. Coordination domestique applicable aux systèmes point à pointNote 4,Note 5 fonctionnant dans les bandes 25,25-26,50 GHz et 27,50-28,35 GHz

Tel qu’indiqué à la section 2.2, les exigences de coordination de la section 7.1 et la section 8 de ce PNRH ne seront pas appliquées aux systèmes autorisés dans le cadre du processus de licence provisoire décrit dans la section 9 du DGTP-002-10, jusqu’à ce que le processus officiel de délivrance de licences pour cette bande soit établi.

Les procédures de coordination qui suivent doivent être utilisées entre deux titulaires de licence en l'absence d’une entente mutuelle entre les titulaires de licence pour régir la coordination des émetteurs proposés. Dans le cas des titulaires de licence qui se proposent d'exploiter des émetteurs auxquels la présente procédure s'appliquerait normalement, mais qui conviennent d'une autre procédure de coordination avec un titulaire de licence d’un réseau en exploitation ou ayant déjà fait l’objet d’une notification; ces derniers ne seraient pas liés par le présent processus. Une copie de cette entente mutuelle doit être conservée par les titulaires de licence et être communiquée à Industrie Canada sur demande.

7.1 Coordination des systèmes exploités dans le même canalNote 6

7.1.1 Critères généraux d’enclenchement de la coordination

Lorsqu'un titulaire de licence propose d’installer un système, il doit en assurer la coordination avant sa mise en service. La coordination est nécessaire quand l'empreinte de coordination d'une station émettrice proposée englobe des stations réceptrices d’un autre titulaire, qui sont présentement en fonction ou qui ont déjà fait l'objet d'une notification.

L'empreinte de coordination est illustrée dans la figure 3 ci-dessousNote 7.

Figure 3 — Empreinte de coordination des systèmes point à point exploités dans le même canal
Figure 3 — Empreinte de coordination des systèmes point à point exploités dans le même canal (la description détaillée se trouve sous l'image)

Cette figure représente l’empreinte de coordination des systèmes point à point exploités dans le même canal. Lorsque la nouvelle station se trouve à angle égal ou inférieur à 5 degrés hors de l’axe d’émission, la coordination est nécessaire avec toutes les stations se trouvant à moins de 78 km. Lorsque l’angle est supérieur à 5 degrés et inférieur ou égal à 20 degrés, la coordination est nécessaire sur une distance allant jusqu’à 71 km. Lorsque l’angle est supérieur à 20 degrés et inférieur ou égal à 80 degrés, la coordination est nécessaire sur une distance allant jusqu’à 65 km. Pour les stations écartées de plus de 80 degrés de l’axe d’émission, la coordination est nécessaire sur une distance de 18 km.


7.1.2 Processus de notification et de réponse

7.1.2.1 Généralités

Si une station proposée enclenche le processus de coordination, l'exploitant de la station doit en aviser tous les autres titulaires de licence touchés. La notification doit comprendre l'analyse de brouillage effectuée par le requérant et toutes les données dont les destinataires ont besoin pour réaliser une analyse de brouillage (les paramètres proposés sont donnés à l'annexe A).

Avant la mise en service d'un système, il est recommandé d'effectuer des essais sur le terrain pour déterminer si du brouillage causé par la réflexion des immeubles ou par d’autres sources de fréquences, et qui n'était pas prévu dans les calculsNote 8 de brouillage, est détecté à l'emplacement proposé dans l'axe de l'azimut proposé.

7.1.2.2 Délai de réponse

Sur réception d'un avis de coordination, le destinataire dispose de 30 jours civils pour présenter une objection fondée sur le brouillage. L'objection doit comporter les données de calcul pour tout cas potentiel de brouillage non acceptable causé à ces installations proposées dans l'avis ou causé par elles. Si le destinataire ne répond pas dans les 30 jours civils suivant la réception de l'avis de coordination, on considérera qu'il n'a pas d'objection fondée sur le brouillage causé aux installations proposées.

7.1.2.3 Délai de construction et de mise en service

Lorsqu'une solution a été trouvée à toutes les objections fondées sur le brouillage, le titulaire doit en aviser Industrie Canada. Il dispose alors de 180 jours civils pour la construction des installations et leur mise en service.

