Industrie Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Cartes technologiques

Archivée - Établissement des cartes routières : Un guide pour les fonctionnaires

Information archivée dans le Web

Information identifiée comme étant archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’a pas été modifiée ni mise à jour depuis la date de son archivage. Les pages Web qui sont archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez la demander sous d’autres formes. Ses coordonnées figurent à la page « Contactez-nous »

Stimuler l'innovation technologique

L'innovation de nouvelles technologies joue un grand rôle dans la réussite de toute industrie. Les entreprises innovatrices se démarquent par leurs ventes, leurs profits et une plus grande part du marché. Toutefois, le Canada n'est pas entièrement satisfait de sa performance à ce niveau et ce, en comparaison avec les autres pays du G7. Il est donc primordial de s'enrichir de nouvelles façons de stimuler l'innovation au Canada.

Afin d'accélérer le pas en matière d'innovation, il faut absolument favoriser la collaboration entre des partenaires partageant des objectifs communs. Ainsi, les cartes routières technologiques rassemblent divers intervenants dans un processus de planification de grande portée et ouvrent les portes à des projets de recherche et développement (R-D) menés en collaboration. Cette démarche peut fortement contribuer à stimuler l'innovation.

Cependant, la carte routière technologique ne prédit pas de percées en sciences ou technologie, mais anticipe et articule plutôt les éléments requis pour subvenir à des besoins technologiques de demain. Une carte routière décrit un avenir précis reposant sur une vision que partagent les personnes qui l'élaborent et offre un cadre permettant à cette vision de se concrétiser.

L'expérience américaine démontre que les cartes routières technologiques sont un outil efficace permettant d'aboutir à des décisions stratégiques de R-D. Ces cartes routières remontent à la fin des années 1980 alors que plusieurs corporations américaines, dont Motorola, s'y sont astreintes pour déterminer le meilleur chemin à suivre afin de conquérir les marchés de l'avenir. Aujourd'hui, de nombreuses entreprises américaines planifient leurs percées technologiques en se fiant à des cartes routières. Celles-ci peuvent aider l'industrie canadienne à augmenter son degré d'innovation et de compétitivité et à accroître sa part du marché.

Pourquoi développer un guide de carte routière technologique?

Ce guide vise à vous aider, en votre qualité de fonctionnaire, à épauler les partenaires de l'industrie qui cherchent à se doter d'une carte routière technologique. Il traite du concept et des avantages de la carte routière technologique, du rôle des ministères et de leur personnel, ainsi que des étapes à suivre pour établir de telles cartes.

Ce guide est né de l'expérience du personnel d'Industrie Canada, ainsi que celui d'autres ministères et organismes gouvernementaux, qui ont travaillé avec le milieu industriel à l'établissement de cartes routières. Il puise également à d'autres sources canadiennes et américaines.L'initiative des cartes routières technologiques d'Industrie Canada

L'initiative des cartes routières technologiques d'Industrie Canada

Industrie Canada a lancé son initiative de cartes routières technologiques en 1995 dans le cadre de sa stratégie à l'appui de l'innovation canadienne. Depuis lors, le gouvernement, des entreprises privées, des chercheurs et d'autres intervenants ont mis en commun leurs ressources dans des projets de cartes routières. De concert avec le gouvernement, plus de 400 représentants de l'industrie (provenant de 220 entreprises) et quelque 50 personnes d'autres milieux (universités, instituts de recherche et associations) ont collaboré à l'établissement de cartes routières technologiques.

Le gouvernement n'en est pas à ses premières armes dans le domaine des cartes routières technologiques. Industrie Canada, Ressources naturelles Canada, Environnement Canada, Pêches et Océans Canada, et le Conseil national de recherches en ont déjà établies au sein de leurs secteurs d'intérêt, ou y songent. Un réseau fédéral de cartes routières technologiques, constitué de fonctionnaires de plusieurs ministères, tient régulièrement des réunions pour échanger à propos des meilleures pratiques à adopter. Ce réseau veille à ce que le gouvernement fédéral contribue le plus possible aux cartes routières technologiques partout au pays.

Les cartes routières réalisées au cours des cinq premières années de cette initiative ont profité à diverses industries dans de nombreux domaines, dont l'aérospatiale, la production d'aluminium et de ses produits, l'énergie électrique, la foresterie, la géomatique, le bois d'œuvre et les produits du bois, l'imagerie médicale et la fonderie des métaux. Ces premières cartes routières ont permis au gouvernement de comprendre les défis que proposent de telles cartes et de s'équiper pour mieux épauler le processus. Depuis 2000, l'établissement de cartes routières a été lancé dans d'autres secteurs, dont ceux des produits bio-pharmaceutiques, des immeubles intelligents, du génie maritime et de la photonique.

Si l'industrie a la responsabilité première d'augmenter le rythme de l'innovation technologique, les politiques et programmes fédéraux ont également un rôle à jouer. L'appui du gouvernement en matière d'éducation et de perfectionnement, de partenariats industriels et de R-D doit s'aligner sur les besoins actuels et futurs de l'industrie. Les cartes routières technologiques aident donc à préciser et à clarifier ces besoins.

Tant et aussi longtemps que l'industrie canadienne accueillera avec enthousiasme l'aide gouvernementale portant sur l'utilisation de cet outil stratégique, le gouvernement acceptera de fournir une approche solide et cohérente aux cartes routières.