Tracer la chaîne d'approvisionnement de l'industrie sidérurgique

De : Innovation, Sciences et Développement économique Canada

Le défi vise à créer une application novatrice d'un système de traçabilité numérique fondé sur la chaîne de blocs et l'intelligence artificielle pour la chaîne d'approvisionnement sidérurgique canadienne et peut-être nord-américaine pour les utilisateurs commerciaux et le gouvernement.

Ministère responsable : Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE)

Méchanisme de financement : contrat

Date d'ouverture : 6 décembre 2018
Date de clôture : 15 février 2019, 14:00 Heure normale de l'Est (HNE)

Connectez-vous pour accéder à vos soumissions

Défi

Énoncé du problème

Les produits et intrants sidérurgiques ne bénéficient pas d'une traçabilité complète ou sécurisée avec les systèmes numériques modernes. L'accès à l'information concernant la chaîne d'approvisionnement de l'acier est également limité par l'absence d'un mécanisme de partage de l'information normalisé, ce qui peut entraîner des retards dans l'acquisition de données pertinentes ayant une incidence sur les opérations gouvernementales et la rentabilité des entreprises sidérurgiques. Actuellement, il n'existe aucune application connue d'analyse par intelligence artificielle de l'information sur le secteur canadien de l'acier. De plus, les outils pour les échanges commerciaux et les activités frontalières n'optimisent pas la traçabilité (chaîne de blocs) et la technologie de l'intelligence artificielle dans le secteur de l'acier.

Le défi consiste à mettre au point un outil numérique qui retracerait les intrants et les extrants en temps réel dans la chaîne d'approvisionnement de l'acier — en amont et en aval — en utilisant la technologie de la chaîne de blocs, et appliquerait des analyses de données basées sur l'intelligence artificielle à cette information, afin de mieux saisir les activités dans la chaîne d'approvisionnement de l'acier. ISDE profiterait directement d'une technologie semblable, car celle-ci faciliterait et améliorerait l'élaboration de politiques fondées sur des données probantes. En outre, le gouvernement pourrait également s'en servir pour faciliter et numériser les procédures de dédouanement.

Pour l'industrie, en particulier les entreprises en aval, cet outil offrirait des prévisions sur l'offre et la demande de produits, une vérification instantanée de l'origine et de la qualité des intrants et des produits (ce qui permettrait de confirmer l'approvisionnement responsable), une diminution des coûts, une efficacité et une productivité accrues et un aperçu prévisionnel des intrants, de l'utilisation et de la demande.

Résultats souhaités et éléments à considérer

Résultats essentiels (obligatoires)

Les solutions proposées doivent :

  1. fournir des informations en temps réel; être accessible aux utilisateurs dans les minutes suivant le téléchargement (sur téléphone intelligent et interface Web), en vue d'automatiser numériquement les transactions, les informations et les flux de données; permettre l'exportation de certaines données;
  2. être sécurisé – les renseignements personnels des entreprises et la confidentialité sont réglementés en garantissant des niveaux de protection des données du gouvernement et des entreprises; permettre aux utilisateurs d'être privés, publics ou hybrides et d'avoir des vues et des fonctionnalités d'accès correspondantes; les entreprises et le gouvernement doivent être sûrs que les renseignements sensibles ne peuvent être visualisés que par les utilisateurs autorisés;
  3. utiliser la technologie de la chaîne de blocs pour assurer l'exactitude des données et la transparence. Pour maintenir une trace numérique complète en cas d'erreurs de saisie, les utilisateurs doivent pouvoir corriger les erreurs en « ajoutant des données dans le journal », plutôt que de devoir les supprimer complètement;
  4. être basée sur l'analyse de données par intelligence artificielle pour mieux saisir les activités dans la chaîne d'approvisionnement de l'acier. Par exemple, utiliser l'intelligence artificielle pour obtenir de l'information sur la demande passée, actuelle et prévue de tout intrant ou extrant et prévoir le volume de produits en aval à partir des produits d'approvisionnement, pour n'en citer que quelques-uns;
  5. permettre aux utilisateurs pertinents d'être alertés en cas d'anomalies dans la chaîne d'approvisionnement et offrir des suggestions quant aux mesures à prendre;
  6. fournir une ventilation numérique complète des composantes de l'acier et des produits de l'acier, comme le charbon, le minerai de fer, le nickel, la ferraille d'acier, et les produits finis de l'acier;
  7. s'intégrer facilement aux infrastructures numériques existantes du gouvernement et de l'industrie pour faciliter les processus d'adoption, et ne pas coûter cher à adopter.