7.2 Coordination des systèmes exploités dans un canal adjacent, y compris les systèmes exploités dans la bande et hors bande

Compte tenu de la possibilité d’un brouillage potentiel de canal adjacent entre deux systèmes exploités dans les mêmes environs, on s’attend à ce que tous les titulaires de licence effectuent des analyses de brouillage de canal adjacent et coordonnent leurs systèmes en conséquence. Si l’analyse de brouillage indique un conflit potentiel au-delà du premier canal adjacent, on s’attend à ce que les titulaires de licence de ces systèmes coordonnent aussi leurs systèmes.

Il est à noter que la bande 25,25-26,50 GHz est adjacente à la bande 25,05-25,25 GHz, dans laquelle des systèmes fixes point à point et point-multipoint sont aussi exploités. Malgré la présence d’une bande de garde dans la gamme 25,250-25,277 GHz, il existe une possibilité de brouillage entre des systèmes exploités dans la partie inférieure de la bande 25,25-26,50 GHz, et des systèmes situés dans les mêmes environs et étant exploités dans les blocs supérieurs de la bande 25,05 25,25 GHz. Par conséquent, les exigences de coordination de canal adjacent décrites ci-dessus doivent aussi inclure les systèmes exploités dans la bande 25,05-25,25 GHzNote 9, pour les titulaires de licence ayant des systèmes qu’ils exploitent dans les canaux de A1 à A7.




8. Coordination domestique applicable aux systèmes point-multipointNote 10 exploités dans les bandes 25,501-25,837 GHz et 25,921-26,257 GHz

Tel qu’indiqué à la section 2.2, les exigences de coordination de la section 7.1 et de la section 8 de ce PNRH ne seront pas appliquées pour les systèmes autorisés en utilisant le processus de licence provisoire décrit dans la section 9 du DGTP-002-10, jusqu’à ce que le processus officiel de délivrance de licences pour cette bande soit établi.

8.1 Il faut assurer la coordination domestique entre les zones de service autorisées lorsque la distance minimale entre les limites des zones est inférieure à 73 kmNote 11. Les exploitants sont encouragés à s'entendre sur des accords de partage qui permettent à chaque titulaire de licence d'offrir le maximum d'exploitation à l’intérieur de sa zone de service.

8.2 Lorsqu'il n'y a pas d'accord de partage entre les exploitants dont les zones de service sont distantes de moins de 73 km, le processus de coordination ci-dessous sera utilisé.

8.2.1 Les exploitants doivent calculer la puissance surfacique aux limites de la zone de service près des zones de service avoisinantes pour les installations d'émission. Le calcul de la puissance surfacique est effectué au moyen de pratiques d'ingénierie reconnues, compte tenu de facteurs comme l'affaiblissement de propagation, l'affaiblissement atmosphérique, la directivité de l'antenne vers les limites de la zone de service et la courbure de la Terre. Le niveau de puissance surfacique à la limite de la zone de service est la valeur maximale pour les points d'élévation situés jusqu'à 500 m au-dessus de l'élévation du terrain local (un exemple de calcul de la puissance surfacique est donné à l'Annexe D).

8.2.2 La mise en œuvre d'installations produisant une puissance surfacique inférieure ou égale à −125 dBW/m2 pour toutes bandes d’un largeur de 1 MHz aux limites de l'autre zone de service n'est pas soumise aux exigences de coordination.

8.2.3 La mise en œuvre d'installations produisant une puissance surfacique supérieure à −125 dBW/m2 pour toute largeur de bande de 1 MHz aux limites de l'autre zone de service doit être coordonnée par les titulaires de licence touchés, conformément au processus de coordination ci-après.

8.2.3.1 L'exploitant doit aviser les autres titulaires de licence de son intention de procéder à la mise en œuvre des installations et leur communiquer les données nécessaires à la réalisation d'une analyse de brouillage.

8.2.3.2 Le destinataire d'un tel avis a 30 jours civils pour formuler toute objection à la mise en œuvre. Les objections ne peuvent être fondées que sur le brouillage préjudiciable à des systèmes existantsNote 12.

8.2.3.3 S'il n'y a pas d'objection, on peut procéder à la mise en place.

8.2.3.4 S'il y a des objections, les titulaires de licence doivent collaborer pour conclure des accords appropriés avant la mise en place des installations. De telles ententes doivent être conclues dans un délai maximal de 30 jours civils.

8.2.3.5 Les installations proposées doivent être mises en place dans les 180 jours civils suivant la conclusion de la coordination, sinon la coordination doit être recommencée tel que décrit à la section 8.2.

