Lettre ouverte aux membres du Comité de coordination de la recherche au Canada

Nous sommes enchantés que vous soyez maintenant membre du Comité de coordination de la recherche au Canada (CRCC). Le CCRC jouera un rôle important dans la revitalisation du système fédéral de financement des sciences au Canada pour que celui-ci puisse répondre aux besoins actuels et futurs des chercheurs, des universitaires et des étudiants de notre pays. Nous demandons au comité de travailler à l'atteinte de cet objectif ambitieux et de le faire au moyen d'une harmonisation, d'une collaboration et d'une coordination accrues entre les conseils subventionnaires de recherche du Canada — le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (CRSH), le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) — et la Fondation canadienne pour l'innovation (FCI).

Nous nous attendons à ce que le comité procède rapidement à l'examen d'un grand nombre de programmes et de politiques pour ainsi obtenir les résultats qui appuieront notre objectif commun. Nous demandons également au comité de soumettre un plan de travail au cours des deux prochains mois abordant les priorités suivantes :

Nous devons accroître la capacité du Canada à faire sa place dans le monde de la recherche qui évolue rapidement à l'échelle internationale. À cette fin, le CCRC doit travailler à l'amélioration des politiques et des programmes qui appuient la recherche internationale et multidisciplinaire à risque élevé et à haut rendement.

Aussi, nous nous attendons à ce que le CCRC offre des conseils et consacre ses efforts à des domaines de recherche émergents d'importance, tels que l'intelligence artificielle, les technologies quantiques, la médecine régénérative et la recherche sur l'Arctique.

Afin de respecter notre engagement visant à favoriser l'équité et la diversité dans les milieux de la recherche, le CCRC s'attardera aux obstacles auxquels font face les groupes sous-représentés et améliorera la collecte de données et l'établissement de rapports. Le tout comprendra un examen exhaustif des obstacles structurels, institutionnels et psychologiques qui minent la capacité des chercheurs issus des groupes sous-représentés à tirer profit des programmes et politiques des organismes.

Notre gouvernement s'est engagé à rebâtir sa relation avec les peuples autochtones pour qu'elle soit fondée sur la reconnaissance des droits, le respect, la collaboration et le partenariat. Le CCRC offrira son soutien au CRSH qui, en collaboration avec les autres conseils subventionnaires, la FCI et les communautés autochtones, est responsable de donner suite aux recommandations de la Commission de vérité et réconciliation concernant la création d'un programme de recherche national visant à améliorer la compréhension du concept de réconciliation. Cela comprend notamment le soutien offert à la recherche effectuée par et avec les communautés autochtones et l'amélioration de la capacité des communautés autochtones d'entreprendre des travaux de recherche et d'établir des partenariats avec le milieu universitaire à grande échelle.

Il importe que le CRCC détermine les aspects à améliorer afin d'être en mesure de bien soutenir la prochaine génération de chercheurs universitaires. Pour ce faire, il faut tabler sur l'harmonisation des programmes de bourses des conseils subventionnaires et se pencher sur les difficultés auxquelles sont confrontés les chercheurs en début de carrière.

Afin de réaliser cet ambitieux mandat, le CRCC sera composé des présidents du CRSH, du CRSNG et des IRSC; du sous-ministre d'Innovation, Sciences et Développement économique Canada et du sous-ministre de Santé Canada. Les présidents des trois conseils subventionnaires assureront la présidence du CCRC à tour de rôle. Le président du CRSH sera le premier à assumer cette fonction. Le président et les membres du comité pourront mettre sur pied au besoin des sous-comités spéciaux ou des groupes de travail pour traiter d'enjeux particuliers.

La présidente de la FCI participera également aux travaux du comité, compte tenu de l'importance d'harmoniser le soutien financier fédéral consacré aux infrastructures et à l'équipement nécessaire à la recherche. Enfin, le président du Conseil national de recherches Canada et la conseillère scientifique en chef du Canada seront invités à participer aux réunions du CRCC.

Nous vous sommes reconnaissants de votre contribution visant à renforcer le milieu de la recherche au Canada et à offrir aux scientifiques canadiens les outils dont ils ont besoin pour améliorer le bien-être de tous les Canadiens.

Je vous prie d'agréer mes salutations cordiales.

La ministre des Sciences, Kirsty Duncan
La ministre de la Santé, Ginette Petitpas Taylor

Liens connexes

Date de modification :