Résultats souhaités additionnels

Les solutions proposées devraient :

  1. avoir une interface conviviale (téléphone intelligent et interface Web) qui est facile à naviguer.

Éléments à considérer

L'élaboration d'une démarche commune pour l'intégration des données sur l'acier entre les entreprises et le gouvernement permettrait d'améliorer considérablement l'accès aux données, l'efficacité et les réseaux de communication. Les entreprises sidérurgiques enregistrent parfois des retards aux frontières qui peuvent durer des semaines en raison de l'impossibilité d'obtenir les documents requis. Il faut que la solution technologique permette l'accès à l'information dans un court laps de temps afin d'éviter ces genres de retards.

La mise en œuvre d'une nouvelle plateforme pourrait nécessiter le recyclage du personnel de même que la mise à jour des systèmes d'information des entreprises et/ou l'établissement de nouveaux systèmes pour assurer l'interopérabilité; la solution technologique devra être en mesure d'assurer une interface et une interaction adéquates avec les systèmes du gouvernement et des entreprises. Par conséquent, les entreprises canadiennes, les ministères et les organismes gouvernementaux devront probablement consacrer du temps et de l'argent à l'adoption de ce processus.

Un autre élément à considérer sera le partage et la diffusion de l'information entre les gouvernements et l'industrie pour qu'il y ait un consensus sur l'accès aux données et la protection des renseignements personnels. La solution technologique devra être en mesure de traiter et d'entreposer de grandes quantités de données, auxquelles auront accès de nombreux utilisateurs finaux à partir d'une diversité de lieux géographiques. Les données relatives à l'acier et aux intrants sidérurgiques pourront être consultées et téléchargées par les producteurs d'acier, les producteurs d'intrants, les distributeurs, les fabricants, les utilisateurs en aval, les services gouvernementaux, etc.

Convaincre les entreprises aux divers stades de la chaîne d'approvisionnement (producteurs d'intrants sidérurgiques, producteurs d'acier, distributeurs d'acier, fabricants et utilisateurs en aval) d'entrer les transactions dans un système commun sera difficile. Assurer la sécurité du système et l'immuabilité des données fera partie de leurs préoccupations. Par conséquent, la sécurité du système est cruciale et il faudra tenir compte de tous ses volets, notamment la sécurité logique et physique de l'entreposage, la surveillance des écarts et des comportements suspects, et les mesures à prendre le cas échéant, et la protection contre les accès non autorisés et les attaques numériques.

L'élaboration d'un système informatisé fournissant une ventilation numérique complète des intrants des composantes de l'acier et des produits de l'acier fera progresser la durabilité et la conduite responsable des activités en permettant aux entreprises et aux organismes gouvernementaux de s'approvisionner de manière responsable en matériaux et de vérifier au besoin les exigences nationales en matière de contenu. Lors de la conception de la solution technologique, il faudra prendre en considération les options d'étiquetage physique afin d'assurer la meilleure traçabilité possible de la chaîne d'approvisionnement.

Historique et contexte

Les règles actuelles concernant les méthodes de vérification de l'origine et les processus de facilitation des échanges s'appuient sur des systèmes informatiques existants et quelque peu dépassés, où l'origine de l'acier peut être validée principalement au moyen de documents comme un certificat d'une aciérie. De nouvelles opportunités en matière de partage de valeur, de transparence et de commerce pourraient être réalisées grâce à la mise en œuvre d'un système numérique innovant. L'élaboration et l'adoption d'une nouvelle chaîne de blocs et d'une plateforme technologique fondée sur l'intelligence artificielle permettraient une intégration transparente des données de l'industrie à la documentation exigée par le gouvernement (p.ex., certificats d'usine, licences), ce qui contribuerait à améliorer la responsabilisation et la transparence dans la chaîne d'approvisionnement, tout en réduisant les coûts et les délais. En outre, à mesure que la politique commerciale et intérieure s'ajuste, par exemple, l'harmonisation récente par le Canada de son régime de marquage, de certification et d'étiquetage du pays d'origine pour les produits d'acier conformément aux exigences des États-Unis, un outil numérique souple susceptible de répondre aux nouvelles demandes du gouvernement et de l'industrie réduira les coûts de transaction et créera des économies tant pour le gouvernement que pour l'industrie.