8.2.4 Le processus ci-dessus est illustré à l'annexe C du présent document.

8.3 Tous les résultats d'analyse de la puissance surfacique et tous les accords conclus par les titulaires de licence doivent être conservés par les titulaires et communiqués à Industrie Canada sur demande.

8.4 Compte tenu de la possibilité d’un brouillage potentiel de canal adjacent entre deux systèmes exploités dans les mêmes environs, on s’attend à ce que tous les titulaires de licence effectuent des analyses de brouillage de canal adjacent et coordonnent leurs systèmes en conséquence. Si l’analyse de brouillage indique un conflit potentiel au-delà du premier canal adjacent, on s’attend à ce que les titulaires de licence de ces systèmes coordonnent aussi leurs systèmes.




9. Exigences techniques applicables aux systèmes point à point et point-multipoint exploités dans les bandes 25,25-26,50 GHz et 27,50-28,35 GHz

9.1 Stabilité de fréquence

La fréquence centrale de l'émission doit être maintenue à ±0,001 % de la fréquence assignée.

9.2 Puissance de sortie de l’émetteur

La puissance d'émission à l'entrée de l'antenne ne doit pas dépasser +10 dBW par porteuse.

9.3 Puissance isotrope rayonnée équivalente

9.3.1 La puissance isotrope rayonnée équivalente (p.i.r.e.) d'une station émettrice ne doit pas dépasser +55 dBW par porteuse.

9.3.2 Dans le cas des systèmes point à point, la densité de la p.i.r.e. ne doit pas dépasser +30 dBW/MHz.

9.3.3 Dans le cas des systèmes point-multipoint, la densité de la p.i.r.e. ne doit pas dépasser +30 dBW/MHz pour les stations d’abonné et +14 dBW/MHz pour les stations pivots.

Dans le cas des stations pivots dans un système point-multipoint exploité dans la bande 25,25-26,50 GHz dont le faisceau principal se trouve à un angle de site Θ supérieur à 5° au-dessus du plan horizontal, la limite de la densité de la p.i.r.e. devrait être abaissée à +14 − 10 log10(Θ/5) dBW/MHz.

9.3.4 Dans le cas des systèmes exploités dans la bande 25,25-26,50 GHz dont le faisceau principal de l'émetteur se trouve à l'intérieur d'un angle de 1,5° (compte tenu de l'effet de la réfraction atmosphérique) en direction de n'importe quel emplacement de l'orbite des satellites géostationnaires (OSG)Note 13, la limite de la densité de la p.i.r.e. doit être abaissée à +24 dBW/MHz pour ce qui est des systèmes point à point et des stations d'abonné dans un système point-multipoint et à +8 dBW/MHz pour ce qui est des stations pivots dans un système point-multipoint. Dans le cas des stations pivots ayant un angle de site Θ est supérieur à 20°, la densité de la p.i.r.e. doit être abaissée à +14 − 10 log10(Θ/5) dBW/MHz.

9.4 Rayonnements non désirés de l’émetteur

9.4.1 Émetteur à une seule porteuse

a) Dans toute bande d’une largeur de 1 MHz dont la fréquence centrale s’écarte de la fréquence assignée d’une valeur supérieure à 50 % et d’au plus 250 % de la largeur de bande autorisée, la puissance moyenne d’émission doit être atténuée sous la puissance moyenne de sortie de l’émetteur selon l’équation suivante :

A = 11 + 0,4 (P − 50) + 10log10B

où :

A = l’atténuation (en dB) sous le niveau moyen de la puissance de sortie
P = l’écart, exprimé en pourcentage, de la largeur de bande autorisée par rapport à la fréquence centrale du canal RF assigné
B = la largeur de bande autorisée (en MHz)

Notes :

  1. L'atténuation doit être d'au moins 11 dB.
  2. On n'exige pas d'atténuation supérieure à 56 dB ou à une puissance absolue inférieure à −13 dBm/MHz.

b) Dans toute bande d'une largeur de 1 MHz dont la fréquence centrale s'écarte de la fréquence assignée de plus de 250 % de la largeur de bande autorisée, la puissance moyenne des émissions doit être atténuée de 43 + 10 log10 (puissance moyenne de sortie en W) dB ou de 80 dB, l'atténuation la plus faible étant retenue.

