Industrie Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Cartes technologiques

Archivée - Carte routière technologique du sans fil — Résumé

Information archivée dans le Web

Information identifiée comme étant archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’a pas été modifiée ni mise à jour depuis la date de son archivage. Les pages Web qui sont archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes applicables au Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez la demander sous d’autres formes. Ses coordonnées figurent à la page « Contactez-nous »

La technologie fait ressortir les compétences en créant de nouvelles industries, allant des semi-conducteurs aux logiciels, ainsi qu'enremodelant d'autres industries établies depuis longtemps comme les services bancaires et le commerce de détail. En fait, la technologie, c'est l'économie; le secteur prédominant et l'organisation du travail.

Les natures très étroitement entrelacées de la technologie et de l'économie sont au cœur même de la présente Carte routière technologique du sans fil du Conseil des technologies de l'information et des communications puisque la technologie représente, à elle seule, plus de 80 pour cent de la croissance économique. Ce rapport constitue un effort novateur visant à appliquer certains des plus récents résultats de recherches pour établir un modèle du processus d'évolution des technologies. L'objectif est d'appliquer ce modèle pour mieux comprendre les compétences nécessaires à la réussite dans ce nouvel environnement sans fil qui se dévoilera au cours des dix prochaines années.

Les cartes routières traditionnelles étaient axées sur la technologie. La International Technology Roadmap for Semiconductors (ITRS) en est un exemple classique. Ses prévisions sur les tendances en matière de technologies guident les efforts de l'industrie pourrelever les défis cruciaux de la performance des circuits intégrés.

La carte routière que vous tenez entre vos mains est cependant différente puisqu'elle examine la technologie dans un contexte plus large que celui de ses applications. Ainsi, alors que la technologie représente une influence importante sur les changements, son impact est modéré, et sans doute contraint, par les différentes forces sociales, politiques et économiques. Un exemple est en la réglementation la plus immédiate, unhéritage des ères précédentes de radiodiffusion, qui, au détriment des besoins des nouveaux spectres, favorise toujours les besoins de ceux qui sont établis depuis longtemps. Ou les investissements dans les technologies de réseaux avancées, des technologies contraintes par les répercussions négatives sur les bilans de grandes entreprises publiques offrant des services de téléphonie cellulaire sans fil. Ou encore l'évolutionrelativement lente de l'ingénierie des logiciels, un facteurcentral dans l'offre de fonctions avancées qui sont de plus en plus attendues dans les applications sans fil.

Pour comprendre l'étendue des développements technologiques, nous nous sommes fiés à des données internationales. La technologie sans fil est une industrie mondiale dans laquelle le Canada n'occupe qu'une faible part de la production. Cependant, les applications sans fil visées par la présente étude ont été sélectionnées par le comité directeurselon leur importance stratégique et leur contribution à la croissance du PIB du Canada, ainsi qu'en fonction des capacités nationales à faire face à la concurrence. Une série de groupes régionaux de réflexion auxquels participaient plus de cent intervenants venant de différents secteurs de l'industrie, d'établissements postsecondaires et de gouvernements se sont penchés sur les applications choisies et les ont examinées endétail afin de comprendre les réalités pratiques à l'œuvre derrière les technologies sans fil et les compétences nécessaires pour en exploiter les progrès constants.

Ces compétences sont beaucoup plus vastes que celles qui sont normalement liées aux technologies sans fil. L'ingénierie des logiciels, tout particulièrement, est un thème puissant qui touche les applications sélectionnées des systèmes de transport intelligents, les systèmes d'intégration sans fil et les jeux mobiles multi-joueurs. En effet, ces logiciels jouent unrôle important dans plusieurs développements clés des technologies sans fil. L'entrepreneuriat et les communications sont deux autres compétences importantes — ce qui reflète de profonds changements structurels découlant de la mondialisation, notamment la prédominance des petites et moyennes entreprises dans l'industrie canadienne des TIC ainsi que l'intégrationcroissante de plus grands joueurs dans des réseaux multinationaux.

L'industrie mondiale des technologies sans fil, dominée par la téléphonie cellulaire — un secteur valant un demi-billion $ US — est entrée dans une longue période de croissance à un seul chiffre où l'accent sera mis sur l'innovation à l'égard des processus plutôt que des produits, et sur le recours accru aux intrants comme le logiciel pour optimiser la création de valeur. Ceci s'ajoute au rôle grandissant qu'ont la commercialisationet la distribution comme vedettes de la chaîne de valeur, contrairement à la technologie qui n'y joue qu'unrôle secondaire. Cet état de fait présente des défis pour les compétences canadiennes traditionnellement fortes ensciences et technologie et enrecherche et développement, mais plus faibles en commercialisation, qui devront désormais répondre aux exigences dans les secteurs de l'évolutionmondiale des technologies sans fil — des secteurs qui seront au premier plan de l'évolution globale de ces technologies au cours des vingt prochaines années.

Le modèle de carte routière technologique, ainsi que les exigences de compétences qu'il présente en détail, offrent un cadre complet qui aidera à façonner le plan stratégique servant à prévoir les besoins en matière de compétences dans l'industrie des technologies sans fil. Le travail à cet égard est déjà entrepris puisque le CTIC convoqué prévu une rencontre le 15 mai 2007 entre les différents intervenants. C'est à ce moment que le modèle de carte routière a été validé, que les compétences centrales permettant de répondre au défi ont été établies et que se sont tenu les premières discussions entourant les mesures à prendre. Une réponse canadienne efficace se prépare.