Plus que jamais, la pression est forte pour que l'industrie produise davantage de produits socialement et écologiquement durables. En est un exemple, L'Association minière du Canada, dont les membres sont des chefs de file en matière de responsabilité d'entreprise; leur engagement « Vers le développement minier durabl. » garantit que les risques miniers sont gérés de façon responsable. Il s'agit d'un engagement novateur visant à faciliter la mobilisation, à promouvoir des pratiques environnementales de premier plan à l'échelle mondiale et à assurer la sécurité et la santé des employés et des collectivités. L'Association canadienne des producteurs d'acier souhaiterait également créer un outil qui assurera la durabilité de la production. D'autres exemples de ces types d'objectifs peuvent être constatés dans les chaînes d'approvisionnement.

L'industrie sidérurgique du Canada a la possibilité de mettre en œuvre une nouvelle démarche avant-gardiste en matière d'approvisionnement en acier et en intrants, et par conséquent, de mettre au point un « acier responsable ». Cet objectif pourrait être atteint grâce à un mécanisme de traçage rigoureux à l'échelle de l'industrie au sein de la chaîne d'approvisionnement, et à une transparence accrue.

Valeur maximale et déplacement

Valeur maximale du contrat :

Ce défi peut entraîner la création de plusieurs contrats.

Le financement maximal pour tout contrat de la phase I découlant de ce défi est de 150 000,00 $CAN (taxes en sus), incluant les dépenses relatives à la livraison et aux déplacements ainsi que les frais de subsistance, s'il y a lieu, pour une période pouvant aller jusqu'à six mois.

Le financement maximal pour tout contrat de la phase 2 découlant de ce défi est de 1 000 000,00 $CAN (taxes en sus), incluant les dépenses relatives à la livraison et aux déplacements ainsi que les frais de subsistance, s'il y a lieu, pour une période pouvant aller jusqu'à deux ans. Seules les entreprises admissibles qui ont complété la phase 1 avec succès seront prises en considération dans le cadre de la phase 2.

La divulgation de l'estimation du financement disponible est faite de bonne foi et n'engage aucunement le Canada à payer cette somme.

Déplacement :

Pour la phase 1, il est prévu que jusqu'à deux réunions pourraient exiger que le(s) candidat(s) retenu(s) se déplace(nt) aux endroits ci-dessous :

Réunion de démarrage
Ottawa (ON)

Réunion d'examen des progrès
Téléconférence / vidéoconférence

Réunion du rapport final
Ottawa (ON)

Des réunions pourraient également être convoquées sur une base ponctuelle pour discuter des progrès réalisés au cours de la phase 1.

Admissibilité

Les propositions de solutions peuvent uniquement être présentées par une petite entreprise qui satisfait aux critères suivants :

  • être à but lucratif
  • être constituée au Canada (au fédéral ou au provincial)
  • compter au plus 499 employés équivalent temps plein (ETP)Note de bas de page *
  • mener des activités de recherche-développement au Canada
  • verser présentement au moins 50 % de ses salaires, rémunérations et honoraires annuels à des employés et à des entrepreneurs qui passent la majeure partie de leurs heures de travail au CanadaNote de bas de page *
  • compter au moins 50 % de ses employés ETP dont le lieu de travail habituel est au CanadaNote de bas de page *
  • compter au moins 50 % de ses cadres supérieurs (vice-président ou niveaux supérieurs) dont la résidence principale est au CanadaNote de bas de page *

Guide de présentation d'une demande ou d'une soumission

Guide d'application

Critères d'évaluation

La source officielle des critères d'évaluation pour ce défi est le système électronique d'appel d'offres du gouvernement (https://achatsetventes.gc.ca/donnees-sur-l-approvisionnement/appels-d-offres/PW-18-00846769)

En cas de divergence entre les informations ci-dessous et les informations publiées sur Achats et Ventes, Achats et Ventes aura préséance.