9.4.2 Émetteurs à plusieurs porteuses ou multiples émetteurs reliés à un amplificateur à étage final commun

Dans le cas d'un émetteur à plusieurs porteuses ou de plusieurs émetteurs reliés à un amplificateur à étage final commun, le masque d'émission doit être le même que pour les émetteurs à une seule porteuse, mais il doit prévoir l'utilisation de la largeur de bande occupée, définie pour les émetteurs à plusieurs porteuses. La puissance moyenne totale doit être la somme des puissances de chacune des porteuses/chacun des émetteurs.

Lorsque plusieurs émetteurs partagent une antenne passive, chaque émetteur devrait correspondre au masque particulier à une seule porteuse; le masque à plusieurs porteuses ne devrait pas être appliqué dans ce cas.

9.5 Exigences de l’Union internationale des télécommunications (UIT)

Les exigences de l’UIT, comme décrites à l’annexe B de ce document, sont applicables à l’utilisation de la bande 25,25-26,5 GHz.

9.6 Caractéristiques de l’antenne

Pour ce qui est des systèmes point à point, l'enveloppe du diagramme de rayonnement copolaire dans le plan horizontal de l'antenne doit rester dans l'enveloppe montrée à la figure 4 et au tableau 7 pour les polarisations dans le plan vertical et le plan horizontal. Quant aux systèmes point-multipoint, il n’y a pas d’exigence de conformité à une enveloppe de rayonnement copolaire. Cependant, les stations d’abonné faisant partie d’un système point-multipoint doivent utiliser une antenne directionnelle.

Figure 4 — Caractéristiques minimales de l’antenne pour les systèmes point à point exploités dans la bande 25,25-28,35 GHz
Figure 4 — Caractéristiques minimales de l’antenne pour les systèmes point à point exploités dans la bande 25,25-28,35 GHz (la description détaillée se trouve sous l'image)

Graphique linéaire simple : Présentation des limites du diagramme de rayonnement de l’antenne en dB pour les séparations azimutales par rapport au lobe principal entre 0 et 180 degrés. L’axe des y indique la directivité de l’antenne en dB par rapport au lobe principal entre −80 et 0. L’axe des x représente l’azimut en degrés par rapport au lobe principal entre 0 et 180. Il y a une seule ligne de données. La ligne s’étend de −60 à 0 sur l’axe des y. Un indicateur de changement d’échelle est placé sur la ligne de graduation 20 de l’axe des x. Plusieurs points de données pour les enveloppes A et B sont indiqués au tableau 7. Le diagramme de rayonnement mesuré dans le plan horizontal doit s’inscrire dans l’enveloppe pour les polarisations horizontale et verticale.


Table 7 — Caractéristiques minimales de l’antenne pour les systèmes point à point exploités dans la bande 25,25-28,35 GHz
Azimut en degrés par rapport au lobe principal Directivité de l’antenne en dB par rapport au lobe principal
10
17
10° 23,5
15° 28
20° 33
40° 37
60° 41
80° 51
100° 60
180° 60



Annexe A — Paramètres de coordination

Lorsque la coordination est requise, il est suggéré de fournir les paramètres suivants :

  • Coordonnées de la personne-ressource (nom/adresse de correspondance/numéro de téléphone/numéro de télécopieur/adress courriel)
  • Emplacement de l'émetteur (localité/province ou territoire)
  • Coordonnées géographiques de l'antenne émettrice
  • p.i.r.e. (en dBW)
  • Élévation du sol et hauteur de l'antenne au dessus du sol (en m)
  • Fréquence centrale (en MHz)
  • Polarisation
  • Diagramme de l'antenne/tabulation du diagramme
  • Azimut du gain d'antenne maximal
  • Gain maximal de l'antenne (en dBi)
  • Largeur de bande et désignation des émissions

Nota : Si on le juge utile à la coordination, d'autres paramètres peuvent s'ajouter.




Annexe B — Exemple de calcul

L'exemple qui suit montre de quelle façon la puissance surfacique est déterminée à la limite de la zone de service. Il est à noter que l'exemple de calcul suppose des conditions de visibilité directe en raison d’une courte longueur de parcours et d’une hauteur d’antenne émettrice élevée. Dans certains autres cas où la longueur de parcours serait importante et la hauteur de l’antenne émettrice peu élevée, les conditions permettant une visibilité directe pourraient manquer. À ce moment-là, il faut utiliser un modèle de propagation approprié qui tient compte du manque de visibilité directe.

Paramètres de la station proposée
Paramètre Symbole Valeur
Puissance d'émission de la station pivot fournie à l'antenne PT −12 dBW
Largeur de bande du canal B 28 MHz
Hauteur de l'antenne émettrice au-dessus du sol HT 100 mètres
Gain de l'antenne émettrice (gain maximum vers la limite de la zone de service à n'importe quelle hauteur de 0 à 500 m au-dessus du terrain moyen où la station est située) GT 21 dBi
Fréquence centrale du canal F 28 150 MHz
Distance de l'émetteur central à la limite de la zone de service Y D 10 km

Figure B1 — Graphique de la situation proposée
Figure 5 — Graphique de la situation proposée (la description détaillée se trouve sous l'image)

Cette figure indique la géométrie utilisée dans l’exemple de calcul de la puissance surfacique. Un émetteur central se trouve dans la zone de service X. On souhaite calculer la puissance surfacique de cet émetteur à la limite de la zone de service voisine Y. La distance Dkm à utiliser dans ce calcul est la distance entre l’emplacement de l’émetteur central et la limite de la zone de service Y, et non de limite à limite. L’émetteur central a une puissance PT et le gain GT vers la limite de la zone de service Y.

La densité de puissance spectrale en dBW/MHz à la limite de la zone de service Y (Pà la limite de la zone de service Y) peut être calculée au moyen de la propagation dans l'espace libre et en tenant compte des affaiblissements atmosphériques, comme suit :

Pà la limite de la zone de service Y
=  PT’+ GT−20 log FMHz−20 log Dkm−32.4–La
=  (−26,4 + 21 − 20 log (28150) − 20 log (10) − 32,4 − 0,1×10) dBW/MHz
=  (−26,4 + 21 − 89 −20 − 32,4 − 1) dBW/MHz
=  −147,8 dBW/MHz


où: PT
= PT − 10 log BMHz
= −12−10 log (28)
=  −26,4 dBW/MHz
GT
= 21 dBi
FMHz
= 28150
Dkm
=  10
La
= affaiblissements atmosphériques = 0,1 dB/km


Puissance surfacique
= Pà la limite de la zone de service Y−10 log Ar
= (−147,8−10 log (0,038 × 10-6)) dBW/m2 in 1 MHz
= (−147,8−(−50,4)) dBW/m2 in 1 MHz
= −97,4 dBW/m2 in 1 MHz


où: Ar
= λ2/(4π)
= c2/(4πFHz2)
= (3 × 108)2 / (4π × (28,15 × 109)2)
= 9,038 × 10−6 m2



Annexe C — Processus utilisé pour déterminer s’il faut procéder à la coordination des systèmes point-multipoint en l’absence d’accord de partage entre les titulaires de licence

Figure C1
Annexe C −Processus utilisé pour déterminer s’il faut procéder à la coordination des systèmes point-multipoint en l’absence d’accord de partage entre les titulaires de licence (la description détaillée se trouve sous l'image)

Cette figure est un organigramme représentant le processus de coordination nationale inter systèmes pour les systèmes point multipoint en l’absence d’accord de partage entre les titulaires de licence. Le processus est décrit intégralement dans la section 8.

* Si l’exploitant utilise des emplacements beaucoup plus élevés que le terrain local et que ces emplacements risquent de brouiller des services au-delà de 73 km, il doit alors assurer la coordination de concert avec les autres titulaires touchés.

** La puissance surfacique (PS) est calculée aux limites de la zone de service des différents exploitants.




Annexe D — Exigences de l’Union internationale des télécommunications (UIT) (25,25-27,50 GHz)

Le Règlement des radiocommunications de l’UIT (Règlement) attribue la bande 25,25-27,50 GHz, à titre primaire, aux services fixe (SF), mobile (SM) et inter satellites (SI). Les dispositions du Règlement applicables actuellement à cette bande sont les suivantes :