Partie 1 : Critères obligatoires et note minimale de passage

Pour être jugées recevables et passer à la partie 2, les propositions doivent satisfaire à tous les critères obligatoires (Questions 1a et 2) et obtenir la note minimale de passage à la Question 3.

Critères obligatoires et critères cotés avec note minimale de passage (à satisfaire obligatoirement par la proposition du demandeur/soumissionnaire)
Question Schéma d'évaluation

1a. Portée

Décrivez la solution que vous proposez et la manière dont elle relève le défi. Veuillez inclure dans votre description les bases scientifiques et technologiques sur lesquelles repose la solution que vous proposez, et indiquez clairement en quoi votre solution permet d'atteindre tous les résultats souhaités essentiels visés (le cas échéant) dans la section Résultats souhaités et éléments à considérer de l'avis de défi.

Obligatoire - réussite/échec

Réussite
La solution proposée par le demandeur/soumissionnaire est bien articulée, respecte la portée du défi et aborde tous les résultats souhaités essentiels (le cas échéant) énoncés dans l'avis de défi.

Échec
Pratiquement aucune, voire aucune preuve ne démontre que la solution proposée sera susceptible de relever le défi.
OU
La solution proposée s'articule d'une façon qui dépasse la portée du défi.
OU
La solution proposée ne traite pas de tous les résultats souhaités essentiels énoncés dans l'avis de défi.
OU
La solution proposée est mal décrite au point où il est impossible de l'analyser concrètement.

2. Niveau de maturité technologique (NMT) actuel

  1. Indiquez le NMT actuel de la solution que vous proposez. (Menu déroulant Menu déroulant du formulaire d'application / soumission)
  2. Décrivez les activités de recherche et développement qui ont été réalisées pour amener la solution proposée au NMT indiqué.

Obligatoire - réussite/échec

Réussite : Le demandeur/soumissionnaire a démontré que la solution proposée se situe actuellement entre les niveaux NMT 1 et NMT 4 (inclusivement), cela étant justifié par une explication des activités de recherche et développement (R et D) qui ont été réalisées pour amener la solution au NMT indiqué.

Échec : Le demandeur/soumissionnaire n'a pas fourni la preuve suffisante pour démontrer que sa solution actuelle se situait entre les niveaux NMT 1 et NMT 4 (inclusivement), notamment :

  1. trop peu de preuves ont été fournies pour établir le NMT;
  2. la solution implique le développement de la recherche de base ou fondamentale;
  3. la solution correspond au niveau NMT 5 ou à un niveau supérieur;
  4. l'explication des activités de recherche et développement (R et D) pour justifier le NMT indiqué est insuffisante, inexistante ou manque de clarté;
  5. l'explication ne fait que paraphraser la description d'un NMT donné.

3. Innovation

Décrivez le caractère novateur de votre solution et la façon dont elle fait progresser l'état des connaissances par rapport aux technologies existantes, y compris les solutions concurrentes.

Critères cotés avec note minimale de passage

La note minimale de passage pour ce critère est 4 points.

0 point/échec : Le demandeur/soumissionnaire n'a pas démontré que la solution proposée fait progresser l'état des connaissances par rapport aux technologies existantes, y compris les solutions concurrentes; OU

Les avancées énoncées sont décrites de manière générale, mais ne sont pas étayées par des preuves précises et mesurables.

4 points 

  • Le demandeur/soumissionnaire a démontré que la solution proposée offre une ou deux améliorations mineures par rapport aux technologies existantes, y compris les solutions concurrentes disponibles, et que ces améliorations pourraient créer des avantages concurrentiels dans les créneaux de marché actuels.

6 points 

  • Le demandeur/soumissionnaire a démontré que la solution proposée offre au moins trois améliorations mineures par rapport aux technologies existantes, et la combinaison de ces avantages est susceptible de créer des avantages concurrentiels dans les créneaux de marché actuels; OU
  • Le demandeur/soumissionnaire a démontré que la solution proposée offre une amélioration considérable par rapport aux technologies existantes, laquelle est susceptible de créer des avantages concurrentiels dans les créneaux de marché actuels.