21.1 § 1
Les emplacements et les fréquences des stations de Terre et des stations terriennes fonctionnant dans les bandes de fréquences partagées, avec égalité des droits, entre les services de radiocommunication de Terre et les services de radiocommunication spatiale doivent être choisis conformément aux Recommandations pertinentes de l'UIT-R relatives à la séparation géographique entre stations de Terre et stations terriennes.
21.2 § 2
1) Dans la mesure du possible, les emplacements des stations d'émission1 du service fixe ou du service mobile dont les puissances isotropes rayonnées équivalentes (p.i.r.e.) ont des valeurs maximales supérieures à celles indiquées dans le Tableau 21-1 dans les bandes de fréquences mentionnées, seront choisis de telle manière que la direction du rayonnement maximal d'une antenne quelconque ait un écart angulaire par rapport à l'orbite des satellites géostationnaires au minimum égal à celui indiqué dans le Tableau compte tenu des effets de la réfraction atmosphérique2 :

Extraits du Tableau 21-1
Bande de fréquences (GHz) Valeur de p.i.r.e. (dBW) (Voir aussi les numéros 21.2 et 21.4) Ecart angulaire minimum par rapport à l’orbite des satellites géostationnaires (degrés)
25,25-27,5 +24 (dans toute bande de 1 MHz) 1,5

21.3 § 3
1) Le niveau maximal de la p.i.r.e. d'une station du service fixe ou du service mobile ne doit pas dépasser +55 dBW.
21.5
3) Le niveau de la puissance fournie à l'antenne par un émetteur du service fixe ou du service mobile ne doit pas dépasser … +10 dBW dans les bandes de fréquences supérieures à 10 GHz …
21.16 § 6
1) La puissance surfacique produite à la surface de la Terre par les émissions d'une station spatiale, y compris celles provenant d'un satellite réflecteur, dans toutes les conditions et pour toutes les méthodes de modulation, ne doit pas dépasser la limite indiquée dans le Tableau 21-4. Cette limite concerne la puissance surfacique que l'on obtiendrait en supposant une propagation en espace libre et s'applique aux émissions d'une station spatiale du service indiqué lorsque les bandes de fréquences sont partagées, avec égalité des droits, avec le service fixe ou le service mobile, sauf indication contraire.

1 21.2.1 Pour leur propre protection, il convient que les stations de réception du service fixe ou du service mobile qui fonctionnent dans des bandes partagées avec les services de radiocommunication spatiale (dans le sens espace vers Terre) évitent d'orienter leurs antennes dans la direction de l'orbite des satellites géostationnaires, si leur sensibilité est suffisamment élevée pour qu'il puisse en résulter des brouillages importants de la part des émissions des stations spatiales. En particulier, dans la bande 21,4-22 GHz, il est recommandé de maintenir un écart angulaire d'au moins 1,5° par rapport à la direction de l'orbite des satellites géostationnaires. (CMR-12)

2 21.2.2 Des renseignements sur ce sujet figurent dans la version la plus récente de la Recommandation UIT-R SF.765 (voir la Résolution 27 (Rév.CMR-03)*) * Note du Secrétariat : Cette Résolution a été révisée par la CMR-07 et par la CMR-12.

Extraits du Tableau 21-4

−115 dB(W/m2) dans toute bande de 1 MHz dans le cas ou l’angle d’incidence au-dessus du plan horizontal est entre 0 et 5 degrés

−115 + 0.5 (δ − 5) dB(W/m2) dans toute bande de 1 MHz dans le cas ou l’angle d’incidence (δ) au-dessus du plan horizontal est entre 5 et 25 degrés

−105 dB(W/m2) dans toute bande de 1 MHz dans le cas ou l’angle d’incidence au-dessus du plan horizontal est entre 25 et 90 degrés


Notes de bas de page

Note 1

Des renseignements sur les stations de radiocommunication autorisées sont disponibles sur le site Web de Spectre en direct d’Industrie Canada.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Note 2

La PS 1-20 GHz, intitulée Révisions aux politiques d'utilisation du spectre dans les bandes hertziennes de 1 à 20 GHz et publiée en janvier 1995, expose de nouveaux principes d'utilisation du spectre, y compris la ligne directrice concernant la politique des différences géographiques. Ces renseignements seront intégrés lors d’une révision de la PS Gen.

Retour à la référence de la note de bas de page 2

Note 3

Aux fins du présent PNRH, on entend par « brouillage préjudiciable » tout brouillage qui compromet le fonctionnement d'un service de radionavigation ou d'autres services de sécurité ou encore qui dégrade sérieusement, interrompt de façon répétée ou empêche le fonctionnement d'un service de radiocommunication exploité conformément aux règlements et aux prescriptions techniques édictés par Industrie Canada en vertu de la Loi sur la radiocommunication.

Retour à la référence de la note de bas de page 3

Note 4

Les exigences de cette section sont applicables pour la coordination d’une nouvelle station point à point avec d’autres stations existantes qui pourraient être point à point ou point-multipoint.

Retour à la référence de la note de bas de page 4

Note 5

Le lien d’une station d’abonné à une station pivot dans un système point-multipoint n’est pas soumis aux exigences de coordination de cette section, mais doit satisfaire les prescriptions applicables aux systèmes point-multipoint de la section 8.

Retour à la référence de la note de bas de page 5

Note 6

Aux fins de la présente procédure de coordination, le système radio « B » doit être coordonné avec le système radio « A » lorsqu’il y a un chevauchement important des bordures spectrales intérieures (c’est-à-dire dans le même canal et dans les canaux adjacents, peu importe la largeur de bande occupée).

Retour à la référence de la note de bas de page 6

Note 7

Dans le cas où un exploitant utiliserait un site ayant une élévation très prononcée par rapport au terrain local et qui pourrait causer du brouillage à des stations réceptrices situées au-delà des distances illustrées à la figure 3, l’exploitant doit effectuer la coordination de concert avec les titulaires de licence affectés. Les distances illustrées à la figure 3 sont basées sur une élévation de 50 mètres par rapport à un profil de terrain uniforme. Les calculs pour déterminer les distances auxquelles le brouillage est produit devraient utiliser des pratiques d’ingénierie reconnues qui prennent compte de facteurs tels que l’affaiblissement de propagation, l’affaiblissement dû à l’atmosphère, la directivité de l’antenne et la courbure de la Terre.

Retour à la référence de la note de bas de page 7

Note 8

Les calculs peuvent être fondés sur le Bulletin TSB10-F disponible auprès de la Telecommunications Industry Association (TIA), intitulé Interference Criteria for Microwave Systems, ou sur d'autres méthodes et critères de coordination reconnus.

Retour à la référence de la note de bas de page 8

Note 9

Les prescriptions techniques applicables aux systèmes fixes exploités dans la bande 25,05-25,25 GHz sont décrites dans le PNRH-324,25, et l’information sur les titulaires de licence opérant dans cette bande peut être retrouvé au site Web de Spectre en direct d’Industrie Canada.

Retour à la référence de la note de bas de page 9

Note 10

Les exigences de cette section sont applicables à la coordination d’une nouvelle station point-multipoint avec d’autres stations existantes qui pourraient être point à point ou point-multipoint.

Retour à la référence de la note de bas de page 10

Note 11

Dans le cas où un exploitant utilise un site ayant une élévation très prononcée par rapport au terrain local et qui pourrait causer du brouillage à des stations réceptrices situées au-delà de 73 km, l’exploitant doit effectuer la coordination de concert avec les titulaires de licence affectés. La distance de 73 km est basée sur une élévation de 50 mètres par rapport à un profil de terrain uniforme. Les calculs pour déterminer les distances auxquelles le brouillage est produit devraient utiliser des pratiques d’ingénierie reconnues qui prennent compte de facteurs tels que l’affaiblissement de propagation, l’affaiblissement dû à l’atmosphère, la directivité de l’antenne et la courbure de la Terre.

Retour à la référence de la note de bas de page 11

Note 12

Les systèmes existants comprennent les systèmes qui sont opérationnels avant la réception de la notification et les systèmes déjà coordonnés avec succès.

Retour à la référence de la note de bas de page 12

Note 13

L’UIT-R spéciifie les positions orbitales des satellites relais de données OSG dans la version la plus courante de la recommandation UIT-R SA.1276, disponible sur le site web de l’UIT-R à l’adresse suivante : http://www.itu.int/rec/RREC-SA.1276/fr. La 3e version de la recommandation spécifie les positions orbitales suivantes (en direction est) : 10,6°; 16,4°; 16,8°; 21,5°; 47°; 59°; 77°; 80°; 85°; 89°; 90,75°; 95°; 113°; 121°; 133°; 160°; 171°; 176,8°; 177,5°; 186°; 189°; 190°; 200°; 221°; 298°; 311°; 314°; 316°; 319°; 328°; 344°; 348°.

Retour à la référence de la note de bas de page 13

Date de modification :