8 points 

  • Le demandeur/soumissionnaire a démontré que la solution proposée offre au moins deux améliorations considérables par rapport aux technologies existantes, y comprises des solutions concurrentes disponibles, et ces améliorations sont susceptibles de créer des avantages concurrentiels dans les créneaux de marché actuels et pourraient définir de nouveaux segments de marché; OU
  • Le demandeur/soumissionnaire a démontré que la solution proposée peut être considérée comme un nouveau point de repère dans le domaine des technologies de pointe qui devance manifestement les concurrents et qui pourraient définir de nouveaux segments de marché.

Partie 2 : Critères cotés

Les propositions qui n'obtiennent pas la note de passage globale, soit un minimum de 55 points sur 110 (50 %), seront jugées non recevables et cesseront d'être prises en considération.

La note minimale globale se calcule en additionnant les notes obtenues par le demandeur/soumissionnaire pour les questions suivantes (1b, 3 et de 4 à 12).

Critères cotés (à satisfaire par la proposition du demandeur/soumissionnaire)
Question Schéma d'évaluation

1b. Portée

Décrivez en quoi la solution que vous proposez permet d'atteindre les résultats souhaités  supplémentaires (le cas échéant) indiqués dans la section Résultats souhaités et éléments à considérer de l'avis de défi.

Si rien n'est indiqué sous « Résultats supplémentaires » dans l'avis de défi, les demandeurs/soumissionnaires recevront 10 points

  • L'information fournie est insuffisante pour démontrer que la solution abordera un seul des résultats souhaités supplémentairesà considérer. 0 point
  • L'information fournie démontre clairement que la solution abordera certains (moins de 50 %) des résultats souhaités supplémentairesà considérer. 5 points
  • L'information fournie démontre clairement que la solution abordera la plupart (50 % ou plus) des résultats souhaités supplémentairesà considérer. 8 points
  • L'information fournie démontre clairement que la solution abordera la totalité (100 %) des résultats souhaités supplémentairesà considérer. 10 points

4. Risques scientifiques et technologiques de la Phase 1

Indiquez les risques scientifiques et technologiques potentiels relatifs à l'élaboration de la validation de principe, et la manière dont ces risques seront atténués dans la phase 1.

  • L'information  est insuffisante, ou manquante, pour démontrer que le demandeur/soumissionnaire tient compte des risques potentiels et des stratégies d'atténuation, ou l'information comprend d'importantes lacunes. 0 point
  • L'information fournie démontre que le demandeur/soumissionnaire tient compte de certains risques potentiels et stratégies d'atténuation, mais il y a des lacunes mineures relatives aux risques ou aux stratégies connexes. 5 points
  • L'information fournie démontre clairement que le demandeur/soumissionnaire tient suffisamment compte des risques potentiels, et les stratégies d'atténuation connexes sont bien définies. 10 points

5. Avantages pour le Canada

Décrivez les avantages qui pourraient découler de la réussite du développement de votre solution. Les demandeurs/soumissionnaires sont invités à prendre en compte les avantages éventuels selon les trois catégories suivantes :

  1. Avantages sur le plan de l'innovation : La contribution prévue pour l'amélioration ou le développement d'innovations industrielles ou technologiques. Les facteurs d'évaluation pourraient notamment être : les retombées potentielles, la création de propriétés intellectuelles, l'incidence de la nouvelle technologie sur la productivité, etc.
  2. Avantages économiques : L'incidence prévue sur la croissance des entreprises, des grappes et des chaînes d'approvisionnement canadiennes, ainsi que les avantages prévus pour la main-d'œuvre canadienne. Les facteurs d'évaluation pourraient notamment être : le nombre d'emplois créés, le nombre d'emplois bien rémunérés, la hausse des recettes liée au projet, etc.
  3. Avantages pour le public : La contribution prévue dont profitera la population générale, qu'il s'agisse de pratiques commerciales et d'embauches inclusives (p. ex., parité des sexes), d'un investissement dans les compétences et la formation ou de pratiques environnementales exemplaires. L'évaluation tiendrait compte de la mesure dans laquelle le demandeur/soumissionnaire démontre que la solution devrait générer des avantages sociaux, environnementaux, de santé, de sécurité ou autres avantages pour le Canada. Les facteurs d'évaluation pourraient notamment toucher : les avantages environnementaux liés à la solution, les investissements dans des collectivités locales ou l'incidence du projet sur des collectivités autochtones.
  1. Avantages sur le plan de l'innovation
    • Aucun avantage n'est indiqué ou la justification est insuffisante. 0 point
    • L'avantage n'est pas significatif ou la justification est limitée. 1,5 point
    • L'avantage est significatif et la justification est adéquate. 3 points
  2. Avantages économiques
    • Aucun avantage n'est indiqué ou la justification est insuffisante. 0 point
    • L'avantage n'est pas significatif ou la justification est limitée. 1,5 point
    • L'avantage est significatif et la justification est adéquate. 3 points
  3. Avantages pour le public
    • Aucun avantage n'est indiqué ou la justification est insuffisante. 0 point
    • L'avantage n'est pas significatif ou la justification est limitée. 1,5 point
    • L'avantage est considérable et la justification est adéquate. 3 points

6. Plan du projet de la phase 1

Remplissez ce tableau afin de démontrer la faisabilité du plan de projet de la phase 1.

Inclure :

  • les jalons du projet;
  • les activités du projet liées à chaque jalon;
  • le temps nécessaire pour réaliser chaque jalon (p. ex., jours, semaines ou mois);
    • (Indiquer si des activités ou jalons devront être réalisés simultanément.)
  • le temps total requis pour réaliser le projet;
  • les principaux critères de réussite.

Remarque : La phase 1 ne peut dépasser 6 mois et le NMT 4.

  1. L'information est insuffisante, ou manquante, pour démontrer la faisabilité du plan de projet de la phase 1, ou ce plan de projet dépasse la durée maximum indiquée dans l'avis de défi. 0 point
  2. Le plan de projet de la phase 1 est peut-être réalisable, mais cela n'est pas clairement démontré ou il y a des lacunes. 5 points
  3. L'information fournie démontre clairement la faisabilité du plan de projet de la phase 1. 10 points

7. Risques du projet de la phase 1

Indiquez les risques potentiels du projet (p. ex., ressources humaines, finances, gestion de projet, etc.) relatifs à l'élaboration de la validation de principe, et la manière dont ces risques seront atténués.

  1. L'information est insuffisante, ou manquante,  pour démontrer que le demandeur/soumissionnaire tient compte des risques potentiels et des stratégies d'atténuation, ou l'information comprend d'importantes lacunes. 0 point
  2. L'information fournie démontre que le demandeur/soumissionnaire tient compte de certains risques potentiels et stratégies d'atténuation, mais il y a des lacunes mineures relatives aux risques ou aux stratégies d'atténuation connexes. 5 points
  3. L'information fournie démontre clairement que le demandeur/soumissionnaire tient suffisamment compte des risques potentiels, et les stratégies d'atténuation connexes sont bien définies. 10 points

8. Équipe de mise en œuvre de la phase 1

Remplissez ce tableau pour démontrer que l'équipe de mise en œuvre de votre projet possède l'expérience et les compétences requises en matière de gestion et de technologie pour exécuter le plan de projet de la phase 1. Un membre de l'équipe de mise en œuvre peut avoir plus d'un rôle.

Précisez les taux de rémunération et le niveau d'effort de chaque membre de l'équipe. Les taux de rémunération et les niveaux d'effort seront examinés dans le cadre de l'évaluation de la question 10.

  1. L'information  est insuffisante, ou manquante, pour démontrer que l'équipe du projet possède l'expérience et les compétences requises en matière de gestion et de technologie pour exécuter le plan de projet de la phase 1. 0 point
  2. L'information fournie est suffisante, mais comprend des lacunes relatives à l'expérience et aux compétences requises en matière de gestion et de technologie pour exécuter le plan de projet de la phase 1. 5 points
  3. L'information fournie démontre clairement que l'équipe du projet possède l'expérience et les compétences requises en matière de gestion et de technologie pour exécuter le plan de projet de la phase 1. 10 points

9. Inclusivité

Si votre entreprise devait obtenir un financement de Solutions innovatrices Canada, décrivez les mesures que vous pourriez prendre à la Phase 1 (p. ex., stratégie de recrutement, stages, étudiants d'un programme coopératif, etc.) pour favoriser la participation des groupes sous-représentés (p. ex., femmes, jeunes, personnes handicapées, Autochtones, minorités visibles) dans les activités de recherche et développement de la solution proposée.

  • Aucun exemple concret ou description n'a été fourni concernant les mesures qui seraient prises pour encourager la participation de groupes sous-représentés. 0 point
  • Un exemple concret ou une description a été fourni concernant les mesures qui seraient prises pour encourager la participation de groupes sous-représentés. 3 points

10. Proposition financière de la Phase 1

Remplissez ce tableau afin de démontrer que la proposition financière liée au plan de projet de la phase 1 est réaliste.

  • L'information fournie est insuffisante ou manque de crédibilité, ne parvenant pas à démontrer que la proposition financière du plan de projet de la phase 1 est réaliste. 0 point
  • L'information fournie est suffisante, mais certains coûts liés au plan de projet de la phase 1 semblent surestimés ou sous-estimés. 5 points
  • L'information fournie contient des éléments crédibles qui démontrent clairement l'aspect réaliste de la proposition financière du plan de projet de la phase 1. 10 points

11. Contrôles financiers, suivi et surveillance des finances de la phase 1

Décrivez les contrôles financiers, de même que le suivi et la surveillance qui serviront à gérer les fonds publics au cours de la phase 1.

.

  1. L'information est insuffisante, ou manquante, pour démontrer la capacité du demandeur/soumissionnaire à gérer les fonds publics au cours de la phase 1. 0 point
  2. L'information fournie est vague ou contient des lacunes. Le demandeur/soumissionnaire a mis en place certains contrôles financiers et mesures de suivi ou surveillance pour gérer les fonds publics au cours de la phase 1. 5 points
  3. L'information fournie démontre clairement que le demandeur/soumissionnaire compte sur des contrôles financiers et des mesures de suivi et de surveillance robustes pour gérer les fonds publics au cours de la phase 1. 10 points

12. Stratégie de la phase 2

Décrivez une stratégie réaliste pour le développement du prototype si votre entreprise était sélectionnée pour la phase 2.

Votre réponse devrait comprendre ce qui suit :

  • obstacles anticipés;
  • tâches principales
  • coût estimatif.
  • L'information  est insuffisante, ou manquante, pour démontrer que le demandeur/soumissionnaire a réfléchi à une stratégie réaliste pour le développement du prototype de la phase 2. 0 point
  • L'information fournie démontre que la stratégie de développement du prototype de la phase 2 est peut-être réaliste, mais des éléments de la stratégie sont vagues ou contiennent des lacunes. 5 points
  • L'information fournie démontre que le demandeur/soumissionnaire compte sur une stratégie claire et réaliste. 10 points

13. Approche de commercialisation

Décrivez votre approche de commercialisation globale pour la solution proposée.

À inclure dans la réponse :

  • Marchés cibles (excluant le gouvernement du Canada)
  • Sources de financement non liées à Solutions innovatrices Canada
  • Transition vers un produit ou service offert sur le marché
  • Autres indicateurs de potentiel commercial et de faisabilité commerciale
  1. Information insuffisante, voire aucune information, fournie pour montrer le potentiel commercial de la solution proposée. 0 point
  2. De l'information a été fournie pour montrer le potentiel commercial de la solution proposée, mais l'approche de commercialisation comporte des lacunes. 5 points
  3. L'approche de commercialisation présentée est réaliste et montre le potentiel commercial de la solution proposée. 10 points

Questions et réponses

Pour ce défi, prière de vous référer à l'appel d'offres sur Achats et ventes.

Toutes les questions concernant ce défi en particulier devraient être adressées à SIC-ISC@tpsgc.gc.ca.

Vous pouvez également consulter la Foire aux questions à propos du programme Solutions innovatrices Canada.

Un lexique est également disponible.

Date de modification :